Archives de Catégorie: Palestine

Déclaration de la Conférence Internationale sur la « Souveraineté Alimentaire : Colonie et Frontières »

Ramallah, Palestine, 14-15 Octobre 2019

La conférence internationale « souveraineté alimentaire : colonies et frontières » ici à Ramallah, aux côtés de nos collègues de la bande de Gaza, est maintenant terminée. Notre conférence a été organisée par l’UAWC (Union of Africultural Work Committees), le Marsad (Suivi des politiques économiques et sociales), et La Via Campesina (LVC) Lire la suite

L’Union européenne doit interdire l’importation des produits des colonies israéliennes

Nous, en tant que citoyens d’Israël inquiets, nous nous félicitons de la récente décision de la Cour de justice de l’Union européenne, qui a confirmé que les produits des colonies israéliennes ne pouvaient pas être étiquetés comme originaires de l’État d’Israël et qui réaffirmait l’illégalité des colonies et l’importance du droit international.

Nous pensons qu’un étiquetage correct des produits des colonies est une étape importante, mais nous pensons également que cela est insuffisant. Nous appelons l’Union européenne à interdire l’importation de produits israéliens provenant des colonies. Lire la suite

Avec le retrait d’EGIS, une nouvelle victoire dans la campagne contre le tramway colonial à Jérusalem-Est

Communiqué de l’Association France Palestine Solidarité, CFDT, CGT, FIDH, LDH, Solidaires, Plateforme des ONG françaises pour la Palestine

Paris, le 29 octobre 2019 – Nos organisations se félicitent du renoncement d’Egis à participer à l’appel d’offre sur le tracé d’une nouvelle ligne de tramway reliant la partie israélienne de Jérusalem aux colonies à l’Est de la ville, et appellent l’entreprise française à se retirer totalement du projet de tramway. Lire la suite

Les paysans palestiniens célèbrent la Journée internationale d’action pour la souveraineté alimentaire des peuples et contre les multinationales

Ramallah, Palestine – Chaque 16 octobre, les membres et alliés de La Via Campesina à travers le monde célèbrent la Journée internationale d’action pour la souveraineté alimentaire des peuples et contre les sociétés transnationales. La souveraineté alimentaire est le droit des peuples du monde de définir et de concevoir leurs propres systèmes alimentaires. Introduite par La Via Campesina il y a plus de 20 ans comme une réponse aux politiques néolibérales et au concept limité de sécurité alimentaire, la souveraineté alimentaire garantit que les droits collectifs sur la terre, les territoires, l’eau, les semences, le bétail et la biodiversité soient entre les mains de celles et ceux qui produisent les aliments.

Ce 16 octobre, La Via Campesina rejoint plusieurs initiatives dans le monde entier contre les multinationales qui ont le pouvoir de la souveraineté alimentaire. L’une de ces initiatives, qui s’inscrit dans le prolongement de la Journée internationale d’action, a été une conférence internationale de deux jours sur « La souveraineté alimentaire : Colonies et frontières », qui s’est tenue les 14 et 15 octobre 2019 à Ramallah, en Palestine. Lire la suite

« Vous ne pouvez pas libérer la terre sans libérer aussi les femmes » : des milliers de femmes et d’hommes palestiniens manifestent contre les violences faites aux femmes

Jeudi [26 septembre], des milliers de femmes et d’hommes palestiniens ont manifesté pour les droits des femmes en douze lieux de Palestine/Israël et de la diaspora, à la suite de cas récents et très médiatisés de violences commises contre des femmes en raison de leur sexe dans la société palestinienne.

Des manifestations ont notamment eu lieu à Ramallah, Jérusalem, Haïfa, Jaffa, Gaza, Beyrouth et Berlin. Les manifestants, dont la grande majorité étaient des femmes, scandaient des slogans contre les crimes d’ « honneur », le patriarcat, la colonisation Israélienne, et brandissaient des photos de victimes de violences et de femmes incarcérées dans les prisons israéliennes. Lire la suite

Les Palestiniens dans les manuels scolaires israéliens

Toute stratégie de domination passe par la dé-légitimation des dominés et la victimisation des dominants. En Israël, ce processus passe, notamment, par le système scolaire.

Dans tous les pays, les livres scolaires ont pour objectif premier de légitimer l’État. En Israël, leur rôle est de légitimer le projet sioniste et sa conquête coloniale pour une nation ethniquement pure. Le corollaire immédiat et irréfutable, c’est l’absence ou la disparition des « indigènes ». Comme le dit Edward Saïd : « Toutes les forces constitutives du Sionisme étaient fondées sur l’exclusion de la présence, ou plutôt sur l’absence fonctionnelle d’une population indigène en Palestine. Les Palestiniens sont dehors ou absents, quand bien même ils sont encore beaucoup trop présents ». Lire la suite

La longue guerre contre les travailleurs palestiniens

Au cours du mois dernier, les autorités libanaises ont déclenché une répression brutale contre les travailleurs palestiniens. En juin, le ministre libanais du Travail, Kamil Abu Sleiman, a décrété que les réfugiés palestiniens au Liban devaient obtenir un permis de travail au même titre que les autres travailleurs étrangers.

Cette décision a aggravé la situation déjà précaire de nombreux travailleurs palestiniens qui se sont vu empêchés non seulement d’exercer 72 professions au Liban, mais qui ont également été obligés au cours des dernières années de faire concurrence aux réfugiés syriens, dans une situation tout aussi désespérée. Lire la suite