Archives de Catégorie: Maghreb

Le Maroc choisit les armes en réponse à la colère du peuple colonisé

L’armée marocaine est entrée le 13 novembre 2020 dans la zone démilitarisée à Guerguerat au sud du Sahara occidental. Elle a attaqué le campement des civils sahraouis qui bloquaient depuis le 20 octobre, la brèche ouverte par le Maroc dans cette zone-tampon pour y faire transiter les ressources halieutiques et agricoles qu’il exploite illégalement.

C’est la quatrième fois depuis septembre 1991, que le Maroc rompt les conditions de l’accord de cessez-le-feu signé après seize années de guerre avec le Front Polisario. Le Front Polisario avait apposé sa signature contre la promesse de l’organisation d’un référendum fixé à l’époque en janvier 1992. Lire la suite

Pour que cesse l’impunité : Plus de 100 organisations maghrébines condamnent l’assassinat de la militante féministe libyenne Hanane Al-Barssi

Les associations et organisations maghrébines signataires expriment leur ferme condamnation de l’assassinat de l’avocate et militante féministe libyenne Hanan Al-Barassi, le mardi 10 novembre 2020, alors qu’elle conduisait sa voiture dans une rue de Benghazi.

La défunte était une ardente défenseuse des droits des femmes et une critique courageuse des groupes armés qui violent les droits de l’homme, en particulier les droits des femmes, notamment en publiant des vidéos de filles qui avaient témoigné sur les viols et violences qu’elles ont subis de la part de groupes armés dans l’est de la Libye. Lire la suite

Des associations tunisiennes appellent les autorités marocaines à cesser d’utiliser la justice et la presse pour discréditer un universitaire qui défend la liberté d’expression et de la presse

Les associations tunisiennes soussignées appellent les autorités marocaines à cesser d’utiliser la justice et la presse à sa solde pour intimider l’historien et militant des droits de l’homme marocain Maati Monjib et sa famille et pour ternir leur réputation en raison de l’appui constant de ce dernier pour des prisonniers d’opinion et des journalistes détenus pour avoir accompli leur devoir professionnel. Lire la suite

Le combat contre le terrorisme salafiste jihadiste doit se faire dans le respect des droits des tunisiens.es et des migrants.es

Lettre ouverte à Monsieur Gérald Darmanin

Ministre de l’Intérieur de la France

 

Le combat contre le terrorisme salafiste jihadiste doit se faire dans le respect des droits des tunisiens.es et des migrants.es

Monsieur le Ministre de l’Intérieur de la France,

 

A l’occasion de votre visite en Tunisie prévue pour aujourd’hui vendredi 6 novembre 2020, nous associations et organisations démocratiques tunisiennes signataires de la présente lettre ouverte,

Réaffirmons notre dénonciation absolue des horribles attentats commis à Conflans Saint Honorine, à Nice et à Vienne contre des innocents par des terroristes se réclamant du terrorisme salafiste Jihadiste et nous nous associons à la douleur de leurs familles et proches et leurs présentons nos sincères condoléances.

Déclarons notre rejet absolu du terrorisme et des discours complaisants ou justificatifs ainsi que notre attachement aux valeurs universelles des droits Humains, de la démocratie et de la liberté et aux relations de juste coopération avec les pays et les peuples épris de paix.  Lire la suite

Entre intégrisme et amalgame  : La justice et l’état de droit !

Communiqué de Presse de la Plateforme Euro-Marocaine – 30 Octobre

Une fois de plus la violence et le terrorisme qui se réclament de l’islam radical ou du fanatisme religieux sont venus s’immiscer dans le combat pour une société juste et équitable des forces démocratiques dont font partie les associations issues de l’immigration. Mouvements laïcs, démocratiques et solidaires, nous oeuvrons en faveur de l’édification de sociétés modernes, égalitaires, ouvertes et tolérantes. L’agissement d’une poignée de fanatiques n’ont pour conséquence que de stigmatiser les Musulmans d’Europe, de compliquer leur quotidien déjà durement affecté par les discriminations, le racisme, l’Islamophobie et toutes formes d’exclusions. Les mouvements racistes, xénophobes et populistes profitent de ces actes ignobles pour gagner un peu plus de crédit auprès d’une opinion publique de plus en plus réceptive et faire avancer leurs agendas politiques. Lire la suite

Il est de notre responsabilité d’affronter le terrorisme et les discours d’incitation à la haine 

A l’heure où des imams appellent à boycotter les produits français pour marquer leur défense du prophète Mohammed ; à l’heure où le président de la République lui-même cible celles et ceux qui « menacent la umma musulmane », en omettant de dénoncer fortement et sans ambiguïté les crimes terroristes, et où des élus de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) s’en prennent ad hominem aux intellectuels, aux universitaires, aux artistes et aux juristes qui ont condamné les discours d’incitation à la haine et à la violence, en les taxant, en des termes d’une rare vulgarité, de servilité à l’égard de la France…, un islamiste extrémiste tunisien est passé à l’acte jeudi 29 octobre en perpétrant une opération terroriste effroyable dans une  basilique du centre-ville de Nice qui a fait trois victimes. Lire la suite

Manifeste pour une Algérie laïque, démocratique et républicaine

Le mouvement citoyen du 22 février 2019 a marqué un grand tournant dans l’histoire de notre pays. Grâce à cette mobilisation historique, notre dignité collective a été retrouvée. Notre parole s’est libérée à nouveau. Nous nous sommes remis en mouvement. A rêver et à espérer des jours meilleurs pour nos enfants. Cette nouvelle dynamique populaire a précipité la chute du président Bouteflika et de son entourage immédiat. Malgré cette accélération de l’histoire, l’essentiel reste encore à accomplir.

La crise qui frappe notre pays est sans précédent. Le blocage que nous vivons n’est pas conjoncturel mais structurel. Remplacer une équipe par une autre ne garantit en rien l’émergence d’un horizon fécond. Le pouvoir actuel a beau faire semblant de se renouveler, il ne représente qu’un vestige du passé. En effet, l’Etat tel qu’il a été créé dans la foulée du mouvement de libération nationale a épuisé toutes ses possibilités et atteint ses limites. Il s’agit, dès lors, de redéfinir les fondements d’un nouveau contrat social. Tel est le principal défi à relever. Quel État voulons-nous pour quelle société ? Lire la suite

Pour la solidarité avec le peuple algérien et la libération des détenus du Hirak

« L’ Appel à la solidarité avec la lutte du peuple algérien pour les libertés démocratiques et la libération des détenus d’opinion continue de recevoir un large appui non seulement en Algérie mais également parmi tous les peuples du monde. Cette solidarité de femmes et d’hommes épris de justice et de liberté, tout en constituant un encouragement au peuple algérien, indique que l’autoritarisme et la répression qu’il subit ne doivent pas se dérouler dans le silence comme veulent l’imposer les gouvernants parce que le combat du peuple algérien pour la liberté revêt une dimension universelle. » Lire la suite

Octobre 1988. Une cause est perdue dès lors qu’elle se défend par la torture (1)

Le titre de cet article est aussi celui d’un livre qui reste à éditer. À son origine, un texte rédigé pour la réédition en octobre 2018 du livre Octobre ils parlent, dirigé par S.A. Semiane, qui, malgré tous ses efforts, ne pourra pas le rééditer. Ce titre fut aussi l’exergue anonyme des déclarations du Comité national contre la torture de 1988 à 1993.

Pour marquer la commémoration d’octobre 88, nous avons choisi de présenter deux aspects très abrégés de ce travail : Le Comité national contre la torture et L’invariance de l’univers tortionnaire. Lire la suite

Violences faites aux femmes : Des actrices se mobilisent contre les féminicides

Parmi elles figurent Bahia Rachedi, Souhila Maalem, Fatiha Oured, Narjes Asli, Leila Touchi et Salima Abada. Cet appel sera suivi par la publication prochaine d’une vidéo, dans laquelle elles dénoncent toutes les formes de violences à l’égard des femmes. Lire la suite

Contre l’obscurantisme, un même combat 

L’association BEITY,  apprenant avec effroi la nouvelle, tombée hier soir, le 16 octobre 2020, de l’assassinat par décapitation du professeur d’histoire, Samuel Paty,  par un porteur de la culture de la mort,  pour avoir montré les caricatures de Charlie Hebdo sur le prophète de l’Islam, dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression, s’incline devant la douleur de sa perte et exprime à sa famille, à ses proches, à ses collègues, enseignants et enseignantes et à ses élèves, ses condoléances les plus attristées et toute sa solidarité.  Lire la suite

Omar Benderra : 2019-2020 : le pouvoir algérien face au Hirak

Il est illusoire de rechercher des issues à la crise générale, économique, politique et sociale, dans de vaines approches techniques ou financières. La sortie du modèle rentier, la création d’une base productive moderne et la réhabilitation de l’Etat passent nécessairement par le dépassement des formes autoritaires de gouvernement d’un pouvoir ossifié.

La lutte de l’homme contre le pouvoir,

c’est la lutte de la mémoire contre l’oubli.

Milan Kundera. Le Livre du rire et de l’oubli

****

Persuadé d’être à l’abri de toute contestation organisée, le régime d’Alger n’a pas anticipé, jusqu’à la dernière minute, la déferlante protestataire du Hirak du fatidique vendredi 22 février 2019. Les décideurs au sommet des appareils politico-policiers étaient convaincus de leur totale emprise sur la société. Tout comme la majorité des observateurs politiques, les généraux pensaient le peuple Algérien largement subjugué et soumis. Lire la suite

Appel collectif : Libérez Omar Radi et tous les détenus politiques au Maroc

Les mouvements de protestation au Maroc suscitent, et ce depuis toujours, des ripostes policières répressives et violentes. La plus marquante de ces dernières années est la répression du mouvement Hirak dans le Rif, un mouvement contestataire qui a agité le Maroc à partir de 2016. Plus de 1 500 arrestations se sont ensuivies, dont plus de 700 condamnations. Parmi ces dernières, 5 personnes ont écopé de vingt ans de prison ferme. Lire la suite

Appel d’écrivains, intellectuels, magistrats, philosophes pour la libération des détenus du Hirak

A l’initiative des militants et intellectuels algériens auxquels se sont associés des Prix Nobel de la paix, des universitaires, des écrivains, des magistrats, des artistes, des journalistes et des militants des droits humains… des quatre coins du monde, un appel est lancé pour témoigner de leur solidarité avec la lutte du peuple algérien pour les libertés démocratiques et la libération des prisonniers d’opinion et politiques. Lire la suite

Mobilisations de femmes et régimes de genre

Les rapports de genre ne semblent pas intéresser ici et maintenant, voir par exemple les dénis sur la culture du viol, l’inégalité socio-économique entre femmes et hommes, les violences masculines systémiques, la faible représentation des femmes dans les institutions, la division sexuelle du travail, etc.

Certain·es oublient bien volontairement le temps de la démocratie exclusive (le faux suffrage universel mais le vrai suffrage masculin), le refus du droit à la contraception et à l’avortement, le masculin générique de la langue muselée par l’académie, ou le refus de l’Etat français d’appliquer la directive européenne sur « à travail de valeur égale, salaire égal » Lire la suite

Réminiscence Ad-Damiyâti

Paris. Juin 2020. Un ami m’offre un vieux numéro de la revue marocaine Lamalif contenant mon texte « Ad-Damiyâti, Personnage de la mythologie populaire marocaine » (Lamalif, N°83, Août – Septembre 1976). Avec le recul du temps, la mémoire contextualise. Je me remémore les circonstances de cette recherche. Dans les années soixante-dix, je suis un jeune sociologue accaparé par des études d’urbanologie. Deux maghrébologues réputés, Jacques Berque et Charles-André Julien, historien anticolonialiste, fondateur et premier doyen de l’université de Rabat après l’indépendance, m’adoptent comme un petit-fils spirituel. Ma dette intellectuelle envers eux est incommensurable. Un jour, j’évoque avec Charles-André Julien les mythologies populaires marocaines, les poètes vagabonds, Abderrrahmane El Mejdoub, les saltimbanques des halkas, les Ouled Hmad ou Moussa, Aïcha Kandicha, Ad-Adamiyâti, qui marquent impérissablement mon enfance. Des légendes inculquées dès la prime éducation. Ainsi se transmettent les fascinations et les peurs ancestrales. Charles-André Julien me tend un catalogue des éditions du Centre National de Recherche Scientifique, m’indique une référence, Le Dictionnaire des Autorités, traduit par Georges Vajda, et me dit : « C’est une énigme historique, mets-toi au travail ». Mustapha Saha

Lire la suite

Catastrophe de Lalla Mimouna : des centaines d’ouvrières agricoles marocaines atteintes par le coronavirus

Le 19 juin 2020, plus de 600 nouveaux cas de contamination au coronavirus ont été enregistrés dans une unité de production de fraises destinées à l’exportation. L’unité agro-industrielle se trouve à Lalla Mimouna, à l’ouest du Maroc. La majorité des cas sont des femmes. Lire la suite

Non à l’instrumentalisation du sacré pour étouffer le droit à la liberté d’expression

Les associations et organisations membres du Collectif Civil pour les libertés individuelles, les associations et organisations de défense des droits humains et les organisations et associations signataires, attachés à la liberté de conscience et à la liberté d’expression en tant que partie intégrante des droits humains fondamentaux, expriment leur solidarité pleine et entière à la bloggeuse Emna CHARGUI face aux poursuites pénales déclenchées abusivement contre elle à propos de l’aberrante affaire « du verset du CORONA virus » d’une part et face aux insultes, intimidations et menaces proférées contre elle sur les réseaux sociaux d’autre part. Lire la suite

Appel urgent aux autorités publiques pour assurer la continuité de l’accès aux services de la santé sexuelle et de la reproduction (Tunisie)

L’attention de toutes les communautés est focalisée à juste titre sur la lutte contre l’épidémie Covid-19 qui met à l’épreuve tous les systèmes de santé et en révèle cruellement les failles. Dans notre pays, l’approche utilisée jusqu’ici, mobilise les moyens du ministère de la santé pour le diagnostic des cas positifs et la prise en charge des malades du Covid-19 souvent aux dépens de la continuité des soins essentiels qui doivent être assurés en toutes circonstances. Plusieurs dangers guettent la santé des femmes tels que l’augmentation de la violence conjugale, ainsi que l’augmentation du nombre de décès maternels et de la morbidité, conséquences de la non disponibilité de suivi de la grossesse, et l’identification des grossesses à risque, ainsi que le recours aux avortements à risque pour les femmes qui ne désirent pas mener à terme leur grossesse.  Lire la suite

Les multiples facettes de la contre-révolution

Il y a manifestement ces derniers jours une volonté d’embourber le Hirak dans une fausse « bataille idéologique » pour le détourner de son objectif principal : la fin de la dictature.Les revendications sans ambiguïtés du Hirak s’expriment inlassablement et avec force dans la rue chaque vendredi depuis une année. « Dawla madania machi askaria », « les généraux à la poubelle, el djazair teddi listiqlal ». Lire la suite