13 septembre 2018 : Un événement considérable. La reconnaissance officielle de l’assassinat de Maurice Audin et du caractère systématique de la torture en Algérie

De l’assassinat à l’« affaire Audin »

Le 11 juin 1957, dans le contexte de la « Bataille d’Alger », Maurice Audin, jeune enseignant de mathématiques à l’université d’Alger et par ailleurs militant du PC algérien engagé dans la lutte pour l’indépendance de l’Algérie, est arrêté dans la nuit à son domicile par les parachutistes. Henri Alleg, directeur d’Algerrépublicain, est également arrêté le lendemain au domicile des Audin qu’il venait prévenir. Torturé il écrira plus tard « La Question »). On ne reverra plus Maurice Audin. Alors que le directeur des cabinets du ministre Lacoste avait assuré Josette Audin qu’il était en bonne santé, le 1er juillet l’armée informe sa femme qu’il s’est évadé le 21 juin au soir au cours d’un transfert et que des rafales ont été tirées dans sa direction. Bref il aurait disparu sans laisser de traces ! Lire la suite

Adopter le langage inclusif est à la portée de tout le monde, tout de suite

Dans son introduction, introduction-deliane-viennot-a-son-ouvrage-le-langage-inclusif-pourquoi-comment/, publiée avec les aimables autorisations de l’autrice et de l’éditrice, Eliane Viennot aborde le camp conservateur et sa croisade contre la « féminisation de la langue ». Elle indique « À tort, puisque la langue française possède à peu près tout ce qu’il faut pour exprimer le féminin, et qu’il est bien plutôt question de réduire la place écrasante qu’occupe aujourd’hui le masculin dans ses usages courants ». Lire la suite

Présentation du projet Ehko

C’est en temps de crise que naissent les plus grands projets. Les plus fous aussi, peut-être les plus nécessaires. En France, comme dans de très nombreux pays du monde, le journalisme va mal : concentration des médias, désinformation, manquements à la déontologie, discours officiels repris sans recul, manque de moyens, manque de diversité, défiance des publics, infobésité, suivisme, opinions déguisées en faits et vérités assénées et bien d’autres maux sont en train de tuer cette noble profession. Pourtant au milieu de ce marasme, nous pressentons que le journalisme et les médias vont vivre un âge d’or. Et nous comptons bien y contribuer en faisant tout simplement du journalisme de qualité, avec Ehko.info, média indépendant que nous lançons (modestement) aujourd’hui. Lire la suite

A propos de la prise de position sur l’Affaire Audin

Avec l’aimable autorisation de l’auteur

Le président de la République, Emmanuel Macron, vient de déclarer que le mathématicien Maurice Audin, militant communiste en Algérie qui avait disparu en juin 1957, a été enlevé, séquestré, torturé, puis exécuté. Il a expliqué que cet acte avait été rendu possible par l’existence d’un système légalement institué : « Le système arrestation-détention, mis en place à la faveur des pouvoirs spéciaux qui avaient été confiés par voie légale aux forces armées à cette période. » Lire la suite

Afrofem : « avant-propos » et « Notre déclaration politique »

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

Que notre nom soit prononcé avec la plus grande prudence (1)

Noir·e, notre condition

Afro, notre peuple

L’internationalisme Afro (2), notre politique

La libération, notre horizon  Lire la suite

En solo mais pas si seul-e (8)

Beaucoup d’instrumentistes s’expriment en solo, nombreux/nombreuses au piano, quelques un-e-s aux saxophones ou autres…Une petite promenade avec des instruments variés. Au hasard de ré-écoutes récentes.

Voir précédentes notes : En solo mais pas si seul-e,En solo mais pas si seul-e (2),En solo mais pas si seul-e (3),En solo mais pas si seul-e (4),En solo mais pas si seul-e (5),en-solo-mais-pas-si-seul-e-6/,en-solo-mais-pas-si-seul-e-7/

Lire la suite

L’Occident, un bon agent conservateur

1993. Rachid Taha chante « Voilà, Voilà » et dénonce la montée du FN en France : « ça recommence ». 2014. J’emprunte ces mots au chanteur pour dire mon effroi : partout dans le monde « ça continue ». Fin 2018. Je cherche à lui rendre hommage pour sa grande liberté et je me dis que la meilleure façon de le faire est d’affirmer que nous avions tord : « ça n’a jamais cessé ».

En France, et plus largement en Europe de l’Ouest1, en Amérique du Nord2, mais aussi en Nouvelle-Zélandeet en Australie4, c’est-à-dire en Occident, les conservateurs ont toujours veillé ou presque. La montée de l’extrême-droite – Suède, États-Unis, Allemagne… –, révèle un terrain fertile. Les dirigeants de droite, toujours plus nombreux dans cette zone géographique, en passant régulièrement des alliances avec les partis populistes et nationalistes en ont fait le lit et ont participé de cette déferlante. Les élans des électeurs en direction de ces mouvements, les actes racistes, homophobes, anti-IVG, sont moins à mettre au crédit de ces groupuscules ou partis politiques fascisants, qu’à celui d’une droite conservatrice et d’une gauche délétère. En Occident, la guerre se veut à droite, entre eux. Ce n’est pas nouveau.

Aujourd’hui, on assiste tant à une banalisation de la droitisation de cette partie du monde qu’à la scénographie du miroir aux alouettes qu’on nous tend. Les politiques pro-natalistes – durcissements des lois sur l’avortement, campagnes anti-mariage homosexuel – ou anti-immigration, les déclarations islamophobes des groupuscules d’extrême-droite ou des dirigeants de l’ex-bloc soviétique, incarneraient les épouvantails d’un Occident tolérant, antiautoritaire, progressiste, éclairé… Le danger viendrait de l’opposition aux valeurs « démocratiques de l’Ouest », comme le revendiquent les dirigeants de Hongrie, Pologne, Slovaquie, République tchèque – les quatre pays du « Groupe de Visegrad » –, fidèles à une stratégie made in Poutine. Loin s’en faut. Prenons le seul exemple de l’avortement. Entendu comme acquis, ce droit est maltraité un peu partout : fermeture des centres IVG, allongement des délais d’attente, faibles moyens alloués à l’information… Les offensives des prolife fonctionnent et en particulier celles des Églises (catholique, orthodoxe, protestante évangélique) qui parlent sans pudeur de « culture de mort »5. Le leurre est énorme.

À la veille des élections européennes en 2019, l’ouverture de la procédure européenne contre la Hongrie le 12 septembre dernier, toute symbolique qu’elle soit, témoigne de ce piège. La gauche, bien qu’à l’initiative de cette demande, brille par son absence des débats sur les réels enjeux politiques : opposer les idéologies libérale et populiste dans le but de mieux faire progresser la première. Imposer à tout prix le capitalisme comme une norme et avec lui, désormais, la mondialisation, l’occidentalisation. Produire des cadres patriarcaux en masse et alimenter les idéologies adaptées. Oui, en Occident, les inégalités sociales augmentent et sont invisibilisées. La violence continue de s’exporter à la périphérie, à l’image de la période coloniale. La militarisation des sociétés progresse. Les dominations de classe, de race, de sexe s’aiguisent. La peur s’instrumentalise. Voilà, voilà…

Joelle Palmieri, 13 septembre 2018

https://joellepalmieri.wordpress.com/2018/09/13/loccident-un-bon-agent-conservateur/


1 Les partis d’extrême-droite sont au pouvoir en Autriche, Italie, Hongrie et Suède (au sein de coalitions de droite) – seuls deux pays européens ne connaissent pas de mouvement d’extrême droite : le Luxembourg et l’Irlande. Leurs obsessions : nationaliste, sécuritaire (fermeture des frontières, contrôle des étrangers, renforcement des forces armées…), homophobe, anti-avortement, chrétienne.

2 Chacun dans son style, Trudeau au Canada et Trump aux États-Unis, accompagnent le libéralisme d’un clivage politique classique, qui laisse la part belle aux suprématistes, racistes et prolife.

3 À l’issue des élections législatives du 23 septembre 2017, le leader du parti populiste et anti-immigration, Nouvelle-Zélande d’abord (NZF), a récupéré son titre de Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères. 

4 Suite aux élections fédérales du 2 juillet 2016, le chef du parti libéral, anti-mariage homosexuel, anti-immigration, est reconduit dans ses fonctions de Premier ministre.

5 En Europe, cet été, un état des lieux du droit à l’avortement a été dressé : https://entreleslignesentrelesmots.files.wordpress.com/2018/08/avortement-en-europe-2018.pdf.