Appel à l’action contre la vague de propagande antisémite, toujours plus présente

Communiqué du Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes (RAAR) du 13 août

Le 19 juillet dernier, le RAAR publiait le communiqué suivant :

« La pandémie du Covid a déjà donné lieu à une déferlante de propagande antisémite et complotiste.

On assiste actuellement à une nouvelle vague de cette propagande. Elle prend la forme de l’assimilation de la vaccination et du pass sanitaire à la Shoah. Des étoiles jaunes sont brandies par des opposants organisés à la vaccination.

On condamne un « pass nazitaire » et on le compare à l’inscription sinistre du portail d’Auschwitz. Des dizaines de milliers de personnes défilent dans ce cadre.

Les partisans de l’extrême-droite sont au premier rang de cette campagne. 

Il s’agit notamment de Florian Philippot, ancien porte-parole de Marine Le Pen, chef auto-proclamé de l’opposition à toute précaution face au Covid.

Mais cette manipulation, qui revient à minimiser et banaliser le génocide des Juifs, frappe bien au delà des rangs de l’extrême-droite. 

Le débat légitime sur le contenu des mesures sanitaires et l’appréciation de la politique gouvernementale est détourné au profit de théories complotistes totalement réactionnaires et porteuses de lourds dangers négationnistes et antisémites.

C’est un mouvement mondial, comme l’ont montré les campagnes du même type aux États-Unis sous l’égide de mouvements complotistes comme QAnon et en Allemagne.

Le Réseau d’Actions contre l’Antisémitisme et tous les Racismes (RAAR) condamne avec force cette propagande antisémite.

Il appelle toutes les organisations antiracistes, les syndicats et les partis de gauche à faire front ensemble contre ce danger et à refuser de cautionner les manifestations et rassemblements qui se déroulent sous le signe de la confusion et du complotisme. »

 

Depuis, la situation s’est considérablement aggravée.

Les propos et actes antisémites ont explosé dans et hors des manifestations, notamment celles désignant des personnalités juives comme responsables de la situation sanitaire, sous forme directe et explicite, ou par l’utilisation du terme antisémite codé « Qui ? ». 

 

Le cas de Metz ( Cassandre Fristot) est symbolique.

La stèle de Simone Veil à Perros-Guirec a été souillée et profanée à plusieurs reprises

De nombreux graffitis associent des croix gammées, des étoiles juives et le symbole « Qui ? ».

Le local parisien de l’Union syndicale Solidaires a également été l’objet de tags racistes et fascistes. 

D’autres incidents inquiétants se produisent, au cours desquels des responsables syndicaux semblent s’accommoder de la présence de dirigeants locaux du RN, et vont jusqu’à favoriser leurs prises de parole. 

Face à cette situation, il est nécessaire et urgent que les antiracistes se manifestent et condamnent fermement et sans ambiguïté ces manifestations de haine et de complotisme, dont on connaît les liens profonds avec l’antisémitisme.

Nous souhaitons alerter certaines organisations syndicales, associatives, politiques qui se réclament du progrès social sur le fait qu’il n’est pas possible de participer à des manifestations où l’antisémitisme s’exprime de manière récurrente sans qu’il suscite de réprobation. Il est plus que jamais nécessaire d’affirmer clairement un engagement de lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

Cet engagement à l’action devrait prendre dès maintenant la forme d’une déclaration publique en vue de préparer des initiatives unitaires autour de ce thème. 

Attaché à l’action la plus large possible, le RAAR prendra de toute manière ses responsabilités.

Ne laissons passer impunément des actes et propos racistes et antisémites !

 

Vendredi 13 août 2021

http://info-antiraciste.blogspot.com


*********

Intervention de Eric, cheville ouvrière de ce rassemblement,
devant la stèle de Simone Veil le Vendredi 20 Août 2021

Avant de lire un texte inspiré par le RAAR, réseau d’action contre l’antisémitisme et tous les racismes et qui apporte son soutien à notre rassemblement, je voudrais exprimer des sentiments et des émotions personnelles, parce que je sais que d’autres ici, au delà de leurs engagements dans leurs organisations, ont exactement les mêmes sentiments et émotions qui concernent autant la personne de Simone Veil, que d’autres personnes dont ils cultivent fidèlement le souvenir de leurs combats de leurs engagements et qui ont fait ce que nous sommes tous aujourd’hui.

Donc, j’ai une pensée pour ma tante, camarade de lycée de Simone Veil à Nice, pour ma camarade de Ras L’Front dont les grands parents, tout comme mes propres grands parents étaient engagés dans le réseau « Marcel », qui a sauvé plus de 527 enfants juifs en 1943 dans les Alpes Maritimes. J’ai une pensée pour un de nos camarades de Ras L’Front et du PS, aujourd’hui décédé, enfant juif caché à St Quay Portrieux, tout comme mon oncle.

Voila.

Au moment même où nous nous réunissons , a lieu à Drancy le 80e anniversaire, jour pour jour, de l’ouverture le 20 aout 1941 de ce camp de concentration. Plus de 70 000 Juifs, dont 11 000 enfants (le plus jeune est un bébé de 15 jours) y transitèrent, avant d’être déportés à Auschwitz. Seuls 2 500 d’entre eux-elles ont survécu.

La profanation répétée de la stèle en mémoire de Simone Veil et les injures qui y ont été inscrites rappelle que celle-ci a subi la haine violente des fascistes et des antisémites, notamment lors de sa présentation de la loi libéralisant l’IVG en 1974 

A l’Assemblée nationale il lui avait été reproché d’avoir fait « le choix d’un génocide » tandis que d’autres évoquaient des embryons « jetés au four crématoire » 

Simone Veil elle même témoignait ainsi : « je présentais le triple défaut d’être une femme, d’être favorable à la légalisation de l’avortement et, enfin, d’être juive. Plusieurs fois, en sortant de chez moi, j’ai vu des croix gammées sur les murs de l’immeuble. « On avait inscrit sur la porte de mon domicile : « Veil = Hitler » »

Plus tard en 1979, le Front national avec Jean-Marie Le Pen en personne vint attaquer une de ses réunions électorales. Elle leur répondit alors publiquement « je n’ai pas peur de vous, j’ai survécu à bien pire. Vous êtes des SS aux petits pieds » 

Ces profanations répétées de Perros-Guirec se déroulent dans le contexte d’une vague de propagande raciste et antisémite de grande ampleur à l’occasion de la crise du Covid. 

Les propos et actes antisémites ont explosé dans et hors des manifestations, notamment celles désignant des personnalités juives comme responsables de la situation sanitaire, sous forme directe et explicite, ou par l’utilisation du terme antisémite codé « Qui ? » désignant « une certaine communauté » c’est à dire les Juifs selon le général factieux d’extrême-droite Delawarde.

Face à cette situation, il est nécessaire et urgent que les antiracistes se manifestent et condamnent fermement et sans ambiguïté ces manifestations de haine et de complotisme, dont on connaît les liens profonds avec l’antisémitisme.

Nous souhaitons aussi alerter certaines organisations syndicales, associatives, politiques, qui se réclament du progrès social, sur le fait qu’il n’est pas possible de participer à des manifestations où l’antisémitisme s’exprime de manière récurrente, sans qu’il suscite de réprobation. 

Il est plus que jamais nécessaire d’affirmer clairement un engagement fondamental pour ne pas laisser passer impunément des actes et propos racistes et antisémites

Perros-Guirec 

*********

L’Action Collective Antifasciste de Valence a expliqué dans un communiqué pourquoi, désormais, elle ne participerait plus aux manifs anti-pass sanitaire.

Depuis le début du mouvement l’extrême droite a été présente en nombre aux manifestations contre le pas sanitaire, notamment à Valence où le collectif Adelphos se sent comme un poisson dans l’eau, fournissant et tenant la banderole de tête. La situation a même réveillé l’antenne locale de l’Action française, en dormance depuis début 2020.

Les militant·es antifascistes ont du faire face à d’innombrables provocations et tentatives d’intimidations, autant de la part d’individus identifiés comme d’extrême droite que de manifestant·es « lambdas ». En tant qu’organisation antifasciste, nous considérons que les conditions actuelles ne permettent pas de participer à ce mouvement de contestation. 

Si le doute a pu être permis lors des premières semaines, il est désormais clair que ce n’est pas notre camp social qui défile dans les rues. En effet, ce mouvement s’est constitué autour de revendications au mieux individualistes (liberté de consommer au détriment de la santé des plus fragiles) et au pire confusionnistes (complotisme anti-vaccination, antisémitisme, etc). On y trouve donc de tout et surtout de n’importe quoi. Par ailleurs, on le voit semaine après semaine, le fascisme se nourrit de la confusion. les milieux complotistes sont autant de zones de recrutement pour l’extrême droite et autres gourous sectaires.

Ce n’est pas l’idée que nous nous faisons du mouvement social et nous regrettons le manque de volonté des organisations politiques de gauche d’organiser une riposte collective, sociale et efficace.

C’est pourquoi les membres d’acav ne participeront pas aux manifestations à venir. nous serons présent·es en ville pour intervenir en cas de besoin ce samedi 14 août, mais nous appelons les organisations politiques locales à prendre leurs responsabilités et à organiser un contre-mouvement sur des bases explicitement à gauche le plus tôt possible. 

Comme le fascisme, le covid-19 représente une menace existentielle pour la vie de certaines minorités – les prolétaires handicapés et les personnes âgées en particulier et une mort plus lente pour d’autres. Et comme le fascisme, les démocraties libérales lui permettent d’exister, le gèrent, tiennent le monstre en laisse. Parfois, cette gestion échoue : les systèmes de santé s’effondrent, la production s’effondre. C’est à ce moment là que l’extrême droite appelle à la libération du monstre. Alors que les pandémies s’annoncent de plus en plus fréquentes et que les ecofascismes deviennent mainstream, nous devons nous battre pour nous assurer que personne ne soit laissé pour compte.

ACAV26

https://lahorde.samizdat.net/Pourquoi-l-ACAV26-ne-participera-plus-aux-manifs-contre-le-pass-sanitaire


En complément possible :

À Perros, appel à un rassemblement vendredi devant la stèle à la mémoire de Simone Veil

https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/lannion/a-perros-appel-a-un-rassemblement-vendredi-devant-la-stele-a-la-memoire-de-simone-veil-18-08-2021-12809562.php

Le local national de Solidaires souillé par l’extrême-droite

https://entreleslignesentrelesmots.blog/2021/08/14/le-local-national-de-solidaires-souille-par-lextreme-droite/

Pour les libertés et contre l’extrême-droite

Appel pour les libertés et contre les idées d’extrême-droite

3 choses à faire pour répondre à l’appel du 12 juin pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite

Nous n’en n’avons pas fini avec l’extrême droite, ses acolytes et ses idées

https://entreleslignesentrelesmots.blog/2021/05/23/ensemble-disons-non-a-lextreme-droite/


Une réponse à “Appel à l’action contre la vague de propagande antisémite, toujours plus présente

  1. Merci pour l’article, très bonne journée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.