Archives de Catégorie: Afrique

« Le seul lieu où les Noirs ne se sont pas révoltés, c’est dans les pages écrites par les historiens capitalistes »

Dans sa préface, Selim Nadi parle, entre autres, de la formation d’un « marxiste noir », de l’historien des révoltes noires, de l’avenir des luttes anti-impérialistes, « L’histoire qu’il dresse de ces révoltes, de cette solidarité panafricaine, est loin d’être abstraite ou purement scolastique », du Jacobin noir, de Toussaint Louverture, de la création d’une organisation noire aux Etats-Unis, de la nécessité de remettre en lumière les résistances au colonialisme européen…

« Loin de se contenter de décrire les révoltes panafricaines, James accorde une importance certaine au rapport dialectique entre les masses et les leaders révolutionnaires ; sans sombrer dans une histoire des « grands hommes », il propose de mettre en lumière la dynamique existant entre les rébellions ou les mouvements révolutionnaires et leurs dirigeants ». Lire la suite

Mémorandum : ATTAC Maroc soutient le boycott citoyen de produits de consommation commercialisés par des grands groupes capitalistes

Pour l’élargissement de la campagne contre la Hogra et pour la dignité, la liberté et la justice sociale.

Le boycott citoyen de trois produits de consommation (le lait de Central, eau minérale Sidi Ali et les carburants des stations Afriquia) commercialisés par de grands groupes privés (la Société Centrale Laitière affiliée à la multinationale française Danone, spécialisée dans le lait et ses produits, la société des eaux gazeuses Oulmès appartenant au groupe Holmarcom de la famille Bensaleh, et la société de distribution de carburants Afriquia appartenant au groupe Akwa de la famille Akhannouch) a connu un large succès. Avec détermination et créativité, le peuple marocain résiste à de grands groupes capitalistes locaux et internationaux qui pillent les richesses du pays et appauvrissent les citoyens. Lire la suite

Afrique du Sud : le traditionalisme et le masculinisme au secours du pouvoir politique

Résumé

La sexualité s’est imposée au cœur du discours des dirigeants politiques sud-africains et en particulier de son ancien président en exercice, Jacob Zuma. Elle se double du recours régulier aux registres du traditionalisme et du masculinisme, au point qu’on assiste à un masculinisme politique. Dans un contexte d’augmentation constante de la pauvreté, de déploiement de la pandémie du sida, de crise politique et économique, une des cordes sensibles exploitées par les dirigeants actuels est le statut des hommes en tant qu’êtres de sexe masculin, « victimes », « émasculés », « détournés » par des valeurs « occidentales ». Les déclarations misogynes, les menaces sexistes, l’affirmation d’une force sexuelle masculine, par appropriation du corps des femmes interposée se multiplient. L’élite au pouvoir, bien que tiraillée, entend ainsi rassembler une base, noire, mâle et retrouver une certaine stabilité. Elle opère sur le terrain du sexe et du droit pour les hommes à affirmer leur virilité à tout prix. La banalisation nationale des violences de genre et une schizophrénie entre État de droit et vie quotidienne s’opèrent alors de concert. La cristallisation des identités ethniques, religieuses, traditionnelles et de genre entraîne ainsi le pouvoir politique sud-africain dans la réplique de la domination masculine héritée de son histoire coloniale. Il n’est pas certain que les toutes dernières évolutions politiques en Afrique du Sud changent sensiblement la situation car il ne s’agit pas simplement du comportement d’un homme, fût-il président de la République. Lire la suite

Espagne : des saisonnières agricoles marocaines subissent des agressions sexuelles par leurs employeurs

L’Organisation des Femmes du Secteur Agricole et Forestier attire l’attention de l’opinion publique nationale et internationale sur la situations désastreuse que vivent les ouvrières agricoles marocaines travaillant dans les champs de fraise en Espagne, et exprime sa forte condamnation de l’exploitation et de la violence qu’elles subissent Lire la suite

L’audace face à l’adversité

Activisme en faveur des droits LGBT au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Résumé

Des personnalités religieuses, le gouvernement ou vos parents – tous veulent avoir leur mot à dire sur ce que vous faites entre les jambes. Ce que je veux vous dire, c’est que ce n’est pas leur problème, que votre corps, vos désirs, vos idées sont à vous, et à vous seuls. S’ils n’aiment pas ce que vous êtes, ils ont tort. – Rima, femme bisexuelle, Liban

Je suis un être humain comme les autres et j’ai des droits. Je vais défendre ces droits. – Ahmed, homme gay, Libye

Rima et Ahmed ne sont pas seuls. Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, malgré la répression des États et la stigmatisation sociale, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) continuent de trouver des moyens de s’exprimer. Ils racontent leurs histoires, construisent des alliances, établissent des réseaux qui dépassent les frontières, développent des mouvements nationaux et régionaux et adoptent des moyens créatifs pour combattre l’homophobie et la transphobie. Lire la suite

Les femmes de Nder, résistantes sénégalaises à la traite négrière arabo-musulmane.

En novembre 2017, le monde a découvert avec horreur et stupéfaction les images d’un marché d’esclaves noirs en Libye. Les conséquences d’une guerre, la déstabilisation d’un état et la responsabilité des nations occidentales dans ce chaos ont été invoqués comme arguments pou tenter de comprendre l’horreur de la situation. Bien qu’on ne peut écarter ces éléments, on ne peut mettre de côté le facteur historique qui sous-tend cet évènement tragique. En effet, un marché d’esclaves dans cette partie du monde n’est pas un hasard. Durant treize siècles, les pays du Maghreb et de la péninsule arabique ont pratiqué la traite négrière faisant plus de dix-sept millions de victimes en Afrique subsaharienne. Cette histoire méconnue est à l’origine de la négrophobie existante dans les pays arabes et maghrébins. En effet, les Noirs y sont victimes d’un racisme structurel et systémique. Pour preuve, le traitement réservé aux migrants subsahariens dans les pays maghrébins et arabes démontrent la présence forte d”un racisme anti-Noirs très marqué. A ce sujet, je vous conseille de lire l’ouvrage de Tahar Ben Jalloun intitulé « le mariage de plaisir » qui traite de la question du racisme à travers l’union d’un homme marocain et d’une femme sénégalaise. Même si j’ai quelques réserves quand à certains éléments du livre, il dépeint assez justement la condition des Noirs dans cette partie de l’Afrique. Lire la suite

Nous sommes tou·te·s des #DamesDeFraises

Depuis quelques semaines, les saisonnières marocaines en Espagne, celles qu’on nomme plus facilement les « fraisières » (Catherine Castro, 2011), les « mouimates » (Hicham Houdaifa, 2008), ou les « dames de fraises » (Chadia Arab, 2018), sortent de l’ombre avec des affaires sombres d’agressions sexuelles. Une marche de soutien est prévue le 17 juin 2018 à Huelva, en Espagne.  Lire la suite