Archives de Catégorie: Politique

Les faces cachées du discours sécuritaire

La démagogie prend, dans notre monde moderne, un tour technologique. Elodie Lemaire dans « L’œil sécuritaire, mythes et réalités de la vidéo surveillance » a mené l’enquête sur le discours sécuritaire qui fait de la caméra le moyen de sécuriser l’ensemble des populations en prévenant le crime ou le délit. Elle a interrogé les utilisateurs de cet outil, soit comme partie prenante de cet œil soit comme consommateurs – pour le plus grand profit des sociétés privées – pour conclure sur les limites technologiques en mettant en lumière une « vision du monde » qui privilégie la protection sécuritaire au lieu des protections sociales pour construire une forme répressive de l’Etat qui vient prendre la place de la forme sociale. Lire la suite

Prud’hommes, retraites… : offensive générale sur les droits sociaux Au nom de l’équité, davantage d’inégalités

Avec l’aimable autorisation de l’autrice

JUSQU’ICI, les réformes des retraites ont été menées au nom de l’équilibre financier. Maintenant que le déficit est en voie de résorption — au prix d’une baisse continue du niveau des pensions —, c’est l’« équité » qui est mise en avant par M. Emmanuel Macron. Piloté par un haut-commissariat dirigé par M. Jean-Paul Delevoye, le projet a pour objectif officiel de créer un système universel remplaçant les quarante-deux régimes actuels, et censé être plus juste, plus simple, plus lisible : « Un euro cotisé donnera les mêmes droits. (…) À carrière identique et revenu identique, la retraite doit être identique », annonce un communiqué du haut-commissariat (1). Ainsi, à carrière courte et faible salaire, faible retraite ! La même chose pour tout le monde… Lire la suite

Comment un échantillon de ma salive a permis de conclure que je ne peux pas être antisémite…

Gideon Levy a fait un test ADN et a découvert la vérité sur le lien de ses ancêtres avec Israël : il n’y en avait aucun

J’ai commencé par cracher. Après toute la salive que j’avais absorbé des autres dans le passé (et que je méritais sûrement) – une fois au marché du Carmel à Tel Aviv, une fois sur la plage de la ville et au moins une fois sur la route – le moment était venu de donner le meilleur de moi-même. Et de cracher en retour. Je n’avais jamais craché avant, sauf quand j’avais fini de me brosser les dents, alors je ne savais pas à quel point ce serait dur. Vous devez remplir la moitié d’une éprouvette. Vous devez également être capable de viser : l’éprouvette a une ouverture très étroite. Lire la suite

Mythe contre mythes

Le 22 septembre 2015, un peu moins de quatre ans et au lendemain des élections régionales françaises, je dressais une comptabilité de la « crise migratoire ». Mon but : démystifier ce qui avait mobilisé les électeurs FN. Aujourd’hui, au lendemain des élections européennes, rien n’a changé. Le sujet est au cœur des débats faisant croire à une opposition entre Europe libérale et Europe fasciste. Un leurre. Non seulement ce sujet ne devrait pas exister mais il rassemble la majorité des partis. Il démontre une banalité du racisme. C’est tout. Lire la suite

Convergence des luttes et enseignements croisés

Suite à l’affaire Weinstein et à la diffusion internationale du mouvement #MeToo pour dénoncer plus largement toutes les formes de harcèlement sexuel, l’espace public entendu au sens de la rue et des transports en commun sont au centre de l’attention des décideur·se·s. Les pouvoirs publics et les régies de transport, face à la médiatisation et à la pression des associations, ont mis en place localement différentes actions de sensibilisation parmi lesquelles des débats publics, des marches exploratoires, des campagnes d’affichage, la diffusion de messages invitant à dénoncer toutes situations de harcèlement. Or, la libération de la parole des femmes montre que le harcèlement et les violences ne concernent pas que les espaces publics urbains mais plus largement tous les espaces du quotidien : du lieu de travail à l’espace familial ou domestique. De ce phénomène et de sa politisation, différents enseignements peuvent être tirés afin de lutter contre les manifestations LGBT-phobes dans les lieux publics. Lire la suite

La violence organisée contre les populations migrantes

Un parcours, de Conakry à Paris, « Le parcours d’Ibrahim Koné est marqué par la répétition de la confrontation avec les forces de sécurité ». En introduction, les auteurs et autrices abordent, entre autres, les techniques et pratiques policières d’entrave à la migration, le contrôle des mobilités de certain·es, « Alors que les citoyens et citoyennes européennes bénéficient d’une liberté de circulation croissante, les migrations venues de l’extérieur subissent pour leur part un accroissement des contrôles », l’histoire des contrôles des mobilités internes aux contrôles des frontières, l’institutionnalisation de la distinction entre « nationaux et étrangers », les populations jugées indésirables, la convention de Schengen, les moyens de contrôle à distance, les délégations de contrôle (autres pays et entreprises privées), l’« épaississement » des frontières…

« Rendre compte de cette police des migrants nécessite d’analyser les pratiques, les techniques et les représentations des forces de sécurité responsable du contrôle des migrations ». Lire la suite

Rapport sur l’homophobie 2019 : 2018, une année noire pour les personnes LGBT

À l’occasion de la journée internationale de lutte contre les LGBTphobies qui aura lieu le 17 mai, SOS homophobie dévoile son 23ème Rapport sur l’homophobie. Publié chaque année depuis 1997 à partir des témoignages recueillis par l’association, ce rapport est la seule publication qui permet de suivre, année après année, l’évolution des LGBTphobies en France.

En 2018, SOS homophobie a recueilli 1 905 témoignages d’actes LGBTphobes (insultes, rejet, agressions, discriminations…), soit une augmentation de 15% par rapport à 2017. C’est la troisième année consécutive d’augmentation des signalements que notre association enregistre.  Lire la suite