Archives de Catégorie: Féminisme / Genre/ Rapports sociaux de sexe

Lisons ces gamines-là !

jortay-ces-enfants-la

Un pavé dans le marais des années de « libération sexuelle » et au-delà un javelot dans l’univers invisible de ces mères complices de leurs maris, amants, amis, bien volontiers violeurs, pédophiles, incestueux. Voilà ce que nous envoie en pleine face Virginie Jortay à travers « Ces enfants-là », paru en août 2021 aux Éditions Les impressions nouvelles. Ses mots aiguisés délicatement posés sur des situations aiguës, inimaginables, violentes, nourrissent une grande puissance d’écriture née dans les tripes d’une enfant puis d’une adolescente maltraitée. Ses yeux et son corps nous projettent dans l’univers de la jetset belge des années 1960 où la liberté se blasphème à coups de révolution, d’égalité entre les sexes et d’émancipation des femmes. Lire la suite

Patricia McFadden : deux entretiens sur les femmes africaines, le féminisme…

« En 500 ans de colonialisme, les femmes africaines se sont toujours battues pour la liberté »

Capire a parlé avec la chercheuse féministe Patricia McFadden à propos du nationalisme de genre et du pouvoir du féminisme pour la libération des femmes en Afrique

Après des décennies d’expérience en tant que chercheuse et militante féministe, passant par l’extradition dans les pays où elle a vécu et travaillé, comme le Zimbabwe et l’Afrique du Sud, Patricia vit et travaille aujourd’hui à Esuatini, anciennement Swaziland. Essuatini, actuellement une monarchie autoritaire, était une colonie britannique jusqu’en 1968. Vegane et écoféministe radicale, elle cultive les aliments qu’elle consomme et à partir de cette réalité, elle a construit des pratiques de solidarité et des propositions d’analyse féministe, comme la notion de contemporanéité [contemporarity]. Cette trajectoire montre comment ses analyses mêlent le personnel et le politique dans ses critique du nationalisme de genre et dans ses propositions pour construire et comprendre le féminisme radical en Afrique.

« Le féminisme est puissant parce qu’il n’est pas un événement qui vient d’émerger. Il est ancré dans les souvenirs les plus anciens de la conscience humaine sur la liberté. » Lire la suite

Présentation par Andrea Dworkin de son livre : La haine des femmes

couverture-1re-Dworkin-Haine

Avec l’aimable autorisation de M éditeur

Ce livre est un acte, un acte politique dont la révolution est l’objectif. Il n’a pas d’autre fonction. Ce n’est pas une quelconque sagesse cérébrale ou une foutaise universitaire, ou des idées gravées dans le granit ou destinées à l’immortalité. Il fait partie d’un processus et son contexte est le changement. Il fait partie d’un mouvement planétaire visant à refondre les us communautaires et la conscience humaine pour que les gens acquièrent le pouvoir sur leurs vies, participent entièrement à la communauté et vivent dans la dignité et la liberté.

La volonté de mettre fin à la domination masculine comme fondement réel psychologique, politique et culturel sur nos vies sur Terre est l’engagement révolutionnaire de base. C’est un engagement pour la transformation du soi et de la réalité sociale à tous les échelons. Le cœur de cet ouvrage est une analyse du sexisme comme système de domination masculine, ce qu’il est, comment il fonctionne sur nous et en nous. Je veux aussi aborder brièvement deux problèmes, tangents à cette analyse, mais néanmoins cruciaux à l’élaboration du programme et de la conscience révolutionnaires. Le premier est la nature du mouvement des femmes en tant que tel et le deuxième a à voir avec le travail de l’écrivain·e. Lire la suite

Pour les droits des femmes, la paix, la liberté et l’égalité en Afghanistan. Soutien à la résistance face aux talibans

19 septembre 7

Flyer action 19-09 (1)

Flyer action 19-09 (2)

Flyer action 19-09 (3)

Flyer action 19-09 (4)

 

Trente ans de lutte pour l’avortement au Mexique, la victoire enfin !

Un premier « ballon d’essai » avait eu lieu avec une dépénalisation de l’avortement au Chiapas en 1991… Cet article historique permet de mesurer le chemin parcouru et la précocité des luttes qui ont permis cette victoire. Et comme à l’époque, la question des stérilisations forcées contre les femmes Indiennes reste entière, tout comme celle des conditions pour exercer dignement la maternité.

L’avortement au Mexique.

Coup de tonnerre dans un ciel serein…

Le 11 Octobre 1990, dans le plus grand secret, les député-e-s de l’Etat le plus « marginalisé » de la République mexicaine, le Chiapas, votent la dépénalisation de l’avortement. Quand la nouvelle apparaît finalement dans la presse, plus d’un mois plus tard, c’est la stupeur générale. Le Gouverneur prétend avoir répondu aux pressions en faveur de l’avortement d’un groupe de femmes chiapanèque, le GAM [1], mais celui-ci dément aussitôt. En effet, le scandale s’annonce : alors que différents groupes féministes du pays (particulièrement de Mexico) s’empressent de saluer dans la presse cette « victoire » et souhaitent que l’ensemble des Etats mexicains dépénalisent à leur tour l’avortement, la puissante hiérarchie catholique s’étrangle et appelle la population à manifester en masse contre ce « crime », bientôt appuyée par la branche mexicaine de la puissante organisation nord-américaine « Pro-Vie ».

Le 31 Décembre, courageusement, les député-e-s suspendent la loi et sollicitent un avis de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (récemment crée par le gouvernement fédéral, et qui n’a aucun pouvoir de décision). Il s’agit surtout de gagner du temps pour préparer tranquillement les prochaines élections qui vont avoir lieu en Août 1991. Lire la suite

Des Canadiennes s’adressent au Parlement pour mettre fin au logement de criminels transgenres dans les prisons pour femmes

CA – Ottawa, Ontario. En juin 2021 (avant la dissolution de la 43e législature), diverses femmes ont envoyé des mémoires au Comité permanent de la sécurité publique et nationale, exprimant leurs inquiétudes quant à la sécurité des femmes en prison, du fait que des prisonniers masculins sont logés avec elles. 

Le comité parlementaire étudiait la « Situation actuelle dans les prisons fédérales en ce qui concerne… des rapports sur la coercition et la violence sexuelles dans les prisons fédérales ». Voici un aperçu des mémoires présentés.  Lire la suite

Transformer les attitudes et les mentalités pour abolir la demande des prostitueurs

Couverture_1re-Abolir-prostitution-1

« Ce manifeste a déjà quinze ans. Publié par les éditions Sisyphe, qui étaient dirigées par les féministes Élaine Audet et la regrettée Micheline Carrier, traduit en catalan, il est toujours d’actualité. C’est pourquoi il est réédité, car le combat contre l’exploitation sexuelle, même s’il a enregistré plusieurs avancées, est loin d’être terminé ». Dans son avant-propos, avant-propos-de-richard-poulin-abolir-la-prostitution-manifeste-plus-sylviane-dahan-preface-2009-a-ledition-catalane/, publié avec l’aimable autorisation de M éditeur, Richard Poulin aborde, entre autres, la proposition abolitionniste, les industries capitalistes du sexe et leurs transformations, l’organisation de bordels dans les pays réglementaristes, la situation des femmes prostituées pendant la pandémie, l’industrie de la pornographie, le proxénétisme en ligne, l’exploitation sexuelle des personnes prostituées migrantes et la racialisation de l’industrie prostitutionnelle, la féminisation de la pauvreté et des migrations sous la mondialisation néolibérale, la traite à des fins de prostitution… Lire la suite

Levée de fonds pour le film « My name is Andrea »

my-name-is-andrea-film-pic

Interviewer : Quelle est, selon vous, la vertu la plus surfaite ?

Andrea Dworkin : La conformité et le conformisme. La normalité est gravement surfaite. Lire la suite

Implantation d’un tribunal spécialisé en matière de violences sexuelles et de violence conjugale : réaction des CALACS

0e3c737c38f322fa1009352bda498f

Le ministère de la Justice confirme qu’il ira de l’avant avec l’implantation d’un tribunal spécialisé en matière de violences sexuelles et de violence conjugale, d’abord sous la forme de projets-pilotes.

Nous saluons sa volonté d’adopter une approche centrée sur les victimes et adaptée à leurs différents besoins, ce qui s’aligne avec nos demandes.

Il reste à s’assurer que cela se traduise bel et bien par un tribunal qui tient compte des réalités intersectionnelles et qui dessert adéquatement l’ensemble du territoire, en partenariat avec les organismes déjà dotés d’une expertise dans l’accompagnement des survivantes. Lire la suite

Le féminisme face à la chasse aux sorcières, l’usurpation de terres et le contrôle patriarcal en Inde

Shashi Sail était une militante féministe indienne qui, malheureusement, est décédée en juillet 2021. Comme l’une des fondatrices de la Marche Mondiale des Femmes, elle a joué un rôle déterminant dans l’internationalisation de la Marche lorsqu’elle a accepté le défi d’organiser la première Rencontre Internationale à l’extérieur de Montréal. Ses contributions au débat sur la violence contre les femmes et la région de l’Asie du Sud ont marqué l’histoire du mouvement.

Nous présentons ici une conférence de Shashi sur son expérience dans la défense de la liberté des corps, des territoires et des savoirs des femmes menacées et contrôlées par la chasse aux sorcières en Inde. Ce discours a eu lieu lors du symposium « Chasse aux sorcières en Inde : une réalité scandaleuse », de l’organisation Défense des Droits Humains en Inde [Human Rights Defense India – HRDI], à l’Institut de Droit Indien, New Delhi, le 30 mai 2013. En apportant sa voix et ses mots, nous voulons collaborer pour garder vivante la mémoire et la lutte de Shashi Sail pour la liberté des femmes. Lire la suite

Covid-19 : manifeste pour une expertise féministe de la santé

couverture-1re-Palmieri

Dans le cadre de l’événement 10days4ideas à Bruxelles, j’ai le plaisir d’intervenir le 1er septembre 2021 dans un atelier organisé par Peggy Pierrot et intitulé « COVID-19, pour en finir avec la sidération ». L’échange avec les autres invité·es permettra de présenter mon dernier livre, « La douleur impensée : autopsie féministe de la fibromyalgie, une “maladie de femmes” », chez M Éditeur. Il sort en librairie au Québec le 1er septembre et le 22 octobre en Europe (en prévente d’ores-et-déjà sur les plateformes de vente en ligne). L’autobiographie, forte à propos, chute sur un manifeste féministe prônant les savoirs des femmes malades, davantage porteuses d’expertise sur le soin que seules destinataires de politiques sanitaires. Cette conclusion vient compléter des analyses du contexte où se situe le parcours de la combattante dont j’ai l’expérience. Le parcours comme les analyses mettent en lumière la hiérarchisation des pathologies, la réquisition du vivant par les « mâles dominants » et l’agnotologie de genre qui vertèbre les professions de la santé. Lire la suite

Branle Bas de combat autour d’OnlyFans

À partir d’octobre, le site porno OnlyFans, qui compte 130 millions d’utilisateurs, deux millions de contributeurs-trices et des milliards de revenus, interdira à ses créateurs de publier sur ce site du matériel pornographique « hard ». Plusieurs prostitué-e-s utilisent OnlyFans pour vendre des contenus explicites. En revanche, les photos et vidéos de nudité demeureront autorisées à condition d’être « conformes à la politique d’OnlyFans », a annoncé l’entreprise. Lire la suite

Dis son nom

Dis Son Nom est un mouvement contre les inconduites sexuelles qui publie une liste de potentiel·le·s agresseurs·euses.

Les objectifs sont de libérer la parole des victimes et protéger la société des prédateurs·rices allégué·e·s. Diffusée sur internet, la liste catégorise les inconduites en trois types, selon la gravité des gestes.

Les noms sont recueillis selon des témoignages livrés par des victimes dans la messagerie privée de Dis Son Nom, sur Facebook et Instagram. Un protocole est suivi par les bénévoles et les victimes restent anonymes. Lire la suite

Interview d’Helen Joyce par Brendan O’Neill

Le mouvement transgenre devient de plus en plus dogmatique. L’affirmation selon laquelle « les transfemmes sont des femmes » s’affiche partout. Parallèlement, la menace que l’auto-déclaration du sexe fait peser sur les droits des femmes fondés sur le sexe est également devenue omniprésente. Aujourd’hui, des écrivain.e.s et penseur.e.s ont commencé à riposter. Helen Joyce est l’auteure de Trans : When Ideology Meets Reality. Elle participe ici avec le rédacteur-en-chef de Spiked au plus récent épisode du Brendan O’Neill Show. Ce qui suit est un extrait abrégé de leur conversation. TRADFEM vous suggère d’écouter l’ensemble de cette fascinante conversation ici. Lire la suite

Lettre mondiale condamnant la proposition de loi visant à décriminaliser le système prostitutionnel dans l’État de Victoria, en Australie

Merci à Zéromacho pour la diffusion de cet appel

Nos alliées abolitionnistes en Australie ont besoin de notre soutien et souhaitent qu’on joigne nos voix aux leurs pour condamner la proposition de loi visant à décriminaliser totalement la prostitution dans l’Etat de Victoria en Australie. Ce projet de loi est actuellement en discussion et a de bonnes chances d’être adopté.

Vous pouvez signer ce courrier condamnant le projet de loi de décriminalisation totale (en pièce jointe + traduction en français) en remplissant ce google doc avant le 26 août :

https://docs.google.com/forms/d/
1x3M7qKg9tteFLC24bXc83S3Nz3_
FPoVtDOh6RVwqKlg/edit

L’audience parlementaire se tenant le 27 août, les délais sont donc très courts.

En espérant pouvoir compter sur votre soutien !

Merci et très belle journée,

Héma Sibi, Advocacy Coordinator

Coalition for the Abolition of Prostitution (CAP International)

http://www.cap-international.org/ Lire la suite

Quels sont les enjeux pour la vie des femmes en Afghanistan ? (plus autres textes)

  • Quels sont les enjeux pour la vie des femmes en Afghanistan ?
  • Nathalie Moga : Droit d’asile : ce que cela peut changer pour une femme afghane 
  • Gilbert Achcar : Afghanistan : le cimetière des empires
  • Jacques Fath : Afghanistan : de quelle défaite parle-t-on ? 
  • Les femmes du Kurdistan réclament la solidarité avec leurs homologues afghanes
  • Inde : Les musulmans indiens doivent rejeter l’« Émirat islamique » en Afghanistan : Déclaration des musulmans indiens pour la démocratie laïque
  • MMF : Solidarité féministe internationale avec les femmes et le peuple d’Afghanistan : Non aux Talibans ! Non à l’impérialisme !
  • Osez le féminisme : Droits des femmes en Afghanistan, chronique d’une mort annoncée

***********

Avec la prise du pouvoir par les talibans en Afghanistan, les impacts réels de l’occupation militaire américaine dans le pays sont mis en évidence. Cela fait 20 ans que des discours sur la liberté, la démocratie et la guerre contre le terrorisme se cachent derrière des milliards de dollars et d’innombrables morts danse la population afghane. Au cours de cette période, un gouvernement fantoche a été formé, plongé dans la logique de la corruption et de l’augmentation exponentielle des exportations d’opium, accompagnée d’une dépendance aux drogues dans le pays. Bien que des progrès aient été réalisés dans les possibilités de vie, d’études et de profession pour les femmes dans une petite partie du pays, dans d’autres, des restrictions, des violences et des flagellations contre les femmes étaient toujours en vigueur. Les talibans ont continué à s’organiser sous l’occupation. Les technologies de surveillance testées par les États-Unis sont désormais des instruments pour l’exercice du pouvoir des talibans. Lire la suite

Recension de Women Unsilenced, un exposé féministe de la « torture non étatique »

image_of_our_book_cover

Women Unsilenced est un guide destiné à multiplier l’impact d’un appel que lancent les auteures – Jeanne Sarson et Linda Macdonald – depuis deux décennies afin que la *torture non étatique* soit reconnue par les autorités juridiques canadiennes.

Quelques définitions : La torture étatique est le nom légal de la torture spécifique, délibérée et intentionnelle infligée aux infiltrés, aux espions ou aux individus qui menacent les pays qui pratiquent la torture d’État.

La torture non étatique, quant à elle, est le nom légal non reconnu de la torture spécifique, délibérée et intentionnelle de Canadiennes par d’autres citoyens, pratiquée dans des réseaux de torture intergénérationnels basés dans des familles. À ce jour, il n’existe aucune reconnaissance légale de la torture non étatique pratiquée par des familles, des oncles et des tantes, des voisins, des amis et leurs partenaires communautaires qui sont souvent des personnages prestigieux, professionnels et sadiques. Jusqu’à présent, le Canada préfère qualifier de simples « sévices » (« abuse ») cette torture prolongée sur de très longues durées. Lire la suite

Femmes noires récoltent l’agroécologie et l’autonomie dans les Caraïbes

Nous célébrons aujourd’hui la Journée de la femme noire d’Amérique latine et des Caraïbes, fruit de la 1ère Rencontre des Femmes Noires d’Amérique Latine et des Caraïbes, qui a eu lieu en République Dominicaine en 1992. Par conséquent, nous publions aujourd’hui une conférence de presse avec Benita Cordero, Juana Ferrer et Vanessa Rodríguez, militantes paysannes noires, membres de la Confédération Nationale des Femmes Rurales (Conamuca) en République Dominicaine. Elles nous parlent des pratiques d’organisation et de combat actuelles des femmes noires et paysannes dans le pays et dans la région des Caraïbes. Lire la suite

La dette est une guerre contre l’autonomie des femmes

una_lectura_316x504-bbc28-8151d

A l’occasion de la publication de l’édition augmentée du livre Una lectura feminista de la deuda (Une lecture féministe de la dette), le CADTM engage la discussion avec leurs auteures, Verónica Gago y Luci Cavallero, chercheuses et universitaires de Buenos Aires, militantes du Collectif féministe « Ni una menos » (pas une de moins) et toutes deux personnes de référence pour une vision et une lecture de la dette sous l’angle du féminisme argentin et de l’économie populaire. La lecture de la dette que proposent Verónica et Luci entrecroise diagnostic, théorie, pratiques et résistances. Et, agitant bien tous ces ingrédients, elles démasquent la dette, la font sortir de l’espace privé pour la montrer telle qu’elle est : un problème collectif auquel nous devons faire face de façon organisée. Lire la suite

18 mois d’enquête auprès de femmes détenues

Avec l’aimable autorisation de la revue ContreTemps

Entretien entre Samah Dellai et Natacha Chetcuti-Osorovitz (*)

(*) : Natacha Chetcuti-Osorovitz est sociologue, enseignante-chercheuse à CentraleSupélec, Maîtresse de conférence HDR et chercheuse au Laboratoire institutions et dynamiques de l’économie et de la société de l’École Normale Supérieure Paris-Saclay.

Natacha Chetcuti-Osorovitz vient de publier aux éditions La Dispute (mai 2021) un livre intitulé Femmes en prison et violences de genre. Résistances à perpétuité. S’appuyant sur les récits de femmes incarcérées, l’auteure retrace leurs itinéraires marqués par la violence de genre subie en amont de leur passage à l’acte et de leur condamnation. Elle s’attache dans cet ouvrage à la mise en évidence de ce continuum de violences. La Société Louise Michel a reçu Natacha Chetcuti-Osorovitz le 27 mai 2021, pour une conférence qui est disponible sur le site via le lien : http://www.societelouisemichel.org/jeudi-27-mai-natacha-chetcuti-osorovitz-femmes-en-prison-et-violences-de-genre-resistances-a-perpetuite/

Suite à cette soirée, qui fut animée par Samah Dellai, le présent entretien prolonge la réflexion alors engagée.

Lire la suite