Archives de Catégorie: Moyen Orient

Le Printemps arabe, dix ans après. Entretien avec Gilbert Achcar

Jeff Goodwin : Commençons avec les évènements les plus récents dont tu aimerais discuter. J’imagine que c’est la seconde vague de soulèvements ou de contestations qui a commencé dans la région il y a deux ans.

Gilbert Achcar : Je commencerai avec un sujet encore plus immédiat : la pandémie en cours et ses conséquences sur ce que les médias ont appelé « second Printemps arabe » en référence à l’onde de choc de 2011. Prenons le cas algérien, le plus parlant : une manifestation gigantesque avait lieu toutes les semaines au point d’être devenue comme un rituel. Tous les vendredis (le jour de repos hebdomadaire localement), une grande vague populaire déferlait, dans les rues de la capitale, Alger, en particulier. Or, cela s’est arrêté brusquement avec la pandémie. Le gouvernement a trouvé un bon prétexte pour dire aux gens : « C’est terminé maintenant. Vous devez rester chez vous. » Au Soudan, le mouvement de masse a également été interrompu et paralysé pour un temps par la pandémie. Il s’en est allé de même en Irak et au Liban. Lire la suite

Boycott des produits israéliens : lettre ouverte à Éric Dupond-Moretti

Monsieur le Ministre de la Justice, 

Vous avez récemment diffusé une circulaire (« dépêche ») à l’attention de tous les procureurs et des présidents de tribunaux, dans laquelle il leur est demandé de condamner les appels au boycott des produits israéliens qui correspondraient à une « provocation à la discrimination à l’égard d’une nation », et cela en dépit de l’arrêt du 11 juin 2020 de la Cour Européenne des Droits de l’homme (CEDH). Lire la suite

15 leçons de 15 ans de BDS

Le mois de juillet a marqué le 15e anniversaire du lancement du mouvement de boycott, désinvestissement et sanctions  BDS). Beaucoup de choses se sont passées au cours de ces années. Voici 15 leçons que j’ai tirées de ce périple pour démanteler l’apartheid israélien. Lire la suite

Désormais, les soldats et les officiers de l’armée israélienne doivent réfléchir à deux fois avant d’obéir à l’ordre de détruire des maisons palestiniennes.

Communiqué de presse de Gush Shalom (Bloc de la paix israélien), 6 décembre 2020

Les juges de la Cour pénale internationale de La Haye ont décidé sans équivoque que la Cour a pleine autorité pour entendre et décider des plaintes palestiniennes concernant les violations du droit international par l’État d’Israël et son armée. Les règles du jeu ont donc fondamentalement changé. Lire la suite

Un régime de suprématie juive du Jourdain à la Méditerranée : c’est un apartheid

Plus de 14 millions de personnes, dont à peu près la moitié sont juives et l’autre moitié palestiniennes, vivent entre le Jourdain et la Méditerranée sous un gouvernement unique. Dans le discours public, politique, juridique et médiatique, la perception courante est que deux régimes séparés opèrent côté à côte dans cette zone, séparés par le Ligne verte. Un régime, à l’intérieur des frontières de l’état souverain d’Israël, est une démocratie permanente avec une population d’environ 9 millions de personnes, tous citoyens israéliens. L’autre régime, dans les territoires dont Israël s’est emparé en 1967, et dont le statut final est supposé être déterminé dans de futures négociations, est une occupation militaire temporaire imposée sur quelque cinq millions de sujets palestiniens. Lire la suite

Lettre aux lycéens et lycéennes 

Soixante lycéens et lycéennes israéliens signent une lettre refusant leur conscription obligatoire dans l’armée israélienne – « La politique sioniste de violence brutale envers les Palestiniens et d’expulsion de leurs maisons et de leurs terres a commencé en 1948 et n’a pas cessé depuis. » Lire la suite

Un descendant de l’aristocratie sioniste veut quitter le peuple juif. Israël le laissera-t-il faire ?

Pourquoi Avraham Burg, qui a été président de la Knesset, président par intérim et chef de l’Agence juive, demande à Israël d’annuler son inscription en tant que Juif.

Avraham Burg a été un homme aux nombreux titres. Descendant d’une des familles aristocratiques du mouvement religieux sioniste, il a été président de la 15e Knesset (1999-2003), un membre important du « groupe des huit » à la gauche du Parti travailliste à la fin des années 1980 et au début des années 1990, président de l’Agence juive (1995-1999) et, selon le protocole, il a été président par intérim d’Israël, entre la démission d’Ezer Weizman et l’élection de Moshe Katsav à ce poste, pendant son mandat de Président de la Knesset. Aucun CV ne pourrait être plus sioniste et plus juif.

Maintenant, cependant, « Avrum », comme il est largement connu, est décidé à en abandonner un : sa désignation en tant que Juif selon le registre de la population du ministère de l’Intérieur. Dans une demande qu’il va soumettre au tribunal de district de Jérusalem, Burg écrit qu’il ne se considère plus comme appartenant à la nationalité juive. Il ajoute que sa conscience ne lui permet pas d’être classé comme membre de cette nation, parce qu’elle implique « d’appartenir au groupe des maîtres ». En termes simples et clairs, affirme-t-il, « je ne peux plus me sentir identifié à ce collectif ». Lire la suite

Irak : le civil et le populaire au cœur de la révolte

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

Le soulèvement irakien de l’automne 2019 a présenté une ampleur et une diversité sociale sans précédent. Au-delà des conditions de vie indignes et de la corruption, c’est le système politique lui-même que les manifestants ont rejeté. En se réappropriant l’espace public, en expérimentant un autre modèle d’État au cœur même de l’action collective, cette mobilisation témoigne du développement de modes d’expression politiques révolutionnaires. Lire la suite

Des associations tunisiennes considèrent la condamnation de la militante des droits des femmes Loujain Hadhloul à une peine d’emprisonnement de cinq ans et huit mois comme une honte pour la justice dans le royaume saoudien

Les associations tunisiennes soussignées considèrent la condamnation à une peine d’emprisonnement de cinq ans et huit mois prononcée le lundi 29 décembre 2020 par un tribunal d’exception à Riadh à l’encontre de la l’illustre militante des droits des femmes Loujain Al Hathloul comme une honte pour la justice dans le royaume saoudien. Lire la suite

« Refuser de servir dans l’armée est mon petit geste pour faire changer les choses »

Hallel Rabin a passé 56 jours dans une prison militaire pour avoir refusé de servir dans les FDI. Aujourd’hui, elle parle de son séjour derrière les barreaux, de ses conversations avec ses codétenues et de l’occupation avec les jeunes Israéliens.

Il y a deux semaines, Hallel Rabin s’est présentée devant le comité des objecteurs de conscience de l’IDF, l’organe militaire qui décide si elle sera renvoyée ou non en prison pour avoir refusé de servir dans l’armée, et on lui a posé la plus étrange des questions : « Accepteriez-vous de porter l’uniforme de l’armée s’il était rose ? »

Lire la suite

Le G7 en Arabie saoudite : Anne Hidalgo, Valérie Plante, et Virginia Raggi devraient s’abstenir

La Campagne BDS France, la Coalition BDS Québec et BDS Italia

Comme vous le savez, le prochain G20 aura lieu en Arabie Saoudite, alliance du capitalisme sauvage, de l’autoritarisme féroce, et du sexisme le plus violent.

Sous la présidence de l’Arabie Saoudite, plus d’une centaine d’événements sont prévus, pour essayer de faire oublier les turpitudes de cette dictature pétrolière protégée par le président américain Donald Trump. Source du pétrole que nous consommons, cette monarchie est également l’un des principaux pays acheteurs d’armes, ce qui explique le silence gêné des gouvernements occidentaux lorsque ces armes sont utilisées pour bombarder des populations civiles, au Yémen par exemple. Lire la suite

Des associations tunisiennes condamnent l’incitation continue de l’administration  américaine à la violation par Israël du droit international et réitèrent leur solidarité avec le peuple palestinien

Les associations soussignées condamnent l’incitation continue de l’administration  américaine à l’appropriation par Israël de plus de territoires palestiniens occupés, à leur annexion par la force à son entité coloniale et à ses colonies de peuplement et la dispersion de leurs occupants, bafouant de nouveau le droit international.

Elles réitèrent leur solidarité absolue avec le peuple palestinien et leur appui constant à la lutte de sa société civile dans les territoires occupés ainsi qu’au sein de la diaspora pour la récupération des territoires spoliés, l’abrogation de l’apartheid israélien, le retour des réfugiés et la sauvegarde du droit de vivre en Palestine dans un cadre de liberté, de justice, d’indépendance et de paix sur le même pied que le reste des peuples du monde. Lire la suite

Arabie Saoudite : la résistance des femmes

Des militantes saoudiennes des droits de l’homme détenues dans leur pays seraient soumises à des abus d’ordre sexuel, selon l’avocate britannique Helena Kennedy.

Dans un rapport de 40 pages intitulé « Une souillure sur les dirigeants mondiaux et le G20 en Arabie saoudite : la détention honteuse et la torture des femmes saoudiennes », Helena Kennedy détaille les violences employées par les interrogateurs contre les militantes emprisonnées, dont certaines ont été « suspendues au plafond » et « torturées avec des décharges électriques ». Lire la suite

Appel au boycott des produits israéliens : quand le ministère français de la Justice refuse de distinguer entre des produits et des hommes

Peut-on encore espérer des autorités françaises une attitude rationnelle au sujet des appels au boycott des produits israéliens ? On peut légitimement se poser la question à la lecture d’une récente dépêche du ministère de la justice.

Dans son arrêt Baldassi du 11 juin 2020 condamnant la France [1], la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a jugé que l’appel au boycott des produits israéliens ne peut pas en soi constituer une infraction pénale : il est en effet couvert par la liberté d’expression [2]. La France n’ayant pas fait appel de l’arrêt, celui-ci est donc juridiquement définitif depuis le 11 septembre 2020. Lire la suite

Mourir en silence

03 jours de grève de la faim, 103 jours de combat contre son arrestation et sa détention sans charges ni procès pour Maher al-Akhras. 

Arrêté le 27 Juillet 2020, puis arbitrairement placé en détention administrative, ce Palestinien de quarante-neuf ans et père de six enfants ne cesse de réclamer sa libération face à l’injustice que représente son emprisonnement sur ordonnance.  Lire la suite

Le Congrès des Syndicats britanniques appelle à des sanctions contre Israël pour « mettre fin à l’apartheid »

Le Congrès des Syndicats britanniques a condamné le plan d’annexion israélien, l’appelant « un autre pas significatif vers la création d’un régime d’apartheid » en Cisjordanie.

Votée mardi, la motion est perçue comme étant la première fois que l’organisme de tutelle des syndicats britanniques décrivait la politique israélienne comme de l’apartheid.

La motion du TUC appelle le Royaume Uni à « prendre des mesures fermes et décisives, y compris des sanctions » contre Israël pour stopper l’annexion, mettre fin à l’occupation et respecter le droit des réfugiés palestiniens au retour.

Elle a aussi appelé les syndicats à travers le monde à rejoindre la campagne « pour stopper l’annexion et mettre fin à l’apartheid ». Lire la suite

Pour la libération sans condition des prisonniers politiques et d’opinion en Iran (et Appel intersyndical)

Non à la peine de Mort

Aux épris de la liberté !

La République islamique d’Iran occupe honteusement la première place (par rapport au nombre d’habitant) dans l’exécution des citoyens dans le monde. Depuis plus de quatre décennies, on observe que la prison, la torture, la peine de mort sont devenus les outils de répression de façon systématique envers du peuple iranien, sont au cœur du programme d’oppression du régime. Lire la suite

Bds : Le jugement historique de la Cour européenne des droits de l’homme est définitif !

Ça y est ! C’est définitif : il n’y a pas eu de recours de la part du gouvernement français auprès de la Chambre d’appel de la Cour Européenne des droits de l’Homme, en ce 18 septembre 2020, qui était la date limite pour un éventuel recours. L’Etat français est bel et bien condamné pour avoir sanctionné l’appel au boycott d’Israel, indique Me Grégory THUAN Dit DIEUDONNE !

C’est curieux comme les médias dominants ont été discrets sur ce scoop historique, dont la portée s’étend à la totalité du continent européen : L’État français a été condamné le 11 juin, par la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) à payer 100 000 euros de dommages et intérêts, pour violation du droit à la liberté d’expression, (article 10), à des militants sanctionnés pour avoir appelé au boycott des produits israéliens.  Lire la suite

Les tentatives d’Israël pour étouffer la solidarité avec la Palestine : Mensonges, calomnies et menaces

Lire la suite

L’explosion de Beyrouth n’a pas fait trembler la classe politique libanaise

La formidable explosion qui a secoué le Liban et bien au-delà le 4 août, faisant près de 200 morts et plus de 6 000 blessés et laissant environ 300 000 personnes sans domicile, constitue sans aucun doute un tournant majeur dans l’histoire du pays, certainement autant sinon plus que l’explosion bien moins forte (une tonne de TNT contre 1 200 tonnes) qui tua l’ex-premier ministre Rafic Hariri et 21 autres personnes le 14 février 2005.

Il a fallu attendre quinze ans avant que le Tribunal spécial des Nations unies pour le Liban ne délivre sur cet effroyable attentat un verdict à propos duquel beaucoup de commentateurs ont évoqué la montagne d’Esope qui accoucha d’une souris. A cette aune, on ne saurait s’attendre à ce que lumière soit faite dans un avenir prévisible sur les causes et circonstances de la formidable explosion du port de Beyrouth. Quelques conclusions peuvent cependant être d’ores et déjà tirées sur cette tragédie fortement traumatisante. Lire la suite