Archives de Catégorie: Travail

Aucun domaine de la vie sociale ne peut rester à l’écart des choix démocratiques

« Ce livre défend une thèse simple : si nous voulons radicaliser la démocratie, nous devons aujourd’hui prioritairement démocratiser le travail » . Cela entraine un questionnement : « pourquoi et comment associer une démocratisation des activités productives et une production de nouvelles institutions démocratiques ? »

Alexis Cukier précise que « les frontières de la démocratie et des droits de citoyenneté ne s’arrêtent plus « au seuil de l’entreprise, devant le « coeur » de la séparation et du conflit entre gouvernants et gouvernés » Lire la suite

La lutte des « aparadoras ». Les réalités de la surexploitation

Au cours des trois derniers mois, les travailleuses de la chaussure ont brisé le silence ; elles sont sorties de l’invisibilité et constituent plusieurs collectifs dans la province d’Alicante. La « classe politique », de son côté, inonde l’agenda d’initiatives visant à trouver une solution à la précarité d’un secteur marqué par l’économie souterraine. Lire la suite

Les travailleurs migrants d’Almería face à la « saisonnalité »

Le 22 juin à El Ejido puis le 4 juillet à Almería, des travailleurs et travailleuses marocains ont manifesté à l’appel du SOC-SAT pour marquer leur opposition et leur colère face à l’inadéquation du fonctionnement de l’allocation chômage avec la réalité de leur travail. Ce système, conçu pour des emplois fixes occupés par des Espagnols, s’adapte en effet très mal à la discontinuité stable, saisonnière (9 mois par an), des emplois agricoles d’Almería, principalement occupés par des travailleur·euse·s migrant·e·s.   Lire la suite

Les salarié-e-s de Marriott du monde entier demandent que le groupe hôtelier prenne des mesures globales pour combattre le harcèlement sexuel

Le 27 juin, des membres de l’UITA employés dans des hôtels de Marriott du monde entier ont manifesté leur soutien à l’appel syndical en faveur d’une action concrète de la part du plus grand groupe hôtelier mondial afin de protéger les employé-e-s du harcèlement sexuel endémique que subissent les travailleurs-euses de l’hôtellerie.   Lire la suite

Atteintes aux droits fondamentaux des travailleur.euse.s

La course au sponsoring de Nike et Adidas, l’association des grandes marques du sport avec les grandes équipes « sportives » ou des célébrités du secteur et plus récemment du show-business, les millions de dollars et les juteux profits distribués aux actionnaires… et des travailleurs et travailleuses dont les salaires sont inférieur au « salaire vital »…. Lire la suite

Le travail domestique : des logiques prégnantes pour les femmes

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

L’objectif de mon intervention sera de plaider pour que l’on accorde plus d’intérêt au travail domestique. J’ai le sentiment qu’aujourd’hui les problématiques de recherche et surtout d’actions (action politique, action syndicale aussi) se sont déplacées par rapport aux années 1970 et que l’on s’intéresse plus volontiers à la place des femmes dans la sphère publique, avec en particulier les débats sur la parité ; que l’on s’émeut éventuellement de la situation d’inégalité qui leur est faite dans l’emploi, tout cela en considérant un peu vite que, du côté du privé, ne subsistent que des problèmes d’ordre individuel, à résoudre en couple, en famille, grâce à un peu de bonne volonté. Lire la suite

Mai 68 chez Lip à Besançon

Avec l’aimable autorisation de la revue Les utopiques

Les années de Gaulle 1958 – 1968

De Gaulle, c’est le pouvoir hautain qui décide et ne négocie pas, qui monologue et ne dialogue pas. La guerre d’Algérie a renforcé le côté policier de ce pouvoir. Les manifestations sont durement réprimées. Ce sont donc des années difficiles pour les salarié.es et leurs organisations. Le patronat s’est mis à l’unisson du style de Gaulle. Partout, il ya durcissement des rapports sociaux. A Lip, les réunions mensuelles obligatoires de CE et DP sont expédiées en trois quarts d’heure, avec des réponses négatives à la quasi-totalité des demandes des salarié.es. Lire la suite