Archives de Catégorie: Féminisme / Genre/ Rapports sociaux de sexe

Afrofem : « avant-propos » et « Notre déclaration politique »

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

Que notre nom soit prononcé avec la plus grande prudence (1)

Noir·e, notre condition

Afro, notre peuple

L’internationalisme Afro (2), notre politique

La libération, notre horizon  Lire la suite

Et pourtant, nous continuons à avancer : la lutte mondiale pour les droits des femmes

Quand on y réfléchit vraiment, le fait que les femmes du monde entier continuent de lutter pour l’égalité des droits dépasse l’entendement. Les humains ont réussi à maîtriser le vol, marcher sur la lune et ont créé l’Internet, mais on ne peut toujours pas faire confiance aux femmes pour qu’elles prennent des décisions autonomes au sujet de leur propre corps, avoir la garantie de vivre sans violence ou harcèlement ou être payées le même montant que les hommes pour faire le même travail. Lire la suite

Aborto libre, legal, seguro, y gratuito

« Le présent rapport dresse une analyse des évolutions du cadre légal chilien en matière d’accès à l’avortement, notamment au travers de l’adoption de la Loi 21.030. Il examine d’abord la situation de la majorité invisible des femmes, celle qui est exclue du cadre de cette loi et pour laquelle tout avortement légal et sûr demeure interdit et criminalisé. Le rapport analyse ensuite le contenu de la nouvelle législation chilienne et de ses décrets d’application, en soulignant leur caractère restrictif et les nombreux obstacles qui entravent aujourd’hui encore l’accès à l’avortement des femmes se trouvant dans les trois situations exceptionnelles prévues par la loi. Enfin, nos organisations adressent un ensemble de recommandations visant à protéger les droits des femmes et des filles chiliennes et à garantir leur accès aux droits sexuels et reproductifs et à l’avortement ». Lire la suite

PROSTITUTION ET PEDOPHILIE : indissociables

Interview de Jewell Baraka par Francine Sporenda

Jewell Baraka est une survivante de la prostitution et écrivaine, qui raconte son histoire sur #ChangetheStory de l’exploitation sexuelle dans notre culture. Elle a été exploitée pendant 3 ans dans la prostitution puis 3 ans dans la pornographie, de l’âge de 11 ans à 17 ans à Portland (Oregon, USA). Actuellement elle se bat avec les autres survivantes et abolitionnistes pour que l’opinion prenne conscience de ce problème et évolue. Depuis sa sortie de la prostitution, elle est entrée dans une nouvelle vie #NewDayRising où l’exploitation n’est plus une réalité omniprésente et quotidienne. Lire la suite

L’ordre du genre, les masculinités et leurs violences

Dans sa préface Raewyn Connel indique : « Son questionnement sur les masculinités noires est un révélateur de la fabrique de la blanchité et de l’hégémonie de la masculinité blanche. Sa lecture offrira une compréhension approfondie de la violence sociale, de la culture populaire et du racisme, ainsi que des changements contemporains dans les relations de genre ». Il n’y a pas une masculinité a-historique (de tous temps comme disent certain·es) mais bien « une pluralité de masculinités que dessine et redessine l’histoire ». La préfacière parle, entre autres, de l’ordre du genre, de vision « statique, culturaliste et essentialiste de la féminité et de la masculinité », d’intersectionnalité comme « une dynamique historique plutôt qu’une géométrie statique », des conditions de mobilisations de femmes dans les communautés indigènes et afro-colombiennes, des conséquences toujours actuelles de « l’histoire effroyable de l’esclavage et de la violence raciale », d’histoire des transformations sociales en Colombie, d’histoire des savoir – « sur le genre, sur les masculinités, sur la colonialité » et d’histoires plus particulières, d’examen critique de l’idée de « multiculturalisme » (et l’oubli des questions de pouvoir et d’exploitation), d’analyses des masculinités blanches et de ses inscriptions dans l’« empire » – non comme simple opposition « entre colonisateur et colonisé » mais comme « ensemble de transformations qui mènent de la colonisation au présent », de peau et de chair, de résistance au changement, d’articulation « entre la race, la peur et la virilité en politique »… Lire la suite

Consensus sur la prostitution

La députée Valérie Gomez-Bassac a donné le ton et en quelques jours les médias redécouvrent ce sujet sulfureux et pourtant tellement consensuel : la prostitution. Alors que rien n’avait été dit depuis le début du mandat d’Emmanuel Macron sur ce sujet, malgré l’appellation de grande cause du quinquennat affublée aux violences faites aux femmes, des femmes et des hommes politiques croient tout-à-coup savoir ce qui nuit aux prostituées : la pénalisation des clients. Certain.es dans la politique et les médias se font les relais de cet appel au règlementarisme lancé par la députée du Var, comme si les maisons closes pouvait être une solution aux problèmes que rencontrent les femmes dans la prostitution. Lire la suite

Vers une dépénalisation sélective du commerce du sexe

Il y a vingt-deux ans, Theresa « Trish » van der Vint a dit au revoir aux autres femmes prostituées aussi exploitées à ses côtés tard dans l’après-midi, sur une partie boisée de Old Faure Road près de la rivière Eerste, au Cap. 

La plupart d’entre elles étaient plus âgées et sont rentrées chez elles pour s’occuper de leurs enfants, mais Trish, 16 ans, est restée un peu plus longtemps au turbin. Au crépuscule ce samedi, un homme s’est arrêté en voiture et l’a fait monter à bord. Une fois à l’intérieur, elle ne pouvait plus lui échapper.  Lire la suite