Hier pour aujourd’hui. Quelques enregistrements des années 70 (4)

La musique et les disques survivent heureusement aux effacements organisés par les maisons de disques et les surfaces dites spécialisées.

Par simplification, les années 70. Certain-e-s musiciens-ne-s débordaient des cadres entravant leur liberté. D’autres approfondissaient des veines encore fécondes, d’autres encore créaient des passerelles entre les temps et les formes.

Restent aujourd’hui des disques nécessaires. Au hasard de ré-écoutes récentes.

Voir aussi : hier-pour-aujourdhui-quelques-enregistrements-des-annees-70/, hier-pour-aujourdhui-quelques-enregistrements-des-annees-70-2/, hier-pour-aujourdhui-quelques-enregistrements-des-annees-70-3/

Certains musiciens semblent s’effacer au fil du temps. La déficience de notre mémoire est facilité par le faible nombre de rééditions des marchands de disques. Ne boudons donc pas notre plaisir. Ré-écoutons le guitariste Bill Connors. Il est ici accompagné de Jan Garbarek (saxophones), Gary Peacock (contrebasse) et Jack DeJohnette (batterie).

Une atmosphère bien planante…

Cd Bill Connors : Of Mist And Melting, enregistré en décembre 1977, ECM 1978, réédition 2019


Un des albums du saxophoniste soprano (et compositeur) qui m’a marqué lors de sa première audition. Steve Lacy est ici avec Roswell Rudd (trombone, carillon), Kent Carter (contrebasse), Beaver Harris (batterie). Un quartet où se mêlent la sonorité puissante du tromboniste, les méandres du soprano et les pulsions de la rythmique. Un disque que j’ai toujours grand plaisir à réécouter.

Cd Steve Lacy : Trickles, enregistré en mars 1976. Réédition dans un coffret de 10 cd sous le nom de Steve Lacy : quartet, quintet, sextet, octet, CAM 2014

Dans ce coffret, enregistré en mai 1979, un quintet formé de Steve Lacy (saxophone soprano), Steve Potts (saxophones alto et soprano), la toujours surprenant Irène Aebi (voix, violon, violoncelle), Ken Carter (contrebasse, violoncelle) et Oliver Johnson (batterie) : Troubles. Un titre judicieux pour ce mélange particulier de voix, d’instrument à cordes et des autres musiciens. J’ajoute que si je n’ai pas toujours apprécié les interventions vocales d’Irène Aebi, il n’en va plus de même aujourd’hui…Une voix et une musicienne qui manque.


De l’improvisation totale aux enregistrement en re-recording, du solo au petit ensemble, dans des configurations diverses, avec les fidèles comme avec les rencontres plus limitées dans le temps, ces trois disques donnent à écouter, Steve Lacy, un immense musicien et son instrument le saxophone soprano.

Suivant les morceaux vous écouterez aussi Steve Potts (saxophones soprano, alto, ténor), Michael Smith (piano, petit orgue), Irène Aebi (violoncelle, voix), Kent Carter (contrebasse, violoncelle), Kenneth Tyler (percussions, batterie, flute), Derek Bailey (guitare), Jean-Jacques Avenel (contrebasse, kora, cheng) Jack Treese (guitare), Boulou Ferré (guitare), Enrico Rava (trompette), Claudio Volonte (clarinette), Italo Toni (trombone), Carlo Colnaghi (batterie), Oliver Johnson (batterie), Takashi Tako (piano), Lawrence Butch Morris (bugle).

Steve Lacy est une pierre important dans les jardins du jazz. Certain·es de ses complices aussi. Ces albums sont toujours d’une actualité brulante…

Coffret de 3 cd Steve Lacy : Scratching The Seventies / Dreams, enregistré en juin 1969, septembre 1971, février 1974, mai 1975, 1977, Saravah


Deux ensembles. Le premier composé de Don Cherry (trompette de poche, flute, piano, voix), Han Bennink (batterie, parcussions, accordéon), Moki Cherry (tamboura). L’autre composé de Don Cherry (trompette de poche, flute, piano, voix), Johnny Dyani (contrebasse) et Okay Temyz (batterie)

Aux pays des rythmes, du soleil, des divagations musicales. Deux concerts en bonheur, le temps des rêves en révoltes…

Double cd Don Cherry : Orient & Blue Lake, enregistré en avril et août 1971, BYG réédition Charly 2003


Seul sur cinq morceaux ou avec ses comparses, le pianiste Mal Waldron nous plonge ici dans la mémoire du blues. Je souligne particulièrement la rythmique lancinante dégagée par la contrebasse de Cameron Brown. La complicité avec le saxophoniste soprano Steve Lacy est ancienne et elle perdurera. Les autres musiciens font plus qu’accompagner, Terumasa Hino (cornet), Hermann Breuer (trombone), Makaya Ntshoko (batterie)…

Pour l’amateur et l’amatrice, je signale la plage où d’un trio se dégage un solo de contrebasse puis de la batterie…

Cd Mal Waldron : Moods, enregistré en mai 1978, Enja réédition 2006


Une trace de effervescence musicale des années 1970.

Sonny Sharrock (guitares, sifflets, voix), Linda Sharrock (voix), Bob Guerin (contrebasse), Jacques Thollot (batterie)

Il y a chez cet ancien éditeur de nombreux disques qui mériteraient une réédition. Cela contribuerait à la reconstitution de notre mémoire. Des fenêtres s’ouvraient. Ne laissons pas les industriels nous priver de la lumière du soleil…

Cd Sonny Sharrock : Monkey-Pockie-Boo, enregistré en juin 1970, BYG Records, réédition Sunspots 2002

Didier Epsztajn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.