Déclaration de la CES en réponse au retrait de la Turquie de la Convention d’Istanbul

*************

Réaction au retrait de la Turquie de la Convention d’Istanbul

Le Collectif féministe pour le Forum Génération Egalité (Pékin+25) réunissant 50 associations – dont REFH – et Organisations Internationales Non-Gouvernementales (OING) du mouvement des femmes en France et en Europe, animé par la Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes et l’Association des Femmes de l’Europe Méridionale, OING dotée de statut participatif auprès du Conseil de l’Europe dénonce dans un communiqué conjoint, la régression inadmissible des droits humains des femmes en Europe en conséquence de la décision annoncée par la Turquie, le 19 mars dernier, de quitter la Convention d’Istanbul, traité du Conseil de l’Europe à vocation universelle qui est le plus protecteur en matière de prévention et de lutte contre la violence à l’égard des femmes des femmes et la violence domestique.

Voir le Communiqué

***********

***********

Solidarité avec les femmes turques.
Non au pouvoir d’Erdogan et à son influence en Europe !

En Turquie, des centaines de femmes sont sorties dans les rues pour protester contre le retrait de la Turquie de la convention européenne – Convention d’Istanbul – qui a comme objectif la protection des femmes contre les agressions, les harcèlement, les viols, les violences machistes et patriarcales qu’elles subissent.

Cette décision prise par décret montre dans quel système politique Erdogan a plongé la Turquie, un gouvernement autoritaire qui utilise la religion afin de mieux assujettir les populations, et particulièrement les femmes.

Il s’appuie sur des groupes islamistes anciens, membre de l’EI, pour détruire les vestiges de la culture et de l’histoire kurde. Il méprise les femmes, particulièrement s’il ne peut les dominer. L’affront fait à Ursula Van der Leyen, présidente de la Commission européenne, est très explicite quant à son mépris de la liberté des femmes européennes et à sa manière d’humilier les femmes qui vivent en Turquie.

Cette attitude est d’autant plus grave qu’elle émane d’un état, la Turquie, pays fondateur depuis 1949 du Conseil de l’Europe, et qu’elle est un signal de connivence profondément conservateur, misogyne et rétrograde envers certains pays de l’Union européenne peu favorable à l’émancipation des femmes – la Pologne – et à l’expression des libertés fondamentale – la Hongrie.

Nous sommes solidaires des femmes de Turquie. Elles ont organisé une grande manifestation à Istanbul et dans d’autres villes telles que Bursa, Esquisehir, Gaziantep et Sakarya.

Annuler l’adhésion à cette Convention est d’autant plus que les violences faites aux femmes sont en croissance. La semaine dernière, quatre femmes ont été assassinées en Turquie. Une d’elle avait 17 ans et était enceinte. Dans la ville d’Esmirna cette jeune fille a été poignardée 16 fois par son compagnon.

D’autres manifestations ont également eu lieu en mémoire des 300 femmes assassinées l’année dernière en Turquie par leur conjoint ou ex-conjoint.

Plus que jamais nous réaffirmons, nous féministes de la Marche Mondiale des Femmes, la nécessaire solidarité envers toutes les femmes de Turquie en lutte pour leur liberté et leur dignité. 

Nous résistons pour vitre, nous luttons pour exister, nous marchons pour changer le monde !

https://marchemondialedesfemmesfrance.org/
2021/04/09/solidarite-avec-les-femmes-turques
-non-au-pouvoir-derdogan-
et-a-son-influence-en-europe/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.