Archives de Catégorie: Ecologie

Lettre ouverte des faucheurs volontaires d’Ogm aux chercheurs, élus et citoyens

Octobre 2018

Les Faucheurs Volontaires d’OGM accusent la recherche publique d’irresponsabilité en ce qui concerne les biotechnologies végétales.

Le 20 septembre 2018, à Lyon, les Faucheurs Volontaires ont rencontré des représentants de l’INRA : son PDG et des chercheurs du département « biologie et amélioration des plantes » ainsi que des responsables de l’École Normale Supérieure de Lyon.

Cette rencontre faisait suite à une tentative d’occupation du laboratoire de ce département le 28 juin 2018.

Les Faucheurs Volontaires tiennent, en tant que citoyens, à interpeller la recherche publique concernant les biotechnologies végétales : ils veulent faire entendre leurs positions et leurs attentes notamment en ce qui concerne la prise de responsabilité des chercheurs face aux dangers potentiels ou avérés des manipulations génétiques. Lire la suite

La question énergétique est une question politique

2001, dans un état le plus riche du monde, la Californie, 600 000 abonné·es sont privé·es de courant électrique… Aurélien Bernier revient sur les lois de dérégulation et de privatisation des industries de l’énergie, la mise en « concurrence », les processus dits de « libéralisation », le courtage et la spéculation (Enron), les coupures lors des pics de chaleur, le coût de la crise de l’énergie californienne… « Cette histoire pourrait faire sourire. L’histoire d’une libéralisation délirante, d’un gigantesque scandale boursier (les méfaits d’Enron, d’ailleurs, ne se limitèrent pas à la seule spéculation sur l’électricité) et le reflet de la dépendance absolue de nos sociétés aux ressources énergétiques. »

Le livre traite de « la façon dont s’opère la concentration de l’énergie et les modes d’appropriation des systèmes énergétiques » et propose de « penser un autre système énergétique ». Lire la suite

Re-politiser la question environnementale à partir des lieux menacés

Notre-dame-des-Landes, le récent abandon du projet d’aéroport, la Zad et en France et en Europe de « nombreuses luttes contre des projets tout aussi inutiles et imposés », des mobilisations territorialisées s’inscrivant dans une histoire longue, des actions de désobéissance civile, des occupations, des violences policières, « L’analyse par les conflits, que nous adoptons ici, permet d’avoir une lecture plus intégrée au paysage social et politique et d’éviter l’écueil d’isoler les objets supposés relever du champ de « l’environnement », un domaine considéré comme politiquement neutre », ce qui fait lien et/ou sens entre les différentes luttes de territoire, l’articulation de revendications locales et globales, la construction d’actions collectives et de projets alternatifs contre la « gouvernance » et la dépolitisation des enjeux. Lire la suite

Capter la senteur des communs latents et cet arôme d’automne insaisissable

Des histoires de champignons – les matsutakes – d’arbres, de forêts, de paysages dévastés, de ruines, de temps perdu… Les êtres humains et l’environnement, le refus des simplifications et la prise en compte des enchevêtrements, les ruines du capitalisme, les collaborations pour vivre…

De la richesse foisonnante des analyses, un remarque et quelques éléments. Anna Lowenhaupt Tsing fait le choix de personnaliser les végétaux. Cela permet une lecture fluide mais entraine une certaine ambiguïté. Constater des évolutions est une chose. Les déplacements ne sont cependant pas des « faire » (et encore moins, la conscience de faire). Les passés et le(s) futur(s) étaient et seront construits par des interactions, des « collaborations » cachées, des histoires multi-spécifiques, que les être humains devraient mieux étudier, pour en comprendre les liens, les contradictions, les possibles toujours ouverts dans les contraintes précédemment « constatées ». Mais parler des « vivants » n’implique pas que ceux-ci puisse « faire »… Lire la suite

Communiqué de presse : La Via Campesina répond à la COP23 par l’agroécologie paysanne

Bonn, le 9 Novembre 2017

Les paysannes et les paysans, les petits agriculteurs et les peuples indigènes « nourrissent le monde et refroidissent la planète ». C’est ce que le mouvement paysan mondial, La Via Campesina, a avancé à Bonn, en Allemagne, lors des réunions sur le climat de la COP23. Lors des négociations officielles mais aussi au Sommet des Peuples sur le climat, où les mouvements sociaux se sont réunis pour élaborer des stratégies pour des alternatives au capitalisme et à sa crise climatique. Lire la suite

L’écoféminisme et le care entre luttes sociales et refondations théoriques

L’écoféminisme peut être lu comme une expression du rôle particulier des femmes des pays du Sud dans les luttes pour l’environnement, ce qui aide à comprendre les contrastes et la possible complémentarité entre l’écoféminisme et le féminisme de l’égalité qui s’est développé en Occident aux XIXème et XXème siècles. On verra ensuite ce qu’a apporté dans ce contexte le débat sur le care dans le féminisme nord-américain.

Le texte ci-dessous est la « version 4 » d’un travail en cours. Lire la suite

Climat : Trump joue son va-tout national-populiste. What did you expect ?

Les Etats-Unis dénoncent l’accord de Paris sur le climat, annulent toutes les mesures décidées par les Etats-Unis en application de cet accord et se retirent du Fonds Vert pour le Climat. Telles sont les décisions majeures que Donald Trump a finalement annoncées, jeudi 1er juin 2017, après un long suspense.

Ces décisions sont dans le droit-fil des promesses que le nouveau Président avait faites durant sa campagne électorale. Au cours des derniers mois, certains observateurs avaient voulu croire que Trump ferait entendre une autre musique, mais il n’en a rien été. Au contraire, l’allocution qu’il a prononcée dans le Jardin des Roses de la Maison-Blanche dégoulinait d’une inquiétante démagogie nationaliste et populiste. What did you expect ? comme dit la publicité… Lire la suite