Archives de Catégorie: Caraïbes, Amérique Centrale et du Sud

Haïti (textes de Frédéric Thomas et de Amaury Perrachon)

Haïti : L’écran humanitaire

L’humanitaire est une nouvelle fois « la réponse » de l’international à la crise haïtienne. Une stratégie de pourrissement qui témoigne avant tout de la complicité avec le régime en place et contourne l’exaspération sociale des habitants. Lire la suite

Bolivie. Bible, balles et vote

Coup d’Etat militaire contre un gouvernement populaire ? Insurrection démocratique contre une dictature, quelle a été la dynamique qui a abouti à la démission du président Evo Morales ? Présentées schématiquement, aucune des deux images précédentes ne rend bien compte de ce qui s’est passé, même si toutes deux contiennent une part de vérité : la première insiste trop sur le « mécanisme » du renversement et sous-estime les acteurs ; la seconde éclaire certaines images et omet le reste du film, dont la fin est fort éloignée d’un mouvement démocratique. Lire la suite

Argentine, Dette, FMI et audit de la dette

Mauricio Macri qui arrive en fin de mandat après avoir été battu aux élections présidentielles du 29 octobre 2019 par le candidat péroniste Alberto Fernández n’a pas pu retarder le début de la crise qu’il transmet au prochain président et laisse une économie en ruine. Il a échappé à des élections anticipées et à une rébellion populaire semblable à celle de l’Équateur, mais il arrive au bout du rouleau à la fin de son mandat.

Les adieux de ce président tellement affaibli sont pathétiques, ses promesses ridicules et sa gestion déroutante. Ses derniers drapeaux néolibéraux sont en berne, avec le soutien des prix, le contrôle des changes, la loi sur l’approvisionnement et le début du défaut de paiement. Et comme il met en œuvre ces mesures sans grand enthousiasme, les résultats sont désastreux. Mais la grande inconnue est la puissance de la bombe qu’il laisse derrière lui. Qui peut dire si le pire est déjà passé ? Lire la suite

Bolivie (cinq textes: Yorgios Mitralias, Communiqué de FAL, La Via Campesina, Pablo Stefanoni et Fernando Molina, Raúl Zibechi)

Bolivie: Coup d’état raciste contre ses peuples indigènes !

Que se passe-t-il ces jours-ci en Bolivie ? Et s’il s’agit d’un coup d’état, que veulent et qui ciblent les putschistes?  La réponse la plus claire et la plus autorisée à toutes ces questions est donnée par la protagoniste du coup d’état, la « présidente par interim » autoproclamée du pays Jeanine Anez quand elle twitte de la façon suivante ce qui semble être son désir le plus ardent : « Je rêve d’une Bolivie libérée des rites indigènes sataniques, la ville n’est pas pour les « Indiens », il vaudrait mieux qu’ils aillent sur l’Altiplano ou au Chaco ». C’est à dire à la très haute montagne ou à la savane quasi désertique…  Lire la suite

Chili. Le soulèvement populaire doit ouvrir la voie à l’assemblée constituante

Enfin, le peuple chilien s’est levé à l’unisson contre le système néolibéral oppressif et pilleur, remettant directement en cause la démocratie restreinte, protégée et de faible intensité garantie par ce modèle. La rébellion populaire soulève, avec plus de force que jamais, la nécessité de changer le système politique – dont le pilier fondamental est la Constitution politique de l’Etat – par la discussion et l’approbation démocratique par les citoyens et les citoyennes d’une nouvelle Charte fondamentale. La méthode pour ce faire ne peut être autre que celle d’une Assemblée constituante libre et souveraine. Lire la suite

Mexique : luttes des femmes à Oaxaca

Le 25 septembre dernier, les chambres du législatif de l’État d’Oaxaca, au Mexique, explosaient de joies et de rage alors que la région votait pour décriminaliser l’avortement du premier trimestre de grossesse dans un vote de 24 contre 10. Dans la tribune, les manifestants catholiques chantaient, « Assassins ! Assassins ! » en attendant le vote. Cependant, lorsque la décision a été annoncée, les militants féministes, vêtus de bandanas verts qui sont devenus le symbole du mouvement pro-avortement en Amérique latine, ont poussé ces cris : « L’Amérique latine sera entièrement féministe. » Lire la suite

Chili : Cinq textes

Chili : rébellions populaires au royaume du néolibéralisme

Après Haïti et l’Équateur, voilà que c’est au tour du Chili de s’embraser et de connaître des manifestations populaires massives dénonçant les hausses des prix des transports ou du coût de la vie, décrétées par des gouvernements de droite. Et voilà que, comme ailleurs, le gouvernement néolibéral du président Piñera y répond par la répression. Mais à quel prix ? Lire la suite