Archives de Catégorie: Asie

Guerre turque : l’appât du gain

L’actualité turque brûle. Le président du pays a lancé le 9 octobre 2019 une offensive dans le nord de la Syrie qui visait, selon lui, à créer une « zone de sécurité » près de sa frontière. Côté Kurdes, massacres, déplacements se sont accélérés au quotidien. Les commentaires internationaux vont bon train ; on parle d’attaque du président Erdoğan contre l’Union européenne, d’abandon des États-Unis, d’invasion, de ventes d’armes mal contrôlées, de résistance kurde, de jeu…

L’en-jeu ne serait-il pas ailleurs ? Une part des commentateurs s’accorde pour dire que le président turc étant en mauvaise posture politique entreprend une nouvelle opération de séduction électorale. C’est sans doute vrai. Ce que redoute de plus en plus ce président est de perdre le pouvoir politique. Mais quelles en sont les raisons réelles ? L’argent. Sans la mainmise sur le marché des armes, Erdoğan et sa famille ont gros à perdre. Dans ce clan, affaires privées et publiques sont en effet systématiquement mêlées. Lire la suite

Un mois de grève des enseignants en Jordanie – Une légitimité populaire nationale

« Avoir faim ensemble ou être rassasiés ensemble » : Ce qu’un gouvernement non élu ne comprend pas

Pendant de nombreuses années, aucune revendication n’a occupé l’espace public, contrairement à la grève illimitée des enseignants, qui en est à sa quatrième semaine et est probablement la plus longue de l’histoire de la Jordanie. Outre la grève qui a affecté le quotidien de la plupart des familles jordaniennes qui n’ont pas envoyé leurs fils et leurs filles à l’école depuis juin, la question des enseignants a généré un sentiment général que les ressources du pays ne peuvent plus être gérées comme elles l’ont été au cours des deux dernières décennies. Lire la suite

La Turquie de Erdogan nous raconterait-elle notre avenir ?

La Turquie de Erdogan nous raconterait-elle notre avenir ? Le vide idéologique actuel est comblé par la référence à la religion et au nationalisme le plus éculé pour permettre la mise en place d’un programme qui n’a pas changé et qu’il faut nommer néolibéralisme. Paradoxalement, il s’agit toujours de s’insérer dans le processus de mondialisation actuelle qui fait la part belle à la richesse financière. L’arbitraire policier est une nécessité pour imposer ces politiques. Lire la suite

Déclaration des femmes : Stopper immédiatement l’occupation et la guerre turques dans le nord-est de la Syrie !

Le 9 octobre 2019, l’État turc a débuté une invasion guerrière et l’occupation du nord de la Syrie. Au moyen d’attaques aériennes et de tirs au mortier, l’armée turque a touché toutes les principales villes et postes le long de la frontière. D’après les chiffres du Croissant rouge kurde, pendant les seuls 5 premiers jours de l’attaque, au moins 46 civil-e-s ont été tué-e-s et 139 personnes blessées, dont de nombreuses femmes et plusieurs enfants. L’armée turque, aux côtés de la soi-disant « Armée nationale syrienne » composée de mercenaires issus des différents groupes terroristes, envoie maintenant ses fantassins. En même temps, les cellules dormantes d’ISIS commencent à mener des attaques dans le nord de la Syrie. Les Forces démocratiques syriennes (FDS) et les YPJ-YPG qui ont débarrassé le nord-est de la Syrie du régime de la terreur islamiste, sacrifient maintenant leur vie pour protéger les peuples d’une nouvelle occupation et de nouveaux massacres. Les femmes qui ont libéré des milliers de femmes de l’esclavage auquel les avaient réduites les terroristes islamistes sont maintenant bombardées par une armée qui fait partie de l’OTAN. Lire la suite

Le « coup de poignard dans le dos » de Trump au mouvement national kurde

Dans une manifestation supplémentaire et flagrante de son caractère erratique, de son irresponsabilité politique et de sa désinvolture face aux conséquences humaines, le président américain Donald J. Trump a brusquement annoncé dans la nuit du dimanche 6 octobre, après un appel téléphonique avec le président turc Recep T. Erdogan, qu’il avait ordonné le retrait des troupes américaines stationnées dans le nord-est du pays (elles comptaient près de mille militaires). Ces troupes étaient là pour soutenir les Forces démocratiques syriennes (FSD), une coalition multiethnique dirigée par les forces kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), dans leur lutte contre le dit Etat islamique (EI, alias ISIS). Lire la suite

Offensive turque en Syrie : un mauvais coup contre les populations et l’opposition démocratique syrienne

Alors qu’ont repris les bombardements meurtriers de Poutine et Assad sur les civils syriens d’Idleb, Erdogan vient de lancer une opération en Syrie contre les YPG (« Unités de protection du peuple kurde »). Son but est d’établir une zone tampon de 30 kilomètres de profondeur sur 500, dite zone de sécurité, pour notamment y installer un million de réfugiés syriens venant de Turquie.

Cette politique de transfert forcé de population arabe dans ce territoire syrien majoritairement kurde, avec l’aide de supplétifs de l’Armée Syrienne Libre (ALS), outre qu’elle serait contraire au droit humanitaire international, est déplorable et calamiteuse au regard des valeurs qui animent les Syriens combattant depuis 8 ans pour une Syrie libre et démocratique. Lire la suite

Hong Kong : Déclaration des syndicats étudiants de l’enseignement supérieur concernant l’interdiction de se dissimuler le visage

Le 4 octobre 2019, le régime a annoncé qu’il avait décidé d’invoquer les pouvoirs conférés par l’Ordonnance sur les procédures d’urgence (Emergency Regulations Ordinance), pour promulguer un texte interdisant la dissimulation du visage (« Loi anti-masques »).

Ce texte interdit aux Hongkongais.es de se couvrir le visage lors des rassemblements non autorisés, des rassemblements illégaux ou même des rassemblements et marches autorisés.

La peine maximale en cas de violation est d’un an d’emprisonnement, ce texte est entré en vigueur le 5 octobre à 0h00. Lire la suite