Sur le silence imposé aux femmes sorties comme moi de la prostitution

J’écris en tant qu’abolitionniste et en tant que femme ayant quitté la prostitution il y a près de 20 ans. 

De nombreux obstacles ont été dressés sur mon chemin et sur celui de mes soeurs et frères qui ont quitté la prostitution. Le principal de ces obstacles est le silence constamment imposé à nos multiples voix. 

L’imposition du silence est un acte politique, ce n’est pas le fruit du hasard ou d’un manque de compréhension. 

Ce bâillonnement vient principalement du lobby de la prostitution (qualifié de « travail du sexe ») et des promoteurs du commerce du sexe. 

Mais malheureusement, il est aussi utilisé comme tactique par la gauche, par certaines féministes, par de grands groupes abolitionnistes. 

Nous devons prendre conscience de ce bâillonnement, ne pas fermer constamment les yeux à son sujet ou décider qu’il n’est pas fait délibérément. 

Il est facile de voir le lobby du travail du sexe et les promoteurs du commerce du sexe. 

Nous savons qu’ils veulent ou doivent détruire la voix de quiconque s’exprime contre le commerce du sexe. 

Pour paraphraser une idée d’Andrea Dworkin 

Nous (femmes prostituées/sorties de l’industrie) n’étions pas censées être en vie ou survivre au commerce du sexe. Aucune femme ne devait en échapper. Nous devrions être mortes – par maladie, par meurtre ou par suicide. Ou si nous parvenions à survivre, nous devions être si mentalement ou physiquement détruites que nous ne puissions pas nous exprimer. 

En d’autres termes, en tant que marchandises sexuelles sous-humaines, nous sommes jetables. 

Le fait que nous avons survécu et appris à nous épanouir est notre revanche sur toute la haine et la violence que les prostitueurs et le commerce du sexe nous ont infligée. 

Le fait que certaines survivantes aient la force, la détermination et le courage de dire ces vérités et de les dénoncer irrite beaucoup le lobby du travail du sexe. 

Nos voix et nos actions vont détruire le commerce du sexe, tout comme les voix des justes détruisent l’apartheid et créent des mouvements de droits civiques. 

Le travail du sexe a besoin de nous réduire au silence, car nous sommes les témoins de ce qu’est réellement la prostitution. 

Nous témoignons de l’enfer, de la torture, des viols constants, de la perte d’un Moi, et d’un chagrin qui retient trop de sœurs et de frères prostitués dans le silence. 

Nous avons survécu par hasard, mais nous pouvons utiliser cela comme une force, un pouvoir et guider le combat pour dénoncer le commerce du sexe partout et à tout moment. 

Le lobby du commerce du sexe a raison de nous craindre. 

Nous voulons et pouvons montrer que derrière tout leur argent et toute leur propagande, ils sont impuissants lorsque nous opposons nos vérités au pouvoir. 

Mais ce qui est plus difficile à voir et à savoir, c’est que tant de personnes qui semblent être des alliées tentent et réussissent à faire taire les femmes et les hommes ayant échappé au milieu. 

Cela se fait de plusieurs façons. 

La méthode la plus fréquente est de nous limiter à une participation symbolique. 

Cela se fait en nous « permettant » de parler, mais uniquement aux conditions du groupe qui invite l’oratrice.

Habituellement, cela signifie présenter une histoire individuelle triste, sans autoriser la mention d’un contexte politique ou culturel. 

Dans ce rôle symbolique, la personne ayant échappé à la prostitution est maintenue en position de victime, utilisée comme un animal familier pour montrer à quel point le groupe qui l’invite a à coeur les intérêts des personnes prostituées. 

Souvent, cela implique de ne pas payer les femmes et les hommes sortis du milieu pour leur travail, de les utiliser pour promouvoir l’organisation sans le moindre intérêt pour leur bien-être mental ou physique. 

Je ne prendrai pas la parole à moins d’avoir le plein contrôle de mes mots.

Je ne parle ni n’écris pas à partir de mon histoire personnelle, car ce n’est qu’une infime partie des raisons pour lesquelles je suis devenue abolitionniste, et je sais que j’ai beaucoup de chance – et même un privilège – en regard de la grande majorité des personnes prostituées. 

Non, je parle pour façonner des liens, mes propos sont un outil politique, je parle en sachant que des fantômes guident ma voix. 

Le pouvoir des multiples voix de femmes et d’hommes qui ont échappé à la prostitution est que nous avons permis à un deuil profond, à notre peur et à une lente reconnexion à la vie de nous guider. 

Nous avons les connaissances et nous développons des moyens de montrer et d’expliquer notre traumatisme pour provoquer une révolution. 

Nous brisons les murs du silence qui nous est imposé. 

Nous le faisons pour témoigner des siècles d’enfermement ou l’on nous maintenues dans l’impossibilité de parler. 

Nous le faisons en portant les millions de voix perdues des personnes qui ont été détruites par le commerce du sexe. 

Nous sommes abolitionnistes, car l’on ne pourra jamais réformer le commerce du sexe – il doit être détruit des racines à la tête.

Rebecca Mott

https://rebeccamottexitedwomansexploration.wordpress.com

Traduction : TRADFEM

https://tradfem.wordpress.com/2021/01/31/sur-le-silence-impose-aux-femmes-sorties-comme-moi-de-la-prostitution/

De l’autrice :

Rebecca MOTT, en vacances !, rebecca-mott-en-vacances/

Entretien avec Rebecca Mott, femme sortie de la prostitution, entretien-avec-rebecca-mott-femme-sortie-de-la-prostitution/

À propos de celles qu’on accuse de « ne pas être à la hauteur », rebecca-mott-a-propos-de-celles-quon-accuse-de-ne-pas-etre-a-la-hauteur/

« Il n’y a rien de pire », il-ny-a-rien-de-pire/

Aujourd’hui, c’est la Journée internationale de non-prostitution, aujourdhui-cest-la-journee-internationale-de-non-prostitution/

Autres réflexions à propos des mensonges de l’English Collective of Prostitutes (ECP), autres-reflexions-a-propos-des-mensonges-de-lenglish-collective-of-prostitutes-ecp/

Les faux débats de l’English Collective of Prostitutesles-faux-debats-de-lenglish-collective-of-prostitutes/

Conséquencesrebecca-mott-consequences/

« Putophobe ! »rebecca-mott-putophobe/

Noël etc., noel-etc/

De nouveaux mythes dangereux entourant la prostitution, de-nouveaux-mythes-dangereux-entourant-la-prostitution/

Prostitution – Méthodes de l’esprit proxénète, prostitution-methodes-de-lesprit-proxenete/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.