Résistez, résistez toujours (plus : Lettre ouverte en solidarité avec Mimmo Lucano)

« Ayez le courage de rester seul »

Il est inutile de vous dire que j’aurais aimé être présent parmi vous non seulement pour des salutations formelles mais pour quelque chose de plus, pour parler sans le besoin et l’obligation d’écrire, pour ressentir ce sentiment de spontanéité, pour sentir l’émotion que les mots produisent de l’âme, enfin pour vous remercier un par un, vous tous, pour une forte étreinte collective, avec toute l’affection dont les êtres humains sont capables.

À vous tous qui êtes un peuple en voyage vers un rêve d’humanité, vers un lieu imaginaire de justice, chacun de vous mettant de côté ses engagements quotidiens et défiant même l’inclémence du temps. Je dis merci.

Le ciel traversé par tant de nuages noirs, les mêmes couleurs, la même vague noire qui traverse le ciel de l’Europe, qui ne laisse plus entrevoir les horizons indescriptibles des sommets et des abîmes, des terres, des douleurs et des croix, de la cruauté des nouvelles barbaries fascistes.

Ici, sur cet horizon, les peuples sont là. Et avec leurs souffrances, leurs luttes et leurs conquêtes. Parmi les petites choses de la vie quotidienne, les faits se croisent avec les événements politiques, les problèmes cruciaux de toujours avec les menaces renouvelées d’expulsion, d’attentats, de mort et de répression.

Aujourd’hui, dans ce lieu frontalier, dans cette petite ville du sud de l’Italie, terre de souffrance, d’espoir et de résistance, nous allons vivre un jour qui entrera dans l’histoire.

L’histoire, c’est nous. Avec nos choix, nos convictions, nos erreurs, nos idéaux, nos espoirs de justice que personne ne pourra jamais supprimer.

Un jour viendra où il y aura plus de respect des droits de l’homme, plus de paix que de guerres, plus d’égalité, plus de liberté que de barbarie. Où il n’y aura plus de personnes voyageant en classe affaires et d’autres entassées comme des cargaisons humaines provenant de ports coloniaux et dont les mains s’accrochent aux vagues dans les mers de la haine.

En ce qui concerne ma situation personnelle et mes affaires juridiques, je n’ai pas grand-chose à ajouter à ce qui a été largement rapporté. Je n’ai aucune rancune ou revendication contre qui que ce soit.

Cependant, je voudrais dire au monde entier que je n’ai pas à avoir honte, pas à me cacher. Je referais toujours les mêmes choses, qui ont donné un sens à ma vie. Je n’oublierai pas cet immense fleuve de solidarité.

Je te porterai dans mon cœur pendant longtemps. Nous ne devons pas reculer, si nous sommes unis et restons humains, nous pouvons caresser le rêve d’une utopie sociale.

Je vous souhaite le courage de rester seul et le courage de rester ensemble, sous les mêmes idéaux.

Être désobéissant chaque fois que nous recevons des ordres qui humilient notre conscience.

Pour mériter d’être appelés rebelles, comme ceux qui refusent d’oublier à l’époque de l’amnésie obligatoire.

Être si têtus que nous continuons à croire, même contre toute évidence, qu’il vaut la peine d’être des hommes et des femmes.

Continuer à marcher malgré les chutes, les trahisons et les défaites, parce que l’histoire continue, même après nous, et quand elle dit au revoir, elle dit au revoir.

Nous devons espérer garder vivante la certitude qu’il est possible d’être les contemporains de tous ceux qui vivent animés par le désir de justice et de beauté, où que nous soyons et où que nous vivions, car les cartes de l’âme et du temps n’ont pas de frontières.

Mimmo Lucano (2018)

https://www.grece-austerite.ovh/soutien-de-lantivita-a-mimmo-lucano/

******

Lettre ouverte en solidarité avec Mimmo Lucano

A l’attention de

M. Mario Draghi, président du Conseil des ministres

Mme Luciana Lamorgese, Ministre de l’Intérieur

Mme Marta Cartabia, Ministre de la Justice

En tant que groupes et organisations de la société civile, nous avons été dégoûtés par la condamnation en première instance de Domenico « Mimmo » Lucano par le tribunal de Locri et nous exprimons par la présente notre entière solidarité avec lui. Il s’agit d’une sentence honteuse et injuste, elle incarne les politiques migratoires de droite et racistes qui s’installent partout en Europe. Nous demandons au gouvernement italien de disculper Domenico Lucano immédiatement ainsi que de mettre fin aux politiques migratoires hostiles qu’il pratique.

Les actions menées par Mimmo Lucano en tant que maire étaient un exemple vivant et tangible de vie solidaire. Elles ont démontré que l’inclusion, la justice et la prestation de services sociaux sont possibles et peuvent inverser le courant de racisme et de xénophobie. Sa condamnation ne reflète pas la justice, mais met plutôt en éclairage les programmes politiques racistes qui criminalisent la solidarité et fortifient les murs de l’Europe.

Plus de 44 764 personnes sont décédées des suite des politiques militarisées menées aux frontières de la forteresse Europe depuis 1993. Des milliers d’autres sont brutalement criminalisées, réprimées et opprimées une fois arrivées en Europe – chaque jour est une lutte. Les États membres de l’Union européenne utilisent dans le cadre d’opérations financées par l’UE, des tactiques violentes et illégales pour forcer les demandeurs d’asile à rebrousser chemin au-delà des frontières qu’ils viennent de traverser. De nombreux rapports révèlent que des personnes en migration ont été battues et blessées par balle ces derniers mois lors d’opérations dites de « refoulement » menées par des hommes masqués en Croatie, en Roumanie et en Grèce. Ces opérations s’ajoutent aux tristement célèbres interceptions et refoulements effectués par les soi-disants garde-côtes libyens, financés par l’UE et formés par la marine italienne.

Les États européens ne parviennent pas à fournir des itinéraires sûrs, des abris ou autres formes d’aide aux personnes en déplacement. Ils ne réussissent pas à secourir les personnes en détresse ni à assumer leurs propres responsabilités, tout comme leur complicité en ce qui concerne les déplacements forcés de personnes. Partout, que ce soit dans les camps, les centres d’asile ou de détention et dans la rue, les personnes en déplacement s’organisent pour protester contre les conditions inhumaines, les enfermements et les expulsions et pour obtenir l’autorisation de rester, avec des perspectives d’avenir sûres et vivables. Alors que l’UE et les gouvernements européens nient toute responsabilité et s’abstiennent de respecter le droit international, les ONG, les activistes et les personnes comme Mimmo Lucano interviennent et font preuve de solidarité en pratique. L’Europe sous-traite ses obligations internationales à la société civile.

Continuellement ces protestations se voient réprimées par .l’État et la police. La solidarité est souvent criminalisée. Des navires de recherche et de sauvetage ont été confisqués et leurs équipages arrêtés. Il en va de même pour d’autres personnes soutenant les personnes en mouvement et agissant contre les politiques et institutions frontalières meurtrières de l’Europe. Des lieux occupés pour s’abriter ont été expulsés, les distributions de nourriture et d’aide aux postes frontières sont empêchées, les soulèvements dans les centres d’asile et de détention sont violemment écrasés, des personnes sont placées en cellule d’isolement, se voient refuser une assistance médicale et juridique et sont brutalement expulsées.

L’Europe est construite sur une histoire de colonialisme, d’esclavage, d’impérialisme, d’extractivisme et d’exploitation qui se poursuit aujourd’hui. Les politiques frontalières de l’UE institutionnalisent cette violence, cette injustice et cette inégalité. L’UE et ses États membres doivent en assumer la responsabilité et doivent s’employer à construire des communautés et non des murs. La voie actuellement suivie ne résout aucun problème, au contraire elle les extériorise avec violence , comme le démontre l’étroite coopération de l’Italie et son soutien financier et matériel aux garde-côtes libyens, qui se rendent constamment coupables de violences et de répression à l’encontre des personnes en mouvement.

Nous sommes indéfectiblement solidaires des personnes en mouvement et de celles et ceux qui les soutiennent. Chacun.e devrait être libre de se déplacer et de vivre – mais personne ne devrait être forcé de se déplacer. La militarisation des frontières n’est pas la solution. D’autres politiques migratoires sont possibles et nécessaires, basées sur l’analyse des causes et des responsabilités de la migration forcée, basées sur la solidarité.

Libérez Mimmo et mettez fin à la persécution des personnes en mouvement et de ceux qui les soutiennent.

La solidarité ne sera jamais un crime.

— 

Sarah Reader

Agir Pour la Paix www.agirpourlapaix.be [4]

Rue Van Elewyck 35, 1050 Bruxelles

[1] https://abolishfrontex.org/?page_id=13

[2] https://framaforms.org/open-letter-in-solidarity-with-mimmo-lucano-1633529603

[3] https://www.facebook.com/events/998017874085918

[4] http://www.agirpourlapaix.be

Pour signer :

https://framaforms.org/open-letter-in-solidarity-with-mimmo-lucano-1633529603

Lettera aperta in solidarietà a Mimmo Lucano Aggiungi il nome del tuo gruppo o organizzazione qui:

https://framaforms.org/open-letter-in-solidarity-with-mimmo-lucano-1633529603

الهدف: الحكومة الإيطالية

:هنا مؤسستك أو مجموعتك اسم أضف

https://framaforms.org/open-letter-in-solidarity-with-mimmo-lucano-1633529603

Offener Brief in Solidarität mit Mimmo Lucano Tragen Sie den Namen Ihrer Organisation oder Gruppe in das Formular ein:

https://framaforms.org/open-letter-in-solidarity-with-mimmo-lucano-1633529603

Brief van het maatschappelijk middenveld uit solidariteit met Mimmo Lucano

Voeg hier de naam van uw groep of organisatie toe:

https://framaforms.org/open-letter-in-solidarity-with-mimmo-lucano-1633529603


Rappel :

Appel pour la remise en liberté immédiate de Mimmo Lucano, maire de Riace, Calabre/Italie

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – ANVITA : Soutien à Mimmo Lucano face à une sentence démesurée

https://entreleslignesentrelesmots.blog/2018/10/10/appel-pour-la-remise-en-liberte-immediate-de-mimmo-lucano-maire-de-riace-calabre-italie/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.