ABCDaire nécessairement partiel (7)

Essayer de faire partager des émotions ressenties lors des (ré)écoutes. En ABCDaire nécessairement partiel et incomplet.

Déambulations dans quelques œuvres et interprétations, en profane…

Une invitation à écouter et partager ces versions ou d’autres que vous ne manquerez pas de signaler…

Lire aussi ABCDaire : abcdaire-necessaire-partiel/, abcdaire-necessairement-partiel-2/, abcdaire-necessairement-partiel-3/, abcdaire-necessairement-partiel-4/, abcdaire-necessairement-partiel-5/, abcdaire-necessairement-partiel-6/

H comme Henze

La musique pour quatuor à cordes ne s’est ni arrêtée avec Ludwig van Beethoven, ni avec l’Ecole de Vienne ni avec Dmitri Shostakovich. La seconde partie du XXème siècle a été féconde, même si les œuvres ne bénéficient pas de nombreux enregistrements.

Le quatuor Arditti nous propose ici de sortir des chemins les plus fréquentés et de découvrir les quatuors de Hans Werner Henze. A noter que le quatrième est dédié à Victor Jara et le cinquième à Benjamin Britten.

Il me semble important d’écouter aussi ceux et celles qui sont nos contemporain·es…

Double cd Hans Werner Henze : Quatuor à cordes 1 à 5, enregistré en novembre 1984, Wergo 1986


H comme Hindemith

D’après un poème de Walt Whitman, l’oeuvre porte un double titre, en anglais et en allemand : « When Lilacs Last in the Door-Yard Bloom’d » et « Als Flieder jüngst mir im Garten blüht ».

Le compositeur réfugié aux Usa durant la période nazie voulait semble-t-il témoigner de cet accueil mais aussi des atrocités des camps d’extermination.

Il intègre, sans en faire une citation, une mélodie juive à ce Requiem monumental par son orchestration. Comment mettre en musique un événement et sa difficile appréhension, comment transmettre l’horreur à peine dicible, comment faire mémoire personnelle et collective ?

Un Requiem « For those we love » – « Denen, die wir lieben ».

Les solistes sont Brigitte Fassbaender (mezzo-soprano) et Dietrich Fischer-Dieskau.

Le Choeur de l’Opéra d’Etat de Vienne et l’Orchestre symphonique de Vienne sont dirigés par Wolfgang Sawallisch.

Cd Hindemith : Requiem, enregistré en novembre 1983, Orfeo 1987


I comme Italie

Des mélodies de Vincenzo Bellini, Gaetano Donizetti et Giacomo Rossini.

Un voyage musical et méditerranéen, des étapes choisies dans un vaste répertoire, le charme de la voix et de son accompagnement au piano. Je souligne la chaleur communicative des couleurs déployées par Cecilia Bartoli (mezzo-soprano) et de son pianiste James Levine.

Comme une délicieuse et animée promenade à l’ombre de grands arbres sous le ciel bleu et le soleil ardant…

Cd Cecilia Bartoli : An italian Songbook, enregistré en aout 1996, Decca 1997


M comme Madrawski

Des œuvres contemporaines pour accordéon.

Jerzy Mądrawski (accordéon), Małgorzata Skorupa (violon), Mariusz Barszcz (clarinette basse), Maciej Frąckiewicz (accordéon), Rafał Luc (accordéon), Maciej Grzybowski (guitare), Agnieszka Tomaszewska(violoncelle).

L’Europe ne se résume pas à son versant ouest. La mémoire musicale du continent est riche de constructions et d’instrumentalisations variées. Autour de l’accordéon, le compositeur Jerzy Mądrawski nous propose des musiques « de chambre » contemporaines. Une oreille tendue du coté polonais…

Cd Jerzy Mądrawski : Interferences, enregistré en février 2011, DUX


M comme Malibran

Cecila Bartoli rend un bel hommage à une chanteuse Maria Malibran « diva » au début du XIXème siècle. Le temps du belcanto et une mezzo-soprano. Des airs / des opéras trop souvent aujourd’hui limités aux chanteuses soprano.

Un voyage musical à Londres (1825-1836), New-York (1825-1827), Paris (1827-1832), Bruxelles (1829-1836), Napoli (1832-1835), Milano (1834-1836).

L’art de chant et de la dramaturgie…

L’orchestra La Scindilla est dirigé par Adam Fischer

Cd Cecilia Bartoli : Maria, enregistré en septembre et octobre 2006, Decca 2007


W comme Weinberg

Il y a dans la Sinfonietta n°1 le parfum d’un monde disparu et espéré. Mieczyslaw Weinberg a su intégrer dans son vocabulaire musical, des musiques des populations juives de l’est de l’Europe. L’oeuvre est plus que séduisante tant par le choix des instruments solistes que par son architecture d’ensemble.

Cette œuvre est complétée de la Cinquième symphonie du compositeur. Le National Polish Radio Symphony Orchestra, Katowice est dirigé par Gabriel Chmura.

Cd Mieczyslaw Weinberg : Symphonie n°5 – Sinfonietta n°1, enregistré en mars 2003, Chandos

Didier Epsztajn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.