Jean Sébastien Bach

Essayer de faire partager des émotions ressenties lors des (ré)écoutes. Ici le compositeur qui me permit d’entrer, au sens propre et figuré, dans de multiples univers musicaux.

Lire aussi : Des suites comme fenêtres vers la liberté, des-suites-comme-fenetres-vers-la-liberte/

Déambulations dans quelques œuvres et interprétations, en profane…

Une invitation à écouter et partager ces versions ou d’autres que vous ne manquerez pas de signaler…

Die Kunst der Fuge – L’Art de la fugue

Une œuvre étrange et fascinante, un explosion de sonorité, l’ouverture de chemins de traverse toujours à découvrir.

Ici la splendeur de l’Orgue Dom Bedos de l’église Sainte-Croix de Bordeaux, ses couleurs chatoyantes. Interprète : Kei Koito avec l’assistance de Kenneth Weiss.

Double cd Tempéraments, enregistrement Radio France en novembre 1998, Edition en mars 1999

Une œuvre à écouter aussi sous forme orchestrale. Par exemple deux versions assez dissemblables : Reinhard Goebel et le Musica Antiqua Köln (1984, Cd Archiv) ; Jordi Savall et l’ensemble Hespérion XX (1986, Cd Alia Vox)

Sonates et partitas pour violon seul

Aujourd’hui, en écoute la version de Nathan Milstein (enregistrée de 1955 à 1956). Un violon princier. Ces œuvres pour violon me semblent un peu moins directement accessibles que celles pour violoncelle. Leurs chants restent cependant souvent bouleversant.

De nombreuses versions sont disponibles, certaines développant plus une certaine intimité, d’autres mettant l’accent sur la virtuosité…

Et suivant l’humeur, Arthur Grumiaux (1961, Philips 1993), Sigiswald Kuijken (1981, EMI-Deutsche Harmonia Mundi 1983), James Ehnes (1999-2000, Sodec-Analekta), Hilary Hahn (partita 3 et 2, sonate 3, 1996-1997, Sony 1997) et la récente version d’Isabelle Faust (2010-2012, Harmonia Mundi 2016)

Double Cd EMI 1993


Orgelbüchlein

Un œuvre pour orgue et un quatuor de violoncelles : Virgine Constant, Christian Wolff, Sébastien Paul, Sophie Magnien.

Des chorals écrits à quatre voix et quatre instrumentistes en cordes.

L’esprit, l’art du contrepoint et une trop rare prise de risque.

Espérant que cela suggérera à d’autres cordes de tenter des aventures…

Cd Quatuor Ponticelli, enregistré en mai et juin 2016 Triton


Il y a de multiples interprétations des œuvres pour clavier du compositeur. Interprétations et adaptations. Ici, un pianiste, Evgeni Koroliov. Si, en règle générale, je préfère le clavecin et l’orgue, les possibilités sonores du piano soulignent les variations rythmiques des œuvres. Quel que soit l’instrument choisi, il y toujours, même après de nombreuse écoutes, des surprises et des rêveries…

Cd J. S. Bach : Inventions et Sinfonies BWV 772-801, enregistré en décembre 1999, Hänssler édition


Les six trios BWV 1014 – 1019 à l’orgue avec un violon

Des pièces plus connues et plus souvent interprétées sous dénomination Sonates pour violon et clavecin.

Martin Gester est à l’orgue Georg Westenfelder de Fère-en Tardenois, Alice Pierot est au violon. Le choix de l’orgue donne à ces pièces une douceur et une intériorité particulière. Sans oublier cet équilibre sonore qui est plus difficile entre le clavecin et le violon. Si l’interprétation de l’organiste est magnifique, la violoniste est un peu en retrait (mais cela peut-être un choix des interprètes).

Parmi les nombreuses autres versions, j’indique celle de Fabio Biondi et Rinaldo Alessandrini (à l’inverse de la précédente c’est le clavecin qui est en retrait), l’interprétation ancienne et très sobre de Sigiswald Kuijken et de Gustav Leonhardt, celle de François Fernandez et de Benjamin Alard

Double Cd J. S. Bach : Six sonates pour violon et orgue, enregistré en septembre1993, Acord


Ton Koopman (orgue Christian Müller, construite entre 1724 et 1727) a choisi d’interpréter les 6 Schüler Chorales et les 18 Leipzig Chorales en les complétant avec des chorals chantés par The Amsterdam Baroque Choir.

Des œuvres toujours impressionnantes dans une interprétation qui devrait séduire tant les amateurs et amatrices d’orgue que celles et ceux des choeurs…

Double Cd J. S. Bach : Oeuvres pour orgue vol. 2, enregistré en septembre 1994, Teldec classic 1995

Didier Epsztajn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.