Archives de Catégorie: Féminisme / Genre/ Rapports sociaux de sexe

Bolivie : les féminicides derrière la COVID

Le 1er février 2021, un nouveau féminicide s’est ajouté aux 11 cas déjà enregistrés au mois de janvier 2021 en Bolivie, de quoi évoquer une « épidémie », présente dans le pays depuis plusieurs années, moins rapide et alarmante que celle du coronavirus mais tout aussi dévastatrice. Lire la suite

Sur le silence imposé aux femmes sorties comme moi de la prostitution

J’écris en tant qu’abolitionniste et en tant que femme ayant quitté la prostitution il y a près de 20 ans. 

De nombreux obstacles ont été dressés sur mon chemin et sur celui de mes soeurs et frères qui ont quitté la prostitution. Le principal de ces obstacles est le silence constamment imposé à nos multiples voix. 

L’imposition du silence est un acte politique, ce n’est pas le fruit du hasard ou d’un manque de compréhension.  Lire la suite

#8Mars2021 Contre le virus du patriarcat et du capitalisme : le vaccin du féminisme et de la solidarité !

8 mars 2021 – Journée internationale des luttes pour les droits des femmes.

(Harare, le 25 février 2021) Le 8 mars 2021, soudées dans notre diversité et d’une seule voix, nous affirmons que contre le virus du patriarcat et du capitalisme, nous avons le vaccin du féminisme et de la solidarité En même temps, nous soulignons le rôle fondamental des femmes rurales et de l’ensemble de la paysannerie, lesquelles se trouvent en première ligne de la production d’aliments agroécologiques et sains. Elles produisent plus de 60 pourcent de toute la production mondiale. Vingt-cinq ans après sa conception collective, la souveraineté alimentaire représente aujourd’hui notre voie concrète et durable pour surmonter les différentes crises que nous vivons. Il faut en finir avec la violence systématique du capitalisme et du patriarcat qui porte atteinte aux droits des femmes, aux droits des personnes se reconnaissant dans d’autres identités sexuelles, aux droits des enfants et de la classe travailleuse. Il faut en finir avec l’exclusion de nombreuses catégories de personnes de l’accès public et gratuit à un vaccin. La vaccination devrait être considérée un droit humain fondamental comme le droit à l’alimentation. C’est ainsi que nous la défendons dans notre appel international : Pour le droit à la santé publique et gratuite pour toutes les populations ! Lire la suite

Qu’est-ce que l’autodéfense féministe ?

En 2012 , nous avons constitué un groupe de conscientisation féministe. Nos premières discussions ont concerné les violences que nous subissions en tant que femmes. Un livre a particulièrement nourri nos réflexions sur le genre; c’est un manuel pratique écrit Par Irène Zeilinger et intitulé « Non, c’est non, petit manuel d’autodéfense à l’usage de toutes les femmes qui on en a marre de se faire emmerder sans rien dire ». Nous avons fait une lecture collective de ce livre et ces lectures étaient accompagnées de jeux de rôle, de partage de vécu et d’expérience et d’entraînement physique. Plus tard, ce livre a servi de guide avec d’autres sources pour élaborer notre propre atelier d’autodéfense féministe. Lire la suite

De la « tricoteuse » à la « pétroleuse » ou les figures répulsives de la « femme publique »

Avec l’aimable autorisation de la revue ContreTemps

L’image de la pétroleuse s’impose au lecteur : d’abord intéressé par l’histoire de la Commune, le regard du spectateur est aussitôt détourné du côté de l’excès par les caricatures qui immédiatement recouvrent l’événement. La représentation de la pétroleuse choque l’imagination et permet d’occulter, par substitution, les pratiques publiques de femmes, nombreuses, différemment engagées dans ce moment d’exceptionnelle agitation que fut la Commune de Paris. Le mot, bientôt le mythe, concentre, à lui seul, l’ensemble des rejets provoqués par « l’utopie » communarde : l’exaltation, la violence, l’hystérie, le tout figure l’inadmissible, l’acte qui n’aurait pas dû être. L’opprobre est général et touche directement les communards. Pourraient-ils accéder au statut de sujets de l’histoire de France ? Devenir des défenseurs de la République ? L’idée même affole les hommes d’ordre qui, au lendemain de la Semaine sanglante, cherchent à évacuer du passé politique la subversion parisienne ; en aucune manière, elle ne doit s’inscrire dans la mémoire collective comme moment fondateur de la IIIe République. « On assista pendant quelques semaines à Versailles à un extraordinaire déchaînement d’hystérie, soigneusement alimenté par une certaine presse, Le Figaro, LeGaulois, les feuilles monarchistes. De grands écrivains y cédèrent (…), George Sand (…), Flaubert, Zola, comme tant de républicains étaient partagés : la Commune ne venait-elle pas de compromettre la si fragile république ? Déchiré, un Michelet avait ce cri douloureux : quand on s’est appelé la Commune, on n’en détruit pas le vivant symbole. »1 Charles Seignobos, historien républicain s’il en est, à la source des méthodes modernes de la recherche historique, participe à cette mise à l’écart : la Commune de Paris n’est pas analysée en tant qu’événement politique, elle est immédiatement présentée comme un produit étranger, une aberration. Soutenue par la tendance socialiste, marquée par l’influence allemande, elle « resta une assemblée insurrectionnelle regardée en France comme un ramassis d’aventuriers, sans caractère politique ; ses partisans qui s’appelaient eux-mêmes Fédérés restèrent connus sous le nom de Communards. Ils ne furent même pas reconnus comme belligérants »2. La redoutable efficacité du silence permet, à coup sûr, d’effacer toute trace des combats politiques de ceux dont on dénie le rôle historique. Quant à leurs femmes, il est préférable de n’en rien dire pour ne pas risquer l’amalgame entre ces êtres proches de l’animalité et les autres femmes : « Passons sous silence les exploits des pétroleuses, et disons avec Alexandre Dumas fils qu’il vaut mieux ne point parler de ces femelles par respect pour les femmes, à qui elles ressemblent – quand elles sont mortes ! »3. Lire la suite

Histoires dés-enfouies et transmises par des femmes

Avec les aimables autorisations des autrices,
du préfacier et de l’éditeur

Dans les sables mouvants de l’histoire des pays pourfendus par la guerre civile et la décolonisation, il reste toujours des histoires enfouies. Enfouies, enterrées sous des couches de sédiments humains, sous des respirations dont les échos nous parviennent encore. Cet ouvrage est un exemple du surgissement de l’histoire, de sa résilience au temps et de son accomplissement. Il s’accompagne d’une réflexion sur les sciences humaines et sociales et se termine par un épilogue redouté. Comme point de départ, deux chercheuses, l’une ethnologue, l’autre ethno-historienne, se rencontrent via le cyberespace et échangent sur le destin particulièrement heurté de Dung, femme métisse vietnamo-marocaine et enfant de la guerre d’Indochine. Elles mènent l’enquête pour retrouver la vérité historique et sociologique de son histoire familiale, sociale et finalement internationale. Lire la suite

« Sœur outsider », par Audre Lorde

Audre Lorde était une poète, essayiste, enseignante et militante lesbienne Afro-Américaine. Le 18 février 2021, si elle était vivante, Audre Lorde aurait 87 ans !

Le poème « Sœur outsider » fait partie du livre La licorne noire [The Black Unicorn] d’Audre Lorde, publié en 1978 aux États-Unis. Lorde y parle de l’expérience et de la lutte des femmes noires pour la vie, à travers des éléments qui symbolisent la relation avec le monde, les croyances, la nature et avec les autres femmes. Cette relation s’élargit lorsque les femmes brisent le silence et la peur et transforment la solitude en force et en apprentissage. Lire la suite

Il est temps que les féministes cessent d’être dupes des « bons gars »

Les « bons gars » sont depuis longtemps un problème pour le féminisme. Le désir d’avoir des alliés et des partisans a conduit les femmes à valoriser les hommes aux propos encourageants. En Occident, une polarisation politique accrue donnant l’impression qu’il n’existe que deux choix – gauche contre droite – a laissé aux féministes modernes l’impression non seulement qu’elles doivent faire ce choix mais qu’il s’agit d’un choix facile et évident. Donnez-nous Matt McGorry dans un t-shirt « Voici ce à quoi ressemble un.e féministe » et dites-nous que vous adorez les avortements, et beaucoup trop de féministes se pâment. Nous aurions dû apprendre à la dure, plusieurs fois, que les types qui clament leur qualité par leurs proclamations politiques sont souvent non seulement les moins bons, mais aussi les plus vulgaires. Lire la suite

Une coopérative laitière mène à l’indépendance des femmes

Les femmes qui étaient confinées chez elles sont devenues des productrices de lait en tant que membres du SHG, formant par la suite une coopérative autonome. Cela leur a permis de s’autonomiser socialement et financièrement. Lire la suite

En Afrique, des femmes dénoncent des violences dans les plantations industrielles d’huile de palme

Regardez la vidéo qui dénonce les violences subies par les femmes africaines dans les plantations d’huile de palme.

Depuis de nombreuses années, les organisations environnementales dénoncent les dommages causés par les plantations de palmiers pour la production d’huile de palme à grande échelle, principalement des grandes entreprises étrangères. Cependant, il y a une autre victime de cette activité commerciale en plus de la nature. C’est un modèle de production qui se nourrit de l’appropriation des terres, de l’exclusion des communautés qui y vivent, de l’exploitation des ressources naturelles et d’innombrables formes de violence, notamment contre les femmes dans les communautés. Dans un texte, le Mouvement mondial pour les forêts tropicales a déclaré que « la violence inhérente au modèle colonial des plantations n’épargne pas les systèmes de reproduction de la vie, c’est-à-dire les systèmes d’organisation collective, la souveraineté alimentaire, les soins communautaires, la diversité culturelle et linguistique, les savoirs ancestraux, parmi de nombreux autres aspects ». Lire la suite

Le genre au travail. Avant-propos « Les femmes en première ligne face au covid-19 » (+ introduction générale et sommaire)

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse


Si la rédaction de cet ouvrage est bien antérieure à la crise du covid-19, il nous est néanmoins apparu essentiel en préface d’évoquer cette pandémie tant la crise sanitaire et le confinement ont été des miroirs grossissants des inégalités de genre. Au niveau mondial, l’épidémie a fortement touché les femmes : leur exposition au virus a été plus forte, leur niveau de vie a baissé et leur quantité de travail domestique a augmenté, tout comme les violences conjugales dont elles sont victimes
1. Elles ont donc été plus que jamais en première ligne, tant sur le front du travail que sur le plan de la vie familiale. Lire la suite

Contre les injonctions sociales, le corps et les droits des femmes

De l’édito « Floutage de gueule », je souligne le troisième paragraphe. « Notre attention se porte bien sûr toujours aux femmes qui subissent les violences. Nous continuerons à sortir de l’ombre femmes militantes et artistes oubliées de l’histoire, à applaudir les mouvements de résistance menés par des femmes sur tous les continents, mais nous devons aussi rendre compte des luttes sociales pour la défense des libertés : contre la loi de Sécurité globale, pour l’abrogation complète de la réforme de l’assurance chômage, du projet de loi de programmation de la recherche, contre les décrets qui étendent le champ de collecte de fichiers de police aux opinions politiques, convictions philosophiques, à l’appartenance syndicale et à des données de santé… et nous en oublions ! » Lire la suite

La situation de la prostitution en France

Lire la suite

Femmes défenseures de l’eau dans les montagnes d’Argentine


Dans les communautés Argentines, les femmes s’interrogent : « Comment pourrions-nous ne pas nous battre ? Nous nous séchons avec la terre ? »

La défense des sources d’eau dans les Andes est en vigueur depuis les blocus d’avenues au pied de la montagne, il y a plus d’une décennie, lorsque les mines à plein air se présentent comme une solution à cette nouvelle crise que nous traversons. Dans cette lutte contre les corporations, le travail des femmes est indispensable et souvent anonyme. Nous avons entrepris un voyage à travers trois provinces pour faire résonner les voix des gardiennes de l’eau.  Lire la suite

Dignité primordiale : la lutte contre les sociétés transnationales en Ouganda

Jean Ngobi, de la Marche Mondiale des Femmes en Ouganda, parle de l’impact des grandes entreprises internationales sur la vie des femmes en Afrique.

Lorsque nous parlons de sociétés transnationales, nous parlons de ces  sociétés internationalesmultinationales et d’investissements qui entrent sur le continent africain et dans d’autres pays du Sud global. Elles sont la principale raison pour laquelle l’Afrique saigne, pour la façon dont l’Afrique gère ses pertes, et en particulier, pour l’impact négatif sur la vie des femmes. Lire la suite

On ne s’entendra pas

« On ne va pas s’entendre, toi et moi »
Et l’homme, rangeant son fouet
s’en allait satisfait et très fier, sans voir
Dans les yeux noirs et sous le front plein d’éminence
L’âme de la femme livrée à la vengeance…

La menace, l’autorité, la violence détruisent nos vies d’enfants et d’adultes. Nos mémoires et nos corps sont saturées de ces mots d’ordre, de ces injonctions à la soumission. Quand un homme, auquel nous donnons notre confiance, en vient à vous les cracher au visage, mémoire et corps se cabrent ou s’effondrent. Il espérait obéissance, mais toute mon âme, malgré mes tripes nouées, mon cœur piétiné, mes larmes brûlantes, s’est dressée. Toute ma rage, mes souffrances enfouies, passées et à venir, se sont concentrées, j’ai bandé l’arc et j’ai tiré. Lire la suite

Des clichés et des injonctions sexistes, des effets de la pollution publicitaire

En introduction, les auteurs et autrices abordent « la diffusion de stéréotypes et d’injonctions sexistes », les procédés utilisés, la soi-disant auto-régulation de l’industrie publicitaire, les représentations dégradantes de la personne, l’histoire du publisexisme, des pistes de travail et des revendications…

Elles et ils proposent des définitions, distinguent sexisme et misogynie. Iels rappellent que « le sexisme désigne un ensemble d’institutions, de représentations et de dispositions collectives qui produisent et reproduisent un monde dont les femmes sont exclues, ou dans lequel elles sont maintenues en position inférieure » et parlent de fait social, de système discriminatoire… Lire la suite

La lutte des ruraux en Inde, sous une perspective féministe

Archana Prasad a parlé à Capire du travail et de la vie des femmes en Inde et des luttes contre le pouvoir des entreprises et les politiques de droite

Lorsque le capitalisme
et le fondamentalisme se rejoignent,
la combinaison devient extrêmement fatale.
Lire la suite

L’avortement en Pologne

Entretien avec Marta Lempart, militante polonaise pour le droit à l’avortement

L’Europe a abdiqué ses devoirs : elle se range du côté du gouvernement polonais et contre les droits des citoyens 

Mercredi dernier, le gouvernement du parti ultraconservateur Droit et Justice (PIS) au gouvernement a officiellement publié la mesure approuvée par le Tribunal constitutionnel de ce pays en octobre dernier, qui interdit l’avortement pour cause de malformation fœtale. L’une des trois options légales pour avorter, ce qui signifie une interdiction de facto de l’interruption de grossesse. Lire la suite

Comment fait-on pour que les hommes cessent de violer ? (textes de Mélusine + Caroline de Hass) 

Tribune. Dans le sillage de #MeToo et du livre de Camille Kouchner, des centaines de personnes ont témoigné ces derniers jours sur les réseaux sociaux, sous les hashtags #MeTooInceste et #MeTooGay. Dans le même temps, Twitter a suspendu plusieurs comptes de militantes féministes : nous avions eu le tort de vouloir mettre au jour les mécanismes communs aux violences sexuelles subies par les femmes, les enfants et les hommes gays – en premier lieu le fait qu’elles sont, presque exclusivement, commises par des hommes. Lire la suite