Archives de Catégorie: Ecole/Education/Mouvements étudiants

Interrogations sur une dimension spécifique d’un programme scolaire

En introduction, Laurence De Cock parle, entre autres, des débats sur le passé colonial, des tensions identitaires, de l’école, « En France, l’école est l’un des objets privilégiés de controverse. L’enseignement de l’histoire y occupe en outre une place telle que les débats autour des contenus d’enseignement y sont réguliers et tendus, nous le verrons en détail », des espaces politiques et des programmes, « Nous touchons ici du doigt l’objet de ce travail, qui consiste à interroger cette progressive problématisation et politisation d’un contenu scolaire devenu l’un des révélateurs des tensions entre l’école, la société, la République et la nation »… Lire la suite

Comment l’éducation et la sécurité des filles seront affectées par la réponse de Covid19

Et les mesures que les gouvernements africains peuvent et doivent prendre pour y remédier

Abigail *, une jeune femme qui vit à Harare, la capitale du Zimbabwe, est tombée enceinte d’un homme marié beaucoup plus âgé à l’âge de 14 ans. Elle avait quitté l’école parce que sa mère n’avait pas les moyens de payer ses frais de scolarité, ses livres et autres fournitures scolaires. Sa mère avait également du mal à acheter de la nourriture et d’autres produits de base pour la famille. L’homme lui avait donné de l’argent. Elle sentait qu’elle ne pouvait pas le refuser car il l’aidait.

Abigail n’avait reçu aucune éducation sexuelle à l’école et ne savait pas comment prévenir une grossesse. A 16 ans, elle nous a dit : « Je souhaite retourner à l’école car je suis encore enfant ». Lire la suite

Contre la réouverture des écoles et établissements à partir du 11 mai

Communiqué commun du jeudi 16 avril 2020

Coordination nationale de l’Éducation (Chaîne des Bahuts et des Écoles) • Les Stylos Rouges • Bloquons Blanquer • Coordination Lycéenne Nationale • Parents pas confiants

La Coordination nationale de l’Éducation, qui se réunit depuis plusieurs mois, s’est tenue pour la cinquième fois par conférence téléphonée le mercredi 15 avril 2020 suite aux annonces de Macron et Blanquer concernant la réouverture des écoles et établissements. Elle a réuni une centaine de personnels de l’Éducation issus de 19 académies, du premier et du second degrés, de toutes catégories (enseignant.e.s d’écoles, collèges et lycées, de l’enseignement public ou privé, en Éducation prioritaire ou non, de l’enseignement adapté ou spécialisé, CPE, PsyEN, AESH…), en présence de représentant.e.s de la Coordination Lycéenne Nationale. Lire la suite

L’heure n’est plus au bouclage des programmes mais à l’humanisme pédagogique

Et si nous faisions de la discontinuité une force créatrice et émancipatrice ?

Avec la fermeture des établissements scolaires et le confinement, nos élèves sont privés de l’un des premiers piliers de l’école : sa dimension collective. Alors nous, enseignant.e.s Freinet parisien.ne.s, pensons qu’une prétendue continuité pédagogique, déconnectée de la situation sociale, est un leurre. Dans nos classes, les savoirs naissent de l’aventure collective : rencontres, échanges, confrontations et coopérations. Dans nos classes, nous construisons à partir de ce que les enfants apportent : leur vécu, leurs envies, leurs projets. Dans nos classes, les élèves apprennent, travaillent et s’exercent parce qu’ils en ont besoin, dans leur trajectoire d’enfants, d’êtres en devenir. Alors non, à la rentrée confinée, nous, pédagogues Freinet, nous n’irons pas sur le front de la « Nation apprenante » (sic), finir « quoi qu’il en coûte » (sic) les programmes scolaires de l’année, comme si l’« atmosphère éducative » (sic) était de mise. A la rentrée confinée, nous continuerons d’être avec les enfants, nos élèves. Nous les écouterons dans leur dimension d’êtres humains, dans leur altérité, dans leurs manières particulières de traverser cette crise sanitaire. Et dans cette tâche, nous épaulerons les familles de ces enfants. A la rentrée confinée, notre priorité sera de chercher les moyens les plus justes de conserver le lien social moteur dans nos classes, essentiel à la vie et à l’émancipation. Oui, nous le revendiquons, ces liens seront avant tout humains, relationnels, affectifs. Et c’est uniquement à partir de cela que nous entretiendrons, avec nos élèves et leurs familles, la maitrise des savoirs dits scolaires.  Lire la suite

Soustraire l’activité éducative aux cadres de la performance et de la rentabilité

Les néolibéraux mènent une guerre contre l’école publique et ses enseignant·es. Il est plus qu’intéressant de comparer les moyens déployés dans d’autres systèmes scolaires. Ce livre analyse ces politiques au Québec et dénonce « un système tentaculaire et déshumanisant qui rend dangereux tout refus d’en être complice ». Lire la suite

Retraites, bac blanquer, répression, moyens : pas de trêve pour Blanquer !

Appel de la coordination nationale de l’éducation –

samedi 8 février

La coordination nationale de l’Éducation (1er et 2nd degrés), réunie à Paris ce samedi 8 février 2020, a rassemblé des personnels du 1er et du 2nd degrés en provenance de 18 académies, dont une partie a participé à distance (comme la Martinique, évidemment) : Aix-Marseille, Amiens, Bordeaux, Caen, Créteil, Dijon, Grenoble, Lille, Martinique, Nancy-Metz, Nantes, Orléans-Tours, Paris, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Versailles.

Ce nombre d’académies représentées, encore une fois le plus important atteint jusqu’à présent alors que la zone C entre en vacances, montre que la détermination du monde de l’Éducation à lutter contre les politiques sociales et éducatives du gouvernement est intacte.

Ce fut également l’occasion d’avoir pour la première fois un aperçu de la mobilisation en Martinique, où entre 90 et 95% des établissements sont fermés depuis plus de 4 semaines et où le mouvement commun contre la réforme des retraites (qui pénaliserait doublement l’outre-mer), contre le Bac Blanquer et pour des moyens pour l’Éducation va se poursuivre la semaine prochaine ! Mais ce fut aussi l’occasion pour des collègues de Martinique de féliciter directement celles et ceux de Marseille pour le blocage du port. Lire la suite

Non à la LPPR. Non à la réforme des retraites. Non à la casse du service public d’enseignement + Misère des universités et universités de la misère

Lire la suite