Archives de Catégorie: USA

Collaboration et confrontation nécessaires pour construire le savoir et bâtir des coalitions

« Traduire est une leçon d’humilité. Comme auteure, il faut s’effacer devant le style de la personne que l’on traduit. Comme intellectuelle, il faut se couler dans la façon de penser d’une autre intellectuelle. Comme Blanche, il s’agissait de rendre le mieux possible les idées d’une féministe noire qui non seulement veut retrouver sa voix mais veut rendre compte des idées occultées, supprimées ou rendues inaudibles des femmes noires étasuniennes ». Diane Lamoureux s’explique sur sa place en tant que chercheuse féministe blanche québecoise, sa traduction et ses choix de vocabulaire. Lire la suite

« Le bonapartisme de Trump »

La Convention nationale républicaine (CNR) s’est concentrée sur deux thèmes interdépendants.

L’un était l’adulation de Trump comme le leader fort qui peut sauver le pays, et il doit s’accrocher au pouvoir quoi qu’il arrive.

L’autre était son moyen d’y parvenir – un racisme flagrant en mobilisant une attaque contre le mouvement Black Lives Matter, en accusant les « voyous violents de vouloir détruire physiquement le pays », et il les écraserait dans la rue. Lire la suite

Ce n’est rien d’autre qu’un meurtre…

Un lieu imaginaire « Plaguetown, USA », une des nombreuses citées des Etats du Sud des Etats-Unis. Comme l’écrit Gérard Cogez dans sa présentation, « Dans le Sud, la simple menace proférée par un Noir à l’encontre d’un Blanc vaut en somme peine de mort ».

Un assassin sans culpabilité, « le meurtre d’un « nègre » est un acte qui ne porte guère à conséquence, surtout lorsque ce « nègre » s’est montré agressif, voir irrévérencieux à l’égard d’un blanc – en bref, lorsque ce nègre n’a pas su « rester à sa place » », la distance séparant « l’Amérique blanche de l’Amérique noire », la violence et la terreur, les hantises et les mensonges, le contexte économique et social du racisme, les représentations fantasmatiques et le « refus épidermique du race-mixing », les mécanismes à l’oeuvre chez les « petits Blancs », l’absence de doute tant du coté blanc que du coté noir sur l’acquittement de l’assassin… Lire la suite

États-Unis : L’affrontement final a déjà commencé et le monde entier retient son souffle !

Malheureusement, heure après heure, l’histoire est en train de s’accélérer comme jamais auparavant aux États-Unis tandis que des événements graves de tout ordre se déroulant tant au sommet de l’État qu’à la base de la société de la super-puissance mondiale, confirment les pires prédictions. Désormais, il n’y a plus de doute : Trump et ses acolytes ont opté définitivement pour la politique du pire et les États-Unis semblent plongés dans un conflit fratricide généralisé à l’issue totalement incertaine. Lire la suite

La Convention nationale républicaine a donné le feu vert aux miliciens

Le 24 août 2020, lors de la soirée d’ouverture de la Convention nationale républicaine (CNR) un discours de Patricia et Mark McCloskey fut spectaculairement mis en scène. On se rappelle ce couple de riches blancs qui avait brandi, à Saint-Louis (Missouri) et au mépris de la loi, des armes à feu contre des manifestants de « Black Lives Matter » (BLM).

Vingt-quatre heures après leur intervention lors la CNR, un homme blanc tuait avec son arme deux personnes et en blessait une troisième à Kenosha (Wisconsin) lors d’une manifestation de BLM. Lire la suite

Trump refusant de s’en aller, le spectre de la guerre civile plane désormais sur les Etats-Unis en crise paroxystique !…

Force est de constater que tout est actuellement superlatif dans ces États-Unis de la plus grande crise économique, et sociale, et politique et sanitaire de leur histoire ! Alors, il ne reste pour compléter ce tableau de fin du monde qu’une « bonne » guerre civile qui viendra décider du sort pas seulement des ambitions fascisantes et dictatoriales de ce Caligula de nos temps qu’est le président Trump, mais aussi et surtout de l’Establishment américain qui l’a fait naître, grandir et régner sur le monde entier… Lire la suite

« Fucking bitch » : insultée par un membre du Congrès, Alexandria Ocasio-Cortez répond

Les États-Unis à l’heure de leur vérité

Avec ceux et celles qui « se battent dans le ventre de la bête » !

Les États-Unis épicentre de l’affrontement de classe mondial ? Les mouvements sociaux et populaires américains exemple à suivre, source d’inspiration et locomotive qui tire hors des bourbiers de l’inaction et du défaitisme ceux d’en bas européens ? Dorénavant, pareilles « utopies » et « vœux pieux » ne sont plus formulés seulement par quelques « rêveurs internationalistes » comme nous-mêmes. Elles sont matérialisées en actes par des centaines de milliers ou même par des millions de gens inspirés par les historiques mobilisations états-uniens de ces dernières semaines (1) et qui manifestent en masse presque partout de par le monde, de l’Australie et l’Afrique du Sud au Royaume Uni et la Bande de Gaza, et du Japon et du Brésil à la France et l’Allemagne ! Lire la suite

A propos des groupes extrémistes armés galvanisés par le Parti républicain

En opposition au déboulonnage des statues de racistes dans le pays tout entier, des milices de droite, extrémistes, lourdement armées ont menacé, et même abattu, des manifestant·e·s.

Cette éruption de violence, d’où vient-elle ? Elle procède de la multiplication de groupes d’extrême droite armés jusqu’aux dents. Après tout nous sommes aux États-Unis, ce pays qui préfère les armes à ses propres enfants. Et surarmés, ces groupes le sont. Leur hostilité à la démocratie libérale (avec un « d » minuscule et « l » minuscule) ne cesse de croître. Leur violence franchit un nouveau palier, à l’heure où une majorité du peuple américain commence enfin à mettre en question le racisme sanguinaire de leur nation, le racisme passé et le racisme présent. Lire la suite

États-Unis : « Now is the time ! » L’affrontement historique tant attendu vient de commencer !

Le constat est unanime : La lame de fond antiraciste qui balaie les États-Unis depuis deux semaines n’a pas son pareil dans l’histoire du pays. Comme le dit Bernie Sanders qui en a vu d’autres depuis le début des années ‘60, « c’est incroyable, c’est sans précédent dans l’histoire américaine” » ! Et en effet, désormais on manifeste en masse dans des centaines sinon des milliers de villes dans la totalité (50 sur 50 !) des États fédéraux ! Et en plus, on manifeste aussi en masse presque partout de par le monde, pas seulement par solidarité mais aussi parce que le racisme, la brutalité policière et l’autoritarisme des gouvernants font partie intégrante du quotidien mondial généré par ce capitalisme pervers et profondément inhumain… Lire la suite

Trump le pyromane déjà à l’œuvre incendiant le peu qui reste de la démocratie américaine ! (et un autre texte)

Quelques semaines de pandémie dévastatrice ont suffit pour que les États-Unis entrent dans la phase finale d’une crise qui s’éternise et qui pourrait bien se transformer en leur crise terminale. Bien que la pandémie est toujours loin d’avoir atteint son pic, et qu’une confusion (prévisible et compréhensible) continue de régner dans la société nord-américaine terrorisée et prise au dépourvue, les premiers signes annonciateurs de cette crise terminale commencent déjà à être visibles : L’économie est dans le coma et les chômeurs se comptent déjà par dizaines de millions, tandis que Trump et ses partisans donnent l’impression de se préparer pour l’affrontement décisif dans la rue plutôt que dans les urnes… Lire la suite

Détournement des émotions et discours de haine

« Les prophètes du mensonge de Löwenthal et Guterman étudie le rôle de l’agitateur politique. Sa méthode de persuasion et le mécanisme de médiation qui traduit un sentiment confus en des croyances et des actions spécifiques constituent le sujet de ce livre ». En avant-propos Max Horkheimer et Samuel H. Flowerman précisent, entre autres : « Les lecteurs seront sans doute frappés de constater que nous avons exagérément mis l’accent sur l’aspect personnel et psychologique des préjugés plutôt que sur leur dimension sociale. Cela ne traduit ni un goût particulier pour l’analyse psychologique ni une incapacité à reconnaître qu’une hostilité irrationnelle trouve, en dernier ressort, son origine dans la frustration et l’injustice sociales. Notre objectif n’est pas simplement de décrire les préjugés, mais de les expliquer afin de contribuer à leur éradication »… Lire la suite

Etats-Unis. La double peine subie par les populations amérindiennes face au COVID-19 (Plus un texte)

La pandémie du COVID-19 se propage aux Etats-Unis et les peuples amérindiens sont particulièrement vulnérables à ce virus. Le 24 mars, Indian Country Today a signalé 40 cas confirmés, dont 29 dans la réserve de la nation Navajo. La première personne à mourir du virus dans l’Oklahoma était un citoyen de la Nation Cherokee de l’Oklahoma. Le 1er avril, le nombre de cas identifiés par le « Indian Health Services»  était passé à 276, et 14 décès confirmés; 214 d’entre eux se trouvent sur la réserve de la nation Navajo.

Les conditions de vie désastreuses de nombreux Amérindiens et le manque de ressources allouées aux Premières nations augmentent la probabilité de contracter le COVID-19 et d’en mourir. Lire la suite

Tout ce que je suis, au même endroit

Je propose en premier lieu de réfléchir au titre du livre, à ce que les mots et leur enchaînement peuvent signifier. J’indique de suite, que cet ouvrage est le plus questionnant / passionnant dans mes lectures récentes. Il y a ici matière à penser la complexité, l’historicité, les contradictions… loin des facilités et des raccourcis de certain·es… Lire la suite

C’est l’histoire d’un p’tit gars…

Être né en 1915, quasiment avec le 20e siècle, aux Etats-Unis, à Hoboken (dans le New Jersey, en face de New York), issu de l’émigration sicilienne a forcément des conséquences sur la formation de l’individu. Frank Sinatra n’a jamais renié ses origines. Ni l’importance de sa mère, Dolly, dans sa carrière. Ses liens avec la mafia, notamment avec « Lucky » Luciano, ont beaucoup joué dans sa chute en 1951 et dans sa renaissance en 1953. Lire la suite

Quand Bernie Sanders et son mouvement de masse deviennent «le pire cauchemar» de ceux qui gouvernent le monde…

Maintenant que même les plus sceptiques et incrédules, semblent commencer à prendre – enfin – conscience que Bernie Sanders est un candidat très sérieux à la présidence des États-Unis, il est plus que temps qu’on se penche un peu sur ce qui fait que le contenu de sa candidature soit inédit, historique et révolutionnaire, au sens propre du terme. En somme, sur ce qui fait que ses adversaires de tout bord, de Trump à l’establishment Démocrate et aux grands capitalistes qui gouvernent le monde, aient si peur de ce Bernie qui monte en flèche et fassent tout leur possible pour le « neutraliser »…  Lire la suite

Tenir la main de ma sœur…

Dans son introduction, introduction-apprendre-a-transgresser/ publiée avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse, bell hooks évoque, entre autres, la peur d’être titularisée dans un poste permanent à l’université, « J’avais peur d’être enfermée dans le monde universitaire pour toujours », le sud ségrégationniste des États-Unis, les trois choix de carrière des jeunes filles noires des milieux ouvriers, « Nous pouvions nous marier. Nous pouvions travailler comme domestiques. Nous pouvions devenir institutrices », son rêve de devenir autrice, l’écriture, l’éducation, l’enseignement, « un acte contre-hégémonique, une manière fondamentale de résister à toute stratégie de colonisation raciste blanche », les écoles ségrégées, la joie d’aller à l’école, la maison, « La maison était le lieu où je devais me conformer à l’image, définie par d’autres, de ce que j’étais censée être », les changements liés à l’intégration raciale, la perte de l’amour de l’école, les formes opposées d’éducation, « la différence entre une éducation comme pratique de la liberté et une éducation destinée seulement à renforcer un système de domination »… Lire la suite

Les Etats-Unis un pas avant la guerre civile !…

« Pouvez-vous imaginer combien radicalement notre monde pourrait changer si demain une guerre civile allait éclater dans la superpuissance planétaire, les États-Unis d’Amérique ? Ne vous empressez pas de sourire en pensant que tout cela n’a rien à voir avec la réalité ou que cela ressemble plutôt à de la science-fiction. Ne le faites pas parce que cela a beaucoup à voir tant avec la réalité qu’avec l’actualité nord-américaine   Parce qu’en plus de Trump qui ne cache pas ses penchants pour la guerre civile, ils sont aux États-Unis de plus en plus nombreux ceux de ses amis et de ses ennemis qui voient se rapprocher cette perspective cataclysmique, hier encore impensable… » Lire la suite

Introduction de bell hooks à son livre : apprendre à transgresser

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

Les semaines qui précédèrent la décision du département d’anglais de l’université d’Oberlin de m’accorder ou non un poste permanent, j’étais hantée par des rêves où je fuyais, où je disparaissais et même où je mourais. Ces rêves n’étaient pas une réponse à la peur de ne pas être titularisée, mais au contraire à celle de l’être 1. J’avais peur d’être enfermée dans le monde universitaire pour toujours. Lire la suite

Les États-Unis de tous les dangers

Il est parfois difficile de dépasser les clichés et les impressions superficielles qu’on peut avoir sur le pays que l’on connaît le plus et en même temps le moins, les États-Unis. C’est pour cela que la soirée organisée par les amis du Monde diplomatique avec Andrew Cockburn à Montréal (19 septembre dernier) était importante. Ce journaliste d’origine irlandaise parcourt la société américaine de part en part depuis 35 ans. Il a produit une énorme quantité de documentaires1. Il a écrit plusieurs ouvrages2. Journaliste à l’œuvre pendant des années avec le New York Times, le Los Angeles Times, le London Review of Books et plusieurs autres, il est maintenant le correspondant du Harper’s Magazine à Washington3, où il a ses entrées partout dans les entrailles du « monstre » dont les impacts sur nos vies sont énormes. Lire la suite