La pandémie exacerbe tous les maux qui préexistaient à son apparition

« La pandémie est en cours en Amérique latine, peut-être sera-t-elle terminée au moment où vous lirez ces lignes, je l’espère. Au moment où j’écris ce livre (mars à juin 2020), elle parait loin de l’être et son pic ne semble pas encore atteint au Pérou, au Mexique, au Brésil, déjà fortement impactés. On pourrait se demander pourquoi ne pas attendre avant d’écrire ce livre et quelques-uns de mes amis m’ont posé cette question. Un peu périlleux de se lancer dans cette analyse alors que l’histoire n’est pas encore écrite. Il est toujours plus facile de la raconter une fois qu’on la connait. En ce qui me concerne, je suis de ceux qui ne pense pas que l’histoire suit un chemin inéluctable, il y a des bifurcations d’ordres économiques et ou politiques toujours possibles et je préfère me situer avant, au risque de me tromper, plutôt qu’après ». Lire la suite

Bretagne, une terre sacrifiée

Communiqué de presse

Le documentaire « Bretagne, une terre sacrifiée » des réalisatrices Aude Rouaux et Marie Garreau de Labarre diffusé le 17 novembre sur France 5 et vu par plus d’un million de téléspectateurs a créé un grand émoi, dans tout le pays et particulièrement dans notre région. La mise en lumière de l’envers du décor de l’agriculture industrielle hyper-productiviste a révélé au grand public ce que les lanceurs d’alerte, victimes des pesticides de la coopérative bretonne Triskalia, soutenus par leur comité de soutien avaient fait depuis de nombreuses années. Ce documentaire qui est un formidable moment de vérité fera date, nous n’en doutons pas en Bretagne. Il y aura un avant et un après. Lire la suite

Essentiel, vous avez dit essentiel ?

Ubu se tord de joie. Un gouvernement qui accepte ses définitions. Distinguer l’essentiel du reste est un coup de génie estime-t-il. Enfin les activités liées à la culture sont considérées comme « non essentielles », y compris, pour faire bonne mesure, les librairies. Fermer toutes les salles de spectacle, cinéma, théâtre amène chacun.e à rester chez soi, regarder sa collection de DVD ou en acheter sur… Amazon. Que c’est beau la société numérique qui attache pieds et poings liés des individus contents de l’être. Lire la suite

Femmes emprisonnées, femmes massacrées, femmes en lutte

De la violence faite aux femmes dès qu’elles prétendent avoir des droits et à l’universel.

L’horreur m’étreint et la tristesse m’envahit à la pensée des violences subies par toutes les femmes qui luttent pour les droits humains et donc pour les droits des femmes partout dans le monde.

Nous approchons du 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, moment de rappel des luttes nécessaires contre les violences sexistes et sexuelles, expressions de la double appropriation privée et collective du groupe des femmes par le groupe des hommes qui « s’autorisent » à violer, prostituer, harceler.

N’oublions pas celles qui s’exposent, prennent des risques politiques et physiques, qui sont battues, emprisonnées, torturées et assassinées parce qu’elles relèvent la tête, parce qu’elles se dressent pour les droits humains et donc les droits des femmes et contre les dominations : Lire la suite

Daniel Tanuro : Avant-propos à son livre : Trop tard pour être pessimiste !

Avec l’aimable autorisation de M éditeur

L’avertissement du virus

Regardez travailler les bâtisseurs de ruines

Ils sont riches patients ordonnés noirs et bêtes

Mais ils font de leur mieux pour être seuls sur terre.

Paul Eluard, novembre 1936

Des hôpitaux débordés, des personnels épuisés, sous-équipés, des morgues bondées. Des malades sacrifié·es, des femmes confinées avec leur bourreau, des prisonnier/ères bouclé·es dans leur cellule, des personnes âgées claquemurées dans les maisons de retraite. Des millions de précaires abandonné·es, quasiment sans ressource, des millions d’employé·es confiné·es en télétravail dans des logements trop petits et des millions d’ouvrier/ères contraint·es de se mettre en danger parce que, sans travail humain, les machines « intelligentes » ne sont que des objets inertes. Partout la peur, la peur de la mort. Mais la situation est infiniment plus grave aux marches de l’Empire. Migrant·es rejeté·es comme des chiens ou parqué·es comme du bétail, Palestinien·nes enfermé·es dans leur ghetto, sans médicaments, et quelque trois milliards et demi de pauvres qu’aucun système de santé digne de ce nom ne peut protéger, alors qu’il y a tant d’argent accumulé! Lire la suite

Musiques dites religieuses

Des messes, des requiems, des Stabat Mater, de Salve Regina, des cantates, des passions…

Je ne m’intéresse pas ici aux textes, mais à ces musiques et leurs alliages sonores, ces mélanges particuliers de solistes, de choeurs et d’instruments. Beaucoup d’émotions même pour des écoutes purement profanes.

Déambulations dans quelques œuvres et interprétations, une invitation à écouter et partager ces versions ou d’autres que vous ne manquerez pas de signaler… Lire la suite

J’ai osé, nouvelle campagne de prévention des violences sexuelles

4 affiches pour inciter les parents à parler à leurs enfants et prévenir les violences sexuelles Lire la suite

Le jazz, Adorno et Benjamin

« Il fallait que notre art occidental fût d’abord saturé d’harmonie et d’orchestre pour que celui-ci passât, d’accord avec le jazz, à l’extrême opposé et pour qu’ainsi la musique pût reprendre un nouveau départ ».1

Appréciée ou pas, il est aujourd’hui difficile de nier que le jazz a été une des musiques les plus créatrices du XXème siècle. Cet article voudrait attirer l’attention sur ce paradoxe qui veut qu’un phénomène culturel majeur, bien que marginal, ait subi les foudres d’un philosophe engagé dans une critique acerbe de la culture de masse. Certes Adorno – il s’agit bien du philosophe allemand de l’Ecole de Francfort – n’est pas le seul à exprimer une aversion pour ce langage musical : par exemple, Pierre Boulez, compositeur et chef d’orchestre ira jusqu’à considérer le jazz comme « une musique de bar » et l’improvisation qui le caractérise comme « une sorte d’onanisme en public ». Mais Adorno tranche avec les autres détracteurs par sa hauteur de vue. Il est sans aucun doute le seul philosophe d’envergure à avoir pris au sérieux le jazz, même si souvent de façon rigide et injuste. Également musicien et chef d’orchestre, sa critique combine une dimension musicologique avec l’étude de la dynamique de l’industrie culturelle. Ce dernier thème alimentera un échange avec Walter Benjamin concernant la reproductibilité de l’œuvre d’art qui se révèle utile dans l’appréhension de la singularité du jazz. Lire la suite

Pour la création d’une coordination nationale anti-répression

Appel aux organisations du mouvement social et des quartiers populaires

Pour la création d’une coordination contre les répressions et pour la défense des libertés publiques et professionnelles

Cet appel s’inscrit dans le cadre du débat parlementaire sur la proposition de loi « Sécurité globale » et des rassemblements unitaires organisés les 17 et 21 novembre 2020 en protestation.

La période est marquée en France par la gravité accrue des atteintes – policières, judiciaires, administratives… – portées aux libertés publiques et professionnelles ainsi qu’à l’Etat de droit, cela sous couvert de l’état d’urgence sanitaire lié à la pandémie Covid. Le gouvernement tire parti, par ailleurs, des terribles attentats récents pour poursuivre sa dérive autoritaire, par une législation qui a été successivement anti-terroriste et « anti-casseurs », désormais « anti-séparatiste » et visant à faire des ressortissant.es musulman.es réel.les ou supposé.es, et issu.es de l’immigration, de nouveaux boucs émissaires. Lire la suite

Accord UE-Mercosur :  il faut évaluer ses impacts économiques, sociaux et environnementaux

Nous, les économistes soussignés, voulons contribuer à l’évaluation de l’accord UE-Mercosur en préparation, en vue de sa ratification par les États membres de l’UE, les institutions européennes et les pays du Mercosur. Selon la Commission européenne, l’accord proposé sera économiquement bénéfique pour les pays européens et du Mercosur en termes d’augmentation du PIB. Elle s’appuie sur le projet de rapport final de l’étude d’impact sur le développement durable (EIDD) pour la partie commerciale de l’accord d’association UE-Mercosur, réalisée par des chercheurs de la London School of Economics (LSE) et publié en juillet 2020.

Il est toutefois important d’informer les citoyens que les modèles économiques utilisés pour calculer ces gains de PIB sont inadéquats pour évaluer les impacts sociaux et environnementaux de cet accord. D’autres études utilisant des modèles différents prennent aussi en compte les coûts environnementaux des transports internationaux, les effets sur la déforestation ou sur les petits exploitants agricoles de l’UE et des pays du Mercosur.

Ces autres études d’impact donnent des résultats très différents et montrent comment cet accord entraverait la réalisation des objectifs climatiques de l’Accord de Paris et aurait de graves répercussions économiques et sociales sur les travailleurs et les agriculteurs – en particulier les agriculteurs familiaux – tant en Amérique latine qu’en Europe. Lire la suite

Arabie Saoudite : la résistance des femmes

Des militantes saoudiennes des droits de l’homme détenues dans leur pays seraient soumises à des abus d’ordre sexuel, selon l’avocate britannique Helena Kennedy.

Dans un rapport de 40 pages intitulé « Une souillure sur les dirigeants mondiaux et le G20 en Arabie saoudite : la détention honteuse et la torture des femmes saoudiennes », Helena Kennedy détaille les violences employées par les interrogateurs contre les militantes emprisonnées, dont certaines ont été « suspendues au plafond » et « torturées avec des décharges électriques ». Lire la suite

Toute la fragilité du monde s’enfuit dans le sel de tes yeux

« Aujourd’hui, je m’aperçois que je t’écris depuis sept mois. J’ai commencé à le faire un peu moins de deux mois après t’avoir vue pour la première fois. Aujourd’hui, la lettre que je t’adresse dépasse les 150 pages. Ses proportions ne cessent d’enfler »

Une écrivaine et un personnage croisé et photographié un jour. Une lycéenne passait en courant. L’adresse inventive dans une réalité identifiée et imaginaire, à une jeune fille et à un personnage. Le jeu de l’écriture et une immersion dans un possible d’une petite ville d’un ancien bassin minier du nord de la France. Lire la suite

Stop aux droits bafoués des enfants exilé·e·s !

Le 20 novembre marque l’anniversaire de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (CIDE). Plus de 30 années ont passé et chaque jour les politiques migratoires menées à l’échelle française et européenne bafouent les droits les plus élémentaires de milliers d’enfants vivant en France. Lire la suite

De la liquidation technocratique de la culture

« Il faut être un fou, un criminel ou un lâche pour consentir à la peste, et en face d’elle le seul mot d’ordre d’un homme est la révolte » (Albert Camus, Carnets 2, Janvier 1942 – Mars 1951, éditions Gallimard, 1962).

« Tout ce qui dégrade la culture raccourcit les chemins qui mènent à la servitude. Une société qui supporte d’être distraite par une presse déshonorée et par un millier d’amuseurs cyniques, décorés du nom d’artistes, court à l’esclavage malgré les protestations de ceux-là mêmes qui contribuent à sa dégradation » (Albert Camus, entretien avec Jean Daniel, revue Caliban, 1951).

Paris. 28 octobre 2020. Le nouveau confinement à durée indéterminée, les régimes d’exception ayant habituellement tendance à se prolonger indéfiniment, impose la fermeture, dans tout le territoire, de tous les établissements culturels, les théâtres, les opéras, les salles de concert, les musées, les cinémas, les bibliothèques. Dans son discours décrétant le deuxième confinement, le président ne prononce pas une seule fois le mot culture. Les librairies sont classées dans les commerces non essentiels et les livres rangés dans les produits superflus. Pendant ce temps, le gouvernement belge décide de laisser ouvertes les librairies : « Il nous semble essentiel de développer une attention à l’égard des plus fragiles mais aussi au niveau de la santé mentale de tous les Belges. La culture a un rôle énorme à jouer en la matière. Parce qu’il n’y a rien de mieux que d’ouvrir un livre pour s’évader de la situation terrible que nous vivons ». Lire la suite

Appel des femmes autochtones

Plus de 40 femmes autochtones issues de communautés impactées par l’exploitation des sables bitumineux (dont de nombreuses amies et alliées de longue date du CSIA-Nitassinan) ont envoyé une lettre ouverte à 70 grandes banques, assureurs et gestionnaires d’actifs, leur demandant de respecter les droits des Autochtones et de cesser de soutenir financièrement l’industrie qui détruit leurs terres. La lettre souligne les nombreux risques et impacts que l’industrie des énergies fossiles, et plus particulièrement des sables bitumineux, causent dans leurs communautés. La construction de ces projets d’expansion de l’oléoduc les expose à un risque plus élevé de contamination au COVID et de violences sexuelles. L’industrie des sables bitumineux a dévasté les communautés d’Amérique du Nord par l’exploitation minière, l’extraction et le raffinage. Le CSIA-Nitassinan, association membre de la Campagne #KeepItInTheGround, a décidé de traduire et diffuser ce texte majeur pour la protection de la Terre-Mère, de l’eau et du climat. Lire la suite

France : complexité et diversité du racisme

Les mobilisations antiracistes et contre les violences policières surgies après le confinement ont donné une grande visibilité à des termes ou expressions jusque-là cantonnés dans certains espaces. « Racisé-e-s », « privilège blanc », « blanchité »… « Racisme d’État » fait partie de ces expressions qui ont acquis une nouvelle visibilité, alors que le terme est utilisé depuis de longues années. Comment en retracer la genèse ? Lire la suite

La Loi de programmation de la recherche s’attaque aux libertés et aux statuts du personnel

Étendons la mobilisation pour qu’elle reste lettre morte

Le gouvernement a annoncé le 1er février 2019 sa volonté de faire voter une loi pluriannuelle ambitieuse pour développer la recherche. Nous assistons au mois de novembre 2020 au dénouement de près de deux ans de « maturation » d’une loi destructrice pour l’ESR.

Le contenu de la loi de programmation de la recherche (LPR) et ses orientations néfastes avaient déclenché parmi les personnels un puissant mouvement de protestation, marqué par une journée d’action très suivie le 5 mars 2020, des assemblées générales très nombreuses et encore hier (17 novembre), en plein confinement, plus de 1200 personnes place de la Sorbonne à Paris. Lire la suite

Ecosocialisme : un débat stratégique

Ceux d’entre nous qui habitent la planète Terre au XXIe siècle sont confrontés à un énorme problème. Notre propre espèce, l’homo sapiens (l’homme moderne), détruit la planète à un rythme toujours plus rapide et plus destructeur.

Si cela continue, la capacité de la planète à maintenir la vie (la vie humaine en particulier) pourrait disparaître d’ici quelques décennies. Nous sommes les premiers à disposer des informations nécessaires pour comprendre toute l’ampleur de cette crise, et nous sommes probablement les derniers à avoir la possibilité de faire quelque chose pour y remédier. Aucune autre génération n’a été confrontée à un tel défi ni à une telle responsabilité. Lire la suite

Manifeste pour une vie affective et sexuelle digne pour les personnes en situation de handicap

Ce manifeste, écrit par des associations de personnes handicapées, s’adresse à tous les acteurs et à toutes les actrices politiques, sociaux, sociales et économiques qui œuvrent pour le respect des droits des personnes en situation de handicap en France, et dans le monde.

La Convention Relative Aux Droits Des Personnes Handicapées de l’ONU, entrée en vigueur en 2008, et ratifiée par la France en 2009, rappelle dans son préambule les principes proclamés dans la Charte des Nations Unies sur « la reconnaissance de la dignité et de la valeur inhérentes à tous les membres de la famille humaine ». Elle s’appuie aussi sur le préambule de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme du 10 décembre 1948 adopté par l’Assemblée Générale des Nations-Unies à Paris dans lequel est rappelé : Lire la suite

Le pétrole contre les droits humains

Introduction : « En juin 2019, les deux associations françaises les Amis de la Terre France et Survie, et les quatre ougandaises AFIEGO, CRED, NAPE/Amis de la Terre Ouganda et NAVODA, ont mis en demeure la multinationale pétrolière Total, considérant que celle-ci ne respectait pas ses obligations légales de prévenir les violations des droits humains et les dommages environnementaux dans le cadre de son méga-projet pétrolier en Ouganda et Tanzanie. Lire la suite