Le complotisme contre la liberté

La Théorie du complot, en France, est historiquement liée à l’extrême droite. Surfant sur la peur inhérente à ce covid-19 dont on ne sait pas grand-chose et un discours public aussi incohérent qu’anxiogène, elle est devenue Complotisme, somme indescriptible de thèses contradictoires basées sur des données contrefaites, tronquées ou fausses. Ce gloubi-boulga est désormais l’aliment favori des réseaux sociaux et médias populistes où prolifèrent des messies autoproclamés en quête de pouvoir, privilèges et gratifications comprises.

Ceux-là sont des hommes, pour la plupart ; cela n’étonnera pas celles et ceux qui savent que la domination masculine sous-tend l’ordre bourgeois, hétérosexiste et raciste qui nous gouverne. À ce titre, nos complotistes ne sont autres que les vaillants petits soldats de ce monde qu’ils prétendent contester, féales marionnettes qui participent activement à l’enfermement intellectuel des personnes dans des savoirs falsifiés et autres pensées magiques, à leur embrigadement dans des théories sociales qui, sous couvert de défense de la liberté, prônent l’enrichissement personnel, la consommation de masse, la production de biens inutiles destructeurs des écosystèmes.

Face à cette attaque, une nouvelle armée se lève. S’agit-il d’une armée révolutionnaire qui proposerait un nouveau modèle économique et social, expliquant que le complotisme n’est autre qu’une dérive sectaire de l’ordre bourgeois, hétérosexiste et raciste ? Non ! L’armée qui se lève, sous couvert de la dangerosité du complotisme pour la démocratie, y assimile toute contestation politique ou sociale et toute objection à la gestion de la crise sanitaire. Il n’est ainsi plus guère possible de porter une analyse critique sans se voir opposer de diffuser des thèses complotistes ou de vouloir fragiliser la démocratie.

Face aux défenseurs de l’ordre qui nous opprime, quel que soit la forme de leurs visées totalitaires, Cy Jung réaffirme son choix de porter des idées contestataires, de défendre la liberté de penser et d’agir pour « un monde d’équité, de justice, d’harmonie entre les personnes, d’équilibre entre les pouvoirs, un monde pacifié où les atteintes aux humains et à leur environnement ne sont plus la règle de fonctionnement, un monde où consommer, produire, posséder ne sont pas une fin en soi, un monde de liberté et de partage des savoirs, un monde où l’intelligence, la connaissance, la culture, les arts nous donnent chaque instant le désir d’être vivants. » [*]

Cy Jung, 10 décembre 2020

[*] Cy Jung, Fragment d’un discours politique10 décembre 2015

http://www.cyjung.com/spip.php?article3698


Nouvelle – La mère Noëlle est une imposture !

Version numérique inédite décembre 2020

Qui n’a jamais rêvé de passer Noël dans les bras langoureux de la femme de sa vie, alternant baisers et mets délicieux ? Cy Jung elle-même, sans doute mais peu nous importe ! Tant qu’elle nous propose cette belle histoire d’amour et de champagne bien frais qui réchauffe le cœur et fait bouillir le ventre sans que l’ombre ne vienne noircir le tableau. Tant que… Perdu ! On sait combien ses romans roses (six opus à l’appui) se jouent des codes, plongeant ses héroïnes dans des situations que seuls des sentiments débarrassés des stéréotypes permettent d’aborder le bonheur aux lèvres ; et la joie au… Bah oui, pardi !

http://www.cyjung.com/spip.php?article3651

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.