Archives de Catégorie: Maghreb

« Le long printemps arabe » et la place actuelle des soulèvements en Algérie et au Soudan

Après des années de contre-révolution et d’effusions de sang, le mois dernier des lueurs d’espoir sont apparues au Moyen-Orient. En Algérie et au Soudan, des manifestations de masse ont éclaté défiant les régimes autocratiques des présidents Abdelaziz Bouteflika et Omar al-Bachir. Et à cet égard, les deux mobilisations initiales ont été couronnées de succès : les deux dirigeants ont été démis de leurs fonctions et leurs décennies de règne ont pris fin. Mais les protestations se sont poursuivies, car, comme en Egypte après la révolution de 2011, la structure de base du pouvoir de ces dirigeants reste intacte. Il en va de même pour les conditions matérielles à l’origine des soulèvements: les salaires de misère, le chômage de masse, l’insécurité et l’absence d’avenir pour les jeunes résultant des modèles d’ajustement structurel imposés par le FMI.

Ainsi, les forces populaires en Algérie et au Soudan sont dans une position précaire. Le spectre de la contre-révolution menée contre les acteurs du Printemps arabe règne avec force. Mais les manifestants d’aujourd’hui ont tiré les leçons des luttes récentes dans la région et pourraient bénéficier d’une telle vision rétrospective. Pour discuter des dangers et des espoirs de ces développements, Ashley Smith, qui collabore à la revue Jacobin, s’est entretenu avec Gilbert Achcar, qui a beaucoup écrit sur le Printemps arabe et la politique au Moyen-Orient. Lire la suite

Elle refusait d’être une femelle, elle voulait être une femme – un être humain

Une grand-mère, Djedda, pendant la colonisation et au lendemain de l’indépendance, « Tu es morte au moment où je revenais d’une promenade à Blida, de rose parfumée ».

Fadéla M’Rabet nous parle de son enfance. Elle fait un portrait sobre et très chaleureux de sa grand mère, « voilée, mais pieds nus », des lieux de son enfance, du hammam et des femmes envahies par le plaisir de cette chaleur humide, des lumières dans les yeux, de sa famille, de son père Baba, de ce monde contraint sous le colonialisme français… Lire la suite

Appel contre l’ALECA entre l’Europe et la Tunisie

Les organisations qui veulent signer l’appel peuvent écrire à : no-aleca@riseup.net (premiers signataires en fin d’article)

L’Union européenne est en négociations avec la Tunisie pour un accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA). L’Europe veut ouvrir l’ensemble du marché tunisien à ses entreprises, et imposer ses normes juridiques. Cet accord risque d’aggraver la situation socio-économique de la Tunisie pour ne profiter qu’aux multinationales européennes, notamment françaises.

Nous, organisations et mouvements de lutte européens, dénonçons l’ALECA et son caractère violemment néocolonial. Solidaires des organisations tunisiennes opposées à cet accord, nous soutenons leurs mobilisations contre les politiques libérales imposées par l’Europe. Lire la suite

En route vers une conférence nationale de la société civile pour une transition démocratique

Le collectif de la société civile algérienne pour une transition démocratique et pacifique a tenu une première rencontre nationale ce samedi 27 avril 2019. La rencontre a été dédiée à la mémoire de Ramzi Yettou martyr du mouvement populaire, une victime des violences policières. 28 associations, collectifs, syndicats et dynamiques différents ont participé à cette première rencontre représentant divers secteurs du mouvement populaire organisé et de la société civile. Lire la suite

Dans la région beaucoup va dépendre de ce qui va se passer en Algérie et au Soudan

En Algérie et au Soudan, l’armée s’est affichée en arbitre dans les révolutions en cours. Pour quelles raisons ?

Ce sont des institutions militaires dont tout le monde sait qu’elles sont la véritable ossature du régime dans des pays comme l’Algérie, le Soudan ou l’Égypte. Voyant l’ampleur du mécontentement populaire, ils ont décidé d’agir en un coup d’État conservateur, qui sacrifie la tête du régime afin de préserver le reste. Nous avons vu ça avec Hosni Moubarak en Égypte et l’on assiste à la même chose avec Abdelaziz Bouteflika et Omar el-Bechir. Dans les trois pays, c’est l’armée qui est au cœur du régime. C’est elle qui se débarrasse d’un président devenu plus un embarras qu’un avantage afin de préserver le régime. Lire la suite

Quand les hommes descendent dans la rue c’est une révolte, quand les femmes les accompagnent c’est déjà une révolution 

« Puisqu’on nous demande de voter pour une photo dans un cadre, nous préférons voter pour la Joconde. »

Ce texte était écrit sur une bannière dans l’une des nombreuses marches qui, ces derniers mois, ont rempli les rues de l’Algérie. Tout un peuple s’est exprimé contre Abdelaziz Bouteflika, le président arrivé au pouvoir en 1999, en convalescence et absent de la scène publique depuis plusieurs années et qui a démissionné le 2 avril passé, le jour où la photo ci-dessus a été prise du mur du palais présidentiel après plus de 6 semaines de protestations.

Pour en savoir plus sur ce qui se passe dans le pays, nous avons interviewé Lila Benlamri. Militante algérienne et féministe, elle vit en Espagne depuis 25 ans, elle est ingénieur de formation et a toujours travaillé dans le domaine de la médiation et de la résolution des conflits. Lire la suite

Quelques réflexions sur le soulèvement algérien

Ce qui se passe en Algérie est vraiment historique. Le peuple a remporté la première bataille dans sa lutte pour un changement radical du système. Dans cet entretien, Dr Hamza Hamouchene nous livre quelques réflexions sur les perspectives et horizons du mouvement populaire qui ne cesse de s’élargir. Lire la suite