Archives de Catégorie: Canada/Québec

Discours, actions et groupes de haine au Québec

« Une odeur putride que l’on croyait du passé refait surface dans l’espace public. Longtemps contraints aux marges, les discours de l’extrême droite sont aujourd’hui portés plus ouvertement par ses propagandistes »

Le collectif Emma Goldman aborde les contextes, les frustrations collectives, les terreaux sur lesquels les forces d’extreme-droite se construisent comme légitimes, « Dans cet ouvrage, nous, le Collectif anarchiste Emma Goldman, souhaitons aborder de front le problème du populisme et de l’extrême droite tel qu’il se présente au Saguenay-Lac-Saint-Jean ». Lire la suite

L’étincelle à la recherche de la poudrière

La rébellion porte sa justification en elle-même, tout à fait indépendamment des chances qu’elle a qu’elle a de modifier ou non l’état de fait qui la détermine. Elle est l’étincelle dans le vent, mais l’étincelle qui cherche la poudrière. André Breton

Si une seule chose m’a donné de la joie ces dernières semaines, ce fut quand les matriarches à Unist’ot’en ont brûlé le drapeau canadien et déclaré morte la réconciliation. Comme un feu sauvage, cela a gagné les cœurs de la jeunesse à travers les territoires (…). La réconciliation était un faux-semblant, un moyen pour eux d’agiter devant nous une carotte et de nous tromper. N’avons-nous aucun droit à la terre volée à nos ancêtres ? Il est temps de tout foutre par terre, de tout fermer ! Tawinikay (ou Femme du Vent du Sud)

Le contenu toxique transporté par les oléoducs canadiens, que ce soit le pétrole des sables bitumineux ou le gaz naturel issu par fragmentation est, de l’avis de tous les climatologues sérieux, une cause majeure, peut-être décisive, du réchauffement global, c’est-à-dire de la catastrophe écologique. Destinés à être un carburant de l’expansion industrielle, les oléoducs sont devenus un carburant de la révolte. Conçus pour transporter ces énergies fossiles d’un lieu à un autre, ils sont un aspect crucial de la normalisation du douteux paradis de la croissance sans limites, devant laquelle sont censés s’agenouiller dévotement tous les citoyens-consommateurs obéissants. Dans cette région que les cartographes coloniaux ont dénommée Colombie Britannique, l’extraction des ressources a toujours été le nom de leur jeu, mais l’essor en février 2020 d’un large réseau d’opposition a été encourageant, qui va des guerriers indigènes qui se battent pour récupérer leurs terres aux vétérans, gardiens des traditions, des activistes d’Extinction-Rébellion aux anarchistes partisans de l’insurrection. Chemins de fer, autoroutes et bateaux ont été bloqués ; les autorités provinciales, les locaux administratifs du gouvernement fédéral, les banques et les sièges des sociétés industrielles ont été occupés. Ce qui a catalysé cette révolte a été le soulèvement indigène généralisé né du refus des illusoires promesses de conciliation. Ensemble, ces forces rebelles ont désorganisé le monde des affaires comme il va, en solidarité avec le clan des Unist’ot’en de la Grande Grenouille et la maison tribale des Wet’suwet’en. Lire la suite

10 idées pour sortir les femmes de la crise (et) Le travail des femmes

10 idées pour sortir les femmes de la crise

Pour bien des femmes au Québec, la crise a commencé bien avant l’arrivée de la pandémie de la COVID-19. Nous ne souhaitons donc pas de retour à la « normale », car cette norme laissait tellement d’entre nous derrière. Nous souhaitons avancer. Et lorsque les femmes avancent, c’est toute la société qui s’en porte mieux. Ce document fut présenté à Mme Isabelle Charest, Ministre responsable de la Condition féminine, le 24 avril 2020 Lire la suite

Féministes néo-écossaises luttant contre le féminicide – Déclaration sur la fusillade de masse commise à Portapique la semaine dernière

Nouvelle-Écosse, 24 avril 2020 – Nous avons le cœur lourd face à la perte de 22 personnes innocentes dans la pire fusillade de masse de l’histoire de notre pays. Nous sommes indignées que les femmes et les jeunes filles de notre province continuent de subir une violence aussi extrême aux mains de leurs proches dans l’endroit où elles devraient se sentir le plus en sécurité – dans leurs propres communautés. Lire la suite

La démocratie est-elle soluble dans le pétrole ? 

« Les étendues de l’Athabasca, dans le Nord-est de l’Alberta au Canada : 90 000 kilomètres carrés de terre écorchée et d’eaux contaminée par l’extraction des sables bitumeux… ». L’éditeur souligne, entre autres, l’ampleur de la dévastation, « ce désert toxique qui s’étend au nord du monde est une dévastation de la culture humaine », la logique extractiviste et le gaspillage…

« Ce petit livre s’ouvre donc sur une catastrophe, un oléoduc usé vomissant 4,5 millions de litres de pétrole sur les terres des Cris lubicons, la nation amérindienne à laquelle appartient Melina Laboucan-Massimo ». Lire la suite

Canada : la pandémie menace les femmes autochtones

Les gouvernements canadien et autochtone réagissent actuellement à la pandémie de coronavirus afin de prévenir la propagation du virus et de sauver des vies. Cependant, le Canada traversait déjà une crise nationale avant que le COVID-19 ne se transforme en urgence sanitaire mondiale. Lire la suite

Le meurtre commis à Québec souligne la nécessité d’abolir la prostitution

Le Canada n’a que partiellement adopté un modèle juridique pour la prostitution, une activité intrinsèquement violente envers les femmes. L’objectif devrait être de mettre fin à la prostitution.

La prostitution peut-elle être rendue sécuritaire ? La question a refait surface dans notre conversation nationale à la suite du meurtre d’une femme à Québec. La réponse courte est non. Ceux qui soutiennent la décriminalisation complète de la prostitution comme moyen de rendre l’industrie plus sûre ne reconnaissent pas la violence inhérente à la prostitution et ignorent le contexte dans lequel elle se produit. La seule façon de mettre fin à la violence de la prostitution est de mettre fin à la prostitution. L’un des moyens d’y parvenir est de renforcer la Loi sur la protection des communautés et des personnes exploitées (PCEPA). Lire la suite

Une lutte qui combine le rejet du colonialisme et celui de la forme de vie capitaliste et extractive qui caractérisent le Canada

Entrevue avec Dalie Giroux sur la lutte de la nation Wet’suwet’en

Nous avons posé quelques questions à Dalie Giroux sur le sens de la lutte en cours de la nation Wet’suwet’en contre la construction d’un pipeline sur leur territoire et sur la solidarité des peuples autochtones. Cette lutte est de portée historique, car elle pose des questions essentielles sur la place des Premières nations au Canada et sur le sens du combat pour une véritable transition tant dans sa dimension décoloniale que dans sa dimension anticapitaliste et environnementaliste. (Presse-toi à gauche !)

Dalie Giroux est professeure de pensée politique à l’université d’Ottawa.

Propos recueillis par André Frappier et Bernard Rioux Lire la suite

Soustraire l’activité éducative aux cadres de la performance et de la rentabilité

Les néolibéraux mènent une guerre contre l’école publique et ses enseignant·es. Il est plus qu’intéressant de comparer les moyens déployés dans d’autres systèmes scolaires. Ce livre analyse ces politiques au Québec et dénonce « un système tentaculaire et déshumanisant qui rend dangereux tout refus d’en être complice ». Lire la suite

8 mars : Revendications 2020 : Nous résistons pour vivre – Nous marchons pour transformer !

Reconnaitre toutes les formes de violences faites aux femmes, les dénoncer, et contribuer à leur élimination, notamment en déployant une campagne nationale de sensibilisation en partenariat avec les organismes d’action communautaire autonome offrant des services spécifiques aux femmes et en rehaussant le financement à la mission globale de ces derniers. Lire la suite

Les outils du 8 mars 2020 sont maintenant en ligne

C’est sur le thème « Féministes de toutes nos forces » que se déroulera cette année la Journée internationale des droits des femmes. Le 8 mars sera aussi l’occasion de célébrer le 20e anniversaire de la Marche mondiale des femmes, qui se tient tous les cinq ans depuis ses débuts en l’an 2000. Nous serons ainsi appelées à nous mobiliser et à prendre part aux activités de cet événement d’une importance majeure pour les femmes de partout à travers le monde. Lire la suite

Croissance des inégalités, augmentation de l’endettement et contrôle social

« Contrairement à ce qu’en disent certain·es économistes, l’endettement n’est pas réductible à une mauvaise gestion financière personnelle ou à une quelconque faillite morale. Bien au contraire, le phénomène de l’endettement plonge ses racines dans la restructuration néolibérale qui, depuis près de 40 ans, bouleverse les rapports de pouvoir ». Dans son introduction, Sébastien Rioux aborde, entre autres, la diminution des protections sociales, la précarisation du travail, l’accroissement des inégalités, la concentration sans précédent de la richesse au nouveau mondial, l’endettement comme « l’un des symptômes morbides les plus significatifs du capitalisme »… Lire la suite

Un violador en tu camino – Québec

Québec, 15 décembre 2019 – Le Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale-Nationale (Portneuf-Québec-Charlevoix) et le Comité des femmes immigrantes ont convié les femmes à réaliser un flash-mob contre les violences faites aux femmes ici et ailleurs à l’Assemblée nationale, puis à la Place d’Youville à Québec. Des dizaines de femmes ont répondu à l’appel malgré le mauvais temps pour dénoncer vivement les violences machistes perpétrées et tolérées par la police, les systèmes de justice, les gouvernements et la société. Lire la suite

Une étude exhaustive étalée sur une décennie indique que l’accès entravé aux aliments traditionnels affaiblit la sécurité alimentaire des Premières Nations

L’Assemblée des Premières Nations (APN), l’Université d’Ottawa ainsi que l’Université de Montréal ont dévoilé aujourd’hui (9 novembre. NDLR) les résultats préliminaires de l’Étude sur l’Alimentation, la Nutrition et l’Environnement chez les Premières Nations (EANEPN). L’EANEPN présente, pour la première fois, un ensemble de preuves indiquant l’importance des aliments traditionnels dans l’alimentation des citoyens et communautés des Premières Nations, mais présente aussi les impacts de la dégradation de leur environnement, notamment en raison de la présence des contaminants chimiques et des changements climatiques, et la difficulté d’accéder à ces aliments sains. Lire la suite

Polytechnique : Montréal reconnaît un attentat antiféministe

La nouvelle vient de tomber. #30ansPlusTard , la ville de Montréal reconnaît enfin le meurtre de 14 femmes à Polytechnique le 6 décembre 1989 comme un attentat antiféministe. La FFQ se réjouit de cette décision de la municipalité.

Nommer les violences telles qu’elles sont est un premier pas décisif pour développer des mécanismes de prévention. Lire la suite

Primauté des droits humains et refus de droits « extraordinaires » aux entreprises

Il est plus qu’intéressant de multiplier les points de vue critique des accords dits de libre-échange. Ici, des analyses et des propositions du Réseau québécois sur l’intégration continentale.

« Nous verrons dans cette publication que la plupart des critiques formulées par les mouvements sociaux depuis des années sont encore valides, et que les nouveaux accords conclus, plutôt que d’adopter des choix dits « progressistes », comme le soutient le gouvernement de Justin Trudeau, poursuivent en fait les mêmes objectifs d’une libéralisation du commerce international ». Lire la suite

Québec : 27 septembre : Les syndicats en action pour le climat ! :

Nous refusons de faire l’autruche. La crise climatique est bien réelle. Elle est la conséquence d’une inaction collective et des choix que nos élites économiques et politiques ont faits depuis des dizaines d’années. Nous, travailleuses et travailleurs du Québec, comme l’ensemble de la population, devons composer avec les conséquences de cette crise et exigeons aujourd’hui un plan structurant pour effectuer une transition énergétique et écologique juste !

C’est pourquoi, inspirés par la mobilisation citoyenne des derniers mois, nous lançons aujourd’hui le collectif La Planète s’invite au travail. Ce nouveau collectif, qui travaillera en étroite collaboration avec La Planète s’invite au Parlement, regroupe plus de 1,2 million de travailleuses et travailleurs de tous les secteurs et de toutes les régions du Québec. Lire la suite

Nous avons un problème de racisme

Le déni ne sert à rien ni à personne.

Il y a quelques semaines, deux vidéos ont atteint le stade viral au Québec. Dans l’une d’elles, un musulman raconte l’attaque au couteau dont il a été victime à Québec – un crime présumé haineux. La seconde vidéo montre une femme harcelée verbalement par un homme, alors qu’elle venait de récupérer de la garderie sa fille de trois ans.

Le fait d’avoir parlé en arabe à sa fille aurait provoqué la colère de l’homme. On voit dans la vidéo l’homme s’approcher de l’enfant en pleurs et se pencher vers elle en lui disant : « Demande à ta mère si je peux la fourrer. » Lire la suite

Lettre ouverte du Canada aux parlementaires français : ne ratifiez pas le CETA !

Alors que la France s’apprête à ratifier l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AÉCG ou CETA), nous, organisations de la société civile et citoyens du Canada et du Québec, en écho à nos homologues français, appelons les membres de l’Assemblée nationale et du Sénat à voter contre cette entente. L’AÉCG est insuffisant et n’offre rien pour s’attaquer aux problèmes majeurs du XXIe siècle, soit les changements climatiques et les inégalités sociales.

Bien au contraire, l’entente conclue favorise une plus grande dérèglementation et donne toujours plus de pouvoir aux entreprises transnationales. L’AÉCG contient un tribunal d’arbitrage (ICS) qui permet aux entreprises de poursuivre les États si leurs profits sont limités par des règlementations. Et cela, malgré une forte opposition parmi les élus et parmi la population. Les transformations cosmétiques effectuées pour rendre ce tribunal plus acceptable n’en changent pas la nature profonde qui demeure nettement antidémocratique. Lire la suite

Pertinence de l’improvisation collective

Les années 60 et 70, le Québec, la question nationale, la musique, le free jazz, « Le free jazz duquel s’inspire le Jazz libre émane en grande partie du nord-est des États-Unis : Chicago et New York. Ses ambassadeurs (Albert Ayler, Ornette Coleman, Cecil Taylor, Sunny Murray et Archie Shepp, pour ne nommer que ceux-là) adoptent, tout au long des années 1960, une posture combative en rejetant toute convention stylistique afin d’expérimenter avec la forme, l’instrumentation et les sons. Ayant éliminé la dictature du tempo et celle de la progression harmonique, ils déploient un langage musical novateur basé sur des improvisations collectives à l’intérieur desquelles tous, y compris les membres de la section rythmique, parviennent à s’affranchir », une forme de résistance à la domination culturelle, le « symbole sonore de la révolte noire », les capacités d’agir et de se libérer, la musique-action, « Le récit qui suit dirige par conséquent une lumière insistante sur le volet culturel du militantisme déployé au Québec pour « contester l’Empire ». » Lire la suite