Archives de Catégorie: Capitalisme /Critique de l'économie politique

Les fondements microéconomiques de la connerie

Grâce à David Graeber, on sait dorénavant qu’il existe des « jobs à la con » (bullshit jobs). Mais ne pourrait-on pas étendre ce concept aux « théories économiques à la con » comme celle qui a inspiré en France l’augmentation de la taxe diesel et déclenché le mouvement des gilets jaunes ? Un va-et-vient entre ces théories et la réalité permet d’en mieux mesurer les effets délétères. Lire la suite

10 ans après la faillite de Lehman Brothers. La crise financière encore

Les journaux économiques se sont épanchés sur les 10 ans de la faillite de Lehman Brothers pour se demander si les Etats en avaient tiré les leçons. La réponse est venue des marchés financiers qui ont chuté partout dans le monde pour renouer avec un « octobre noir ». Les faibles tentatives de régulation étatiques et internes aux banques avec « Bâle III » – surtout l’augmentation des fonds propres – ne sont pas suffisantes pour éviter le risque systémique. Lire la suite

Des éléments clés du devenir-monde du capitalisme

Une relecture du devenir-monde du capitalisme. Une lecture à contre-courant des histoires linéaires confinées arbitrairement dans espaces bien délimités. Comprendre le monde d’aujourd’hui, implique d’analyser les formes prises par ce que nous nommons aujourd’hui les rapports sociaux et leur imbrication. Il faut aussi saisir l’histoire particulière de chacun de ces rapports, et souligner ce qui a façonné/limité/contraint les possibles à venir dans l’histoire des sociétés humaines. Non une histoire téléologique, le présent n’est pas prédictible à partir du passé, mais certains éléments « déterminent » partiellement et potentiellement les futurs. Mais nous ne devons jamais oublier que d’autres possibles auraient pu être construits, en fonction des contradictions et des interventions humaines dans ces contradictions. Une histoire sous forme de faisceaux d’événements concrets – tels qu’il est possible de les re-construire et de leur donner sens sous forme d’analyse. Lire la suite

Economie politique « Qu’est-ce qu’un emploi utile ? »

Cette question est a priori sans fondement : un emploi n’aurait pas été créé s’il était inutile, et il est tout aussi utile à celui qui l’exerce, puisqu’il lui procure un revenu. Mais l’interrogation devient pertinente dès lors qu’on se situe au niveau de l’ensemble de la société. La question devient alors : qu’est-ce qu’un emploi socialement utile ? Lire la suite

Dix balises pour un écosocialisme féministe et révolutionnaire

Nous appelons écosocialisme la démarche qui consiste à lier les combats pour la protection de l’environnement aux combats pour la satisfaction des besoins sociaux réels des exploité.e.s et des opprimé.e.s. Cette démarche prépare l’avènement d’une société socialiste démocratique, non productiviste, sans domination ni exploitation, respectueuse et prudente par rapport au reste de la nature.

Concept ouvert, l’écosocialisme connaît un certain nombre d’interprétations différentes. Les francophones parmi vous connaissent probablement l’écosocialisme de JL. Mélenchon, qui est de tendance plutôt étatiste et souverainiste. Dans certains pays, une social-démocratie gestionnaire ou des partis verts très mainstream affirment agir dans une perspective écosocialiste. On ne saurait donc parler au nom de l’écosocialisme en général. Les dix balises proposées ci-dessous résument les conceptions écosocialistes du courant marxiste-révolutionnaire international auquel j’appartiens. Lire la suite

Comment est né le capitalisme

Avec l’aimable autorisation de l’auteur

La Chine est en train de retrouver la place qu’elle occupait dans l’économie mondiale. Elle réalisait 25 % du PIB mondial en 1500, selon les estimations d’Angus Maddison, et encore 22 % en 1700. Un niveau qu’elle est en passe de retrouver aujourd’hui (18,7 % en 2018 selon le FMI). À l’heure où se produit ce grand renversement du monde, le retour sur l’histoire de longue période est un éclairage utile. Une question récurrente est alors de savoir pourquoi – et comment – le capitalisme est né en Europe. Cette question a donné lieu à une abondante littérature, principalement anglo-saxonne, parmi laquelle on peut citer Maurice Dobb et Paul Sweezy, Robert Brenner, Ellen Meiksins Wood ou Kenneth Pomeranz. Lire la suite

Alain Bihr : « La mondialisation a permis de donner naissance au capitalisme »

Alain Bihr est un sociologue ayant produit une œuvre importante touchant tant à l’histoire du mouvement ouvrier qu’à celle de l’extrême-droite. Se réclamant du communisme libertaire, ses derniers travaux abordent la question du capitalisme sous un angle socio-historique avec une forte inspiration marxienne. Nous l’avons interrogé à l’occasion de la parution du premier tome de sa colossale histoire de la naissance capitalisme intitulé Le premier âge du capitalisme (1415-1763), Tome 1: L’expansion européenne, coédité par les éditions Syllepse et les éditions Page 2.  Lire la suite