Archives de Catégorie: USA

Présidence Trump : Quatre ans qui ont ébranlé le monde, mais ont laissé de marbre les gauches européennes !

Le premier acte de l’actuel drame américain étant achevé avec l’investiture de Joe Biden, on peut légitimement s’interroger sur les réactions ou le manque de réactions qu’a provoqué la tumultueuse présidence de Donald Trump en dehors des États-Unis. Et évidemment, s’interroger sur la totale incompréhension de ce qui s’est passé tant au sommet qu’à la base de la société américaine durant les 4 ans de cette présidence Trump, dont ont fait preuve les médias et les élites intellectuelles internationales mais aussi l’écrasante majorité des gauches européennes. Lire la suite

Déclarations de syndicats des Etats-Unis suite à l’assaut contre le Capitole le 6 janvier 2021

Déclaration de l’AFL-CIO

L’assaut meurtrier du Capitole américain par une foule cherchant à annuler les résultats d’une élection libre et juste, et qui a été encouragée et inspirée par le président Donald Trump, a été l’une des plus grandes attaques contre notre démocratie de l’histoire américaine. Et le fait que les intrus aient été autorisés à parcourir les couloirs du Congrès sans conséquence est l’un des derniers exemples de la raison pour laquelle nous devons en finir avec les courants et les adeptes de la suprématie blanche. Trump est un affront à tous les membres de nos syndicats et un danger clair et toujours présent pour notre nation et notre république. Il devrait démissionner ou être démis de ses fonctions immédiatement, que ce soit par une mise en accusation ou par le 25e amendement à la Constitution américaine. Ceci n’est pas une déclaration du mouvement syndical américain faite à la légère. Elle n’est pas motivée par la politique ou l’idéologie, mais plutôt par la conviction fondamentale que la préservation de notre démocratie est essentielle – bien qu’elle ne soit jamais complètement garantie. La haine et l’insurrection n’ont pas leur place en Amérique.

8 janvier 2021 Lire la suite

Après l’émeute de Washington DC : leçons et perspectives

En 1923, à Munich, en Allemagne, Adolf Hitler organise le « Putsch de la brasserie ». Cette tentative de coup d’État fut un échec total en ce qui concerne la prise du pouvoir et elle aboutit à l’arrestation d’Hitler. Après un procès de 24 jours, qu’il a utilisé comme un forum de propagande, il a été condamné à cinq ans de prison. Il ne purgea que neuf mois. À court terme, ce fut un revers pour les nazis, mais nous savons tous comment cela a fini par se passer.

Bien sûr, il existe d’importantes différences entre l’Allemagne des années 1920 et les États-Unis d’aujourd’hui et une dictature fasciste n’est pas à l’horizon pour les États-Unis à l’heure actuelle. Cependant, nous devons prendre très au sérieux ce qui s’est passé hier [6 janvier] et comprendre les forces en jeu. Lire la suite

Résistances sociales et pouvoir politique aux États-Unis

En conversation avec Serge Denis

Pierre Beaudet, janvier 2021

Serge Denis, professeur émérite de l’Université d’Ottawa, auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire et les réalités contemporaines des mouvements sociaux, vient de publier une monumentale histoire du mouvement syndical états-unien et de son rapport au pouvoir politique (1). Sur la base d’une très riche documentation, l’auteur reconstitue les voies, les moyens et la nature de l’action politique des mouvements sociaux et du syndicalisme aux États-Unis et, plus globalement, de leurs rapports au système politique. Serge Denis conclut son analyse en identifiant dans les développements contemporains les options et les contradictions qui traversent ces mouvements. Lire la suite

Bien que battu, le trumpisme empêche tout retour des États-Unis à la « normalité » !

Si l’on en croit nos bons médias internationaux, les États-Unis sont déjà en train de revenir à la « normalité » et – évidemment – Donald Trump c’est déjà du passé. En somme, une simple parenthèse ou plutôt un accident de parcours condamné à être oublié et à ne pas laisser des traces dans l’histoire de « la plus grande démocratie du monde ». Alors, quoi de plus normal que nos médias se désintéressent de ce personnage qui d’ailleurs « vit ses derniers jours à la Maison Blanche » et dont les activités ne présentent plus aucun intérêt et sont donc… passées sous silence. Lire la suite

Autobiographie d’un combattant

W.E.B. Du Bois, métis né en 1868 et mort en 1963, a traversé toutes les vicissitudes du 20e siècle et de la constitution des États-Unis d’Amérique. Sociologue, il a beaucoup étudié la situation des Africains-Américains soumis au racisme et à son cortège d’humiliations et d’assassinats. « Les Âmes du peuple noir » restent comme l’un des chefs d’œuvre de la littérature.

Lire la suite

Appel des femmes autochtones

Plus de 40 femmes autochtones issues de communautés impactées par l’exploitation des sables bitumineux (dont de nombreuses amies et alliées de longue date du CSIA-Nitassinan) ont envoyé une lettre ouverte à 70 grandes banques, assureurs et gestionnaires d’actifs, leur demandant de respecter les droits des Autochtones et de cesser de soutenir financièrement l’industrie qui détruit leurs terres. La lettre souligne les nombreux risques et impacts que l’industrie des énergies fossiles, et plus particulièrement des sables bitumineux, causent dans leurs communautés. La construction de ces projets d’expansion de l’oléoduc les expose à un risque plus élevé de contamination au COVID et de violences sexuelles. L’industrie des sables bitumineux a dévasté les communautés d’Amérique du Nord par l’exploitation minière, l’extraction et le raffinage. Le CSIA-Nitassinan, association membre de la Campagne #KeepItInTheGround, a décidé de traduire et diffuser ce texte majeur pour la protection de la Terre-Mère, de l’eau et du climat. Lire la suite

Les bordels légaux du Nevada sont un désastre pour les femmes

« Ce qui se passe à Vegas demeure à Vegas » dit le dicton populaire. On pense que cette phrase provient en partie des bordels légaux du Nevada, où les hommes sont assurés de l’anonymat. Ces bordels ont été considérés comme une industrie de services nécessaire dans la région depuis le XIXe siècle, lorsque le Nevada était presque entièrement peuplé de chercheurs d’or masculins. Il y a actuellement 21 bordels légaux en activité dans sept des comtés du Nevada, et j’en ai visité sept – en tant que journaliste et non en tant qu’acheteur de sexe. Ce que j’y ai vu et appris était horrible. Lire la suite

William Rivers Pitt : « Il faut en finir avec l’obstruction du Sénat et élargir la Cour suprême ». Un défi pour le Parti démocrate (plus deux articles)

Avec la nomination d’Amy Coney Barrett à la Cour suprême, Mitch McConnell [président du sénat] et sa cohorte d’alliés conservateurs croient avoir enfin posé la clé de voûte d’un vieux chantier. Entre Amy Coney Barrett qui leur assure une large majorité conservatrice à la Cour suprême – 6 contre 3 – et les quelque 200 juges réactionnaires [dans l’ensemble des cours suprêmes des Etats] que le sénat républicain a élevés à la magistrature, ils pensent avoir établi le règne de la riche minorité blanche pour une génération tout entière. Qui sait ? Ils ont peut-être même raison. Lire la suite

La haine de l’égalité et de la démocratie

Les cahiers de l’antidote n°6 sont consacrés aux Etats-Unis. S’ils sont centrés sur « l’élection de tous les dangers », des textes abordent d’autres aspects de la situation passée et actuelle des USA. Lire la suite

La « classe moyenne » de plus en plus impossible

En 2010, le département du Commerce a préparé des données pour le groupe de travail sur la classe moyenne de l’administration Obama, dirigé par le vice-président Joe Biden. En passant outre les problèmes épineux – voir plus bas – de la classe moyenne, une partie de leur étude a présenté les espoirs, les attentes d’une famille de la classe moyenne comme multiples.

Elles comprenaient « posséder une maison », « économiser pour la retraite », « offrir une éducation universitaire » aux enfants, « protéger leur propre santé et celle de leurs enfants », « avoir une voiture pour chaque adulte » et prendre des vacances annuelles. Lire la suite

Les cahiers de l’antidote, n° 6. États-unis : l’élection de tous les dangers

Lire la suite

Etats-Unis. Société et religion. Une bataille au sein des structures religieuses

Avant que la Cour suprême ne légalise l’avortement en 1973, un groupe de pasteurs et de rabbins avait lancé le Pro-Choice Clergy [1], qui est devenu la référence la plus importante pour l’aide au droit à l’avortement et à l’exercice de ce droit aux États-Unis. Le Service de consultation du clergé (SCC) a aidé des centaines de milliers de personnes à accéder à des avortements sécurisés parce que ses membres considéraient que sauver la vie de ces personnes était une obligation morale. Lire la suite

La toile d’araignée des fondations et des businessmen au service du « contrôle électoral » en faveur du GOP

Le Parti républicain et ses alliés se sont livrés depuis des décennies à de nombreux procédés en vue de supprimer des électeurs et des électrices. Cette année, ils lâchent les freins !

« Je ne veux pas que tout le monde vote », proclamait en 1980 Paul Weyrich [1942-2008, cofondateur de la Heritage Foundation, animateur de la dite « majorité morale »], le tristement célèbre leader de la droite radicale. « Ce ne sont pas une majorité de personnes qui gagnent les élections… En fait, lorsque la participation électorale diminue notre résultat s’améliore nettement. » Lire la suite

Introduction du livre de Laurence Gervais : Le sexe de la ville

Avec l’aimable autorisation des éditions Syllepse

« L’air de la ville rend libre », nous dit un proverbe allemand du 15e siècle. Souvent attribué (à tort) à Hegel ou à Max Weber qui ne font que le citer, ce proverbe semble avoir motivé de nombreux ouvrages et publications sur la ville en géographie culturelle. La ville – celle de Weber, occidentale, même s’il élude totalement la question de la ville comme espace public et lieu démocratique – est censée donner accès à plus de territoire, plus d’autonomie, plus de services, plus de culture, plus d’anonymat et donc plus de liberté… Pourtant force est de constater que tout·e un·e chacun·e n’a pas le même accès à la ville. La notion d’espace public urbain est multidimensionnelle ; c’est la rue, la place, au sens physique (géographique), mais c’est aussi le champ de la négociation politique, le lieu d’expression des frictions sociales, la sphère individuelle et collective de la créativité culturelle et artistique. Or, les relations sociales dans un environnement urbain qui les construit et se construit avec et par elles créent à leur tour des relations de pouvoir et de lutte pour le territoire. Dans La Dimension cachée, Edward T. Hall (1971) explique que l’être humain est en mesure de construire son « biotope » et que cet environnement créé par l’être humain crée à son tour des individus profondément différents. Il y a en effet, d’après Don Mitchell, géographe connu pour son travail sur la théorie culturelle, une lutte culturelle pour le territoire. Selon lui, il n’existe pas de culture, mais uniquement une idée de culture qui n’a de sens que dans le jeu/conflit social (Mitchell, 1995)1. Ces relations de pouvoir à leur tour, qu’elles soient liées à des variables de genre, d’appartenance ethnique ou d’identité de classe, posent la question de l’accès à la ville. La notion de territoire en tant que constitutif d’identité et, partant, territoire contesté, négocié, remis en question, est ce qui mène à poser la question de l’accès à la ville : si celui-ci n’est pas le même pour tous, s’il est disputé, c’est qu’il met en jeu des questions de pouvoirs, des conflits sociaux, qui ont pour enjeu le territoire. Michel Lussault (2009) avance l’idée que la « lutte des places » s’est substituée à la lutte des classes. Les paramètres de classe, appartenance ethnique, genre, sexualité, mais aussi de stratégies de résistance sont centraux dans ces questions. Lire la suite

Collaboration et confrontation nécessaires pour construire le savoir et bâtir des coalitions

« Traduire est une leçon d’humilité. Comme auteure, il faut s’effacer devant le style de la personne que l’on traduit. Comme intellectuelle, il faut se couler dans la façon de penser d’une autre intellectuelle. Comme Blanche, il s’agissait de rendre le mieux possible les idées d’une féministe noire qui non seulement veut retrouver sa voix mais veut rendre compte des idées occultées, supprimées ou rendues inaudibles des femmes noires étasuniennes ». Diane Lamoureux s’explique sur sa place en tant que chercheuse féministe blanche québecoise, sa traduction et ses choix de vocabulaire. Lire la suite

« Le bonapartisme de Trump »

La Convention nationale républicaine (CNR) s’est concentrée sur deux thèmes interdépendants.

L’un était l’adulation de Trump comme le leader fort qui peut sauver le pays, et il doit s’accrocher au pouvoir quoi qu’il arrive.

L’autre était son moyen d’y parvenir – un racisme flagrant en mobilisant une attaque contre le mouvement Black Lives Matter, en accusant les « voyous violents de vouloir détruire physiquement le pays », et il les écraserait dans la rue. Lire la suite

Ce n’est rien d’autre qu’un meurtre…

Un lieu imaginaire « Plaguetown, USA », une des nombreuses citées des Etats du Sud des Etats-Unis. Comme l’écrit Gérard Cogez dans sa présentation, « Dans le Sud, la simple menace proférée par un Noir à l’encontre d’un Blanc vaut en somme peine de mort ».

Un assassin sans culpabilité, « le meurtre d’un « nègre » est un acte qui ne porte guère à conséquence, surtout lorsque ce « nègre » s’est montré agressif, voir irrévérencieux à l’égard d’un blanc – en bref, lorsque ce nègre n’a pas su « rester à sa place » », la distance séparant « l’Amérique blanche de l’Amérique noire », la violence et la terreur, les hantises et les mensonges, le contexte économique et social du racisme, les représentations fantasmatiques et le « refus épidermique du race-mixing », les mécanismes à l’oeuvre chez les « petits Blancs », l’absence de doute tant du coté blanc que du coté noir sur l’acquittement de l’assassin… Lire la suite

États-Unis : L’affrontement final a déjà commencé et le monde entier retient son souffle !

Malheureusement, heure après heure, l’histoire est en train de s’accélérer comme jamais auparavant aux États-Unis tandis que des événements graves de tout ordre se déroulant tant au sommet de l’État qu’à la base de la société de la super-puissance mondiale, confirment les pires prédictions. Désormais, il n’y a plus de doute : Trump et ses acolytes ont opté définitivement pour la politique du pire et les États-Unis semblent plongés dans un conflit fratricide généralisé à l’issue totalement incertaine. Lire la suite

La Convention nationale républicaine a donné le feu vert aux miliciens

Le 24 août 2020, lors de la soirée d’ouverture de la Convention nationale républicaine (CNR) un discours de Patricia et Mark McCloskey fut spectaculairement mis en scène. On se rappelle ce couple de riches blancs qui avait brandi, à Saint-Louis (Missouri) et au mépris de la loi, des armes à feu contre des manifestants de « Black Lives Matter » (BLM).

Vingt-quatre heures après leur intervention lors la CNR, un homme blanc tuait avec son arme deux personnes et en blessait une troisième à Kenosha (Wisconsin) lors d’une manifestation de BLM. Lire la suite