ABCDaire nécessairement partiel (9)

Essayer de faire partager des émotions ressenties lors des (ré)écoutes. En ABCDaire nécessairement partiel et incomplet.

Déambulations dans quelques œuvres et interprétations, en profane…

Une invitation à écouter et partager ces versions ou d’autres que vous ne manquerez pas de signaler…

Lire aussi ABCDaire : abcdaire-necessaire-partiel/, abcdaire-necessairement-partiel-2/, abcdaire-necessairement-partiel-3/, abcdaire-necessairement-partiel-4/, abcdaire-necessairement-partiel-5/, abcdaire-necessairement-partiel-6/, abcdaire-necessairement-partiel-7/, abcdaire-necessairement-partiel-8/

C comme Cadenza

Trois transcriptions de concerto pour violoncelle de Luigi Boccherini. Des transcriptions écrites et interprétées par Sonia Wieder-Atherton (violoncelle) et Françoise Rivalland (cymbalium), accompagnées de Amaryllis Billet (violon).

« Alors l’idée des rêves m’est venue. Des rêves qui feraient basculer, sans qu’on s’en aperçoive, vers la musique répétitive, vers une procession en Espagne, vers une cadence de Jazz, vers un opéra, ou encore l’univers suspendu de Kurtag. Des rêves nés des pages de Boccherini, des rêves qui auraient leur propre logique, leur propre temps. Et qu’on aurait peur d’oublier au réveil, le matin, une fois Boccherini retrouvé. Petit à petit, je me suis mise à confondre les nuits et les jours, et Boccherini et les rêves se sont rassemblés dans une lumière bien particulière, celle de la bascule imperceptible du jour vers la nuit, pour devenir « Cadenza ». » https://www.soniawiederatherton.com/fr/

Des compositions intégrants des « importation » ou cadenza : Eric Dolphy : « God Bless Thechild » ; « Sur les traces de Miles Davis » de la violoncelliste ; des cadenzas de Michael Riesman, Sonia Wieder-Atherton, Sonia Wieder-Atherton & Françoise Rivalland ; Igor Stravinski : « Suite italienne » ; György Kurtag : « Un brin de bruyère à Witold » ; George Friderich Handel : un extrait de Alcina transcrit par la violoncelliste.

Pour le dernier concerto, les musiciennes sont rejointes par Robin Billet (basson) et Rémi Magnan (contrebasse)

Un hymne à la liberté « dans une lumière particulière, celle de la bascule imperceptible du jour vers la nuit »…

Cd Sonia Wieder-Atherton : Cadenza, enregistré en février 2020, Alpha


L comme Lemaître

De l’espace trouver la fin et le milieu

Une pièce pour deux violoncelles (transcription d’une pièce pour deux alto nommée Orange and Yellow : Homage to Morton Fedman), une pour clarinette et violoncelle, deux compositions pour violoncelle et un hommage à Henri Dutilleux (violoncelle et piano).

Dan Barret (violoncelle) est accompagné par Stanislav Orlovsky (violoncelle), Michiyo Suzuki (clarinette), Joe Distler (piano).

Un très beau disque autour du violoncelle. Un compositeur que je découvre ici…

Cd Dan Barrett plays Dominique Lemaître, Solos et Duos for/with cello, enregistré en mars 2017 et Mars 2018, New Focus Recording 2020


M comme Modernisme

Si la Symphonie n°1 de Dimitri Chostakovitch bénéficie de quelques très bons enregistrements, ce n’est pas le cas des deux autres compositions présentées ici.

Bastien Stil et l’Orchestre Symphonique National d’Ukraine exécute la Ballade op 24 de Boris Liatochinski dans l’orchestration de Dimitri Tchesnokov et en création mondiale le Concerto pour violon et orchestre op 87 de Dimitri Tchesnokov, interprété par Sarah Nemtanu (violon).

Deux compositions comme illustration d’une certaine « modernité » des années 1920 auquel répond un concerto contemporain.

Un répertoire à ne pas négliger…

Cd Modernisme, enregistré en décembre 2016, Klarthe


M comme Mozart

Les disques d’extraits ne sauraient remplacer les écoutes et les visions des opéras. Des personnages trop souvent catégorisés pour certaines voix, Véronique Gens (soprano) comme d’autres (soprano ou mezzo-soprano) nous prouve que des barrières bien artificielles ont été érigées…

Outre deux arias de concert, la soprano nous fait pénétrer dans Don Giovanni, Le nozze di Figaro, la Clemenza de Tito, Cosi fan tutte… Elle est accompagnée par l’Orchestra of The Age of Enlightenment dirigé par Ivor Bolton.

Une voix et des incarnations superbes…

Cd Véronique Gens : Mozart, Opera & Concert Arias, enregistré en mars 1998, Virgin Classics


O comme Ohana

Le composteur se saisit d’une forme pour la fondre à son univers. Le Quatuor Psophos est composé d’Ayako Tanaka (violon), Bleuenn Le Maître (violon), Cécile Grassi (alto) et Ingrid Schœnlaub (violoncelle). Une géographie musicale à découvrir…

Cd Maurice Ohana : Intégrale des quatuors à cordes, enregistré en juillet 2004, Ar Ré-sé


R comme Robin

Vulcano pour ensemble de 29 musicien·es. Des forces enfouies et bouillonnantes transmutées en poème symphonique, l’art musical sous l’ombre de vulcain.

Les pièces suivantes sont composées pour clarinette contrebasse métal et ensemble de musicien·nes.

Je souligne l’utilisation des clarinettes, la combinaison de l’ensemble et des solistes, comme un regard du coté de l’improvisation…

Alain Billard est à la clarinette contrebasse métal, l’Ensemble Intercontemporain est dirigé par Susana Mälkki.

Il y a dans ses œuvres une grande virtuosité qui séduit et emporte l’auditeur et l’auditrice…

Cd Yan Robin : Vulcano, Art of Metal I III, enregistré en décembre 2008, mars 2009 et décembre 2010, Kairos 2012


S comme Schubert

Souvent enregistré par des barytons, ce cycle fut écrit pour ténor.

Et Jonas Kaufmann (ténor) et son accompagnateur (au piano) Helmut Deutsch sont de délicats interprètes de cette oeuvre. Le monde du lied dans toute ses ambiguïtés…

Place aux différentes voix pour des interprétations émouvantes de cette belle meunière

Cd Schubert : La belle meunière, enregistré en juillet 2009, Decca


S comme Sibelius

Si le concerto pour violon et orchestre de Jean Sibelius est connu, ce n’est pas le cas des pièces ici proposées. Six humoresques pour violon et orchestre, deux pièces pour violon et orchestre, deux sérénades pour violon et orchestre, une suite pour violon et orchestre, six pièces pour violon et piano. Il semblerait que la musicalité et les atmosphères chambristes soient moins apprécié que la virtuosité ! Cela est bien regrettable, car beaucoup d’œuvres sont écartées des lieux d’interprétation.

Nicolas Dautricourt est au violon. Il est accompagné dans les œuvres pour orchestre par l’Orchestra Vigo 430 dirigé par Alejandro Garrido Porras, et par Juho Pohjonen au piano pour les pièces en duo.

Un bien beau disque et, pour moi, des découvertes…

Cd Sibelius : Humoresques. Sérénades pour violon et orchestre, enregistré en mars 2014 et janvier 2015, La dolce volta


W comme Weinberg

Les musiques pour alto solo ne sont pas nombreuses. Ce double disque est donc bienvenu. Il comporte les quatre sonates pour alto solo du compositeur interprétées par Julia Rebekka Adler. Le monde particulier de ce musicien décliné pour un instrument seul.

L’album comporte aussi une sonate pour alto solo de Fyodor Druzhinin et la version pour alto et piano de la sonate pour clarinette et piano de Mieczyslam Weinberg. L’altiste et ici accompagnée de Jascha Nemtsov (piano)

Un disque de musique de chambre intense. Des territoires musicaux à découvrir…

Double cd Mieczyslam Weinberg : Sonates pour alto solo, enregistré en octobre et novembre 2008, mai 2009, Neos

Didier Epsztajn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.