L’utopie défait les corsets qui étouffent la pensée

41j1N+JXQVL._SX312_BO1,204,203,200_

Comme un journal pour « ne rien occulter… anticiper… rebondir et… construire les alternatives » au fil des jours de novembre 2020 à mai 2021.

« Voici, à titre de premières pistes, quelques-uns de ces instruments : priorité donnée à l’environnement, le climat et la sobriété énergétique ; révolution de la pensée économique soustraite aux diktats de la finance ; refondation de l’éducation scientifique et technologique ; et enfin comprendre qu’une métamorphose de cette ampleur ne peut pas se produire sans l’implication active de tous et de toutes à tous les niveaux »

Voyage personnel, dans les horreurs de l’actualité et vers les moyens de l’autodétermination collective et individuelle. Lecture partielle et partiale de ces repères pour une politique de la vie…

Usa. L’ignorance et l’intoxication devenues force politique, les dénis de la réalité, les effets cumulés de nombreuses mobilisations, le travail de démystification à venir…

La cinquième république, la force de l’Etat, le règne permanent de la délégation de pouvoirs, la police et son sentiment d’impunité, « l’idée reçue qu’une violence est légitime si elle émane de l’Etat », un abandon presque permanent de la souveraineté auquel il convient d’opposer et de construire un contrôle populaire permanent, « Cet Etat sous contrôle citoyen permanent et vigilant est la définition même d’une République autogestionnaire, avec une large autonomie des pouvoirs locaux et une gestion de la vie publique au plus près des citoyens et des citoyennes »…

L’indispensable contrôle démocratique sur les technologies et la recherche, la critique des politiques pharmaceutiques, « Mais la critique des laboratoires ne justifie en rien le refus de sa faire vacciner »…

Les utopies salvatrices, l’autogestion comme utopie féconde, les besoins et les urgences, l’invention d’instances démocratiques nouvelles et d’institutions inédites, nos capacités « d’anticipation, de partage et de coopération »…

La recherche scientifique, « la science est notre contact privilégié avec le réel », la réflexion « contradictoire, permanent, lancinante » contre le déferlement de irrationnel, « une gestion démocratiques des savoirs et des technologies repose sur une éducation scientifique approfondie et largement partagée »…

Des croyant·es et des croyances, l’égalité des droits, une vrai politique de respect, la laïcité, « La laïcité est une protection universelle qui n’exclut ni l’esprit critique, ni le blasphème lequel implique dans sa définition même une obligation de croyance », l’acceptation que « l’Autre soit autre », humain singulier parmi les humains…

Les mots-menteurs, la confusion, les amalgames, le refus de prendre en compte l’imbrication historique des rapports sociaux, le grand remplacement de l’information par les « influenceurs », la fabrication de l’ignorance…

L’Etat profond, les retours sur la guerre d’Algérie, « La violence policière fut une stratégie politique, avec ses prolongements en Algérie : la torture et les « corvées de bois » », les exécutants et les responsables…

Je souligne les textes sur la convention citoyenne, l’avenir, « Le totalitarisme est certes un risque permanent, il ne sera jamais une solution », la biodiversité et la glossodiversité, le complotisme, le substitutisme, « Le substitutisme s’insinue dès l’origine dans la poussée générale vers davantage de démocratie et, dès les débuts, la démocratie est accaparée par des forces contraires qui surgissent du sein même de cette poussée émancipatrice »…

Chacun·e pourra lire les nécessaires passages sur les biens universels, les biens communs, les service collectifs et publics, les prises de responsabilité souveraine des populations…

Gilbert Dalgalian discute des mesures anti-pandémie, des mesures sanitaires et de leur acceptabilité, « Les sacrifices non négociés alimentent les soupçons, les phobies et le complotisme », des inégalités de situation, de choix collectifs, de mise en commun des vaccins (bien universel)…

Le travail à réinventer, le besoin accru de formation, la réduction du temps de travail, « une semaine de 25 heures serait un bon début », l’auto-organisation collective articulée à l’autonomie individuelle et à l’autogestion sociale…

Une place particulière est faite à l’éducation, aux curiosités et aux apprentissages, à la polyvalence (« la polyvalence est un puissant facteur de créativité ») contre les spécialisations trop exclusives, les liens entre savoirs abstraits ou théoriques et travaux de production, la recherche et l’action, « il faut produire et partager pour apprendre et construire son savoir », la curiosité et la confrontation au monde…

Quelques points me semblent discutables, comme par exemple ce qui relèverait de l’« intelligence artificielle », la séparation de la liberté de l’égalité (cf l’égaliberté d’Etienne Balibar), la notion de « spiritualité »…

« N’oublions jamais que Sapiens a émergé et survécu en inventant la parole et l’échange : il n’y a pas à choisir entre la survie et la culture. Ce sont deux face de l’instinct de vie, seules caractéristiques essentielles d’Homo Sapiens »

Gilbert Dalgalian : Repères pour une politique de la vie

Utopies, réalités, aliénations

Editions L’Harmattan, Paris 2021, 92 pages, 12 euros

Didier Epsztajn


De l’auteur :

L’autogestion : un impératif pour la démocratie, notre-futur-est-inscrit-dans-notre-liberte/

Présent et avenir des langues. Une question de civilisation, nous-sommes-la-parce-que-nous-sommes-des-hybrides/

Langues, cultures, peuples, langues-cultures-peuples/

Enfances plurilingues. Témoignage pour une éducation bilingue et plurilingue, langues-vivantes-comme-langues-vecues/

Reconstruire l’éducation ou le désir d’apprendre, un-autre-statut-de-lapprenant-e-pour-rehabiliter-lindividu-e-la-personne-lale-citoyen-ne-en-herbe/

Capitalisme à l’agonie. Quel avenir pour homo sapiens ?, Pour faire un humain, il faut des humains

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.