Lettre ouverte au président de la République pour la régularisation définitive des sans-papiers

[English / Italiano / Castellano / Portugues ]

Cliquez ICI pour signer la pétition !

Nous traversons actuellement une crise sanitaire mondiale inédite dans laquelle les plus vulnérables d’entre nous sont les plus exposés.

Aujourd’hui, environ 500 000 personnes sans-papiers sont présentes sur le sol français, elles sont environ 4 millions sur le territoire de l’Union européenne, vivant souvent dans des conditions précaires inadmissibles qui rendent impossible le respect des mesures préconisées par l’OMS pour lutter contre la diffusion du coronavirus.

Le Portugal a décidé d’accorder un titre de séjour temporaire (jusqu’au 30 juin 2020) aux migrant·e·s présent·e·s sur son territoire.

Dans une lettre au Premier ministre, une centaine de députés et de sénateurs français demandent l’adoption de la même mesure de régularisation temporaire des sans-papiers présent·e·s sur le territoire français pendant l’épidémie de coronavirus ; ils invoquent « une mesure de salubrité publique » face à la « situation dramatique des sans-papiers et des sans-abri ».

Les arguments développés par ces élus sur la santé, les mineur·e·s isolé·e·s et la scolarisation pour vous demander de régulariser les sans-papiers seront tout aussi pertinents le jour d’après qu’ils ne le sont pendant la pandémie.

Il faut, Monsieur le Président, que pour l’ensemble des problèmes exposés, exacerbés par la crise, mais qui seront toujours présents par la suite, la solution temporaire devienne permanente.

Nous pensons que cette mesure de régularisation doit aussi inclure le droit de travailler dans le respect du Code du Travail et des mesures prescrites par l’OMS.

Elle concernerait notamment des travailleurs étrangers sans-papiers qui sont d’ores et déjà en première ligne dans les activités de nettoyage, de ramassage et de tri de déchets, d’aide à la personne, d’agriculture ou de commerce, indispensables aujourd’hui et qui sont parmi les plus vulnérables.

Quelles que soient les compétences professionnelles ou la formation des personnes migrantes sur notre territoire nous souhaitons qu’elles aient la possibilité de trouver leur place dans la société, en égalité de droits avec les autres travailleurs.

Une carte de résident doit être attribuée à tou·te·s, afin que chacun·e puisse pleinement accéder au droit à la santé, à l’éducation, au travail et à un logement digne. 

En Belgique, des associations lancent également un appel demandant la régularisation définitive des étranger·ère·s présent·e·s dans les pays de l’Union européenne.

La régularisation massive et collective des sans-papiers ne génère pas un « appel d’air ». Les régularisations massives passées n’ont pas entraîné de mouvement migratoire particulier, car ce sont avant tout les conditions de vie dans les pays d’origine qui déterminent les flux migratoires. Qu’ils soient africains, asiatiques ou latino-américains, la majorité des flux migratoires sont intracontinentaux et seule une minorité arrive aux frontières de l’Union européenne, atteintes par les migrant·e·s au péril de leur vie. L’argument de l’appel d’air est d’autant plus inadapté à la situation actuelle que les frontières sont actuellement fermées.

Si les dernières régularisations collectives de sans-papiers en France datent de 1981 et 1997, de telles opérations ont régulièrement eu lieu dans d’autres pays européens : en Belgique (1999, 2009), en Espagne (2005) et en Italie (2012). Ces régularisations massives ont toujours eu des effets bénéfiques, autant pour leurs bénéficiaires directs que pour l’économie du pays accueillant et pour sa cohésion sociale (son « vivre-ensemble »).

La crise actuelle révèle la détresse humaine et sanitaire à laquelle sont confrontés des millions de déplacé·e·s depuis des années. Les situations dans les centres de rétention, les camps de réfugiés en sont aujourd’hui des exemples particulièrement dramatiques.

Nous sortirons bientôt de cette pandémie avec une société ébranlée dans un contexte de crise sociale et humaine accentuée.

Cette situation exige de tou·te·s de faire preuve d’entraide et de solidarité.

Nous vous demandons la régularisation, via une carte de résident, de l’ensemble des personnes migrantes actuellement présentes sur le sol français ainsi que dans tous les pays de l’Union européenne.

 

Collectif InterSquats Exilé·e·s Lyon et Environs (CIELE) : Collège sans frontières Maurice Scève et Augustine ; Collectifs Amphi Z : Duracuire, Agir Migrants, ECG, Feyzin, Lafayette et Arloing.

 

[English / Italiano / Castellano / Portugues ]

Cliquez ICI pour signer la pétition !

 

SIGNATAIRES 

 

Personnalités du monde culturel/cultuel :

ASCARIDE Ariane (actrice) ; BARRAULT Pierre (écrivain) ; BEAUNE François (écrivain) ;BERTINA Arno (écrivain) ; BIKIALO Stéphane (écrivain) ; BOËGLIN Bruno (metteur en scène) ; CHAMOISEAU Patrick (écrivain) ; COSNAY Marielle (autrice, traductrice) ; DELORME Christian (prêtre, diocèse de Lyon) ; HOUSSAY Jacques (auteur, comédien) ; KAPLAN Leslie (écrivaine) ; LEFEBVRE Noémi (écrivaine) ; LOUIS Camille (philosophe, dramaturge) ; MASSERA Jean-Charles (écrivain) ; MEIRIEU Emmanuel (metteur en scène) ; NOËL Bernard (poète, écrivain, essayiste) ; O’DWYER DE MACEDO Heitor auteur ; PIREYRE Emmanuelle (écrivaine) ; QUINTANE Nathalie (écrivaine) ; RENARD Thierry (directeur Espace Pandora) ; SALVAYRE Lydie (écrivaine) ; SELEK Pinar (écrivaine) ; WALTER Jacques (pasteur, Lyon).

 

Personnalités du monde universitaire :

AGIER Michel (directeur d’études EHESS) ; ARCOCHA-SCARCIA Aurélie (universitaire émérite, Université Bordeaux Montaigne) ; ARIES Paul (politologue, rédacteur en chef de la revue Les Z’indigné(e)s) ; ARMAGNAGUE Maïtena (maître de conférences en Sociologie à INSHEA/UPL) ; BABY-COLLIN Virginie (professeure de géographie, Aix-Marseille Université, Membre de l’Institut Universitaire de France) ; BASILIEN GAINCHE Marie Laure (professeure des Universités en droit Public. Faculté de droit – Université Jean Moulin Lyon 3) ; BASSI Marie (Maîtresse de conférences – Science Politique. Université Nice Sophia Antipolis) ; BATIFOULIER Philippe (professeur d’économie, Université Sorbonne Paris Nord, membre des Economistes Atterrés) ; BECK Sylvain (docteur en sociologie, formateur en Travail Social) ; BERNARDIE TAHIR Nathalie (professeure de géographie à l’Université de Limoges – UMR Géolab) ; BILLIEZ Jacqueline (professeure sciences du langage retraitée Université Grenoble Alpes) ; BONNET Gilles (MCF HDR Université Lyon 3) ; BOURDIEU Jérôme (directeur d’études EHESS) ; BOURDON William (avocat) ; BOUTAULT Jacques (maire du 2e arrondissement de Paris, EELV) ; CAGÉ Julia (économiste et chercheuse Sciences Po Paris) ; CALAME Claude (directeur d’études EHESS) ; CHAPOUTOT Johann (historien) ; CORCUFF Philippe (maître de conférences de science politique à Sciences Po Lyon) ; CHEMLA Patrick (chef de pôle de psychiatrie, Reims) ; CLOUET Hadrien (chercheur postdoctorant au Centre de sociologie des organisations) ; DAUSSE Marie-Pierre (maître de conférences en histoire grecque à l’Université de Paris 8) ; DELEIXHE Martin (Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne, NoVaMigra) ; DREYFUS ARMAND Geneviève (historienne) ; DUJARIER Marie-Anne (professeure de sociologie à l’Université de Paris, Institut des Humanités, Sciences et Société, Responsable du Master Sociologie Clinique et Psychosociologie, membre du Laboratoire de Changement Social et Politique et associée au LISE (UMR CNAM / CNRS), directrice adjointe de l’Ecole Doctorale 624, membre de la section 36 du CNRS) ; EYDOUX Anne (maîtresse de conférences d’économie, Cnam, Lise-CNRS et CEET) ; FASSIN Didier (anthropologue et médecin, Institut d’Études Avancées de Princeton et Collège de France) ; FASSIN Éric (sociologue, Université Paris 8) ; FISCHER Nicolas (chargé de recherche CNRS en science politique/attaché au laboratoire CESDIP – Université de Versailles Saint-Quentin) ; GADREAU Maryse (économiste professeur émérite à l’université de Bourgogne) ; GAUTHIER Catherine (maître de conférences en droit public – HDR, vice-doyenne de la Faculté de droit et science politique – Formation, Université de Bordeaux) ; GLEIZE Jean-Marie (écrivain, professeur émérite à l’ENS de Lyon) ; GORI Roland (professeur émérite de psychopathologie, psychanalyste) ; GRASLAND Claude (professeur de géographie, Université de Paris Diderot) ; GRIMALDI André (médecin endocrinologue, APHP) ; GUBERT Florence (Institut de Recherche pour le Développement) ; GUÉRANGER David (sociologue, École des Ponts Paris-Tech) ; HAYAT Samuel (chercheur en science politique au CNRS) ; HELOT Christine (professeure des Universités, Université de Strasbourg) ; KANDEM Pierre (professeur de Géographie, Migrinter, Université de Poitiers) ; LABORIER Pascale (Paris Nanterre) ; LAMBERT Patricia (sociolinguiste, ENS de Lyon) ; LANG Thierry (Haut Conseil de la Santé Publique) ; LAPIERRE Nicole (directrice de recherche émérite au CNRS) ; LEDOUX Clémence (MCF Sciences Politiques) ; LEVY VROELANT Claire(professeur émérite de sociologie, Paris 8) ; LEGRIS Martine (ingénieur de recherche université de Lille) ; MACÉ Marielle (historienne de la littérature et essayiste) ; MARTEL Philippe (professeur des universités émérite, Université Paul-Valéry, Montpellier) ; MARTIN Jean-Pierre (psychiatre, Paris) ; MATHIEU Lilian (sociologue, directeur de recherche au CNRS [centre Max-Weber, ENS de Lyon]) ; MÉDA Dominique (sociologue, Université Paris-Dauphine) ; MESPLE-SOMPS  Sandrine (chercheure DR IRD et felow à l’IC Migration Paris) ; MIRANDA Adelina (professeure d’Anthropologie, directrice de Migrinter, Fellow IC Migrations Université de Poitiers) ; MOREL CINQ-MARS José (psychologue, Montreuil) ; MOUHOUD El Mouhoub (professeur d’économie, Paris-Dauphine) ; MÜTZELBURG Irinia (politiste, ATER à Sciences Po Lyon) ; NGOC ANH Tran (maîtresse de conférences honoraire des sciences du langage) ; PAVILLA Jacqueline (première adjointe de Saint-Denis, membre d’ANVITA) ; PIERRU Frédéric (chercheur en sciences sociales et politiques, CNRS) ; PIKETTY Thomas (économiste, PSE) ; REVEL Jacques (historien, ancien président EHESS) ; RIBERT Évelyne (sociologue, CNRS) ; RIOT-SARCEY Michèle (historienne) ; RISPAIL Marie-Noëlle (professeure des Universités en Sciences du Langage, Université de Saint-Étienne) ; ROBEL Gilles (maître de conférences à l’Université Gustave Eiffel – Paris Est) ; ROUX Nicolas (maître de conférences en sociologie, département Carrières sociales IUT de Châlons-en-Champagne) ; SAJN Sarah (doctorante, Sciences Po Aix/CHERPA, chargée de cours, Université de Lille 2/CERAPS) ; SCHMOLL Camille (UMR CNRS Université Paris Diderot) ; SILHOUETTE-DERCOURT Virginie (Université Paris XIII, CEPN, Centre Marc Bloch Berlin) ; SLAMA Serge (professeur de droit public) ; SOMABE Martin (doctorant au Ceraps, Université de Lille) ; SPIRA Alfred (professeur d’épidémiologie) ; STIEGLER Barbara (philosophe) ; TSANGA-TABI Marie (ingénieure de recherche, INRAE) ; VELUT Stéphane (neurochirurgien et auteur) ; VANNEUVILLE Rachel (chercheuse en science politique au CNRS Laboratoire Triangle, Lyon) ; VERNIERES Benoît (avocat au Barreau de Paris) ; VERNY Marie-Jeanne (professeur émérite des Universités en occitan, Université Paul Valéry Montpellier 3) ; ZANCARINI Jean-Claude (professeur émérite, ENS Lyon) ; ZANCARINI FOURNEL Michelle (historienne, professeure émérite université Lyon1).

 

Personnalités du monde politique, associatif et syndical :

BARRE Philippe (Solidaires Val-de-Marne) ; BASSANI Catherine (conseillère municipale de Nantes, membre d’ANVITA) ; BENBASSA Esther (sénatrice de Paris, EELV) ; BERNARD René (maire adjoint honoraire de Bron) ; BOFFET Laurence (conseillère d’arrondissement Lyon 1er, Ensemble !) ; BRESSAT-BLUM Françoise(présidente de l’Université Populaire de Lyon) ; BRODY Patrick (militant CGT, ancien conseiller Confédéral) ; CANON Jean-Marc (secrétaire général de l’union fédérale des syndicats de l’État CGT) ; CARÊME Damien (député européen, EELV, membre d’ANVITA) ; CHAIBI Leïla (députée européenne, LFI) ; CLADERA Nara (Union locale Solidaires Comminges) ; COUPÉ Annick (secrétaire générale ATTAC France) ; COUTAZ Claude (conseiller municipal de Grenoble, membre d’ANVITA) ; DAERDEN Francine (Adjointe à la ville de Briançon, membre d’ANVITA) ; DE LA FUENTE Suzanna (Adjointe à la ville de Saint-Denis, membre d’ANVITA) ; DELECOURT Christophe (secrétaire national de l’union fédérale des syndicats de l’État CG)  ; DREYSSE Marie-Dominique (conseillère eurométropolitaine, adjointe de la commune de Strasbourg, membre d’ANVITA) ; GAUTHIER Sylviane (conseillère municipale déléguée à Fontenay-sous-Bois [94], Ensemble !) ; GAZHI Karl (CGT Paris) ; GLUCK Olivier (conseiller municipal de Villeurbanne) ; GRIES Aurélie (coordinatrice projet – Observatoire des Camps de Réfugiés) ; GONTARD Guillaume (sénateur de l’Isère, groupe CRCE) ; GRIMAUD Frédéric (conseiller municipal de Martigues, membre d’ANVITA) ; HABIB Philippe (sociologue à l’université d’Évry, conseiller municipal de la ville de Fontenay-sous-Bois) ; IEHL Corinne (conseillère métropolitaine de Lyon Ensemble !, secrétaire d’ANVITA) ; LAHMER Annie (conseillère régionale IDF, EELV) ; LAIDOUN DENIS Mariam (conseillère régionale Auvergne Rhône Alpes, EELV) ; LEVY Didier (conseiller municipal délégué à Fontenay-sous-Bois [94], Ensemble !) ; LONGERINAS François (militant écologiste Insoumis, co-animateur national du groupe ESS de la France insoumise, membre du mouvement PEPS [Pour une Écologie Populaire et Sociale]) ; MACRET Bernard (Adjoint à la ville de Grenoble, membre d’ANVITA) ; MAHIEUX Christian (réseau syndical international de solidarité et de luttes) ; MARZIANI Jean-Louis (Solidaires Val-de-Marne) ; MASSIAH Gustave (membre du Conseil International du Forum Social Mondial) ; MENHOUDJ Halima (Adjointe à la ville de Montreuil, membre d’ANVITA) ; MERIEUX Roland (membre de l’équipe d’animation nationale d’Ensemble !) ; MOREL-DARLEUX Corinne (conseillère régionale AURA [Drôme], Rassemblement Citoyens Écologistes et Solidaires) ; OLIVA Jean-Claude(directeur Coordination EAU Île-de-France) ; PAYRARD Jean-François (membre du collectif Loire Pour que personne ne dorme à la rue) ; PEIGNEY Sébastien (secrétaire national de l’Union syndicale Solidaires) ; PERRIN-GILBERT Nathalie (maire du 1er arrondissement de Lyon, membre d’ANVITA) ; PEYRACHE Michel (membre du collectif Loire Pour que personne ne dorme à la rue) ; PIOLLE Éric (maire de Grenoble, membre d’ANVITA) ; PITTI Raphaël (conseiller municipal à Metz, membre d’ANVITA) ; POMMET Natacha (militante syndicale) ; PONVERT Véronique (secrétaire nationale FSU) ; PRADEAU Raphaël (porte-parole ATTAC France) ; RESSIGUIER Muriel (députée de l’Hérault, LFI) ; ROCHICCIOLI Vanina (présidente du GISTI) ; ROUSSEL Fabien (député du Nord, PCF) ; RUNEL Sandrine (présidente du groupe socialiste à la Métropole de Lyon) ; STIVALA Mireille (militante syndicale) ; TALBOT Baptiste (militant syndical) ; TESTE Benoît (secrétaire général de la FSU) ; TROUVÉ Aurélie(porte-parole ATTAC France) ; VERGIAT Marie-Christine (militante des droits de l’Homme, ex-députée européenne) ; VICTORY Michèle (députée de l’Ardèche, PS) ; WOJCIECHOWSKI Bozena (Adjointe à la ville d’Ivry-sur-Seine, membre d’ANVITA).

 

Organisations politiques, associatives et syndicales :

ACCEPTESS-T ; Act for Ref ; Act Up-Sud ouest ; Action non-violente COP21 (ANV – COP21) ; Agir Lyon ; Aide Solidarité Demandeurs d’Asile de l’Ain (ASDA01) ; Alternatiba ; Alternatiba ANV Rhône ; Ancrages Réseau ; Association Catholique pour l’Accueil et l’Accompagnement des Migrants (ACLAAM) ; Association d’Aide aux Familles en Difficulté (AAFD) ; Association de parrainage républicain des demandeurs d’asile et de protection à Grenoble (APARDAP) ; Association de Solidarité avec Tous les Immigrés, Romans (ASTIR) ; Association de soutien aux Amoureux au Ban Public de Lyon ; Association en Soutien à Tou·te·s les Immigré·e·s, Lyon (ASTI) ; Association et Soutien aux Demandeurs d’Asile, Oullins (ASSEDA) ; Association Nationale Villes et Territoires Accueillants (ANVITA) ; ATTAC 69 ; Bus des Femmes ; Cabiria (Action de santé communautaire avec les personnes prostituées à Lyon) ; CCFD Terre Solidaire Lyon ; Cercle des Voisins du Centre de Rétention de Cornebarrieu ; Chemins Pluriels ; CNT – Solidarité Ouvrière ; Collectif AMIE (Accompagnement Mineurs Isolés Etrangers) ; Collectif Chabatz d’entrar (Limoges, Haute-Vienne) ; Collectif des Etudiant.e.s Etrangers de Lyon Sans-Papiers et Solidaires (CEELSPS) ; Collectif des Travailleurs Sans Papiers de Vitry-sur-Seine (CTSPV) ; Collectif inter-organisation de soutien aux personnes exilées de Rennes ; Collectif Ivryen de Vigilance Contre le Racisme (CIVCR) ; Collectif Jeunes Migrants de l’Ain ; Collectif Migrant.es Comminges (31) ; Collectif pour l’avenir des foyers (COPAF) ; Coordination Urgence Migrants (CUM) ; Droit Au Logement (DAL) ; Editions raisons d’agir ; EELV Lyon ; EELV Rhône ; Ensemble ! 35 ; Ensemble ! 69 ; Ensemble ! Région stéphanoise ; Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s (FASTI) ; Fédération des syndicats SUD-Rail ; Fédération Parapluie Rouge ; Fédération SUD Education ; France Insoumise – Migrations ; France Insoumise Lyon ; Fraternité Douarnenez ; FSU 69 ; Groupe d’Information et de Soutien des Immigrés (GISTI) ; Groupe Logement du 14 octobre (GL1410, Rennes) ; Initiative Citoyenne pour l’Accueil de Réfugiés dans l’Embrunais (ICARE 05) ; La Cimade 35 ; La France Insoumise – Métropole de Lyon (LFI) ; La France Insoumise 35 (LFI 35) ; Médecine et Droit d’Asile (MéDA) ; Migration, minorités sexuelles et de genre (2MSG) ; Morlaix Libertés ; MRAP 06 ; MRAP 35 ; NPA 69 ; NPA Rennes ; Paris d’Exil ; Paroisse de l’est lyonnais de l’église protestante unie de Lyon ; PCF Fédération du Rhône ; PCF Section de Rennes ; Planning Familial 69 ; Planning Familial 35 ; Pour une Ecologie Populaire et Sociale (PEPS) ; Réseau Education Sans Frontières RESF 69 ; RUSF Paris 8 : réseau Universités sans frontières ; Solidaires Comminges ; Solidaires Haute-Garonne ; Solidaires Rhône ; Solidaires Val-de-Marne ; Sud Santé Sociaux du Rhône ; Syndicat Départemental d’Action Sociale Force Ouvrière 35 (SDAS FO 35) ; Syndicat du travail sexuel (STRASS) ; Terre d’Ancrages ; TIMMY – Soutien aux Mineurs Exilés ; Tous migrants ; TPC La maison solidaire 42 ; Un toit, c’est un droit (UTUD) ; Union Départementale CGT 35 ; Union Juive Française pour la Paix (UJFP) ; Union Locale Confédération Générale du Travail 35 (UL-CGT 35) ; Union syndicale Solidaires ; UTOPIA56 (35) ; Voies Libres Drôme ; Youth for Climate Lyon.

 

Personnalités du monde universitaire international :

ADAM Ikle (migration, diversity and justice cluster) ; ALLEN Chloé (doctorante en anthropologie – UCLouvain/LAAP) ; ANDERSON Bridget (professor of Mobilities, Migration and Citizenship, University of Bristol) ; ANDRÉ Géraldine (professeure de sociologie UCL Louvrain) ; ANSALONI Francesca (IUAV University Venice) ; BEVELANDER Pieter (professor in International Migration and Ethnic Relations and Director of Malmö Institute for Studies of Migration, Diversity and Welfare – Malmö University) ; CHAUVIN Sébastien (sociologue, Université de Lausanne) ; CROSBY Andrew (sociologue/chercheur Vrij Universiteit Brussel et Université catholique de Louvain) ; DEBONO Daniela (Senior Lecturer in International Migration and Ethnic Relations at the Department of Global Political Studies, Malmö University) ; DEGRAVE Florence (UCLouvain) ; EL-ABED Oroub (Postdoctoral Research Associate-Amman based / Co-Principal Investigator- Centre for Lebanese Studies/ Lebanese American University-Beirut) ; GODIN Marie (Refugee Studies Centre – University of Oxford) ; GOIS Pedro (Sociólogo/Sociologist (Phd) Professor, Faculdade de Economia da Universidade de Coimbra) ; GOLDRING Luin (Ph.D Professor of Sociology, York University, Toronto) ; GREEN Sarah (professor of Social and Cultural Anthropology, University of Helsinki) ; GSIR Sonia (Université de Liège – CEDEM – Institut des Sciences Humaines et Sociales) ; HOUSTON Fleur (autrice, former minister at the Holy Family Church in Cuddesdon Way, Blackbird Leys) ; KOOJ Chuhan (Director Metaceptive Media, Co-Director Virtual Migrants Collective) ; KRASTEVA Anna (New Bulgarian University, Dept. of Political Sciences and CERMES) ; LICATA Laurent (Centre de Recherche en Psychologie Sociale et Interculturelle Bruxelles) ; LIEBER Marylène (professor, University of Geneva) ; MAI Nick (professor of Sociology and Migration Studies, Kingston University London) ; MARCO Martiniello (Centre d’Études de l’Ethnicité et des Migrations, Université de Liège) ; MAZZOCCHETTI Jacinthe (professeure [UCL] Louvain et autrice) ; MERLA Laura (professeure de Sociologie & Responsable de programme – master en sociologie, UCL) ; PARISI Rosa (PhD, Unitersity of Manchester) ; MORENO-LAX Violeta (Reader in Law, Founder – Immigration Law Programme, Queen Mary University of London, Inaugural Co-Director – Centre for European and International Legal Affairs (CEILA), Visiting Professor – College of Europe – EU International Relations and Diplomacy Studies Programme) ; PEDROZA Luicy (Research Fellow at GIGA – Institute of Latin American Studies Berlin Office) ; SALZBRUNN Monika (chaire « Religions, Migration, Diasporas », ERC Project ARTIVISM, Lausanne) ; SCHEPERS Marjolein (historienne, Vrije Universiteit Brussels) ; SCHUSTER Liza (Department of Sociology City, University of London) ; SIMONNEAU Damien(chercheur postdoctoral, Université Saint Louis Bruxelles) ; SOPRANZETTI Claudio (Assistant Professor, Central European University) ; VAN HOUTUM Henk (Professor Political Geography and Geopolitics, Radboud University & Professor Border Studies, University of Eastern Finland – Co-founder and coordinator Nijmegen Centre for Border Research) ; VERMYLEN Aurore (doctorante au laboratoire d’anthropologie prospective UCL Louvain) ; VLEMINCKX Justine (doctorante en anthropologue, Uclouvain) ; WINTER Bronwyn (Professor of Transnational Studies, University of Sydney) ; YZERBYT Vincent (professeur de Psychologie sociale et culturelle, UCLouvain) ; ZAPATA-BARRERO Ricard (Full Professor of Political Science – Catedràtic de Ciencia Política, Political and Social Sciences Department – Pompeu Fabra University, Barcelona).

[English / Italiano / Castellano / Portugues ]

Cliquez ICI pour signer la pétition !

Une réponse à “Lettre ouverte au président de la République pour la régularisation définitive des sans-papiers

  1. Pour une régularisation inconditionnelle et pérenne des personnes sans papiers

    extrait :
    La régularisation inconditionnelle des personnes sans papiers sur l’ensemble du territoire français y compris les départements et territoires d’Outre-Mer. Aucune discrimination ne saurait être tolérée quant à l’accès au droit, à la protection et aux conditions minimales de survie, encore moins en temps de crise sanitaire d’où le besoin de mesures en conséquence.

    La régularisation pérenne de tous les sans-papiers. Il serait impensable de mettre une date de fin de régularisation alors qu’il nous est impossible de mettre une date de fin d’épidémie.

    L’accès à un logement ou à défaut à un hébergement adapté à l’ensemble des personnes aujourd’hui contraintes d’être sans-abri ainsi que la possibilité d’avoir accès à un accompagnement social afin d’être épaulées dans l’ensemble des démarches administratives, d’accès aux droits ou aux soins. Pour que les collectivités territoriales et les réseaux associatifs locaux et les citoyen·ne·s puissent prendre part à cet accompagnement, l’État français doit leur en donner les moyens.

    https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/070520/pour-une-re-gularisation-inconditionnelle-et-pe-renne-des-personnes-sans-papiers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.