Archives de Catégorie: Ecologie

Québec : 27 septembre : Les syndicats en action pour le climat ! :

Nous refusons de faire l’autruche. La crise climatique est bien réelle. Elle est la conséquence d’une inaction collective et des choix que nos élites économiques et politiques ont faits depuis des dizaines d’années. Nous, travailleuses et travailleurs du Québec, comme l’ensemble de la population, devons composer avec les conséquences de cette crise et exigeons aujourd’hui un plan structurant pour effectuer une transition énergétique et écologique juste !

C’est pourquoi, inspirés par la mobilisation citoyenne des derniers mois, nous lançons aujourd’hui le collectif La Planète s’invite au travail. Ce nouveau collectif, qui travaillera en étroite collaboration avec La Planète s’invite au Parlement, regroupe plus de 1,2 million de travailleuses et travailleurs de tous les secteurs et de toutes les régions du Québec. Lire la suite

La haine contre Greta. Voici ceux, avec nom et adresse, qui la financent !

Il est généralement accepté que les vainqueurs des élections européennes du 26 mai ont été l’extrême droite et les Verts. Et il est aussi généralement accepté qu’aux succès des Verts ont contribué grandement les mobilisations sans précédent d’une jeunesse s’inspirant de la combativité et des thèses radicales de la jeune suédoise Greta Thunberg. En conséquence, il n’est pas surprenant que cette extrême droite choisisse d’attaquer ce qu’elle appelle « le mythe du changement climatique » et surtout, cible de plus en plus son attaque sur la personne de cette Greta Thunberg qui galvanise la jeunesse en Europe et au-delà ! Lire la suite

Le changement climatique et son « atténuation »

Le FMI a publié un nouveau document sur les changements climatiques et sur les instruments politiques disponibles pour y faire face.

J’écris ce texte depuis le Brésil, où les incendies en Amazonie font rage et où le gouvernement Bolsonaro ignore cette catastrophe et l’accueille même comme un moyen de défricher la terre pour plus de production agricole par de grandes entreprises nationales et étrangères. Bolsonaro, Trump et d’autres « populistes»  de droite nient bien sûr qu’il existe un problème lié au réchauffement planétaire et au changement climatique. Et je sais qu’il y en a même à gauche dans le mouvement syndical qui sont sceptiques au moins ou qui nient catégoriquement, affirmant qu’il s’agit soit d’une erreur scientifique, soit d’une conspiration de l’establishment scientifique pour des subventions et des carrières [voir sur les positions progressistes de divers syndicats le texte publié sur ce site en date du 3 septembre].

Eh bien, tout ce que je peux dire à ce sujet, c’est que les preuves restent extrêmement convaincantes que la terre se réchauffe à des niveaux jamais vus dans l’histoire de l’humanité ; que ce réchauffement climatique est causé par de fortes augmentations des « gaz à effet de serre » comme le dioxyde de carbone et le méthane ; et que ces augmentations sont dues à l’industrialisation et à la croissance économique utilisant les énergies fossiles. Lire la suite

Agroécologie, souveraineté alimentaire et luttes des paysan·nes

En introduction, les auteurs et autrices soulignent l’importance de l’adoption par l’Assemblée générales des Nations Unies de la « Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et autres personnes travaillant dans les zones rurales (UNDROP) ». Elles et ils abordent, entre autres, les répressions contre les réfugié·es, les attaquent contre les mouvements sociaux, les discours de haine, la faim dans le monde, « Les femmes et les enfants dans les zones rurales demeurent les plus touchés par la faim et de manière disproportionnée par la malnutrition, la pauvreté et l’insécurité alimentaire », la lutte contre les organismes génétiquement modifiés (OGM), la reconnaissance de l’agroécologie, la construction de La Via Campesina « La Via Campesina vit un processus de construction permanente du féminisme paysan populaire, non seulement comme moyen de construction d’une société différente et plus juste mais aussi comme moyen de transformation de la structure de l’organisation et du fonctionnement interne de La Via Campesina ainsi que pour mettre fin à toutes les formes de violence contre les femmes partout dans le monde ». Lire la suite

Karl Marx : communiste, révolutionnaire… écologiste ?

Entretien avec Kohei Saito conduit par l’animateur du site Climate&Capitalism Ian Angus

Kohei Saito, lauréat du Prix Deutscher 2018, parle de la compréhension radicale par Karl Marx de la perturbation mortelle du métabolisme universel de la nature par le capitalisme. Kohei Saito est professeur agrégé d’économie politique à l’Université d’Osaka et auteur de Karl Marx’s Ecosocialism. Capital, Nature and the Unfinished Critique of Political Economy. Il est également un des éditeurs de Marx-Engels-Gesamtausgabe (MEGA), qui comprend de nombreux cahiers sur les sciences naturelles inédits de Marx. Lire la suite

Retour morbide sur l’individu et abandon de futurs collectifs

« L’une des grandes libertés qu’est censé nous offrir le monde d’aujourd’hui est de pouvoir choisir une partie de nos relations plutôt que de les subir »

Dans son prologue, « Moins de lien, plus de biens ! », Aude Vidal aborde, entre autres, les actions en toute irresponsabilité, l’absence du souci des autres, l’avenir réduit au court terme, les bases de désarroi, Gustave Flaubert et l’individualisme toujours forcené… « Cette « égologie, bien qu’elle prétende lutter contre les travers de ce monde, contribue à sa dureté ». Lire la suite

Appel pour une mobilisation mondiale pour le climat du 20 au 27 septembre

Appel pour une mobilisation mondiale
pour le climat du 20 au 27 septembre

La planète Terre est déjà entrée dans la phase d’urgence climatique. Au sein du Réseau syndical international de solidarité et de luttes, nous considérons que cette situation est la conséquence directe d’un modèle de production et de consommation effrénées et inadaptées qui met en danger notre survie et à des effets dévastateurs chez les populations les plus vulnérables et les plus pauvres du monde. Ne pas y répondre avec la rapidité et la fermeté nécessaires entrainera la mort de millions de personnes et l’extinction d’espèces indispensables à la vie sur terre. Lire la suite