La couleur de la peau, les corbeaux et les cavaliers blancs…

Halifax, Africville. La traite négrière, les « marrons », celles et ceux qui franchissent les frontières – dans la pluralité de sens du terme – le Canada, la fièvre du cabanon…

Le temps long d’une famille, ou plus exactement d’une branche familiale, de quelques individus. Des liens qui se distendent, s’effacent presque, la frontière de la peau, les lieux et les éloignements, les souvenirs triés et persistants, les fils tenus qui peuvent se renouer. La memoire effacée et reconstituée jusqu’à cette arrière grande mère Zeta…

Halifax, un territoire, des commerces, un cimetière. Les vies, les relations, les constructions intimes, « Noir si je veux », les possibles contraints, les amours et les deuils, la conjugaison parfois au pluriel de la parentalité …

Les années 1930, les années 1960, les années 1980, Kath Ella, Etienne, Warner…

Jeffrey Colvin, à travers les choix de ses personnages, nous parle aussi de l’obsession raciale, des corbeaux, de la « clause du cavalier blanc », du franchissement de la ligne, de la frontière de couleur, des fossés qui se creusent et qui se comblent…

Pour celles et ceux qui pensent encore que le noir est simplement une couleur de peau…

Jeffrey Colvin : Africville

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Serge Chauvin

Harper Collins, Paris 2020, 384 pages, 20 euros

Didier Epsztajn


Note de Nicolas Beniès :

Jeffrey Colvin, dans « Africville », raconte une saga familiale des années 1930 jusque la fin du 20e siècle…

https://entreleslignesentrelesmots.blog/2021/01/08/jeffrey-colvin-dans-africville-raconte-une-saga-familiale-des-annees-1930-jusque-la-fin-du-20e-siecle/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.