Archives de Catégorie: Maghreb

Quelques réflexions sur le soulèvement algérien

Ce qui se passe en Algérie est vraiment historique. Le peuple a remporté la première bataille dans sa lutte pour un changement radical du système. Dans cet entretien, Dr Hamza Hamouchene nous livre quelques réflexions sur les perspectives et horizons du mouvement populaire qui ne cesse de s’élargir. Lire la suite

C’est un mouvement très profond de caractère révolutionnaire !

Le Soir d’Algérie : Encore une fois, l’Algérie a rendez-vous avec l’Histoire, avec en toile de fond le sursaut populaire Hirak du 22 février et ses manifestations toujours grandissantes, qui a abouti au départ du chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika, le 2 avril 2019, au terme de 20 ans de règne. Le peuple algérien est-il en train d’écrire une nouvelle page d’Histoire de sa démocratie naissante ?

Benjamin Stora : Incontestablement, il s’agit d’une page d’Histoire très importante de l’Algérie contemporaine qui nous renvoie aux grandes fêtes de l’été 62, les fêtes de l’indépendance; dans la mémoire, dans les souvenirs, dans les imaginaires. Pourquoi ? Parce que ce sont des marches imposantes sur l’ensemble du territoire algérien, et pas simplement sur une région, une ville, mais sur tout le territoire, les coins les plus reculés de l’Algérie. C’est aussi un moment historique, avec l’entrée en scène de la jeunesse algérienne. Un bouleversement très significatif à ce niveau-là. Et c’est pour ça que l’on retrouve le retour de 1962. Il ne faut pas oublier que la Révolution algérienne, ça a été le fait des jeunes. Lire la suite

Notre cœur bat de nouveau

Zazi Sadou, membre fondatrice du Rassemblement algérien des femmes démocrates, une battante qui défend les droits des femmes, nous explique dans cet entretien le rôle de ces grands-mères, mères, sœurs, épouses qui, aux côtés des hommes, crient pour un pays où la démocratie et la liberté sont un droit pour tous.

Soirmagazine : Nous ne pouvons entamer notre entretien sans vous demander de vous présenter, surtout à nos jeunes lecteurs.

Zazi Sadou : Je suis une citoyenne algérienne et démocrate convaincue. L’attachement à la justice sociale et à l’égalité des droits font partie de mes fondamentaux. Je me suis engagée dans le mouvement social depuis mes très jeunes années lycéennes. J’ai assumé durant les années 90 la fondation du Rassemblement algérien des femmes démocrates (Rafd) dont j ai été porte-parole de 1993 à 2004. Un rassemblement qui a mené, à visages découverts, le combat anti-intégriste et dénoncé la manipulation de notre foi à des fins politiques. Ces années de sang et de cendres ont laissé des traces indélébiles dans notre pays, plus particulièrement avec la mise en œuvre de la politique d’amnésie/d’amnistie mise en œuvre par Bouteflika. Lire la suite

Bouteflika et El-Béchir ne sont que le sommet de l’iceberg

Avec l’aimable autorisation de l’auteur

Entretien avec Gilbert Achcar conduit par Luc Mathieu 

Le professeur de relations internationales et politiques Gilbert Achcar redoute des transitions difficiles au Soudan et en Algérie au vu des expériences passées, en Libye ou en Egypte notamment.

Peut-on parler d’un nouveau printemps arabe ?

Il y a effectivement une nouvelle poussée révolutionnaire en Algérie et au Soudan. Il ne faut pas non plus oublier qu’il y a depuis l’année dernière des épisodes de révolte sociale en Tunisie, au Maroc et en Jordanie. On voit donc les signes d’une nouvelle montée révolutionnaire. Mais depuis 2013, nous sommes aussi dans une phase contre-révolutionnaire. La situation en Libye ne s’améliore pas avec l’offensive de Khalifa Haftar contre Tripoli, qui marque en un sens un retour de l’ancien régime. Elle ne s’améliore pas non plus en Syrie et au Yémen, qui sont en guerre civile, et en Egypte. Nous sommes dans un moment contradictoire. Il y a les éléments d’un nouveau printemps mais il s’agit plutôt d’une phase de transition. Lire la suite

Les droits des femmes algériennes et la Révolution du sourire

On avait, pendant longtemps, pensé que les Algérien.ne.s étaient dans l’incapacité de s’unir autour de causes communes. Mais voilà que le vent de révolte qui souffle sur l’Algérie vient infirmer cette croyance. Car depuis le 16 février dernier, les Algérien.ne.s manifestent massivement et pacifiquement à travers presque tout le pays. Leurs revendications collectives ? 

Le départ des tenants du pouvoir actuel. Le renouvellement de la classe politique. La gouvernance du pouvoir politique sur des bases démocratiques et transparentes. La légitimité, la souveraineté et la prise en compte des aspirations du peuple. L’abolition des privilèges. La justice sociale. La redistribution des richesses du pays. L’égalité des chances… Lire la suite

Algérie : un éveil politique et social

Ce qui se passe en Algérie est vraiment historique. Le peuple a remporté la première bataille dans sa lutte pour un changement radical du système. Bouteflika, président pendant les vingt dernières années, a abdiqué, contraint par plus de six semaines de manifestations et une reconfiguration des alliances au sein des classes dirigeantes, annonçant le divorce entre la présidence et le commandement des forces armées. Lire la suite

Jugement inique au Maroc. Solidarité avec les prisonniers du Hirak du Rif

Tard dans la nuit de ce vendredi 5 avril 2019, le verdict en appel du procès des militants du Hirak du Rif est tombé : confirmation des peines révoltantes allant jusqu’à 20 ans de prison ferme ! 

Alors que les militants jugés ont porté pacifiquement durant des mois des revendications sociales, économiques, culturelles et politiques les plus  élémentaires (droit à la dignité, à la santé, à la reconnaissance effective de la langue amazigh, au désenclavement de la région du Rif…), la réponse du Makhzen marocain a été, comme à son habitude, la répression aveugle et la militarisation renforcée du Rif. Le jugement prononcé démontre pour la énième fois l’absence d’un Etat de droit et d’une justice sociale et démocratique.

La réponse à ce jugement n’a pas tardé : la foule des  militants,es présents et des familles des prisonniers devant le tribunal ont scandé « Vive le peuple », « Vive le Rif », « Etat corrompu »… Ce combat est le prolongement des luttes menées à travers tout le pays et ce depuis le mouvement du 20 février 2011. Il s’inscrit aussi en résonance avec les luttes pacifiques menées dans l’ensemble de l’espace maghrébin, en particulier celle du peuple algérien, pour un Maghreb des peuples pluriel, de la dignité, de la démocratie et de la solidarité. Lire la suite