Interview : Échange touristique à sens unique 

Pour Bernard Duterme, sociologue, directeur du Centre tricontinental et coordinateur du livre La domination touristique, le tourisme international tend à creuser les écarts entre le Nord et le Sud, les visiteurs et les visités, l’homme et l’environnement. Propos recueillis par Sophie Chyrek pour Le Journal des activités sociales de l’énergie (CCAS, Paris, novembre-décembre 2019). Lire la suite

Egalité, justice, démocratie

« Toute littérature prend naissance dans une souffrance et l’on écrit pour s’en délivrer, la sublimer, lui donner une expression universelle, éventuellement en faire une arme »

Une partition, l’Algérie, la lumière, les souvenirs, une certaine impuissance, « Ecrire est une façon de nier cette fatalité », le regard de l’adulte qui souffre et « dans celui d’un enfant aux yeux grands ouverts, on perçoit, seule, une demande d’explication », la violence… Lire la suite

Nous, journalistes grévistes et solidaires du mouvement contre la réforme des retraites

Malgré cinquante jours de grève, le projet de réforme des retraites est présenté ce vendredi en Conseil des ministres. Depuis le 5 décembre, le gouvernement ne l’aura modifié qu’à la marge, promettant des ajustements à certains secteurs, assurant à d’autres que le nouveau régime dit « universel » ne leur serait pas appliqué. Mais l’écrasante majorité des fonctionnaires et des salariés du privé demeurent concernés par ce texte. Cela inclut évidemment les journalistes (rédacteurs, éditeurs, photographes, correcteurs, graphistes, etc) qui font face par ailleurs et depuis de longues années déjà à la dégradation de leurs conditions de travail : multiplication des plans sociaux, de départs et des carrières à trou, baisse de la rémunération et affaiblissement des droits sociaux des pigistes et horaires à rallonge en raison du développement de l’information en continu. Lire la suite

Le féminisme dit « pro-sexe » fait le sale boulot du patriarcat

Et ce que nous appelions l’oppression est maintenant cool à nos yeux.

En 2014, Barbie a fait la couverture du numéro du 50e anniversaire de l’édition « Maillots de bain » du magazine Sports Illustrated, au grand dam des parents et des fans de la poupée, dont beaucoup ont suggéré que cette illustration sexualisait à tort un jouet pour enfants. En réponse, Mattel a fait paraître une annonce pleine page dans le New York Times, refusant de s’excuser pour le changement d’image auprès d’un public adulte, expliquant que « cela montrait simplement que Barbie pouvait faire ce qu’elle voulait… »

Le féminisme peut être effrayant pour toute femme qui a grandi sous le patriarcat. Vous êtes habituée à un ensemble de règles très fixes : être passive, se soumettre aux autres, respecter l’autorité masculine, craindre la violence des hommes, ne jamais transgresser. C’est triste, mais au moins vous savez à quoi vous en tenir. Puis arrive le féminisme et ces certitudes disparaissent – ou du moins c’est ce qui se passait avant. Les choses sont différentes maintenant. Lire la suite

Construisons une sécurité sociale du XXIe siècle

Avec l’aimable autorisation de la revue
Les utopiques (
http://www.lesutopiques.org)

La Sécurité sociale et, plus largement, l’Etat social, ne sont pas des dons de la Providence, ni les fruits des hasards de l’Histoire ; ils sont un des aspects de l’équilibre jamais stabilisé dans la lutte de classes. Denis Kessler, vice-président du MEDEF, formule tout ceci très clairement en octobre 2007, quand il explique qu’il s’agit, pour le patronat, « de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance ! » Il souligne que ce programme était un compromis entre les gaullistes et les communistes, « compromis … qui se traduit par la création des caisses de Sécurité sociale, le statut de la fonction publique, l’importance du secteur public productif et la consécration des grandes entreprises françaises qui viennent d’être nationalisées, le conventionnement du marché du travail, les régimes complémentaires de retraite, etc. » L’objectif que se fixe le patronat avec Denis Kessler en 20071, c’est la disparition de ce qui était appelé « l’Etat social », c’est-à-dire la conjonction d’un droit du travail reconnaissant un minimum de garanties aux travailleurs et aux travailleuses dans les entreprises, de services publics, biens communs plus ou moins financés par une fiscalité progressive, et d’une Sécurité sociale venant protéger contre certains aléas de la vie. Lire la suite

Aux origines du salaire minimum

« Le coup de pouce au Smic, on sait que ça détruit des emplois, donc ça n’est pas la bonne méthode [1] ». Cet argument sobrement résumé par Muriel Pénicaud, la ministre française du travail, a une longue histoire que cet article cherche à restituer. Il montre que la tension entre les doctes exposants des lois incontournables de l’économie et les partisans de la justice sociale a toujours existé, et qu’elle subsiste aujourd’hui. Lire la suite

Plaidoyer pour une meilleure lutte contre les violences faite aux femmes

A peine la campagne d’action de lutte contre les violences faites aux femmes bouclée, qu’un plaidoyer pour une meilleure démarche et prise en charge a été lancé. Une occasion, aujourd’hui, d’énumérer les obstacles qui ralentissent une lutte efficace. Constat établi : un dysfonctionnement dans la coordination entre les différents services, un déficit dans la formation du personnel médical et l’absence d’études fiables… Lire la suite