Archives de Catégorie: Ecologie

Pour une justice climatique féministe


Les femmes sont touchées de manière disproportionnée par les effets des changements climatiques tels que les sécheresses, les inondations et autres événements climatiques extrêmes. Elles ont également un rôle crucial à jouer dans la lutte aux changements climatiques, mais elles ont besoin d’être mieux représentées à tous les niveaux de prise de décisions. Le renforcement du pouvoir des femmes sera un facteur important pour faire face au défi climatique.

Christina Figueres, ex-secrétaire exécutive de la CCNUCC

 

L’URGENCE CLIMATIQUE

Les changements climatiques sont déjà une réalité et ils se produisent plus rapidement que prévu. Au niveau actuel de 1°C de réchauffement, nous commençons à voir les conséquences à travers des conditions météorologiques de plus en plus extrêmes et la hausse du niveau de la mer. Pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C – température au-delà de laquelle même un demi degré d’augmentation aggravera considérablement les risques de sécheresse, d’inondations, de chaleur extrême et de pauvreté pour des centaines de millions de personnes – les plus grands scientifiques du climat sur la planète ont prévenu que nous n’avons qu’une douzaine d’années pour agir. Ils disent aussi que c’est abordable et réalisable. Au fond, l’élément clé qui fait défaut aujourd’hui, c’est la volonté politique. Sur la base des engagements actuels des États, le monde se dirige vers un réchauffement de 3°C. Une telle situation aurait des conséquences graves, en particulier pour les jeunes générations. Lire la suite

L’essor des super-bactéries et pourquoi l’agriculture industrielle est responsable

Ces derniers mois, nous avons été inondés de nouvelles preuves alarmantes sur comment notre société industrielle cause des ravages chez les autres espèces et sur le reste de l’environnement naturel. Pas une semaine ne se passe sans que voie le jour un nouveau rapport mettant en évidence comment la crise climatique induite par l’humain accélère, largement au-delà de ce que les scientifiques prédisaient il y a à peine un an ou deux. En avril de cette année, une équipe de chercheurs ont publié un rapport montrant que 40% de toutes les espèces d’insectes sont en déclin et pourraient s’éteindre au cours des prochaines décennies, avec des conséquences dramatiques pour les écosystèmes dont ils font partie et pour les cultures vivrières qu’ils pollinisent. Un autre rapport indique qu’en France, les populations d’oiseaux ont chuté d’un tiers au cours des quinze dernières années. A présent, une étude globale soutenue par l’ONU – compilée par 145 auteurs experts de 50 pays – a révélé que nous menions plus d’un million d’espèces animales et végétales à l’extinction ; ce qui fait une espèce actuellement en vie sur huit – un processus qui s’accélère également. Lire la suite

C’est une invitation formelle : faites grève avec nous !

Ce vendredi, nous serons à nouveau dans les rues, en très grand nombre. Nous organiserons plus d’un millier d’événements dans plus 110 pays, pour exiger que les gouvernements s’engagent immédiatement sur une trajectoire nous permettant de maintenir le réchauffement climatique sous les 1,5°C. Nous préparons cette journée de mobilisation depuis des semaines, sinon des mois. Nous avons consacré des heures et des journées entières à nous mobiliser, plutôt que de passer du temps avec nos ami·e·s ou que d’étudier à l’école ou à l’université.

Nous, enfants et étudiant·e·s, n’avons en effet pas le choix. Nous avons passé de longues années à discuter, au cours d’innombrables négociations, pour conclure des accords inacceptables sur le changement climatique, tout en continuant à donner aux entreprises du secteur des combustibles fossiles le loisir de forer nos sols et de brûler notre avenir pour leur seul profit. Les dirigeant·e·s politiques ont conscience du problème depuis des années. Mais ils et elles ont confié la responsabilité de notre avenir à des personnes peu scrupuleuses, dont l’avidité menace notre existence même. Lire la suite

Contribution pour une transition écologique, sociale et féministe

Mouvements sociaux en France, appel mondial des jeunes sur le climat, « grand débat » officiel et débats alternatifs menés par des organisations de la société civile… de nombreuses propositions sont publiées en ce moment pour prendre en compte à la fois des inégalités sociales et de l’urgence écologique (1). Même les réunions entre gouvernements de pays riches affichent la lutte contre les inégalités et l’environnement comme des priorités. Ainsi la lutte contre les inégalités sociales et environnementales, l’égalité entre les femmes et les hommes, la préservation du climat et la transition écologique constitue des priorités indiquées par la présidence française du G7, qui se tiendra du 24 au 26 août à Biarritz (2). Lire la suite

Journée mondiale de l’eau – La mobilisation des habitants de la terre. Nous agissons, nous ne demandons pas

L’eau et le climat

La dégradation de la qualité de l’eau à des niveaux dangereux et préjudiciables à la santé humaine, due à une pollution persistante et à une pollution connue et certifiée, est l’un des cas graves d’accusations légitimes portées par des citoyens envers les autorités publiques et des sujets privés impliqués dans des crimes de non-assistance aux personnes en danger. Lire la suite

Pour un écosyndicalisme de combat

Comment concilier lutte sociale et lutte environnementale ? Cette question taraude les syndicalistes. Pour éviter une catastrophe climatique, il faudrait réduire l’activité, supprimer les productions inutiles ou nuisibles, renoncer à une part substantielle des transports… Mais qu’adviendrait-il alors de l’emploi ? Comment éviter une flambée du chômage, une nouvelle poussée de la misère et de la précarité ? Dans les rapports de forces actuels, face à un capitalisme financiarisé et mondialisé, ces défis semblent impossibles à relever… Lire la suite

Le capitalisme ne sera jamais vert (Daniel Tanuro)

Le mouvement pour le climat, qui est véritablement apparu en France après la démission de Nicolas Hulot, commence à reprendre des forces. Alors que les premières marches pour le climat, fin 2018, se limitaient souvent à soutenir des principes moraux assez vagues, celles qui accompagnent aujourd’hui la grève hebdomadaire des jeunes s’annoncent officiellement « anticapitalistes » et ont lieu conjointement à des actions de désobéissance. Une saine radicalisation est en route.

Il règne néanmoins une grande confusion. Souvent, on ne voit pas le lien entre la lutte écologique et celle des gilets jaunes, et pire, on pense parfois qu’elles sont contradictoires. On ne sait pas comment s’orienter dans le débat entre violence et non-violence, entre une tactique de la massification et une tactique de l’efficacité. On voit parfois mal ce que signifie le concept de « capitalisme », et on ne comprend pas la nécessité de l’utiliser pour thématiser la destruction écologique. 

Nous avons déjà écrit sur toutes ces questions : violencecapitalisme et écologiegilets jaunes et écologie. Mais puisque ces débats deviennent brûlants à l’approche de la grève mondiale pour le climat le 15 mars, et plus généralement pour la suite du mouvement, nous avions envie d’en discuter avec Daniel Tanuro, ingénieur agronome et environnementaliste, auteur de L’impossible capitalisme vert. Lire la suite