Le corps « handicapé » n’est envisagé que comme un objet de soin

AX_240_COVER_HD

« Mille autres expressions, inventives, attendues, douloureuses, nécessaires, critiquées, font exister les réalités vécues par les femmes et les groupes marginalisés », Dans son éditorial, Les mots justes… Ne sont pas juste des mots, Sabine Panet aborde ces « mots justes », le féminicide, le harcèlement de rue, la mecsplication (en complément possible, Rebecca Solnit : Ces hommes qui m’expliquent la vie, ce-quon-ne-dit-pas-quand-on-ne-parle-pas-de-genre/), la racisation, la misogynoir, les mots contribuant au « mensonge universel », les récits médiatiques, les femmes au cœur des histoires, la dénonciation des inégalités, le journalisme et le féminisme…

Dossier : Femmes en situation de handicap. Voir enfin les invisibles

Des invisibles parmi les invisibles, une politique institutionnelle considérée comme une « politique de l’abandon »…

Je souligne l’article d’Aline Rolis, la grande dépendance, un « besoin d’aide technique et humaine dans toute action quotidienne », la vulnérabilité à comprendre comme « l’effet de sociétés qui n’incluent pas l’ensemble de leurs membres », les stéréotypes des « valides » sur la sexualité des personnes en situation de handicap, les stérilisations ou les contraceptions forcées, les liens entre dépendance et violences, la décrédibilisation de la parole, la communication altérée, « Privées de leurs droits fondamentaux, entravées par des représentations discriminantes et contradictoires, on voit comment se dessine, pour les femmes en situation de handicap, un continuum de violences validistes et patriarcales », les valeurs normatives, la capacité à être en relation, la vie en communauté subie, le corps « handicapé » réduit à un objet de soin, les « accompagnements sexuels » et les visions masculinistes de la sexualité masculine…

« la nécessité absolue de bouleverser les normes, de réenvisager les rapports sociaux liés à la vulnérabilité et de repenser, de façon étonnante et solidaire, le vivre-ensemble »

En complément possible :

Manifeste pour une vie affective et sexuelle digne pour les personnes en situation de handicap

https://entreleslignesentrelesmots.blog/2020/11/19/manifeste-pour-une-vie-affective-et-sexuelle-digne-pour-les-personnes-en-situation-de-handicap/

Philippa Willitts : Personne n’a fondamentalement « droit » à des rapports sexuels, même pas les personnes handicapées

https://entreleslignesentrelesmots.blog/2017/05/21/personne-na-fondamentalement-droit-a-des-rapports-sexuels-meme-pas-les-personnes-handicapees/

Manifeste du Collectif Lutte et Handicaps pour l’Égalité et l’Émancipation (CLHEE)

https://entreleslignesentrelesmots.blog/2017/03/23/manifeste-du-collectif-lutte-et-handicaps-pour-legalite-et-lemancipation-clhee/

Elena Chamoro, Mathilde Fuchs, Lény Marques, Elisa Rojas : Contre l’Assistance sexuelle pour les personnes handicapées : Nous ne sommes pas des « indésirables »

https://entreleslignesentrelesmots.blog/2015/04/23/contre-lassistance-sexuelle-pour-les-personnes-handicapees-nous-ne-sommes-pas-des-indesirables/

Maudy Piot : L’aidant sexuel selon une femme handicapée

https://entreleslignesentrelesmots.blog/2016/01/20/laidant-sexuel-selon-une-femme-handicapee/

Jess Martin : « L’idée qu’il est acceptable pour les hommes handicapés d’acheter des rapports sexuels est ancrée dans la misogynie et le validisme »

https://entreleslignesentrelesmots.blog/2015/10/12/lidee-quil-est-acceptable-pour-les-hommes-handicapes-dacheter-des-rapports-sexuels-est-ancree-dans-la-misogynie-et-le-validisme/

Les Mondes du Travail : Dossier travail et handicap : Je t’aime moi non plus ?

https://entreleslignesentrelesmots.blog/2017/06/14/lorganisation-sociale-de-deficiences-en-handicap/

Rebekah Taussig propose, d’intégrer le handicap aux réflexions féministes. Elle discute, entre autres, du silence sur la sexualité des femmes handicapées, du sentiment de vulnérabilité, du corps des femmes, de maternité et des angoisses liées à l’exercice de la parentalité en public…

Parmi les autres textes publiés, je signale notamment :

  • Sages-femmes méprisées.

  • « Aider des femmes et leur éviter la mort doit être reconnu comme une action humanitaire, de solidarité et non poursuivi comme un délit ». Deux militantes pour le droit à l’IVG poursuivies par la justice belge…

  • L’aide à la jeunesse, aveugle aux violences vécues par les mères ? Le non-paiement des pensions alimentaires, les violences exercées par les hommes dans le cadre conjugal, la précarité économique des femmes, les femmes considérées comme hystériques ou manipulatrices, le maintien du lien avec le père privilégié au détriment de la protection de la victime, les injustices judiciaires…

  • Féminisme paysan, un programme hebdomadaire au Paraguay…

  • Une écologiste en Allemagne.

  • Les comportements genrées, les femmes assignées à la protection des « valeurs » et des enfants et jugées « surprotectrices », le congé paternité toujours pas équivalent au congé maternité, les clichés et leurs conséquences, l’irresponsabilité des pères construite institutionnellement, « Les pères qui ne subviennent pas aux besoins primaires de leurs enfants en ne payant pas de pension alimentaire ne sont pas considérés comme maltraitants », les protections des seules femmes comme protection des valeurs traditionnelles…

  • L’asbl Touche Pas A Ma Pote et les violences machistes envers les femmes, la violence sur internet…

  • Les évolutions au sein de la Vie Féminine et le soutien à la dépénalisation de l’avortement…

  • et toujours de riches rubriques : actualités révoltante, culture et informations internationales

Un journal de nos amies belges à faire connaître.

Axelle 240, Juin 2021, http://www.axellemag.be

Autres numéros : /revue/axelle/

Didier Epsztajn

Une réponse à “Le corps « handicapé » n’est envisagé que comme un objet de soin

  1. Catherine ALBERTINI

    J’ai moi-même écrit un article « La pitié dangereuse » pour Choisir qui doit se trouver sur le site sisyphe.org
    https://sisyphe.org/spip.php?article3873

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.