Covid-19 un virus très politique (Edition augmentée du 11 mai 2020)

Un livre téléchargeable gratuitement : un-virus-tres-politique-7

LE JOUR J

« Le temps perdu »

Devant la porte de l’usine

le travailleur soudain s’arrête

le beau temps l’a tiré par la veste

et comme il se retourne

et regarde le soleil

tout rouge tout rond

souriant dans son ciel de plomb

il cligne de l’œil

familièrement

Dis donc camarade Soleil

tu ne trouves pas

que c’est plutôt con

de donner une journée pareille

à un patron ?

Jacques Prévert, Paroles

Au moment où paraît la 7e édition de ce livre en  « état d’actualisation permanente », le temps du métro, boulot – pour le dodo, on verra – est venu. Les masques tombent, les héros fatiguent. Les poètes sortent leurs papiers. Les chiens de garde montrent les dents et les profiteurs de guerre profitent. Les fondés de pouvoir, eux, sont à la fois sûrs d’eux et inquiets. L’étrange défaite, dont ils portent l’entière responsabilité, pourrait bien déboucher sur une bifurcation. La civilisation est à nouveau au carrefour (1).

Textes, analyses et appels rappelant qu’un autre monde est possible et qu’il peut surgir de cette crise se sont multipliés.Avec ce livre, chacun·e s’en est rendu compte, les éditions Syllepse ont voulu donner à lire les résistances, les utopies concrètes, les pratiques solidaires et les alternatives, petites et grandes, qui se sont (re)mises en marche et qui, toutes, dessinent les contours de cet autre monde possible, émergeant et plus que jamais nécessaire. Avec l’optimisme de la volonté, nous pensons que les quelques choix que nous avons faits irrigueront les débats et les projets qui ne manqueront pas de surgir pour les lendemains du jour d’après. Avec le pessimisme de la raison, on lira aussi dans les pages que nous avons publiées, et dans bien d’autres, comme en miroir, la manière dont les fondés de pouvoir vont utiliser cette crise, comme ils le font à chaque crise, pour se rétablir et étendre leur domination.

Alors que le monde d’hier va tenter de se réinstaller en faisant croire que c’est un nouveau monde, il n’est pas inutile, tant ils sont forts, de rappeler les mots du Dr Pruhomme. Ce ne sont d’ailleurs pas des mots, mais le concentré des germes des possibles qui ont fleuri en ce printemps 2020 sur les cinq continents :

« En effet, le sentiment des personnels, toutes catégories confondues, est que les administrations n’ont été d’aucune utilité dans la période et qu’une certaine forme d’autogestion s’appuyant sur des initiatives individuelles a constitué la bonne solution. Cela ouvre des perspectives pour l’avenir autour d’un vieux slogan qui n’apparaît plus si éculé que cela : le pouvoir aux travailleur·euses (2). »

Cette 7e édition – sans doute l’avant-dernière puisque le retour à l’anormal a été décidé par ceux dont la politique délinquante ne peut plus être masquée – paraît donc le jour du déconfinement officiel. Les librairies rouvrent, péniblement pour nombre d’entre elles. Pour la « chaîne du livre », l’épreuve de vérité est devant elle. Pour les éditions Syllepse, toujours debout et résistantes, nos nouveautés, sinistrées, restées confinées dans les cartons, tenteront de se frayer un chemin pour s’installer sur leurs tables dès le 4 juin. Et dès le mois de septembre, les titres annoncés vont paraître les uns après les autres, sans aucune exception, comme vous pouvez le voir sur la page « Avant-première » de notre site – http://www.syllepse.net – et sur notre vidéo.

Les huit éditions (30 mars-18 mai) de Covid-19, un virus très politique paraîtront en librairie – une sorte dedigest – dès le mois de juin. Bien sûr, vous aurez déjà tout lu, gratuitement, mais comme chacun·e sait, la gratuité a un coût. De même que l’indépendance. Inutile d’insister, vous connaissez les gestes barrières indispensables pour freiner l’envahissement de notre société par le capitalovirus et que vivent les « territoires libérés ». Investissez dans le livre et préparez-vous !

« Les livres n’ont absolument rien de magique. Il n’y a de magie que dans ce qu’ils disent, dans la façon dont ils cousent les pièces et les morceaux de l’univers pour nous en faire un vêtement ! » Ray Bradbury, Fahrenheit 451

(1) Titre de l’ouvrage de Radovan Richta, à la fois programmatique et emblématique du printemps tchécoslovaque, La Civilisation au carrefour, Paris,Anthropos, 1969.

2. Christophe Prudhomme, «Entretien», Covid-19, un virus très politique, édition du 4 mai. Il est médecin urgentiste au Samu 93, porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF) et syndicaliste à la CGT.

**********

Versions 4/5/6 du 20 avril au 4 mai :

https://www.syllepse.net/syllepse_images/articles/un-virus-tre–s-politique–n-deg-6.pdf

Versions 1/2/3 du 30 mars au 13 avril :

https://www.syllepse.net/syllepse_images/articles/un-virus-tre–s-politique.pdf

**********

https://www.syllepse.net

69, rue des Rigoles – 75020 Paris


01 44 62 08 89


Diffusion : Sofédis / Distribution : Sodis

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.