Nous exigeons l’expulsion des envahisseurs de notre territoire

Communiqué urgent du Peuple Munduruku

Tout le peuple Munduruku est indigné par l’annulation de l’opération de la Police Fédérale dans notre région. L’opération ne peut pas se terminer maintenant, alors que les orpailleurs attaquent nos leaders. Nous ne comprenons pas comment l’opération peut quitter notre territoire en ce moment de tant de danger pour nous. Nous crions à l’aide !

Nous demandons que cette opération contre l’exploitation minière illégale soit maintenue et que les forces de sécurité reviennent pour expulser tous les orpailleurs qui se trouvent encore dans notre territoire et garantir la sécurité de notre peuple. Les mines illégales n’ont pas été fermées et nos villages et nos dirigeants continuent d’être attaqués et menacés. Le 26, le village Fazenda Tapajós a été envahi par ces criminels à coups de feu et les maisons ont été incendiées.

D’autres villages et dirigeants sont menacés. S’ils n’arrêtent pas ceux qui nous menacent, nous allons mourir et ce sera la faute du gouvernement fédéral et de tous ceux qui ont encouragé cette violence. Nous mourons empoisonnés par le mercure et risquons d’être assassinés par les orpailleurs.

Les orpailleurs ont protesté et ont attaqué les forces de sécurité nationales. Après cela, l’opération a été interrompue et tout le monde a quitté notre région. L’opération qui était censée mettre fin à l’exploitation minière illégale a fini par se plier aux exigences des orpailleurs et a été interrompue. Pendant ce temps, nous, les dirigeants qui protègent notre territoire, vivons dans la peur constante que le pire se produise. Nous n’avons plus la paix pour nos familles dans nos propres terres et maisons.

Avec la suspension de l’opération et le départ des forces de sécurité qui avaient promis de nous protéger, nous sommes maintenant livrés à nous-mêmes au milieu du conflit. Les Pariwat (les Blancs) continuent à nous monter les uns contre les autres, sans se soucier de respecter notre territoire, notre culture, nos vies et l’avenir de nos enfants. Le gouvernement fait une fois de plus un geste prémédité pour nous tuer sur notre propre terre. Une mascarade annoncée pour protéger les criminels, qui n’a pas fermé les mines illégales dans le territoire autochtone Munduruku et n’a pas non plus réussi à contenir et à empêcher l’attaque contre nos dirigeants. Une farce qui s’est confirmée lorsque l’opération a été interrompue en raison de la pression des criminels, légitimant par cela toutes ces pratiques illégales et renforçant le pouvoir des envahisseurs. Nous ne voulons plus de ce type de fonctionnement inefficace qui nous laisse encore plus sans protection. Nous voulons une présence durable et réelle de l’État, qu’il respecte son devoir constitutionnel de protéger les territoires autochtones, et qu’il se plie aux décisions de la justice et aux recommandations du MPF visant à éliminer l’exploitation minière illégale de nos terres et à protéger la vie de notre peuple.

Voir en ligne : Exigimos que sejam expulsos os invasores de nosso território

https://observatoiredemocratiebresil.org/Nous-exigeons-l-expulsion-des-envahisseurs-de-notre-territoire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.