Archives de Catégorie: Travail

Résistance à l’ordre et au désordre industriel

Dans sa préface, preface-de-xavier-vigna-a-louvrage-robert-kosmann-sorti-dusines-la-perruque-un-travail-detourne-et-avertissement-de-lauteur/publiée avec l’aimable autorisation des editions SyllepseXavier Vigna indique, entre autres, que « la perruque, c’est du travail détourné et donc aussi des astuces, un savoir-faire, des mains qui œuvrent et manipulent des outils toujours plus perfectionnés », qu’il y lit « une revendication de respectabilité où l’ouvrier peut se faire artisan voire compagnon en train de réaliser son chef-d’œuvre ». Il parle aussi de solidarité, de connivence, d’« économie morale » du travail ouvrier, d’inventions, de « résistance à l’ordre usinier », de complexité, « je pense notamment à la question complexe de l’articulation entre perruque et sabotage ; à celle des pensées ouvrières sur le travail ; à celle de la qualification du travail et des classifications, etc. ». Il souligne aussi que Robert Kosmann déplie un sujet en son entier… Lire la suite

Préface de Xavier Vigna à l’ouvrage Robert Kosmann : Sorti d’usines. La « perruque » un travail détourné et Avertissement de l’auteur

Avec l’aimable autorisation des editions Syllepse

Un livre, c’est la rencontre, fortuite ou nécessaire, entre un auteur et un sujet. Dans le cas qui nous occupe, je veux croire qu’il s’agit d’une rencontre nécessaire, tant Robert Kosmann correspond à son sujet, tant il l’a connu et travaillé, tant ce livre marque un aboutissement. Lire la suite

Penser l’émancipation, construire l’égalité réelle entre les femmes et les hommes

Dans son introduction, Margaret Maruani, parle du travail et des études féministes, de la précarité des savoirs sur le genre, du genre comme « un outil indispensable à l’intelligence du monde social et non une variable facultative  », des vertus heuristiques d’une lecture sexuée du monde social, des inégalités entre hommes et femmes, du chômage et de l’emploi,« Au fond , nous défendons deux idées différentes mais indissociables : la pertinence durable du concept de genre pour l’analyse du monde du travail, d’une part ; la centralité du travail dans les sciences humaines et sociales, et en particulier dans les études de genre, d’autres part », de la mosaïque de thèmes traités et des passerelles entre domaines souvent dissociés, de logiques « postcoloniales » et d’« intersectionnalité », des migrantes qui ne sont pas que des femmes de… Lire la suite

Aucun domaine de la vie sociale ne peut rester à l’écart des choix démocratiques

« Ce livre défend une thèse simple : si nous voulons radicaliser la démocratie, nous devons aujourd’hui prioritairement démocratiser le travail » . Cela entraine un questionnement : « pourquoi et comment associer une démocratisation des activités productives et une production de nouvelles institutions démocratiques ? »

Alexis Cukier précise que « les frontières de la démocratie et des droits de citoyenneté ne s’arrêtent plus « au seuil de l’entreprise, devant le « coeur » de la séparation et du conflit entre gouvernants et gouvernés » Lire la suite

La lutte des « aparadoras ». Les réalités de la surexploitation

Au cours des trois derniers mois, les travailleuses de la chaussure ont brisé le silence ; elles sont sorties de l’invisibilité et constituent plusieurs collectifs dans la province d’Alicante. La « classe politique », de son côté, inonde l’agenda d’initiatives visant à trouver une solution à la précarité d’un secteur marqué par l’économie souterraine. Lire la suite

Les travailleurs migrants d’Almería face à la « saisonnalité »

Le 22 juin à El Ejido puis le 4 juillet à Almería, des travailleurs et travailleuses marocains ont manifesté à l’appel du SOC-SAT pour marquer leur opposition et leur colère face à l’inadéquation du fonctionnement de l’allocation chômage avec la réalité de leur travail. Ce système, conçu pour des emplois fixes occupés par des Espagnols, s’adapte en effet très mal à la discontinuité stable, saisonnière (9 mois par an), des emplois agricoles d’Almería, principalement occupés par des travailleur·euse·s migrant·e·s.   Lire la suite

Les salarié-e-s de Marriott du monde entier demandent que le groupe hôtelier prenne des mesures globales pour combattre le harcèlement sexuel

Le 27 juin, des membres de l’UITA employés dans des hôtels de Marriott du monde entier ont manifesté leur soutien à l’appel syndical en faveur d’une action concrète de la part du plus grand groupe hôtelier mondial afin de protéger les employé-e-s du harcèlement sexuel endémique que subissent les travailleurs-euses de l’hôtellerie.   Lire la suite