Archives de Catégorie: International

Le prix Simone de Beauvoir consacre le mouvement social hors-la-loi

Paris. Maison de l’Amérique Latine. 9 janvier 2020. Devant un parterre de célébrités intellectuelles sorties des années glorieuses de la lutte féministe, la représentante du mouvement marocain Hors-La-Loi, Sonia Terrab, reçoit le Prix Simone de Beauvoir des mains de Sylvie Le Bon de Beauvoir. Pierre Bras, délégué général, et Nicole Fernandez Ferrer, directrice du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, réalisatrice et gardienne des archives, veillent discrètement au bon déroulement de l’événement. L’avocate Ghizlane Mamouni enregistre la scène sur son portable. Le prix est obtenu sur suggestion de l’algérienne Sihem Habchi, militante active contre les excusions sociales, membre de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité. Lire la suite

L’assassinat de Soleimani et le sort de ceux qui perdent toujours

Le récent assassinat à Bagdad du général iranien Ghassem Soleimani, commandant d’une unité d’élite [al-Qods] des Gardiens de la révolution islamique iranienne [Pasdarans], a donné lieu à de nombreuses analyses, dont beaucoup portent sur les dichotomies autour de sa figure : Soleimani était-il le fléau qui s’est abattu sur Daech [ledit Etat islamique] ou une menace pour la paix dans la région ? Devons-nous pleurer l’assassinat de l’homme fort de l’Iran ou célébrer la fin d’un dangereux terroriste ? Lire la suite

E la nave va

Voilà ! Nous sommes arrivés à la fin de l’année comme habitués à la destruction du Brésil et à l’impunité des responsables de cette destruction, ainsi que de celle d’assassins et de leurs commanditaires. La nave va, dirait Fellini. Lire la suite

Huit femmes haïtiennes : Regards croisés

La liberté viendra et elle aura vos yeux.

Elles sont huit. De générations, de parcours et de milieux sociaux différents. Mais elles ont en commun leur engagement et leur intelligence, leur courage et leur force, ainsi que leur participation, depuis des lieux divers, au mouvement social de grande ampleur qui secoue Haïti depuis juillet 2018. Cela leur donne un regard acéré sur la situation, sur les conditions et enjeux de la transition de rupture au cœur des revendications. Le parti-pris a été d’interroger le mouvement social haïtien à partir des femmes et des luttes féministes, avec la conviction que l’une des principales formules du changement se joue là. Lire la suite

Cameroun, une poudrière au coeur de la Françafrique

Nouveau dossier de Survie

Novembre 2019 : cela fait désormais plus de 37 ans que Paul Biya est à la tête du Cameroun, dictateur tout-puissant bien que brillant par son absence et ses silences. Celui qui, dès les années 1960, a su se placer au cœur d’un pouvoir installé et entretenu par la France, joue aujourd’hui de sa longévité pour s’assurer la pérennité du soutien de Paris. Et il en a besoin, car en octobre 2018 tout ne s’est pas passé « comme prévu », c’est-à-dire comme cela s’était toujours passé depuis l’écrasement de la poussée démocratique des années 1990. Pour la première fois en effet depuis l’élection volée de 1992, la mascarade de scrutin présidentiel a été assez puissamment contestée pour inquiéter le régime. Lire la suite

Dialectique des luttes ouvrières palestiniennes contemporaines

Avec l’aimable autorisation de Solidaires international

G. Nithya est militante et économiste. Elle met ici en évidence les liens forts entre colonialisme et exploitation, colonialisme et néo-libéralisme, faisant apparaître les enjeux de pouvoir et les contradictions sociales à l’oeuvre en Palestine, enjeux et contradictions que les mouvements de solidarité et encore plus les syndicats ne peuvent pas ignorer. Elle nous parle du mouvement des enseignant·e·s, de la mobilisation sur la sécurité sociale, de la lutte des chômeur·euse·s, toutes luttes dont nous avons pu mesurer l’importance lors des délégations auxquelles nous avons participé (1).

« Nous nous sommes battus pour la Palestine, maintenant nous nous battons pour un sac de farine ! » Lire la suite

Croissance des inégalités, augmentation de l’endettement et contrôle social

« Contrairement à ce qu’en disent certain·es économistes, l’endettement n’est pas réductible à une mauvaise gestion financière personnelle ou à une quelconque faillite morale. Bien au contraire, le phénomène de l’endettement plonge ses racines dans la restructuration néolibérale qui, depuis près de 40 ans, bouleverse les rapports de pouvoir ». Dans son introduction, Sébastien Rioux aborde, entre autres, la diminution des protections sociales, la précarisation du travail, l’accroissement des inégalités, la concentration sans précédent de la richesse au nouveau mondial, l’endettement comme « l’un des symptômes morbides les plus significatifs du capitalisme »… Lire la suite