Archives de Catégorie: Maghreb

Déclaration du collectif de la société civile pour la défense du secteur public de la santé (Tunisie)

Il n’échappe à personne que le secteur public de la santé traverse une crise profonde qui s’est accentuée  au cours des dernières années et les diverses manifestations de cette crise ont affecté de manière importante la santé des citoyens et leur niveau de vie. Aujourd’hui, après les dernières élections qui ont adressé à la classe politique un message clair exigeant la rupture avec le service d’intérêts particuliers et l’affirmation de l’intérêt général en donnant la priorité à la solution des problèmes économiques et sociaux, les citoyens attendent de l’Assemblée des représentants du peuple et du prochain gouvernement des mesures effectives et concrètes visant à mettre un terme à la détérioration des services publics de santé et à améliorer la qualité de ces services. Lire la suite

Sur les révolutions « permanentes » au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (I)

Commençons par revenir à ce qui semble maintenant être un lointain souvenir : l’onde de choc révolutionnaire qui a déferlé sur le monde arabe en 2011. Vous avez argumenté dans votre livre Le peuple veut : Une exploration radicale du soulèvement arabe que ces événements n’étaient que le début d’un long processus révolutionnaire en raison de la nature spécifique du capitalisme au Moyen-Orient. Pouvez-vous expliquer ces dynamiques de l’économie politique dans le monde arabe et leurs rapports avec les formes de régimes autoritaires ?

Pour commencer par une considération générale, il est évident maintenant que nous assistons à une grave crise mondiale de l’étape néolibérale du capitalisme. Le néolibéralisme s’est développé comme une étape capitaliste à part entière, véritable, depuis la mise en œuvre de son paradigme économique dans les années 1980. Cette phase est entrée en crise depuis la Grande Récession, il y a dix ans. La crise se déroule sous nos yeux, entraînant des soulèvements sociaux de plus en plus importants. Si vous regardez aujourd’hui ce qui se passe au Chili, en Equateur, au Liban, en Irak, en Iran, à Hong Kong et dans plusieurs autres pays, il semble que le point d’ébullition soit atteint dans de plus en plus de pays. Lire la suite

D’un Hirak à l’autre, ou vers un modele de resistance populaire qui gagne ?

1 Le Hirak algérien, la révolution soudanaise, les immenses manifestations de Honk Kong, nous racontent, chacun et chacune à leur manière, au delà de leurs contextualisations, un même récit relatif à un autre rapport au pouvoir et au politique. Ces mouvements semblent avoir tiré les leçons des moments politiques de l’occupation des places (Occupy street, etc.) et des « printemps arabes ». Nous abordons ici, uniquement le Hirak algérien.

Lire la suite

Pour la souveraineté alimentaire au Maroc 

L’association ATTAC CADTM Maroc a édité en arabe son étude sur la politique agricole au Maroc et ses multiples implications sur les petit-e-s paysan-ne-s, les ouvrier-e-s agricoles, l’économie et l’environnement. Elle s’intitule : « Pour la souveraineté alimentaire au Maroc, étude de terrain sur la politique agricole et le pillage des ressources » [1].

Une première présentation nationale de ce livre a eu lieu à Rabat le samedi 26 octobre 2019.

Cette publication est le résultat d’une recherche-action menée dans cinq grandes régions agricoles du Maroc, à savoir le Loukkos, Le Gharb, Tadla, Souss et Draa. Lire la suite

Des millions d’Algériens dans la rue pour une transition démocratique. Revoilà le peuple de novembre !

Alger, 1er novembre 2019. 37e acte du hirak. Par un formidable hasard de calendrier, ce 37e vendredi a coïncidé avec le 65e anniversaire du déclenchement de la Guerre de Libération nationale. C’est la deuxième fois que le hirak est gratifié d’une concordance des dates aussi symboliques. On se souvient que le 5 Juillet tombait aussi un vendredi. On se souvient aussi que ce jour-là, la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance avait une saveur particulière. Mais curieusement, ce vendredi 1er novembre avait plutôt des airs de 5 Juillet tant la démonstration populaire prenait les allures d’une deuxième indépendance. Lire la suite

Communiqué : Mouvement National de Féministes Algériennes

Réunies à l’occasion de notre deuxième rencontre à Oran, les 17, 18 et 19 octobre 2019, nous, féministes algériennes, tenons à exprimer notre indignation face à la répression qui, depuis quelques semaines s’abat de façon intense sur les manifestantes et les manifestants du Hirak. Lire la suite

Sur l’enlèvement et la disparition de Mehdi Ben Barka

Le 29 octobre 1965 Mehdi Ben Barka est interpellé devant la brasserie Lipp à Paris par deux policiers français. A ce jour, la vérité n’a toujours pas été faite sur les conditions exactes de la disparition de l’un des principaux responsables de l’opposition marocaine et symbole du mouvement international de la solidarité des peuples du tiers-monde.

Ce crime a suscité et continue de susciter une très forte émotion, tant au Maroc qu’en France. Si les responsabilités politiques marocaines à l’origine de l’enlèvement ont pu être établies, si les complicités françaises au niveau des services de renseignements et de police sont reconnues et si les autres implications internationales sont avérées, les circonstances de la mort de Mehdi Ben Barka ne sont toujours pas élucidées et sa sépulture reste inconnue de sa famille. Lire la suite

Communiqué de dix-sept organisations tunisiennes de défense des droits humains

L’incitation à la violence et les agressions contre les journalistes ne servent, depuis 2011, que les adversaires d’une véritable réforme dans tous les domaines, y compris celui de l’information

Les organisations de défense des droits humains soussignées expriment leur profonde préoccupation au sujet des incitations à la violence et des agressions dont la Tunisie est le théâtre, particulièrement depuis la proclamation des résultats des élections législatives et présidentielles et qui ciblent des journalistes et des commentateurs de stations de radio et de chaînes de télévision privées. Lire la suite

Lettre aux Instances internationales

Aux responsables des instances internationales
des droits de l’homme

Paris, le 24 septembre 2019


Objet
 : Saisine sur les dérives et les tentatives de division, du peuple Algérien, par le Chef d’État-Major militaire (pouvoir réel en Algérie).

Madame, Monsieur la(e) Président(e),

Nous Centre de Réflexion et d’Action pour la Démocratie CREAD et l’ONG RIPOSTE INTERNATIONALE introduisons la présente requête afin qu’un rappel soit adressé aux autorités Algériennes, concernant les engagements qu’elles ont contractés à travers les différents traités internationaux qu’elles ont signés, qui lui font obligation de respecter les droits humains et notamment le volet ayant trait aux libertés individuelles et collectives.  Lire la suite

Déclaration du Pacte de l’alternative démocratique

Face à l’escalade de la répression de ces derniers jours, les forces du « Pacte de l’alternative démocratique», notamment les partis politiques suivants : FFS (Front des forces socialistes), RCD (Rassemblement pour la culture et la démocratie), PT (Parti des travailleurs), PST (Parti socialiste des travailleurs), MDS (Mouvement démocratique et social), UCP (Union pour le changement et le progrès) et PLD (Parti pour la laïcité et la démocratie), ont rendu publique la déclaration suivante le 6 octobre 2019. Lire la suite

L’Algérie et son combat contre la dictature

Le Général de Corps d’Armée et vice-ministre de la Défense nationale,
Gaid Saleh, homme fort de l’Algérie

L’armée algérienne, héritière de l’Armée de Libération Nationale qui a combattu la France coloniale, est au cœur du système politique du pays depuis l’indépendance en 1962. Aujourd’hui, cet arrangement a peut-être atteint sa limite. La révolte populaire qui a débuté le 22 février 2019 oblige les forces armées à affronter leur rôle contradictoire en tant que participant politique clé et arbitre du gouvernement.

La première incursion de l’armée dans la politique algérienne a commencé avec son soutien à Ahmed Ben Bella en tant que Premier ministre en 1962 (Ben Bella a été élu le premier président de l’Algérie un an plus tard). En 1965, le colonel Houari Boumedienne, le chef de l’armée, s’empara de la présidence à la suite d’un coup d’État militaire. Depuis lors, directement ou indirectement, l’armée a fait et défait les gouvernements : faiseur principal des rois. Lire la suite

Algérie : plaidoyer pour la Constituante et contre la présidentielle

« Pourquoi une Constituante plutôt qu’une présidentielle ? » C’est le titre d’une contribution publiée par un groupe de personnalités algériennes.

Ces intellectuels défendent l’idée que la construction d’un Etat de droit en Algérie passe par une Assemblée constituante. La présidentielle ne fera que régénérer le système. Plaidoyer pour une Assemblée constituante en Algérie. Contribution

Commencer par une élection présidentielle ou par un processus constituant – c’est-à-dire que le peuple algérien dote l’État d’une nouvelle Constitution – n’est pas une simple question de calendrier ou de technique juridique. C’est une question politique de fond. De ce choix et de la capacité à le défendre dépendent l’ampleur du changement et la construction d’un véritable État de droit. Lire la suite

Nous, citoyennes et citoyens marocains, déclarons que nous sommes hors-la-loi

A l’initiative des écrivaines Leila Slimani et Sonia Terrab, plus de 490 personnes signent un manifeste pour dénoncer les « lois liberticides » du Code pénal et engager « un débat national sur les libertés individuelles », trois semaines après l’arrestation de la journaliste Hajar Raissouni pour « avortement » et « relations sexuelles hors mariage ».

Nous, citoyennes et citoyens marocains, déclarons que nous sommes hors-la-loi.

Nous violons des lois injustes, obsolètes, qui n’ont plus lieu d’être.

Nous avons eu des relations sexuelles hors mariage.

Nous avons subi, pratiqué ou été complices d’un avortement.

Nous avons appris à feindre, à composer, à faire semblant. Pour combien de temps encore ? Lire la suite

Maroc : au royaume de la rente

Des métaux précieux à la pêche en haute mer, en passant par la manne du phosphate ou encore l’agriculture, le Maroc regorge de ressources naturelles, mais dont l’exploitation et la gestion s’apparentent à celles d’une véritable rente, dont profite, cependant, une infime minorité de puissants.

Si le Maroc ne dispose pas de pétrole et de gaz naturel, il est, cependant, pourvu de 3 500 kilomètres de côtes poissonneuses et d’importantes richesses naturelles. Des grands gisements des phosphates aux complexes d’extraction et d’exploitation des métaux précieux, en passant par la pêche en haute mer ou encore les innombrables carrières de sable, le royaume regorge de richesses naturelles dont l’exploitation recèle des enjeux économiques certes, mais également politiques.  Lire la suite

Bejaia : partis et syndicats montrent la voie au Hirak

Réunis à Béjaïa le 24 août dernier, le FFS, PST, PT, CLA, SATEF, SNAPAP, AJCB, AVO88, CST, GAA, LADDH, RAJ ont discuté du mouvement populaire en cours, dit Hirak, et ont adopté le manifeste que nous publions ci-dessous. Document.

Préambule :

La protestation citoyenne partie de Kherrata le 16 février et relayée le 22 à travers toutes les wilayas du pays avait pour objectif de contester et de s’opposer résolument à la candidature de Bouteflika à un 5° mandat. « Makanch l’khamsa ya Bouteflika… », scandaient des millions d’algériens dans les marches. Lire la suite

Les invisibles et les oubliées

Une enquête, des femmes en situation précaire, des enfants mariées selon la coutume ou par contrat, des femmes livrées aux familles des époux, « Elles y sont exploitées, martyrisées, violées… », le mariage de mineures permis par la Moudawana – Code du statut personnel marocain, les personnes prostituées considérées comme des criminelles et des débauchées (mais pas leurs « honorables » clients), l’abandon scolaire, « la scolarisation des filles n’est toujours pas un acquis dans ce Maroc de 2015 »… Lire la suite

« La Ahlan wa La Sahlan en France » 

Deux événements marqueront les échanges universitaires entre la France et l’Afrique à partir de la rentrée prochaine : 

1. l’application du dispositif au nom de contre-vérité de « Bienvenue en France » qui impose des « frais d’inscription différenciés » pour les étudiants étrangers hors Communauté européenne. Leurs droits d’inscription passent de 170 à 2 770 euros par an en licence et de 243 à 3 770 euros en master. 

2. l’ouverture de l’Université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée (UFTAM) à Al Mourouj, dans la banlieue sud de Tunis. Lire la suite

« Des femmes et des ânes » : Le harcèlement de rue au Maroc

Interview de Yasmina Flaiou par Francine Sporenda

Après un baccalauréat en sciences économiques et sociales au lycée français laïque de Rabat (Descartes), Yasmina Flaiou a étudié le droit à l’Université Mohamed V de Rabat (droit privé) puis a fait une année de master en droit des affaires. Elle a étudié pendant quatre ans les différentes matières liées à la criminologie à l’IHECRIM (Institut des Hautes Etudes en Criminologie) à Paris, une école expertale qui suit la méthodologie du FBI. Cette école lui a permis de développer des compétences en analyse comportementale, victimologie, profiling et psycho-criminologie. A cela, elle a ajouté différentes certifications : co-active coach training and leadership development ainsi que le Neuro Linguistic (master coach et master hypnotherapist) et a créé son entreprise de consulting qui lui a permis d’asseoir son expérience dans ces différents domaines.  

Des femmes et des ânes est une BD satirique dénonçant le harcèlement de rue et la prédation sexuelle au Maroc. L’équipe projet est composée de Yasmina Flaiou, Abla Alami (co-scénaristes) et Francis Faillenet (illustrateur)

https://www.facebook.com/desfemmesetdesanes/

Lire la suite

Le rôle du pétrole dans la fin du régime algérien actuel

Comme tous les régimes dictatoriaux, le système Bouteflika nourrissait en son sein les germes de son auto-destruction.

L’année 2019 restera certainement comme une année-phare dans l’histoire de l’Algérie. Après avoir brisé le mur de la peur le 22 février dernier, le peuple algérien a réussi dans le courant du mois de mars à se débarrasser d’Abdelaziz Bouteflika qui semblait être un président inamovible. Lire la suite

Tunisie : Mémorandum pour exiger l’annulation de la dette tunisienne à l’égard de la France

Nous publions un document d’une très grande valeur dont devraient s’inspirer de nombreux États. En 24 pages captivantes est résumée l’histoire des relations entre la France et la Tunisie depuis le début du 19e siècle jusqu’à aujourd’hui. Lire la suite