Archives de Catégorie: Alternative Sud

Abus à l’encontre des femmes dans les plantations industrielles

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

Abus à l’encontre des femmes dans les plantations industrielles1

Collectif d’organisations sociales du Sud2

Les femmes des communautés rurales sur les terres desquelles empiètent les plantations industrielles sont victimes de violences sexuelles à grande échelle. Obligées de circuler dans et autour de ces plantations, leur vulnérabilité est aggravée par le contexte de pauvreté, d’impunité et d’inégalité de genre dans les prises de décision liées à la terre. Le silence autour de ces abus a trop duré. Lire la suite

Éditorial de Laurent Delcourt : Alternatives Sud : Les nouveaux territoires de l’agrobusiness

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

Plus d’une décennie après la crise alimentaire de 2007-2008, l’appel à changer de modèle agricole est resté lettre morte. Mises en cause dans la flambée des prix, les grandes firmes de l’agrobusiness ont poursuivi leur expansion à l’échelle de la planète, imposant leurs modes de production standardisés, socialement excluants et écologiquement destructeurs. Fortes de leur poids économique et de leur capacité d’influence politique, elles ont réussi aussi à imposer leurs priorités sur le terrain du développement durable et de la sécurité alimentaire. Lire la suite

Bolivie : la fiction d’un développement alternatif

Le projet minier Casaya, dans le département de Chuquisaca, en Bolivie, est un révélateur des contradictions entre le discours gouvernemental et la pratique. Les enjeux et résistances qu’il soulève jettent une lumière crue sur la situation tant locale que nationale.

« Nous sommes encore dans un État de droit ». Tel sont les premiers mots de Santiago Yupari, conseiller municipal de Sucre, ville historique du sud de la Bolivie, quand je l’interroge sur le projet minier Casaya, qui a provoqué de fortes résistances dans la région (1). Il poursuit : « le gouvernement a un positionnement corporatiste, d’appui à certains secteurs, dont le secteur minier. Celui-ci participe au pouvoir en mettant avant ses intérêts plutôt que le bien-être. Dans le discours, nous vivons dans un État environnementaliste, indigéniste, etc., il n’est qu’à voir les principes inscrits dans notre nouvelle Constitution. Dans les faits, on se trouve toujours dans un État minier, et les relations avec les communautés n’ont pas changé, du fait que le secteur minier est déclaré d’utilité publique, et qu’il représente une source importante de revenus ». Lire la suite

Industrialisation, objectifs sociaux et environnementaux pour un autre développement

Dans son éditorial, « Politiques industrielles au Sud : à quelles conditions ? », editorial-de-francois-polet-politiques-industrielles-au-sud-a-quelles-conditions/, publié avec l’aimable autorisation des Editions SyllepseFrançois Polet aborde, entre autres, la nouvelle géographie industrielle, les trajectoires opposées des pays, la concentration de l’activité manufacturière, les processus de désindustrialisation, « La redécouverte des retombées socio-économiques spécifiques du secteur manufacturier se fait paradoxalement dans le contexte d’une reconfiguration industrielle mondiale entraînant une « désindustrialisation précoce » dans plusieurs pays du Sud ». Je souligne que ces questions et leurs réponses en termes d’activité et d’emplois – et d’empreinte écologique – ne peuvent être abstraites des rapports de domination, des asymétries constitutives de la mondialisation néolibérale. Lire la suite

Autres scénarios possibles contre le techno-déterministe de l’« avenir du travail »

Dans son introduction, introduction-le-sens-dessus-dessous-de-l-avenir-du-travail-vu-du-sud/, publiée avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse, Cédric Leterme aborde la question de l’« avenir du travail » et sa focalisation « sous l’angle étroit des conséquences (réelles ou supposées) des évolutions technologiques actuelles sur le travail ». Il interroge : « Qu’est-ce qui pousse ainsi et quasiment en même temps la Banque mondiale, l’OCDE, le G20 ou encore le FMI, pour n’en citer que quelques-uns, à se pencher sur l’avenir du travail dans des termes si étrangement similaires ? ». Des organismes souvent , pour ne pas dire toujours, peu favorable aux travailleuses et aux travailleurs, à leurs droits collectifs et individuels. Lire la suite

Amérique latine : goodbye industrie, hello stagnation

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

1 Les pays d’Amérique latine sont victimes d’une « désindustrialisation précoce » qui s’accélère. Tel est le prix d’une insertion dans la mondialisation reposant sur la rente des matières premières. Les conséquences sur l’emploi, l’environnement et les inégalités sont dramatiques. Seules des politiques de modernisation de l’industrie et une dynamisation du marché intérieur par le biais de la redistribution sont susceptibles d’enrayer la dynamique. Lire la suite

Éditorial de François Polet « Politiques industrielles au Sud : à quelles conditions ? »

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

Dans la nouvelle géographie industrielle, les pays du Sud suivent des trajectoires opposées. Les uns concentrent une part croissante de l’activité manufacturière mondiale, quand les autres subissent un processus de désindustrialisation précoce. Si les politiques industrielles sont en cours de relégitimation dans les modèles de développement, les conditions de leur matérialisation sont difficiles à réunir dans une économie mondiale ouverte. Lire la suite