Archives de Catégorie: Politique

Islamophobie à gauche : halte à l’aveuglement, au déni, à la complicité

Tribune. Nous sommes de sensibilités politiques diverses, nous sommes tou·te·s progressistes et venons des quatre coins de France. Nous sommes issu·e·s de différentes générations. Notre point commun ? Nous sommes convaincu·e·s que la question des quartiers populaires est une question politique de premier plan. Pour la plupart d’entre nous, nous y avons grandi, nous y vivons, nous y militons au quotidien. Lire la suite

La rhétorique réactionnaire : comment parlent les dominants lorsqu’ils craignent pour leurs privilèges

Ces dernières semaines, deux événements n’ayant – a priori – aucun rapport l’un avec l’autre se sont télescopés. 

Tout d’abord, les révélations de Médiapart sur les dîners fastueux organisés aux frais du contribuable par François de Rugy, qui a depuis démissionné de son poste de Ministre de la transition écologique.

Puis la venue de Greta Thunberg, la jeune militante écologiste suédoise, à l’Assemblée nationale le 23 juillet dernier.

Chacun de ces deux événements a « libéré » une parole réactionnaire. La première niait avec véhémence les abus et la corruption ayant cours dans la vie politique. La seconde s’insurgeait du fait qu’une adolescente de seize ans puisse s’emparer du discours politique, au motif que celle-ci serait « trop jeune », « incompétente », « manipulée » – les pleurnicheries, insultes et tweets rageurs s’accompagnant parfois d’appels au boycott. Lire la suite

Le racisme n’est pas racial, il est socio-historique

« Le choix d’une langue qui serait plus exemplaire que sa pratique conduit à faire l’impasse sur cette dernière, à espérer (ou prétendre) instituer un code de bonne conduite qui n’est pas observé ».

En Avertissement, Jean-Louis Mohand Paul parle, entre autres, des mots racistes, de mots communs, de la représentation fictive d’un univers linguistique et scientifique soi-disant protégé, « On risque paradoxalement de perpétuer le mythe d’une cohésion « française » que les apeurés d’un prétendu « remplacement » opposeront à la langue française effective », des définitions « insultantes, hostiles, trompeuses, non réalistes », du péjoratif, des terminologies racistes et de leur insertion dans la réalité socio-culturelle, « Elle est enracinée, dicte et conditionne un mode d’être collectif, un signe d’autodéfinition et de reconnaissance. Elle s’est complètement disséminée dans la langue courante », du racisme « français » dans son ancrage banal, des ramifications psycho-sociales des traditions racistes… Lire la suite

Avant-Propos de Zeynep Tufekci à son livre : Twitter & les gaz lacrymogènes

Avec l’aimable autorisation des Editions C&F

En 2011, alors que les premiers soulèvements du Printemps arabe ébranlent le monde, je suis époustouflée par les nouvelles possibilités que l’internet semble offrir aux dissidents. J’apprécie sans doute d’autant plus les merveilles de la connectivité numérique que j’ai grandi en Turquie et vécu une partie de ma jeunesse dans les années qui ont suivi le coup d’État militaire de 1980. Cette période m’a permis de mesurer l’efficacité de la censure lorsque tous les moyens de communication de masse sont centralisés et contrôlés par les autorités au pouvoir, qu’il s’agisse de radio, de télévision ou de presse écrite. Au début des années quatre-vingt-dix, l’avenir s’ouvre à moi quand, programmeuse chez IBM, j’utilise pour la première fois le réseau « intranet » mondial de l’entreprise, grâce auquel je communique avec mes collègues du monde entier. Et quelques années plus tard, à l’arrivée de l’internet en Turquie, c’est avec enthousiasme que j’étrenne cette nouvelle technologie. Lire la suite

Nous sommes en face d’une mémoire exigée

Le déshumain grandiose est composé de :

Tome I : L’esclave vieil homme et le molossela-pierre-est-des-peuples-des-peuples-dont-il-ne-reste-quelle/

Tome II : Un dimanche au cachotraconter-cest-aimer-raconter-cest-donner/

et d’une postface : De la memoire obscure à la mémoire consciente

« LE VIEUX SILENCE – Mes parents et arrière-grands-parents se sont tus sur la Traite et l’esclavage. Au sortir de ce crime, le silence a régné. Rien de ce que j’en sais ne m’a été transmis de manière directe et volontaire ». Lire la suite

Les « beautés » du modèle suédois de retraites

Le système suédois de retraites est celui qui est allé le plus loin – et depuis longtemps – dans la logique des comptes dits notionnels. Même si le système par points proposé pour la France n’en est pas un pur décalque, il se réclame des mêmes principes de contributivité et d’universalité. Le modèle suédois étant par ailleurs paré de tous les mérites, il est éclairant de l’analyser de manière détaillée et d’aller voir l’envers du décor [1]. Lire la suite

« Violence et passion »

Avec la découverte du corps inerte de Steve Maia Caniço dans les eaux troubles de la Loire, l’avalanche de sujets sur les violences policières fait plaisir à lire. Les quelques minutes entendues à la télévision, davantage à la radio, la profusion d’articles dans la presse écrite et de textes sur les réseaux sociaux numériques mettent en débat les méthodes du pouvoir politique français en place et ça fait du bien. En ordre dispersé, moins en tir groupé  – c’est le cas de le dire –, on parle de disqualification des crimes commis par les policiers, de banalisation de l’impunité commanditée par le gouvernement, de domination de classe ou/et de race (chasse au faciès, ciblage des classes populaires), parfois de militarisation des forces de sécurité (surarmement, achat massif d’armes) et de marche forcée vers la fin de la contestation ou vers la dépolitisation des luttes. C’est phénoménal. Lire la suite