Rebecca MOTT, en vacances !

Je vais en Suisse a compter du 13 août. J’y vais en vacances et en escapade.

Je serai au lac Léman, et je pourrais aussi visiter Lausanne.

C’est la première fois que je viens en Suisse, mais c’était le pays préféré de ma grand-mère paternelle.

Je découvrirai que c’est plus qu’Heidi, du chocolat, des montres et du ski. Je sais que c’est aussi le pays du monstre du Dr Frankenstein.

J’espère rencontrer d’autres femmes sorties de la prostitution et discuter de la possibilité d’organiser des réunions d’Européennes ayant quitté le milieu, pour qu’elles puissent s’exprimer de multiples façons.

En Europe, nos voix sont en colère et elles réclament justice – mais elles sont constamment réduites au silence ou censurées.

Les femmes sorties de la prostitution méritent une justice complète, plutôt qu’un simple pansement sur nos blessures.

L’Europe regorge d’injustices a l’égard des personnes aux prises avec l’industrie du sexe.

Le porno qui y est produite devient de plus en plus sadique et de moins en moins dispendieuse.

Certains des plus grands bordels du monde sévissent en Europe centrale.

Nous avons autorisé des trafics humains en provenance d’Europe de l’Est, d’Asie, d’Afrique et des trafics internes sans incessants.

Nous avons la prostitution sur Internet qui pollue toute l’Europe sans aucune ou très peu de restrictions. Il y est plus facile d’acheter une femme que de commander une pizza.

Donnez une voix ou plusieurs voix aux femmes qui sortent de la prostitution, et nous allons impulser des changements.

Nous pouvons parler, et nous le faisons, des conditions de tous les aspects du commerce du sexe, en témoignant de notre passé et en relayant le vécu de celles qui sont piégées aujourd’hui et leurs rêves d’un avenir libéré.

Accordez-nous la parole et sachez que nous avons de l’espoir car nous croyons, dans chaque cellule de notre corps, que la torture de la classe prostituée est plus qu’un tort – c’est le fondement de toutes les violences faites aux femmes et aux enfants.

Les femmes sorties de ce milieu peuvent et vont ébranler des montagnes pour impulser des changements, nous avons toujours été à la pointe de la véritable révolution – mais maintenant nos protestations sont enfin entendues.

Autrefois nos voix étaient bâillonnées par des écrits et des imprécations. Nous étions censurées jusqu’à nous laisser sans voix.

Autrefois les prostituées devaient « supporter » l’indicible.

Toutes les formes de torture étaient expérimentées sur les prostituées – puis utilisées sur les prisonniers politiques ou les captifs.

Toutes les formes de viols et d’agressions sexuelles sont banalisées sur les prostituée, puisqu’ il n’y a pas de crime lorsque de l’argent ou des biens sont échangés.

La destruction mentale de toutes les prostituées s’est organisée de manière complexe au cours des nombreux siècles de normalisation du commerce du sexe.

La classe des prostituées n’a pas été autorisée à avoir une histoire authentique; nos vérités ont plutôt été effacées par le verbiage des prostitueurs et des profiteurs de l’industrie du sexe.

C’est pourquoi j’écris, pourquoi je m’adresse à des femmes qui sont sorties de la prostitution, pourquoi je crois que nous pouvons disposer d’un immense pouvoir.

J’ai le sentiment de faire partie d’une révolution où des femmes enfin sorties du métier prennent le contrôle de ce que c’est que d’être dans le commerce du sexe, et de pourquoi il doit être aboli.

Alors, écoutez les femmes qui ont échappé a cette industrie, soyez nos allié-e-s, mais laissez-nous vous guider vers une véritable justice et une libération.

Veuillez partager ces propos sur Twitter et Facebook

Rebecca Mott le 12 août 2020

Je suis une femme sortie de la prostitution, qui est maintenant abolitionniste. Je suis intéressée par l’exploration de la mémoire fragmentée et d’autres aspects de la vie à l’intérieur d’un traumatisme. J’utilise ma vie personnelle comme exemple de la violence normalisée que constitue la prostitution. C’est un énorme problème de droits humains et non un enjeu syndical.

https://tradfem.wordpress.com/2020/08/13/rebecca-mott-en-vacances/

Voir plus d’articles sur le blogue :

https://rebeccamottexitedwomansexploration.wordpress.com

De l’autrice

Entretien avec Rebecca Mott, femme sortie de la prostitution, entretien-avec-rebecca-mott-femme-sortie-de-la-prostitution/

À propos de celles qu’on accuse de « ne pas être à la hauteur », rebecca-mott-a-propos-de-celles-quon-accuse-de-ne-pas-etre-a-la-hauteur/

« Il n’y a rien de pire », il-ny-a-rien-de-pire/

Aujourd’hui, c’est la Journée internationale de non-prostitution, aujourdhui-cest-la-journee-internationale-de-non-prostitution/

Autres réflexions à propos des mensonges de l’English Collective of Prostitutes (ECP), autres-reflexions-a-propos-des-mensonges-de-lenglish-collective-of-prostitutes-ecp/

Les faux débats de l’English Collective of Prostitutes, les-faux-debats-de-lenglish-collective-of-prostitutes/

Conséquences, rebecca-mott-consequences/

« Putophobe ! », rebecca-mott-putophobe/

Noël etc., noel-etc/

De nouveaux mythes dangereux entourant la prostitution, de-nouveaux-mythes-dangereux-entourant-la-prostitution/

Prostitution – Méthodes de l’esprit proxénète, prostitution-methodes-de-lesprit-proxenete/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.