Constitution du Collectif national « Pour un véritable service public de l’énergie ! »

Convergence Services Publics – Droit à l’énergie SOS FUTUR – INDECOSA-CGT – Fédération Nationale Mines Energie (FNME) CGT – Fédération des syndicats SUD Energie – Union des familles laïques (UFAL) – ATTAC – CAP A GAUCHE 19 – Parti communiste français (PCF) – Ensemble ! – Réseau Education Populaire – SUD PTT – Ma Zone Contrôlée – Résistance Sociale – Générations – Gauche démocratique & sociale (GDS) – République & Socialisme – Emancipation collective – CV70-Comité de Vigilance pour le Maintien des Services publics de proximité en Haute-Saône – SNUP Habitat – Comité National CGT des Travailleurs Privés d’Emploi et Précaires – Collectif de Défense et Développement des Services Publics en Combrailles – Convergence Nationale Rail – La France insoumise – PEPS (Pour une écologie populaire et sociale) – Coordination des Gilets Jaunes de l’Isère – Stop précarité – Les Économistes Atterrés – Union des syndicats CGT du groupe Caisse des dépôts – Syndicat CGT de l’établissement public Caisse des dépôts et consignations – Confédération Nationale du Logement (CNL) – Syndicat CGT Banque de France – Collectif Ne nous laissons pas tondre – Les Gilets Jaunes du 05 – CGT Fonction Publique – Syndicat National des Certifiés et Agrégés (SNAC) e.i.L Convergence – Fédération des syndicats e.i.L Convergence – Fondation Copernic – DAL (Droit au Logement) – Collectif « Faisons barrage » – Collectif « Changer de cap » – Fédération CGT Banques et Assurances (FSPBA-CGT) – AITEC – FSU – MNLE Réseau Homme & Nature – Union syndicale Solidaires – Parti socialiste – Gauche républicaine et socialiste (GRS) – Mouvement Républicain et Citoyen (MRC) – Energie 2060 –  CGT Enseignement Privé de Paris – RPS FIERS – Syndicat CGT Cheminots du QNEMP (Quart Nord Est Midi-Pyrénées) – Confédération Générale du Travail de la Réunion (CGTR) – Parti Radical de Gauche (PRG) – Association des familles victimes du saturnisme (AFVS) – Génération Ecologie – ENSEMBLE & SOLIDAIRES-UNRPA – GLOBAL LABOUR INSTITUTE PARIS (GLI PARIS) – REACT

Les organisations signataires de ce communiqué s’opposent au projet destructeur « Hercule » de scission du groupe EDF en 3 entités.

Le projet « Hercule », inspiré par des banques d’affaires, ne s’inscrit absolument pas dans une logique d’intérêt général mais dans une logique strictement financière. Logique initiée avec la déréglementation imposée par l’Union européenne et conduite par les gouvernements successifs : la facture des usagers a flambé, les investissements nécessaires sur l’outil productif ne sont plus assurés, la péréquation tarifaire est menacée alors que c’est un élément essentiel à notre démocratie. Nous exigeons que soit effectué le bilan financier, humain, écologique des directives de déréglementation du secteur de l’énergie.

A l’unisson de l’ensemble des fédérations du secteur de l’énergie et des personnels du groupe EDF, ainsi que de plusieurs confédérations, nous demandons au Président de la République de renoncer au projet « Hercule ».

Puisque l’avenir énergétique du pays est intimement lié à celui d’EDF, il nous paraît indispensable que son avenir et sa mobilisation au service des enjeux énergétiques et climatiques du pays fassent l’objet d’un véritable débat social et démocratique avec l’ensemble des citoyens : que l’on soit usager, salarié du secteur ou élu, l’énergie est notre bien commun !

Toutes et tous doivent se mobiliser avec l’ensemble des organisations associatives, syndicales et politiques (aux niveaux national et local) pour la défense et le développement du service public et la promotion de ses valeurs.

Toutes et tous ont vocation à converger pour se mobiliser dans le cadre collectif créé ce jour : le Collectif national « Pour un véritable service public de l’énergie ! ».

Ce collectif a vocation à sensibiliser et mobiliser les usagers, les élus et les salariés du secteur en vue d’établir de fortes convergences.

La nécessaire transition énergétique et l’accès à tous de l’énergie, imposent de structurer les services d’efficacité et de performances énergétiques permettant de gérer collectivement nos ressources dans le seul souci de l’intérêt général et de la réponse aux besoins de nos concitoyens.

Le débat public, que nous demandons a vocation à dépasser le seul cadre du groupe EDF et à intégrer l’ensemble des filières du secteur de l’énergie, au-delà de la seule électricité, en vue de jeter les bases d’un véritable grand service public de l’énergie.

Un service public de l’énergie répondant, notamment :

  • aux besoins de l’ensemble des usagers, en premier lieu les plus précaires, et des territoires, y compris les plus fragilisés ; le droit à l’énergie, droit fondamental et essentiel, doit devenir pleinement effectif pour toutes et tous, partout ; l’égalité de traitement des usagers, la péréquation tarifaire et la tarification réglementée doivent être pérennisées.

  • aux défis de la précarité énergétique qui touche près de 5,5 millions de ménages (3 500 000 ménages déclarent souffrir du froid dans leur logement),

  • aux besoins d’investissements considérables de l’indispensable transition énergétique et écologique,

  • à la nécessité d’un développement durable : assurer notre indépendance énergétique, consolider et développer un modèle énergétique pilotable et respectueux de l’environnement, diversifier nos sources d’énergie en investissant dans la recherche et le déploiement d’énergies renouvelables, répondre aux enjeux du réchauffement climatique,

  • aux attentes légitimes des personnels du secteur de l’énergie en matière de conditions de travail et d’exigence de qualité du service rendu aux usagers.

Pour atteindre ces objectifs, il faut renoncer aux politiques strictement financières de libéralisation et de privatisation mais, au contraire, faire le choix d’une maitrise publique complète du secteur de l’énergie.

Paris, le 26 janvier 2021

Contacts presse :

Valérie Gonçalvès : 06 64 67 77 15

Michel Jallamion : 07 81 58 32 16

Christian Khalifa : 06 48 71 42 98

***********

Non au projet Hercule, oui à un service public de l’énergie

Le gouvernement français et la Commission européenne semblent prêts à se mettre d’accord, au prix de quelques aménagements à la marge, pour le projet Hercule. Le Parlement sera ensuite saisi, pour une loi votée en octobre.

L’opposition à ce projet est forte, y compris parmi de nombreux parlementaires. Les syndicats sont unis, et une nouvelle journée d’action a lieu ce 8 avril. Nous invitons les usagers à s’engager eux aussi dans l’action contre ce projet, qui sera désastreux s’il est appliqué.

Le projet Hercule s’inscrit dans une logique financière, déjà à l’œuvre depuis vingt-cinq ans : la facture des usagers a explosé, les investissements nécessaires sur le système électrique ne sont plus assurés, et la péréquation tarifaire est menacée, alors que c’est un élément essentiel à notre démocratie. Mais il va aller plus loin !

EDF va être coupée en trois morceaux. EDF bleu restera public, pour le secteur nucléaire et le transport… EDF vert sera privatisé, pour les énergies renouvelables, la distribution, les systèmes insulaires et la commercialisation. EDF azur, filiale publique, pour les barrages hydroélectriques, ne réglera pas le risque d’une privatisation future.

Les conséquences pour les usagers vont être catastrophiques, car le projet Hercule, c’est aussi la suppression de la péréquation tarifaire, c’est-à-dire de l’égalité d’accès aux mêmes tarifs sur tout le territoire et la possible remise en cause des tarifs réglementés de vente. Les tarifs de l’électricité vont encore augmenter, et la précarité énergétique, qui touche déjà 5,5 millions de ménages, va exploser.

Le projet Hercule, c’est aussi l’aggravation du changement climatique, car la logique financière et des profits est contraire à la préservation des biens communs de l’humanité. Les usagers ont donc tout intérêt à la mise en échec de ce projet et à participer à la construction d’un grand service public national de l’énergie.

La précarité énergétique doit disparaître dans notre pays. Engager une diminution de la TVA à 5,5% représenterait une baisse pour l’usager d’environ 100 euros/an. Plusieurs propositions sont en débat : une tarification progressive avec gratuité des usages vitaux, l’interdiction pure et simple des coupures et des baisses de puissance pour impayés. Le débat doit être organisé.

La lutte contre l’exclusion et la lutte contre le réchauffement climatique doivent être des priorités de la nation, portées par le service public de l’énergie, en ayant un regard pointu sur l’impact carbone dans sa globalité, en abordant également la question de l’efficacité énergétique des bâtiments. Le gaz et l’électricité doivent être définis comme biens communs stratégiques d’intérêt général, au sens de la Constitution française.

Le service public de l’énergie nécessite une construction permanente entre les citoyens élus, les entreprises, les salariés et les usagers. Cette construction exige la création de nouveaux droits et d’espaces d’intervention des salariés, des associations et des citoyens dans la sphère publique et dans les territoires.

Dès maintenant, il doit faire l’objet d’un véritable débat social et démocratique avec l’ensemble des citoyens. Qu’on soit usager, salarié du secteur ou élu, l’énergie est notre bien commun ! Nous sommes tous concernés !

Ce service public devra répondre aux besoins d’investissement considérables, à moindre coût, de l’indispensable transition énergétique et écologique : assurer notre indépendance énergétique, consolider et développer un modèle énergétique pilotable et respectueux de l’environnement, diversifier nos sources d’énergie en investissant dans la recherche et le déploiement d’énergies renouvelables, répondre aux enjeux du changement climatique, aux attentes légitimes des personnels du secteur de l’énergie en matière de conditions de travail et d’exigence de qualité du service rendu aux usagers.

C’est pourquoi nous demandons l’abandon immédiat du projet Hercule en cours de négociation entre la France et l’Union européenne. Pour un grand service public de l’énergie, manifestons le 8 avril.

Contact : contact-presse@pourunveritableservicepublicdelenergie.fr

Site : pourunveritableservicepublicdelenergie.fr

Associations signataires :

AITEC

Alternative Mutualiste

Association Ensemble et solidaires-UNRPA Felletin

Association des familles victimes du saturnisme (AFVS)

AssPop21 (Assemblée Populaire de Dijon 21)

Attac

Cap à Gauche 19

Collectif de Défense des services publics en Sud-Luberon

Collectif de Défense et développement des services publics en Combrailles

Collectif Gentilléen pour le Climat

Collectif Ne nous laissons pas tondre

Collectif « Changer de cap »

Collectif « Faisons barrage »

Confédération nationale du logement (CNL)

Conseil national de la Nouvelle Résistance (CNNR)

Conseil national des Associations familiales laïques (Cnafal)

Convergence nationale Rail

Convergence nationale de Défense et développement des services publics 

Coordination des Gilets jaunes de l’Isère

CV70-Comité de vigilance pour le maintien des services publics de proximité en Haute-Saône

DAL (Droit au logement)

Droit à l’énergie SOS FUTUR

Energie 2060

Ensemble & Solidaires-UNRPA,

Fondation Copernic

Hélène GIRAUD (association Ensemble et solidaires-UNRPA Felletin)

GLOBAL LABOUR INSTITUTE PARIS (GLI PARIS)

La Carmagnole (La Carmagnole est une structure d’éducation populaire de Montpellier)

Le Jardin de Cultures (Bourron Marlotte)

Les AMD de Montpellier (Les Amis du Monde diplomatique de Montpellier)

Les Économistes Atterrés

Les Gilets jaunes du 05

Ma Zone Contrôlée (collectif de salariés sous-traitants & statutaires de la filière nucléaire)

MNLE Réseau Homme & Nature

React

Réseau Education Populaire

Right To Energy Coalition (coalition européenne « right to energy »)

RPS FIERS

Stop précarité

Union des familles laïques (UFAL)

Syndicats signataires :

CGT Enseignement privé de Paris

CGT Fonction publique

Comité National CGT des Travailleurs privés d’emploi et précaires

CGT de la Réunion (CGTR)

Christian DOMAIN (Syndicat CGT Energies 18)

Fédération CGT Banques et Assurances (FSPBA-CGT)

Fédération des syndicats SUD Energie

Fédération nationale Mines Energie CGT (FNME-CGT)

FSU (Fédération syndicale unitaire)

INDECOSA-CGT 

SNPTRI-CGT (Syndicat national des Personnels techniques des réseaux et infrastructures)

SNUP Habitat FSU

SUD PTT

CGT BUGEY Syndicat

Syndicat CGT Banque de France,

Syndicat CGT Cheminots du QNEMP (Quart Nord Est Midi-Pyrénées)

Syndicat CGT de l’établissement public Caisse des dépôts et consignations

Syndicat CGT du site de Tarbes de l’URSSAF Midi-Pyrénées

Syndicat national des Certifiés et Agrégés (SNAC) e.i.L Convergence (Fédération des syndicats e.i.L Convergence)

UD 75 CGT

Union des syndicats CGT du groupe Caisse des dépôts

 •Union syndicale Solidaires

Partis signataires :

Emancipation collective

Ensemble !

Europe Ecologie les Verts Ariège (EELV Ariège)

Gauche démocratique & sociale (GDS)

Gauche républicaine et socialiste (GRS)

Génération Ecologie

Générations .s

Groupe Écologiste Solidarité et Territoires du Sénat

La France insoumise

La Gauche Cactus

Mouvement Républicain et Citoyen (MRC)

Parti communiste français (PCF)

Parti Radical de Gauche (PRG)

Parti socialiste (PS)

Pour une écologie populaire et sociale (PEPS)

République & Socialisme

Résistance Sociale

VSP 13 (Voix des Sans-Papier 13)

https://www.humanite.fr/tribune-non-au-projet-hercule-oui-un-service-public-de-lenergie-702766

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.