La nouvelle guerre du lait / Brezel da zont war al laezh ?

« Le discours officiel prétend faire de l’agriculture le pétrole vert de la France, c’est-à-dire lui demander de payer par ses exportations une part croissante des importations énergétiques. En fait, depuis dix ans, cette part a été décroissante, le solde des échanges agro-alimentaires ne s’accroissant pas autant qu’on l’attendait. L’orientation de notre agriculture vers l’exportation se traduit par une spécialisation qui a pour conséquences directes ou indirectes un accroissement des importations agro-alimentaires.

Tenter de sauver la situation en accroissant la valeur ajoutée des produits exportés ou chercher à conquérir des marchés sur les pays tiers ne peut avoir qu’un effet limité. Quant à la reconquête du marché intérieur, dont on commence ici et là à parler, c’est une autre voie, dans une large mesure opposée à celle de l’extension sur les marchés extérieurs, et qui suppose d’autres choix fondamentaux de politique économique. »

https://doi.org/10.3406/ecoru.1980.2732

Je me suis rappelé des écrits de François De Ravignan en 1980, quand je lis, dans le Télégramme, ce jour (20/03/2020 CALBRIX DAE ATLA), que la collecte de lait pourrait s’arrêter, dans les prochains jours, chez les producteurs laitiers bretons, au motif qu’il n’y aurait plus assez de containers pour exporter la poudre de lait… Les grosses boîtes sont, en effet, elles aussi, confinées en Chine, car, usines à l’arrêt là-bas, ne peuvent être remplies (de quoi ?), pour nous être expédiées afin que nous les y renvoyions remplies de poudre de lait.

Quand on sait aujourd’hui de quelle « poudre de lait » il s’agit, que l’on exporte en Afrique ou ailleurs sur « les marchés internationaux » : lait, duquel on a extrait toute la matière grasse, celle dont on fait du beurre, « produit en tension », très demandé, lait qu’on réduit donc ensuite en poudre et qu’on ré-augmente de MGV, cad d’huile de Palme produite également sans doute en Centre-Bretagne comme le soja OGM qui sert à le produire à grand renfort de mais et de glyphosate et qu’on exporte donc pour reconstituer du « lait », on comprend beaucoup mieux de quoi nous parlait François il y a 40 ans.

Il est donc probable que les adhérents de la FNSEA viennent nous demander de l’aide dans les prochains jours quand ils devront vider leur tank à lait à la rivière comme leurs prédécesseurs avaient obligé les petits paysans bretons à le faire en 1972 et 1984.

Il est cependant aujourd’hui évident pour tou-tes que c’est grâce à leur poudre de lait enrichie MGV « spécial »Export que meurent les paysan-nes autour de chaque port d’Afrique et d’ailleurs : 30 à 50% moins cher que le lait local, équivalent en substance !…

Il est facile ensuite de nous donner des cours sur la nécessité que nous aurions de nourrir l’humanité, et de nourrir aussi les voix fascistes qui demandent des fonds pour alimenter FRONTEX afin d’empêcher ces paysan-nes dont ils ont détruit les conditions d’existence chez eux, de venir vivre simplement ici, à moins que la FNSEA n’ait peur qu’ils-elles viennent leur demander des comptes ?

Quand intentons-nous un procès à la FNSEA et aux ministres de l’agriculture en Bretagne ?

Jil.quillevere@gmail.com


Brezel da zont war al laezh ?

« Ar prezeg ofisiel a garfe ober eus al labour douar eoul-maen glas Bro-C’Hall, da lavared eo goulenn digantañ paeañ dre e ezporzhadurioù ul lodenn atav o kreskiñ eus enborzhadurioù ar vro a-fed energiez. E gwirionez, abaoe 10 vloaz, al lodenn-se a zo bet aet war zigreskiñ, an diforc’h etre an eskemmoù war broduioù al labour douar pe ar boued n’en deus ket kresket kement ha gortozet. Emdroadur hol labour-douar war-zu an ezporzhadurioù a zo abeg un arbennigo hag a zo abeg d’e dro da gresk an enborzhadurioù eus produioù evit al labour-douar pe ar boued.

Klask cheñch penn d’ar vazh en ul lakaat da greskiñ an dalvoudegezh ouzhpennet d’ar produioù ezporzhet pe en ur c’hlask digeriñ pe gounid marc’hadoù nevez en estrenvro, ne c’hell kaout er c’heñver-se nemet un efed termenet.

Padal ez eo adc’hounid ar marc’had diabarzh, a glever kaoz diwar e benn amañ hag ahont, un hentenn all, enep a galz avat ouzh hini kreskiñ ar marc’hadoù diavaez, hag a vije diazez anezhi dibaboù all diazez anezho ivez a-fed politikerezh ekonomikel. »

Ar soñj a zo deuet din en dro eus ar pezh a skrive François De Ravignan e 1980, pa lennan hiriv e c’hellfe bezañ tardet da zastum al laezh en atantoù e Breizh pa ne gaver ket awalc’h ken a voestoù da lakaat en enno ar poultr- laezh da gas d’an estrenvro. Ar voestoù a zo stanket e porzhioù Bro-China rak kehid ha ma vo sarret eno an uzinioù n’heller ket leuniañ anezho (gant petra ?) ha degas anezho deomp da gas poultr-laezh dezho en dro.

Pa ouezomp peseurt poultr-laezh ‘vez kaset dezho ha da Afrika ha da lec’h all : Tennet holl an druzoni eus al laezh, graet amann hag a zo klask war e lec’h, lakaet ar rest e poultr hag ouzhpennet MGV, da lavared eo Eoul Palm produet e Kreizh-Breizh kredapl, e komprener kalz gwelloc’h eus petra e komze François 40 vloaz’zo.

Kredapl e teuio izili an FNSEA da c’houlenn sikour en deizoù o tont pa rankint lakaat laezh er c’houarioù e-giz m’o doa o c’henseurted ur poent ‘zo bet lakaet ar beizanted bihan d’ober e 1972 hag e 1984.

Hiriv atav ez eo anat ez eo diwar goust o laezh poultr MGV arbennig Ezporzh e varv ar beizanted-ezed tro-dro da gement porzh en Afrika hag e-lec’h all : aes dezho eta ober kentel deomp war ar redi da vouetañ an denelezh a-bezh ha da vouetañ mouezhioù ar faskourien hag a c’houlenn arc’hant evit FRONTEX da virout ouzh ar beizanted-ezed dic’hastet ganto da zont amañ da vevañ nemet aon he defe an FNSEA e teufent da c’houlenn kontoù.

Pegoulz e rimp prosez d’an FNSEA ha da vinistred al labour-douar e Breizh ?

Jakez.kroc.henn@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.