Archives de Catégorie: France

La Nouvelle Guerre des farines 

Dans un ouvrage érudit paru à l’automne 2043, La Nouvelle Guerre des farines, l’historien américain Keith Leary, chercheur et enseignant à l’Université du Wisconsin, dresse un étonnant parallèle entre les révoltes frumentaires françaises des années 1780, préludes à la Révolution Française et au renversement de l’Ancien Régime, avec d’autres émotions populaires du début du XXIe siècle, en France, elles aussi prémonitoires et annonciatrices de bouleversements de grande ampleur, non plus la mise à bas du système monarchique, l’Ancien Régime du XVIIIe siècle, mais celle du système oligarchique solidement installé, mais déjà branlant au tournant des années 2020. Lire la suite

En soutien au collectif Rosa Parks. Disparaître ensemble, marcher ensemble

Nous avons entendu l’appel du Collectif Rosa Parks (1) porté par les héritières et héritiers de l’immigration coloniale, dénonçant la persistance du racisme structurel qui frappe notre société. Nous revendiquons d’être leurs alliés et de joindre nos forces aux leurs : le 30 novembre, d’une manière ou d’une autre, nous disparaîtrons. Et le 1er décembre, nous réapparaîtrons et marcherons à leurs côtés. Lire la suite

Prix de l’essence, taxes et impôts : faire reculer Emmanuel Macron, président des riches, et proposer des mesures pour la transition écologique.

La hausse du prix de l’essence provoque une colère massive. Le gouvernement « pro-riches » Macron-Philippe aura tout fait pour provoquer une haine de l’impôt, par des injustices scandaleuses.

Le quinquennat Macron a commencé par une liste de cadeaux aux plus fortunés : suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), de la progressivité des impôts sur les gros revenus, doublement de la baisse des cotisations sociales en 2019 avec 40 milliards sans créer d’emplois, aucune mesure pour empêcher la fraude fiscale massive des grands groupes et grandes fortunes. Le groupe Total, qui vend du pétrole et de l’essence, triche avec l’impôt sur les sociétés, encaisse pourtant de gigantesque profits (9 milliards en 2017). Il engraisse ses actionnaires (plus de 11% de rentabilité de l’action). Lire la suite

Collectif Rosa Parks : Justice, dignité, ou rien !

Lire la suite

Aucune convergence des luttes n’est possible avec la négation d’une composante des classes populaires

Communiqué du FUIQP

L’appel à une « convergence des luttes » est devenu systématique à chaque épisode des luttes sociales et politiques qui se multiplient compte tenu du rouleau compresseur libéral. La construction des conditionsde cette convergence est en revanche beaucoup plus rare et même quasiment inexistante. C’est en particulier le cas avec de nombreuses associations regroupant des citoyen.ne.s héritier.ère.s de l’immigration et des quartiers populaires, des afro-descendant.e.s ou des racisé.e.s et entre autres le FUIQP. Alors que nos positions sont fréquemment caricaturées et réduites à du « communautarisme », du « racialisme » ou du « radicalisme » alors que nos revendications sont ignorées ou euphémisées, alors que nos intervenant.e.s sont « décommandé.e.s»,  on prétend « unifier » ou « fédérer » le peuple. Il n’y aura pas, il ne peut pas y avoir de convergence dans la négation ou l’hégémonisme. Il n’y aura pas de mobilisation commune avec les habitant.e.s des quartiers populaires si des questions essentielles pour elleux, ne sont pas prises en compte et intégrées dans l’analyse, les revendications et l’agenda. Parce que nous savons que les classes dominantes tentent toujours comme le souligne Saïd Bouamama de « diviser celles et ceux qui devraient être uni.e.s et d’unir celles et ceux qui devraient être divisé.e.s » nous publierons une série d’adresses visant à clarifier chacun des débats actuels qui empêche la construction d’une véritable convergence. Sans être exhaustif.ive.s les questions suivantes seront abordées : Lire la suite

Que représente Macron ? Quel avenir pour la démocratie ?

Plusieurs livres récents posent la question de la contestation de plus en plus visible de la démocratie, vue comme un système d’expression des intérêts du plus grand nombre reposant sur « la promesse d’égalité », pour citer Julia Cagé. La montée des extrêmes droites est un signal qu’il faut prendre au sérieux comme révélateur de la crise politique profonde qui agite nos sociétés. Lire la suite

Quand l’école cache la forêt

Les bras m’en tombent. Depuis plus de vingt ans, des enseignants, leurs représentants (certains syndicats) et des chercheurs en sciences sociales font conjointement état d’une augmentation de la violence dans les établissements scolaires, notamment liée aux usages des technologies de l’information et de la communication (les TIC). Toutefois, peu a changé. Très peu. Alors, après que le 18 octobre 2018, quelqu’un (on ne sait pas qui) ait filmé puis diffusé sur les réseaux sociaux numériques des images d’un mineur de 16 ans en train de braquer un pistolet (cette fois-ci factice) sur la tempe d’une enseignante parce qu’il était arrivé en retard et qu’il ne souhaitait pas en faire les frais, encouragé en cela par quelques camarades de classe, les réactions au plus haut niveau comme dans le corps enseignant sont tombées dans le grotesque. « Interdire le portable » représente une mesure d’urgence, vocifère le gouvernement français qui se dit « choqué ». C’est déjà fait, sauf que la sanction est laissée à la discrétion du chef d’établissement. « Libérer la parole » des enseignants commentent plusieurs d’entre eux (#PasDeVague). Navrant non ? Décalé pour le moins. Lire la suite