Dis son nom

Dis Son Nom est un mouvement contre les inconduites sexuelles qui publie une liste de potentiel·le·s agresseurs·euses.

Les objectifs sont de libérer la parole des victimes et protéger la société des prédateurs·rices allégué·e·s. Diffusée sur internet, la liste catégorise les inconduites en trois types, selon la gravité des gestes.

Les noms sont recueillis selon des témoignages livrés par des victimes dans la messagerie privée de Dis Son Nom, sur Facebook et Instagram. Un protocole est suivi par les bénévoles et les victimes restent anonymes.

Dis Son Nom est une des diverses facettes du mouvement de dénonciations de l’été 2020 sur les réseaux sociaux, avec d’autres groupes comme les Victims Voices. (https://icct.nl/project/victims-voices/) Après la réception de multiples mises en demeure, des procédures devant la cour civile ont été entamées contre Dis Son Nom et ses administrateurs·rices.

Nous considérons qu’il s’agit d’une question de société sur laquelle la population est prête à se pencher, après des mouvements comme #agressionnondenoncee et #metoo. Cet état des faits concernant la culture du viol dépasse les histoires individuelles et appelle à une réflexion sérieuse sur les crimes à caractères sexuels.

Dis Son Nom est l’expression d’une nouvelle façon que les victimes ont choisie pour prendre du pouvoir sur leur vie, via les réseaux sociaux. Nous répondons à leurs demandes et les soutenons du début à la fin, en leur ouvrant la porte vers le chemin de la guérison. 

https://www.dissonnom.ca/#about


Ressources en violences à caractère sexuel et violence conjugale

Association canadienne des centres contre les agressions à caractère sexuel (CASAC)

Centre de femmes et maisons d’hébergement

2 réponses à “Dis son nom

  1. c’est quoi « l’inconduite » sexuelle ?

    • le texte précise : « la liste catégorise les inconduites en trois types, selon la gravité des gestes » ce qui est expliqué dans le texte en lien et reproduit ci-dessous :

      Les inconduites alléguées sont regroupées en 3 types afin de préciser, dans une certaine mesure, la gravité de ces dernières, tout en protégeant les victimes.
      [1] Photos à caractère sexuel non sollicitées, propos sexuels déplacés
      [2] Coercition sexuelle, attouchements, voyeurisme, exhibitionnisme, leurre (communication avec une personne mineure en vue de commettre une agression sexuelle), grooming (désensibilisation à la sexualité envers une personne mineure), pornodivulgation (revenge porn), sextorsion
      [3] Stealthing (retrait non consensuel du condom), masturbation, sexe oral, pénétration digitale (doigts), vaginale ou anale, proxénétisme
      Prenez note que la personne accusée n’a pas nécessairement commis l’ensemble des inconduites du même type. Dans un cas de proxénétisme, nous l’indiquons dans les détails de son profil.

Répondre à entreleslignesentrelesmots Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.