Voyages dans le temps et l’espace

Essayer de faire partager des émotions ressenties lors des (ré)écoutes. Des voyages dans le temps et l’espace. Déambulations…

Une invitation à écouter et à partager…

Brésil

Un trio composé de Ricardo Herz (violon et violon ténor), Pedro Ito (batterie), Michi Ruzirschka (guitare). Et sur une pièce Gabriel Grossi (harmonica) et pour une autre Hugo Linns (guitare brésilienne dinamique), Lucas dos Prareres (percussions, voix), Pepê da Silva (cavaquinho, bandola), Renata Rosa (rabeca, voix).

Un voyage entre deux mondes, un ici et un là-bas, entre Europe et Brésil, entre jazz et musique populaire.

Cd Ricardo Herz Trio : Chamaoque ?. Sur les pas d’un violon réinventé, Papilio


Arménie

Le pianiste Hayk Melikyan nous propose des pièces de compositeurs du XXème et XXIème siècle. Je connaissais la Toccata d‘Aram Khachatouryan. J’ai découvert avec ce disque d’autres univers.

Arno Babadjanyan : Polyphonic Sonata

Hayk Melikyan : Postlude

Edvard Mirzoyan : Poem

Armen Tigranyan / Hak Melikyan : Concert Paraphrase « Anoush »

Komitas / Hak Melikyan : Lullaby

Geghuni Chitchyan : Armenian Bas reliefs

un album dédicacé à Alexander Gurgenov

Cd Hayk Melikyan : Armenian bas-relief, 2011


Egypte

Des voyageurs et des voyageuses, des expulsé·es, des rescapé·es… les diasporas autour de la Méditerranée. Un musicien, de parent·es arménien·es, né au Caire. « Kazazian trace son chemin à travers des ruines et des paysages musicaux soufflés depuis près d’un demi-siècle avant lui ».

Georges Kazazain (oud et cithare), Shaker Ismaïl (violon), Ibrahim Shahine (kawala), Nagah Abdel Hamid (mizmar), Gamal Lofti (kanun), Bechir Eiwess (contrebasse), Ragab Sadek (tabla, dof, rek).

Un ensemble mêlant des instruments d’une géographie multiple. Une fois encore la splendeur sonore de l’oud projetée sur des rivages métissés…

Cd Georges Kazazian : Sajaya, enregistré en 1996, Al sur


Iran

« Laissée à l’inspiration mais vers une destination et un cheminement décidé d’avance, l’interprétation est, toujours, pour moi, une expérience unique »

L’un Dariush Tala’i joue du tar, un luth à six cordes à double caisse de résonance, l’autre Madjiid Khaladj du tombak ou zar, un tambour à une peau.

Les musiques iraniennes sont très riches, les créations modernes particulièrement diverses (j’ai eu la chance de pouvoir acheter une petite série de cd). Cet album est du coté de la tradition. J’en souligne les idées mélodiques et rythmiques, les ornementations, les sonorités riches et cette ambiance particulière de certaines musiques, ici d’un orient proche…

Cd Dariush Tala’i – Madjiid Khaladj : en concert à Utrecht, en registré en août1996, al sur


Turkistan

Les équilibres sonores et les rythmes ne sont pas simplement induits par le choix des instruments et de leur coopération. Ici, Awwa Karadaghi (violon, oud), Zana Mahmoud Hajar (violon), Hersh Omer Reza (oud), Sabahi Santour (santour), Hoshiar Ahmad et Ibrahim Najmadine (percussions – taple & dafsngian)

Dans chaque région du monde, les musicien·es ont inventé des configurations particulières, des combinaisons instrumentales pour conter, faire rêver ou danser.

Une musique qui exprime la souffrance et la joie de vivre…

Cd Ensemble Zalm : Musique du Kurdistan Vol. II, Al sur


Italie

Textes et musiques de Giorgio Gaber et Sandro Luporini.

Le travail d’une voix et d’un violon. Des accents poétiques ou déchirants. Maria Laura Baccarini (voix) et Régis Huby (violon ténor électroacoustique, violon électrique, violon, effets).

Même sans comprendre les textes, ce qui est mon cas, l’auditeur et l’auditrice sont emporté·es dans cette intense célébration…

Cd Maria Laura Baccarini – Regis Huby : Gaber io e le cose, enregistré en 2015, Abalone Production


Moyen-Orient : oud, clarinette, bendir, voix

Adel Salameh (oud), Naziha Azzouz (voix), Eyal Sela (clarinette et flute), Asaf Sirkis (bendir) proposent une musique qui refuse l’enfermement, tant des frontières que des styles (populaires et savants) ou des inspirations (indiennes, persanes, turques).

Un très beau disque comme une promenade aux jours de printemps…

Cd Adel Salameh : Nuzla, Arion 2000

Didier Epsztajn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.