Archives de Catégorie: Luttes

Compte-rendu (de lecture en français) : Qui erano tutti ferrovieri. Lo sciopero dell’Officina FFS di Bellinzona nel 2008. Studio sul vissu

Avec l’aimable autorisation de l’auteur

Ce livre est issu d’une étude réalisée par deux chercheuses et un chercheur de la SUPSI de Lugano sur mandat de l’association Giù le mani dall’Officina et des syndicats SEV et Unia. Il revient sur la longue grève de 33 jours qui s’est déroulée dans l’Officina – l’atelier ferroviaire situé à Bellinzone (Tessin) et appartenant aux Chemins de fers fédéraux (CFF) – dans le but de comprendre sa portée et de proposer une réflexion sur son héritage. La méthodologie déployée est très rigoureuse et repose principalement sur un large corpus de 53 entretiens semi-directifs réalisés avec les principaux acteurs impliqués : les ouvriers et les membres de leurs familles, mais aussi des représentants du monde syndical, politique et citoyen. Il faut cependant relever que de nombreuses personnes ont refusé de prendre part aux entretiens. Cet aspect révèle autant les difficultés rencontrées par l’équipe de recherche dans la réalisation de leur étude que la persistance des clivages dix ans après la grève. Une revue de la littérature produite sur celle-ci n’est malheureusement pas proposée. C’est regrettable parce que le lecteur aurait pu mieux saisir la plus-value apportée par l’ouvrage sur le plan scientifique. Les chapitres sont articulés autour de trois périodes : l’avant, le pendant et l’après grève. Ce choix permet aux auteur-e-s de fournir progressivement toutes les clefs indispensables pour développer une compréhension analytique du conflit. Lire la suite

Justice et respect : Un beau livre

Peu habituel dans la forme, le livre de Brice Le Gall, Lou Traverse, et Thibault Cizeau est un matériau précieux pour qui veut comprendre le mouvement des Gilets Jaunes. Son format (225 x 255) en fait un ouvrage de photos, en noir et blanc, inscrit dans une tradition de la photographie sociale et de l’enquête sociologique. Un beau livre, à un double titre. Un ensemble de 180 photos, mises en page par Richard Takvorian, permet de jouer d’harmonies ou de dissonances entre les « intérieurs », les paroles rapportées et des commentaires sobres. Six chapitres, une filmographie, un répertoire de paroles … Un objet, et un livre agréable à lire. Lire la suite

Appel pour un comité de soutien aux mobilisations sociales

Représentant·es de luttes, responsables associatifs et politiques, personnalités du monde artistique, sportif et intellectuel, nous nous soulevons ensemble contre le projet de retraites du gouvernement. Son système par points, limitant les dépenses de retraites et prenant en compte l’entièreté de la carrière, augmentera les inégalités, retardera l’âge pour bénéficier d’une retraite à taux plein et consacrera l’appauvrissement des retraité·es.  Lire la suite

Nous, journalistes grévistes et solidaires du mouvement contre la réforme des retraites

Malgré cinquante jours de grève, le projet de réforme des retraites est présenté ce vendredi en Conseil des ministres. Depuis le 5 décembre, le gouvernement ne l’aura modifié qu’à la marge, promettant des ajustements à certains secteurs, assurant à d’autres que le nouveau régime dit « universel » ne leur serait pas appliqué. Mais l’écrasante majorité des fonctionnaires et des salariés du privé demeurent concernés par ce texte. Cela inclut évidemment les journalistes (rédacteurs, éditeurs, photographes, correcteurs, graphistes, etc) qui font face par ailleurs et depuis de longues années déjà à la dégradation de leurs conditions de travail : multiplication des plans sociaux, de départs et des carrières à trou, baisse de la rémunération et affaiblissement des droits sociaux des pigistes et horaires à rallonge en raison du développement de l’information en continu. Lire la suite

Celles et ceux qui relèvent la tête pour dire NON à ce monde

Voici un passionnant livre de regards, de photographies, de textes qui rendent justice à la mobilisation de celles et de ceux qui se nomment les Gilets jaunes. Un travail d’écriture et de photographe, « il prélève dans les scènes observées les matériaux pertinents pour la vision qu’il entend suggérer » Gérard Mauger dans sa préface. Lire la suite

12 décembre 1995 : Discours de Pierre Bourdieu aux cheminots grévistes

Je suis ici pour dire notre soutien à tous ceux qui luttent, depuis trois semaines, contre la destruction d’une civilisation, associée à l’existence du service public, celle de l’égalité républicaine des droits, droits à l’éducation, à la santé, à la culture, à la recherche, à l’art, et, par-dessus tout, au travail. Je suis ici pour dire que nous comprenons ce mouvement profond, c’est-à-dire à la fois le désespoir et les espoirs qui s’y expriment, et que nous ressentons aussi ; pour dire que nous ne comprenons pas (ou que nous ne comprenons que trop ) ceux qui ne le comprennent pas, tel ce philosophe qui, dans le Journal du Dimanche du 10 décembre, découvre avec stupéfaction « le gouffre entre la compréhension rationnelle du monde », incarnée selon lui par Juppé – il le dit en toutes lettres -, « et le désir profond des gens ». Lire la suite

Appel des personnels des bibliothèques en lutte !

Nous, personnes travaillant en bibliothèque, quels que soient notre tutelle, notre statut et le lieu où nous exerçons notre métier, sommes mobilisées depuis le 5 décembre contre la contre-réforme des retraites par points : en grève, en manifestation, en action aux côtés de la RATP, de la SNCF, du personnel de l’éducation, et des nombreux autres secteurs professionnels unis pour une société solidaire.

En 1944, le Conseil national de la Résistance, afin de répondre aux exigences sociales et fort de son analyse sur la montée de l’extrême-droite en Europe, a fondé son programme sur un système de protection sociale (sécurité sociale et retraites) destiné à assurer des conditions de vie dignes à toute la population, grâce à une solidarité directe. 

C’est ainsi que l’argent destiné aux retraites et cotisé par chacun selon ses moyens est redistribué directement aux personnes retraitées sans passer par l’épargne privée individuelle. Lire la suite

Pour gagner, soutenons les grévistes !

Pour que le mouvement social « dure et s’amplifie », un large collectif d’artistes et intellectuels appelle à soutenir financièrement les grévistes en contribuant aux cagnottes de grève. Car chaque journée de grève coûte, et les grévistes « défendent un de nos biens communs, un système de retraites qui, loin d’avoir été octroyé par les patrons, est le fruit des luttes de nos aînés ». Lire la suite

Introduction au livre de Bruno Deporcq : Clic-P. L’intersyndicale qui fait trembler les enseignes

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

« C’est une vaste critique de toutes les pseudo-évidences sur lesquelles se fondent nos politiques publiques qu’il nous faut engager », Dominique Méda, Le Monde, 2019.

« Faire parler les plus faibles autant qu’ils écoutent et obliger les puissants à écouter autant qu’ils parlent est une méthode simple et efficace pour susciter le changement », Gloria Steinem, Ma vie sur la route, 2019.

En 2010 se crée le Comité de liaison intersyndical du commerce parisien, le Clic-P, une intersyndicale qui réunit six syndicats du commerce parisien, déterminés à faire face à l’offensive des grandes enseignes de la distribution qui se sont donné pour objectif de généraliser l’ouverture des magasins le dimanche et en horaires de nuit. Lire la suite

Avant-Propos de Zeynep Tufekci à son livre : Twitter & les gaz lacrymogènes

Avec l’aimable autorisation des Editions C&F

En 2011, alors que les premiers soulèvements du Printemps arabe ébranlent le monde, je suis époustouflée par les nouvelles possibilités que l’internet semble offrir aux dissidents. J’apprécie sans doute d’autant plus les merveilles de la connectivité numérique que j’ai grandi en Turquie et vécu une partie de ma jeunesse dans les années qui ont suivi le coup d’État militaire de 1980. Cette période m’a permis de mesurer l’efficacité de la censure lorsque tous les moyens de communication de masse sont centralisés et contrôlés par les autorités au pouvoir, qu’il s’agisse de radio, de télévision ou de presse écrite. Au début des années quatre-vingt-dix, l’avenir s’ouvre à moi quand, programmeuse chez IBM, j’utilise pour la première fois le réseau « intranet » mondial de l’entreprise, grâce auquel je communique avec mes collègues du monde entier. Et quelques années plus tard, à l’arrivée de l’internet en Turquie, c’est avec enthousiasme que j’étrenne cette nouvelle technologie. Lire la suite

Luttons pour les cinq revendications principales, en appelant les salarié.es à la grève le 5 août

HKCTU : Luttons pour les cinq revendications principales, en appelant les salarié.es à la grève le 5 août

Au cours des deux derniers mois, la population de Hong Kong a donné son avis sur le projet de loi relatif à l’entraide judiciaire entre Etats en matière pénale (dénommé dans ce qui suit loi sur l’extradition), lors de plusieurs rassemblements et manifestations, dont ceux des 9 et 16 juin derniers.

Le nombre de participant.es à ces deux journées de mobilisation a atteint respectivement 1,03 million et 2 millions de personnes, ce qui est sans précédent non seulement à Hong Kong, mais aussi dans le monde. Lire la suite

Editeurs avec les sans-papiers de Chronopost

Nous, éditeurs et éditrices, sommes des usagers réguliers de la Poste, et notamment de Chronopost. Nous envoyons de nombreux livres par la voie postale. Depuis plusieurs années, nous avons constaté et subi la dégradation de la qualité de ce service public. Cette régression s’est notamment manifestée, et nous en sommes témoins, par la détérioration des conditions de travail des employé.es de tous les services de la Poste, ce qui a aussi pour conséquence de nuire à la qualité des services rendus.

Aujourd’hui, nous voyons que la Poste sous-traite une partie de ses activités à des entreprises qui « emploient » des sans-papiers, exploité.es et méprisé.es ; c’est une pratique courante, et l’État actionnaire principal de la Poste – couvre cette forme de travail indigne. Lire la suite

Résidences de Biscaye : victoire syndicale et féministe


Un conflit du travail ne se gagne pas simplement parce que nous avons raison ou que nos revendications sont justes ou tout à fait acceptables. Un conflit du travail se gagne avec des efforts, de l’organisation, des moyens et de la volonté. Un syndicat ne peut pas dire que son objectif est d’éradiquer la précarité pour ensuite, refuser la mobilisation faute de moyens pour la soutenir sur la durée. Les belles paroles ont des ailes ; ce qui reste, ce sont les accords comme le nôtre, gagnés après un combat long et difficile. Lire la suite

Femmes et Gilets jaunes : pour une transition sociale, féministe et écologique

Depuis deux mois, le mouvement des « Gilets jaunes » a mis dans le débat public les thèmes de justice fiscale, de justice sociale, de justice climatique et de démocratie. Il a permis d’associer le combat « contre les fins de mois et la fin du monde ». Plusieurs analyses ont souligné la présence massive de femmes dans les mobilisations : certaines ont même qualifié ce phénomène de « nouveauté ». Mais les femmes ont toujours été présentes dans les mouvements sociaux pour revendiquer leurs droits, lors de la Révolution française, la Commune, jusqu’à, plus récemment, la contestation contre les politiques d’austérité, les réformes des retraites ou les lois Travail. Leur présence a été invisibilisée, mais elles ont toujours été parties prenantes de ces mouvements. Comment s’étonner aujourd’hui de leur mobilisation quand elles sont les premières touchées par le manque de services publics, la suppression ou la diminution des politiques redistributives, le trop bas niveau des salaires et la précarité ? Lire la suite

Instructions en cas de grève générale

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

Pour riposter aux violences policières du 19 mars 1981, la mobilisation populaire a amené le pays à se proclamer pendant une semaine « en état de préparation à la grève ». Le 27  mars, la Pologne s’arrêtera de travailler pendant quatre heures. Les « instructions » données par le syndicat indiquent la forme qu’il entendait donner à une grève générale de longue durée.

Suite à l’appel pour la grève générale à partir du mardi 31  mars 1981, nous vous rappelons ci-dessous quelques-unes des tâches organisationnelles les plus importantes : Lire la suite

Mouvement des Gilets jaunes : contribution de l’École Émancipée


Le mouvement des Gilets Jaunes marque la séquence sociale et politique. Totalement inattendu, il a déstabilisé le pouvoir et redonné de la crédibilité à l’action collective : mobilisations déterminées (récurrence des actions, occupations de ronds-points 24h/24h pendant plusieurs jours…), soutien populaire à des niveaux rarement atteints pour un mouvement social ces dernières décennies, un pouvoir qui vacille et est contraint de réagir. Ce mouvement est cependant caractérisé par la quasi-absence des organisations syndicales. Beaucoup d’inédit donc dans cette séquence et d’interrogations pour le syndicalisme de transformation sociale. Cette contribution cherche à participer au débat nécessaire sur un mouvement en cours qui va marquer le quinquennat Macron.
Lire la suite

Une folie de merles vocalise dehors

Une usine. Des luttes contre la fermeture et les licenciements.

Des textes de Sorj Chalandon, Juliette, Serge Halimi, Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, Dominique Manotti, Laurent Binet, François Morel, Didier Super, Guillaume Meurice, Didier Castino, Hervé Le Corre, Philippe Blanchet.

Des dessins de Bar, Faujour, Visant, Cami, Urbs, Brouck, Large, Colloghan, Giemsi, Besot, Man, Charlie Delta, Emma, Plantu, Ray Clide, Lasserpe, Java. Lire la suite

L’heure de la commune des communes a sonné ! En soutien à l’appel de Commercy

La spontanéité du mouvement des gilets jaunes, son hétérogénéité désarçonnent, peut faire craindre des dérives sans que personne ne sache lesquelles. Est-ce une raison pour que ceux qui en appellent au peuple à tout bout de champ, militants de gauche, libertaires, syndicalistes se tiennent sur le trottoir quand ce peuple prend ses affaires en main ? Qui, en 1789, disait que les révoltes des paysans aboutiraient à la République ? Lire la suite

Les « gilets jaunes » : pourquoi et comment en être ?

Il n’est plus nécessaire de rappeler l’ampleur d’un mouvement qui n’a eu d’égale que la surprise générale qu’a provoqué son déclenchement et que prolongent sa durée et sa radicalisation. Par contre, son existence même et son devenir continuent à poser quelques questions théoriques et politiques.

Les caractéristiques sociologiques du mouvement

Les reportages journalistiques à chaud tout comme les témoignages de militants ayant pris part au mouvement de blocages permettent d’en souligner l’hétérogénéité en termes de composition de classe qui contraste avec sa concentration spatiale (1).

Lire la suite

La lutte des « aparadoras ». Les réalités de la surexploitation

Au cours des trois derniers mois, les travailleuses de la chaussure ont brisé le silence ; elles sont sorties de l’invisibilité et constituent plusieurs collectifs dans la province d’Alicante. La « classe politique », de son côté, inonde l’agenda d’initiatives visant à trouver une solution à la précarité d’un secteur marqué par l’économie souterraine. Lire la suite