Déclaration sur la répression du mouvement étudiant en Thaïlande

Protestations contre l’incompétence et les abus du gouvernement en Thaïlande pendant la pandémie de Covid-19.

Des milliers de partisans pro-démocratie, composés principalement d’étudiants, ont manifesté pacifiquement en Thaïlande les 1, 3, 7, 10 août 2021. Ils protestaient contre la mauvaise gestion, l’incompétence, le programme de vaccination inefficace et la corruption du gouvernement thaïlandais en ces temps de pandémie.

Les manifestants ont exigé que le gouvernement du Premier ministre Prayuth Chan-ocha démissionne, que le budget de la monarchie et de l’armée soit réduit pendant la pandémie et que l’achat de vaccins contre le coronavirus à ARNm soit priorisé et conclu rapidement.

La Thaïlande compte actuellement exclusivement sur deux vaccins, le chinois Sinovac et AstraZeneca. Ce dernier a été produit sous licence en Thaïlande par Siam Bioscience, une société détenue par le roi thaïlandais, mais en quantités bien moindres que prévu. La seule attribution du développement d’un vaccin, pour l’ensemble du pays, à cette société, sans expérience préalable dans ce domaine, était déconcertante, tout comme la décision initiale du gouvernement thaïlandais de ne pas rejoindre le programme Covax.

En réponse aux récentes manifestations pacifiques, au lieu de respecter la liberté d’expression des manifestants, la police royale thaïlandaise (RTP) a utilisé des gaz lacrymogènes, des canons à eau et des balles en caoutchouc pour les réprimer. Une centaine de manifestants ont été arrêtés et notamment 10 jeunes leaders de la contestation ont été immédiatement incarcérés avec révocation de leur caution.

L’Association condamne fermement la répression et demande au roi de Thaïlande, au gouvernement royal de Thaïlande et à la police royale thaïlandaise (RTP) de respecter la liberté de réunion du peuple thaïlandais ordinaire.

L’Association demande respectueusement à la communauté internationale de surveiller la gestion de la pandémie par le gouvernement thaïlandais afin de garantir que les citoyens thaïlandais, riches et pauvres, aient un accès égal aux soins de santé et aux programmes de vaccination. Aussi pour s’assurer que le gouvernement au pouvoir n’utilise pas la pandémie comme un parapluie pour abuser de la liberté d’expression et des droits humains fondamentaux du peuple thaïlandais.

Association des Démocrates Thaïlandais Sans Frontières

Jaran Ditapichai

Président de l’Association, le 11 août 2020

http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article59169

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.