Archives de Catégorie: Asie

Pour la libération immédiate de Mahmoud Nawajaa

Mahmoud Nawajaa, le Coordinateur général du comité national palestinien de BDS (BNC), a été arrêté près de Ramallah le mercredi 29 juillet à 3h30 du matin. De nombreux soldats israéliens ont envahi son domicile et, en présence de sa femme et de ses enfants, l’ont menotté, lui ont mis un bandeau sur les yeux et l’ont embarqué pour une destination inconnue, emportant avec eux le matériel informatique trouvé sur place. L’AURDIP condamne avec la plus grande fermeté cette nouvelle atteinte au droit perpétrée par une armée d’occupation et demande au gouvernement français de faire son devoir, c’est-à-dire de faire respecter le droit international, au besoin en prenant des sanctions contre Israël. Lire la suite

Israël/Territoires Palestiniens Occupés. 10 choses à savoir sur l’annexion

Le 20 avril, au lendemain des troisièmes élections en 10 mois qu’a connues Israël, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et son rival politique Benny Gantz ont formé un gouvernement de coalition dans le cadre d’un accord d’unité. Cet accord incluait une disposition permettant au gouvernement israélien de lancer le processus national d’« annexion » de certaines zones de Cisjordanie occupée, incluant des colonies israéliennes et la vallée du Jourdain.

Aux termes de l’accord de coalition conclu entre Benjamin Netanyahou et Benny Gantz, le gouvernement peut ouvrir le débat sur les projets d’annexion et les soumettre à l’approbation du conseil des ministres et du Parlement israélien, la Knesset, à partir du 1er juillet 2020.

Ce projet fait suite à l’annonce au mois de janvier par le président américain Donald Trump de « l’accord du siècle », qui proposait l’annexion par Israël de certaines zones de la Cisjordanie occupée.

Amnesty International a clairement fait savoir que le projet de l’administration de Donald Trump ne ferait qu’aggraver les violations des droits humains et entériner l’impunité déjà bien ancrée qui alimente depuis des décennies les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et autres graves violations. Lire la suite

Combattre l’antisémitisme ET la spoliation des Palestiniens

Communiqué de presse de l’UPJB (2/7/2020)

Une fois encore, des cris antisémites détournent l’attention d’une manifestation digne et juste 

L’Union des progressistes juifs de Belgique (UPJB) a participé au rassemblement organisé par l’Association belgo-palestinienne (ABP) ce 28 juin place du Trône à Bruxelles, pour protester contre le projet d’annexion par Israël de 30% de la Cisjordanie. A un moment de cette manifestation, un slogan en arabe, appelant à la guerre contre les Juifs a été lancé par une personne inconnue des organisateurs. Il a été repris par une vingtaine de personnes (sur un total d’au moins 500 participant·es). Suite à l’intervention immédiate de Palestinien·nes et des organisateurs, cet incident fut de courte durée. Après la manifestation, qui n’a connu aucun autre incident, l’Association belgo-palestinienne a publié un communiqué de presse condamnant ces slogans antisémites et rappelant « que la cause palestinienne repose sur la défense du droit et des aspirations à la justice et à l’égalité » et qu’« elle est par conséquent incompatible avec toute forme de racisme, l’antisémitisme inclus ». Nous saluons ces réactions exemplaires. Lire la suite

Le Mouvement des femmes sud-coréen : « Nous ne sommes pas des fleurs, nous sommes un incendie ! 

Jen Izaakson et Tae Kyung Kim décrivent le développement du mouvement féministe radical qui inspire les femmes à travers toute la Corée du Sud.

L’automne dernier, Jen Izaakson s’est rendue en Corée du Sud pour documenter la montée en puissance du mouvement féministe radical dans le cadre d’un groupe de travail de l’Université de Cambridge, après avoir obtenu une bourse de recherche, et elle a réalisé des entretiens avec plus de 40 militantes. Elle a coécrit cet article avec Tae Kyung Kim, une féministe radicale coréenne originaire de Séoul, qui vit et étudie actuellement à Berlin.

Des nouvelles du mouvement féministe en essor en Corée du Sud sont parvenues jusqu’aux médias occidentaux, mais les origines de cette révolte radicale sont encore méconnues. Les grands médias occidentaux couvrent souvent les aspects du féminisme sud-coréen qui reflètent nos propres réussites, mais laissent dans l’ombre les réalisations spécifiques aux Coréennes et les aspects les plus radicaux de leur mouvement. En septembre, plus de 40 femmes du mouvement féministe radical sud-coréen ont été interviewées dans le cadre d’une étude universitaire. Les résultats de cette recherche sont résumés dans le présent article. En raison de la brièveté de ce texte, de nombreuses informations ne peuvent pas être incluses, mais nous avons essayé d’intégrer les éléments qui montreront le mieux comment le mouvement a émergé, son contexte historique et quelles tactiques, stratégies, et formations politiques constituent le féminisme radical sud-coréen. Lire la suite

Condamnation des autorités françaises : selon la CEDH, l’appel au boycott des produits israéliens est protégé par la liberté d’expression.

La Campagne BDS France, le 11 juin 2020

La campagne BDS France se réjouit de l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme (affaire Baldassi et autres c. France, requêtes n°15271/16 et autres) rendu le 11 juin 2020 qui condamne la France pour avoir violé le droit à la liberté d’expression de militant-e-s associatif-ve ayant appelé au boycott de produits israéliens dans des magasins.

L’article 10 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme protège la liberté d’expression, qui peut être restreinte à certaines conditions. Les militant-e-s BDS affirmaient que ces conditions n’étaient pas remplies et que leur liberté d’expression avait été bafouée par la France. A l’unanimité, la Cour Européenne des Droits de l’Homme dit que la France a violé cet article 10. Lire la suite

Palestine : une troisième voie est possible (et) Pétition / Dépeçage de la Palestine : arrêter Netanyahou ! #StopAnnexion

Les Palestiniens ne sont pas démunis. Beaucoup peut être encore fait pour mettre un terme à l’expansionnisme israélien.

Depuis que la défaite catastrophique des pays arabes durant les guerres de 1948 et de 1967 a mené au contrôle total d’Israël sur le territoire historique de la Palestine, les Palestiniens ont essayé d’obtenir des réparations, en vain.

Réfugiés et prisonniers dans leur propre pays, les Palestiniens se sont engagés à la fois dans la lutte armée, à la fois dans les négociations pacifiques, sans jamais parvenir à obtenir justice ou à rétablir la paix. Lire la suite

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord : Assoiffé.e.s et pollué.e.s, de la lutte à la révolution

Depuis le début des processus révolutionnaires arabes, les luttes des populations pour leur environnement se sont propagées dans toute la région, pour des revendications et par des modes d’actions similaires. Les années 2018 et 2019 ont été marquées par la recrudescences des luttes pour l’eau, l’émergence de nouvelles questions liées aux dérèglements climatiques et le déclenchement de processus révolutionnaires liés à des préoccupations environnementales [1]. Lire la suite

Le cri des prisons en Turquie

La planète pleure. Une partie plus que d’autre. Surtout, quand on est en Europe, nous recevons constamment les appels à la solidarité contre la répression dans tel ou tel pays. Beaucoup plus que quelques-uns. Je viens de diffuser une lettre envoyée, depuis Brésil, par une amie féministe qui nous appelle à la solidarité, écrivant ceci : « Quand le fascisme s’installe dans un pays, toute la planète est en danger ». En général, on diffuse ces appels par mail, par Facebook, par Instagram ou on twitte… Ensuite un autre appel arrive, d’un autre coin de notre triste monde…Et on fait la même chose. Confiante dans l’utilité de relayer de tels appels, j’écoute Gramsci, je relie le pessimisme de l’intelligence à l’optimisme de la volonté et je vous fais parvenir des cris depuis la Turquie, depuis mon pays que j’ai dû quitter il y a dix ans. Je vous fais parvenir ces appels, pour demander votre solidarité créative… Lire la suite

Israël suite au coronavirus : « une crise, un État – incluant les Palestiniens ? »

Lorsque la pandémie de coronavirus a éclaté, s’est produite une chose qui a d’abord paru insignifiante. Elle n’a même pas retenu l’attention : Israël a annoncé qu’un grand nombre de travailleurs palestiniens provenant des « territoires » seraient autorisés à rester pour la nuit dans les limites de l’Etat d’Israël, afin qu’ils puissent continuer à occuper leur poste de travail dans le pays.

Boom ! En pleine épidémie, une foule de terroristes palestiniens autorisés à passer la nuit en Israël ? Mais que fait le Shin Bet ? Où se trouve la police israélienne, les autres agences de sécurité ? Qui nous protégera de ces masses de bombes à retardement humaines qui dormiront sous les chambres de nos enfants et les nôtres ?

Depuis plus de vingt ans ces gens nous inspiraient une peur mortelle. Cela fait deux décennies que nous sommes prévenus du danger qu’ils nous font courir. Dès la deuxième Intifada, nous leur avons interdit de rester en Israël la nuit venue.

Tout d’un coup, les gens qui travaillent à bâtir ce pays sont aussi autorisés à dormir ici. C’est arrivé, et le ciel ne nous est pas tombé sur la tête. Mais, bien sûr, vous pouvez toujours compter sur Israël. Lorsque la pandémie sera terminée, les Palestiniens qui construisent ce pays devront probablement à nouveau naviguer entre les check-points au milieu de la nuit. Lire la suite

Israël-Palestine : faire enfin respecter le Droit international

L’État d’Israël a un nouveau gouvernement. L’accord conclu entre les adversaires d’hier devenus des partenaires va sans doute permettre à Benjamin Netanyahu, accusé de corruption, de malversation et d’abus de confiance dans trois affaires différentes, d’obtenir que son procès soit considérablement retardé. Ce point est une affaire intérieure israélienne. Lire la suite

Les femmes et la révolution irakienne

Le système de l’après 2003 peut être qualifié de confessionnel-genré. Aussi, les femmes actives en révolution viennent de tous milieux : de la mère analphabète entre deux âges dans son abaya noire et cuisinant pour les protestataires, jusqu’à la classe moyenne étudiante et sophistiquée menant des débats sur la réforme de la loi électorale. Des jeunes femmes issues de milieux conservateurs, et celles qui défient le code vestimentaire dominant. Elles partagent toutes un espace commun, élaborent des stratégies et organisent les manifestations hebdomadaires. Elles chantent ensemble « Non, non, non, ne dites pas que c’est honteux, la révolution, c’est la voix des femmes ! », conscientes de la nature subversive de leur présence.

Photo prise par Zahra Ali – Irak

Lire la suite

« Les femmes travailleuses en première ligne dans la lutte contre le coronavirus »

La majorité du personnel médical des hôpitaux chinois est composée de femmes et, lors de l’épidémie de coronavirus (Covid-19), ce sont les femmes qui ont été en première ligne dans la lutte pour contenir l’épidémie.

A Shanghai, plus de 90% des infirmières et 50% des médecins qui luttent contre l’épidémie sont des femmes, selon un rapport, du 2 mars 2020, de la Fédération des femmes de Shanghai. Et dans le Hubei, la province au centre de l’épidémie, on estime à 100 000 le nombre de femmes qui travaillent en première ligne du personnel de santé. Lire la suite

Palestine : contre le Coronavirus, l’UAWC met ses équipes et ses locaux à la disposition du gouvernement et des paysan·ne·s (et) Akram Al-Waara : Les Palestiniens détenus en Israël en péril

L’Union des comités d’action agricole (UAWC) mobilise ses équipes administratives et techniques dans différents domaines et met ses capacités et ses ressources à la disposition du gouvernement et du ministère de l’agriculture pour lutter contre l’apparition du coronavirus « COVID-19 ».

Avec la grave pandémie du nouveau Coronavirus en Palestine et dans le monde entier, l’Union des Comités d’Action Agricole a établi un plan d’action d’urgence afin de faire face à la crise actuelle et aux conditions difficiles, ainsi qu’aux risques et dangers très élevés qui accompagnent la propagation du virus et qui menacent la vie de nombreux êtres humains dans le monde entier. Compte tenu du signalement de nombreux cas, principalement à Bethléem, et de la crainte croissante de voir l’étendue de la zone infectée atteindre d’autres régions également, ce qui menace de paralyser la vie publique et de causer des pertes catastrophiques dans divers domaines et aspects, principalement en vies humaines, l’Union des comités d’action agricole a rapidement élaboré un plan d’action d’urgence conformément à la déclaration d’état d’urgence nationale du gouvernement. Lire la suite

Un nuage néo-fasciste plane au-dessus des frontières entre la Grèce et la Turquie

Chronologie de la situation aux frontières

L’Europe vit une période sombre, la situation aux frontières entre la Grèce et la Turquie en atteste. Les discours se multiplient et l’heure est à la confusion. Chacun.e apporte « son soutien » à l’une ou l’autre partie « victime », tantôt de la dictature d’Erdogan, tantôt d’une prétendue « invasion » de personnes migrantes, tantôt d’une folie humaine déjà installée depuis bien trop longtemps. Une folie humaine qui est restée dans l’ombre des préoccupations grâce à un gros chèque que l’Union européenne s’est accordée à verser à Erdogan. Six milliards d’euros, c’est le montant reçu par la Turquie à la suite de l’accord signé entre son État et l’UE en 2016. Six milliards d’euros, c’est le prix que l’Europe de « l’Union » a payé pour son incapacité à exprimer son refus « d’accueillir » des personnes en exil. Des personnes qui fuient les nombreuses guerres et conflits qui sévissent dans leur pays, résultat de l’impérialisme des puissants (Trump, Assad, Poutine pour ne nommer que quelques-uns des grands responsables de ces tragédies). Six milliards d’euros c’est bien plus que ce que l’UE n’aurait accepté de rembourser à la Grèce sur les intérêts de sa dette. Dépenser pour refouler des personnes extrêmement vulnérables, oui, annuler la dette illégitime de la Grèce pour éviter le massacre social, non. On ne peut plus clairement résumer les politiques de l’UE. Lire la suite

Palestine : Tal’at, un mouvement féministe qui réinvente la lutte

« Pas patrie libre sans femmes libres », c’est ce qui a résonné dans les communautés palestiniennes en septembre dernier, lorsque des milliers de femmes palestiniennes sont descendus dans les rues dans 12 villages, villes et villes à travers le monde dans ce qui a été le lancement de Tal’at, un mouvement féministe palestinien. Tal’at signifie sortir en arabe.

En choisissant les rues comme leur espace de lutte, les manifestantes ont élevé la voix contre la violence sexiste dans toutes ses manifestations : féminicide, violence domestique, sexisme et exploitation enracinés, affirmant que le chemin de la vraie libération doit incarner l’émancipation de chaque Palestinien, y compris les femmes. Lire la suite

Pour une solidarité effective envers nos sœurs syriennes

Les signataires et nombreux cosignataires de cette carte blanche appellent à un féminisme transcendant les différences culturelles pour soutenir les femmes victimes de la guerre en Syrie. Appel est également lancé aux citoyens afin d’exiger le respect des droits fondamentaux en faveur des migrants ainsi que des instruments juridiques visant à protéger les femmes migrantes. Lire la suite

Nous voyons, pour la première fois, un mouvement soutenu dans tout le pays dirigé par des femmes

En cet hiver de mécontentement, à chaque marche, à chaque manifestation – de l’Université Jawaharlal Nehru à Jamia ou d’Aligarh à l’Université Jadavpur – la première rangée est toujours occupée par des jeunes femmes. Le pays n’avait pas connu depuis l’indépendance une agitation politique aussi durable, menée par des jeunes femmes, bruyamment, sans faille et avec détermination. Qui sont ces jeunes femmes qui protestent, crient et se rebellent ? S’agit-il simplement d’étudiants des campus progressistes de l’Inde ? Ou sont-ils provoqués par des partis d’opposition ? Votre participation est-elle simplement accidentelle ou y a-t-il une méthode dans cette révolte ? Lire la suite

Les élections et le sionisme comme religion, qui s’impose

La réussite impressionnante et bienvenue de la Liste unifiée[coalition formée du Hadash-PC et de trois formations arabes : Liste arabe unie, Ta’al et le Balad] lors des élections législatives anticipées du 2 mars 2020 [voir les résultats définitifs en termes de sièges à la fin de cet article] est tempérée par une déception : le plafond de verre des électeurs juifs n’a pas été brisé. Lire la suite

L’Inde aux prises avec ses vieux démons

La frénésie de violence contre les musulmans qui a enflammé Delhi, en cette fin février, est l’un des pires épisodes que la capitale ait connus depuis des décennies. Elle est le résultat d’une accumulation de politiques provocatrices et délibérées de la part du gouvernement nationaliste hindou Modi-Shah à l’encontre de la principale minorité du pays. La mise en péril du droit des musulmans à la citoyenneté aura mis le feu au poudre. Lire la suite

Puiser de l’espoir dans ton existence, pour te sentir dans mon coeur

« Ce texte relate la rencontre et la dispute entre une Turque de l’Ouest et une Kurde de Diyarbakur. Il en découle un examen de conscience, un règlement de comptes intérieur de la part de cette intellectuelle stambouliote, lucide sur l’inévitable tragédie en train de se nouer : la tragédie des divisions et des conflits ethniques qui se poursuivent aux quatre coins du monde » Lire la suite