#acquittezalexandrarichard. Liberté pour les victimes !

Communiqué de presse des Effronté-es

27 novembre 2020

#ACQUITTEZALEXANDRARICHARD

LIBERTÉ POUR LES VICTIMES !

 

Nous n’acceptons pas le verdict de la Cour d’assise de Rouen !

Alexandra Richard est une femme victime de violences conjugales, mère de trois enfants. Elle a subi les coups, les insultes et les humiliations régulières de son conjoint. Le 16 octobre 2016, il la menace plusieurs fois de mort car elle « s’est refusée à lui » la veille, il lui confisque son téléphone, lui adresse des reproches multiples (elle s’occupe trop du bébé, pas assez de lui), et lui donne un coup de pied dans les côtes. Toujours le 16 octobre, Alexandra ouvre la porte à l’ex de son conjoint, venue pour récupérer ses enfants ; elle veut parler à leur père mais ce dernier reste sourd aux appels d’Alexandra. Il finit par venir lorsque celle-ci insiste, et lui dit : « quand l’autre va être barrée, j’te défonce la gueule ».

Alexandra est saisie d’une peur immense pour elle et ses enfants. Elle décroche le fusil de son compagnon, qu’elle arme, dans la seule idée de s’enfuir avec ses enfants. Lorsqu’il revient, il se rue alors sur elle, saisit le canon : le coup part, il en meurt.

Un coup accidentel, d’une femme effrayée par son conjoint brutal qui vient de la menacer et dont elle ne doute pas du sérieux : la légitime défense ne fait aucun doute, se dira tout un chacun… La justice ne l’entendra pas de cette manière et Alexandra effectuera un an de détention provisoire dans l’attente de son procès, pour meurtre.

Libérée sous contrôle judiciaire depuis le 26 octobre 2017, elle a comparu libre lors de son procès qui s’est ouvert le 2  novembre dernier. Malgré une mobilisation citoyenne via une pétition qui a recueilli plus de 38 000 signatures, et qui s’adressait à l’avocate générale de la cour d’assises de Rouen, cette dernière a dans un premier temps refusé de requalifier le procès, réaffirmant le chef de meurtre, contre tout bon sens. Puis elle a fini par demander la requalification, tout en requérant 10 ans d’incarcération. C’est pourtant au final pour homicide volontaire (la cour ayant été plus loin que les réquisitions sur le plan de la qualification) qu’Alexandra a été déclarée hier soir coupable, et punie d’une peine de 10 années de prison ferme.

Nous sommes scandalisées par ce verdict.

Nous espérions que l’affaire Adriana, femme victime de violences conjugales acquittée en appel le 5 novembre dernier alors qu’elle avait pris 7 ans fermes en première instance, ferait jurisprudence : la justice avait montré alors un visage humain, celui d’une institution se montrant capable de reconnaître ses erreurs. Mais hier, c’est le visage du patriarcat, brutal, inhumain et injuste, qu’elle a présenté une fois de plus. C’est malheureusement celui qu’elle montre le plus souvent.

« Oui c’était un homme violent », avait estimé dans la soirée l’avocate générale Corinne Gérard devant la cour d’assises de Seine-Maritime, « mais vous ne pouvez pas répondre à la violence par la violence ». (source Le Figaro, 27/11/2020)

Cette déclaration est l’expression d’une justice hors sol, complètement dépassée par la question des violences conjugales. Ces procès inhumains subis par les femmes victimes de la violence masculine, semblent ni plus ni moins émaner du 18è siècle.

Nous ne devons plus l’accepter, nous ne l’accepterons plus.

Par ailleurs, nous demandons que soit réexaminé ce projet de loi de 2019, qui prévoit que la présomption de légitime défense, comme dans les cas de vol commis avec violence ou d’effraction de nuit dans un lieu habité, soit étendue aux femmes victimes de violences conjugales répétées.

Alexandra a dix jours pour faire appel de cette décision. Dans l’attente du prochain procès, nous demandons sa libération sous contrôle judiciaire, car elle n’est en aucun cas un danger pour la société ! Aucune femme victime de violences conjugales et qui  a causé la mort de son conjoint en se défendant de lui, a fortiori de façon accidentelle, ne devrait avoir à faire de détention provisoire !

Nous demandons l’acquittement pour Alexandra Richard.

Contact presse :

Claire Charlès : 07 60 36 38 29

https://effrontees.wordpress.com/2020/11/27/nous-nacceptons-pas-le-verdict-qui-renvoie-alexandra-en-prison-pour-10-ans/


Une réponse à “#acquittezalexandrarichard. Liberté pour les victimes !

  1. JE NE POSE BEAUCOUP DE QUESTION DE CE PAYS ????

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.