21 mars – Marche des Solidarités : On est là !

La Marche des Solidarités aura lieu le 21 mars à Paris, à l’occasion de la Journée internationale contre le racisme et fait partie d’une journée de manifestations internationales contre le racisme et le fascisme avec des manifestations déjà annoncées dans de nombreux pays.

Ce sera sa troisième édition dans la lutte contre le racisme, la chasse aux migrantEs et les violences policières.

Mais c’est tout le mois de mars qui sera un Mars des Solidarités avec le 8 mars pour la lutte contre le sexisme et les droits des femmes, le 14 mars contre les violences policières et le 28 mars pour le droit au logement.

La Marche des Solidarités appelle en tant que telle à ces manifestations et notamment à la Marche contre les violences policières du 14 mars et appelle à établir, dans la mesure du possible et selon des modalités à trouver, des convergences le 14 mars avec la marche pour le climat et la manifestation des Gilets Jaunes.

Ci-dessous l’appel à la Marche des Solidarités et les premiers signataires.

#14marsviolencespolicières

#21marsantiracismeantifascisme

#21marsstopislamophobie

#21marsouvrezlesfrontieres

#28marslogementpourtou-te-s

 

MARCHE DES SOLIDARITÉS

Samedi 21 mars – Opéra – 14H00

 

« Quand des milliers de migrantEs sont mortEs chaque année, noyéEs, électrocutéEs, asphyxiéEs sur les routes de la migration à cause du système des frontières et des politiques anti-migratoires je n’ai rien dit. Je n’étais pas migrantE.

Quand les sans-papiers ont été enferméEs dans des centres de rétention je n’ai rien dit. Je n’étais pas sans-papier.

Quand des campements de Rroms ont été expulsés ou attaqués je n’ai rien dit. Je n’étais pas Rrom.

Quand les foyers de travailleurs immigrés ont été détruits, leurs salles collectives fermées, je n’ai rien dit. Je n’étais pas travailleur immigré.

Quand des jeunes des quartiers populaires ont été tués par la police je n’ai rien dit. Je n’étais pas noir ou arabe.

Quand un père de famille chinois a été tué chez lui par la police je n’ai rien dit. Je n’étais pas asiatique.

Quand des jeunes musulmanes ont été exclues de l’école, agressées dans les rues à cause de leur foulard je n’ai rien dit. Je n’étais pas musulmanE.

Quand des mosquées et des synagogues ont été attaquées je n’ai rien dit. Je n’étais ni musulmanE ni juif/juive.

Quand ils s’en sont pris aux Gilets Jaunes et aux grévistes je ne les ai pas soutenuEs. Quand la police a mutilé des manifestantEs, je n’ai rien dit. Je n’étais pas en grève.

Quand la société est devenue invivable et que les fascistes ont pris le pouvoir je n’ai rien pu faire. Il n’y avait plus personne pour résister. »

 JAMAIS ÇA !

Le samedi 21 mars on manifeste POUR :

La liberté de circulation et d’installation. La régularisation des sans-papiers.

La fermeture des centres de rétention.

L’égalité des droits pour touTes dans tous les domaines (travail, logement, santé, éducation…). Le droit de vote des étrangerEs.

La fin des contrôles au faciès et des violences policières. Vérité et Justice pour les familles de victimes.

L’abrogation des lois et mesures islamophobes. La fin des discours stigmatisants.

Et :

Le samedi 14 mars contre les violences policières

Le samedi 28 mars pour le droit au logement 

ON EST LÀ !

 

Premiers signataires :

20è Solidaires avec tou-te-s les migrant-e-s, Ah Bienvenue Clandestins, ACTIT, AEFJN, AFD International, AFPS 63, AMDH-IdF, APICED, ASIAD, ATMF, Assemblée antiraciste 20e, Assemblée des Blessés, Attac France, Association KÂLÎ, Auberge des Migrants, Autremonde, Bagagérue, Collectif 10 novembre contre l’islamophobie, Collectif Contre-attaque, Collectif de soutien de l’EHESS aux sans-papiers et aux migrant-e-s, Collectif Faty Koumba, Collectif Féministes Pour l’Egalité, Collectif Justice et Vérité pour Babacar Gueye, Collectif Justice pour Angelo, Collectif Mamans Toutes Egales, Collectif Poitevin D’Ailleurs Nous Sommes d’Ici, Collectif Réfugiés du Vaucluse, Collectif Vérité et Justice pour Ali Ziri, Collectif Vies Volées, Collectif Vigilance pour les droits des étrangers Paris 12éme, Comité Adama, Comité Vérité et Justice pour Lamine Dieng, CISPM, CIVCR, Copaf, CRID, CRLDHT, CSP75, CSP1, CSP Paris 20, CSP95, CTSP Vitry, D’Ailleurs Nous Sommes D’Ici Bas-Rhin, Des Lits Solidaires (Le Havre), DAL, DIDA-Rennes, DIEL, Droits Devant !!, FASTI, FTCR, Fondation Frantz Fanon, FUIQP Paris Banlieue, GAT Réfugiés Migrants FI 35, GISTI, Identité Plurielle, inFLÉchir, La conquête du pain (Montreuil), La Révolution est en marche, LDH Rennes, MAN fédéral, MRAP Vaucluse, NPA, PIR, PEPS, Réseau Foi et Justice Afrique Europe, REMCC, Sang pour Sans (Champigny sur Marne), Section syndicale CGT de la Société de Restauration du Musée du Louvre, Section CGT Cité nationale de l’histoire de l’immigration, SKB, Survie, Tous Migrants, TPC Maison Solidaire, UCL Melun, UCL Paris Nord-Est, UJFP, Union Syndicale Solidaires, UTAC, ZSP18,

Signatures structures à envoyer à marche.des.solidarites@gmail.com

Une réponse à “21 mars – Marche des Solidarités : On est là !

  1. La Marche des Solidarités

    Communiqué – Jeudi 28 mai 2020
    La Marche des Solidarités maintient l’appel à manifester ce 30 mai

    Anzoumane Sissoko, Yoro Traoré, Verveine Angeli et Denis Godard signataires du dépôt en préfecture du dispositif prévu depuis plusieurs semaines pour manifester à Paris ce samedi 30 mai dans le respect strict des mesures sanitaires, informent que le préfet de police de Paris a publié ce mercredi 27 mai à 18H00 un arrêté pour interdire cette manifestation « en vue de prévenir la propagation du virus covid-19 ».

    Un référé libertés a été déposé ce jeudi 28 mai au Tribunal Administratif pour suspendre cet arrêté d’interdiction et exiger le respect du droit à manifester.

    Le collectif de la Marche des Solidarités maintient l’appel à manifester ce samedi à Paris, comme dans de nombreuses autres villes de France.

    Car s’il s’agit de « prévenir la propagation du virus » nous exigeons des autorités qu’elles régularisent les Sans-Papiers et MigrantEs, qu’elles ferment les Centres de Rétention, qu’elles donnent accès à des logements décents à toutes celles et tous ceux qui sont à la rue, papiers ou pas.

    S’il s’agit de raisons sanitaires et non d’une remise en cause du droit de manifester nous demandons quelle est la logique sanitaire qui conduit à rouvrir, dans la même zone, les grands magasins mais à interdire une manifestation de rue ?

    La Marche des Solidarités appelle donc à une mobilisation encore plus forte et déterminée parce que l’urgence est sanitaire, sociale et politique et qu’aux revendications de la manifestation s’ajoute désormais la défense de nos libertés.

    S’il s’agit de « prévenir la propagation du virus » la Marche des Solidarités exige en outre des autorités qu’elles laissent la manifestation se tenir sur l’espace le plus large possible pour permettre le respect des distances sanitaires et qu’elles tiennent le dispositif policier le plus loin possible des manifestantEs.

    Pour garantir la sécurité de touTEs les manifestantEs et éviter une trop grande dispersion, le dispositif annoncé qui prévoyait des accès de Madeleine à Strasbourg St Denis est modifié. C’est le nombre de présentEs rassemblés en un même lieu en respectant les mesures sanitaires qui permettra d’éviter des amendes et d’obliger la préfecture à nous laisser nous exprimer.

    La Marche des Solidarités demande donc à tout le monde d’accéder – selon la liste des collectifs, associations, syndicats, organisations, indiquée ci-dessous, les possibilités et affinités de chacunE – à la place de l’Opéra ou la place de la Madeleine soit par les stations de métro correspondantes ou par d’autres stations aux alentours (Richelieu-Drouot, Quatre Septembre, Chaussée d’Antin, Havre Caumartin, Auber, St Lazare, Concorde…).

    Dans la mesure des possibilités tout le monde doit venir avec des masques et assurer le respect des distances nécessaires, ce qui est possible en se répartissant dans la zone couvrant la place de la Madeleine, le boulevard de la Madeleine, le boulevard des Capucines et la place de l’Opéra. Pour celles et ceux qui ne pourront s’en procurer, des masques seront distribués aux différents accès.

    Pour permettre la protection collective la Marche des Solidarités demande par ailleurs d’arriver à 14H30 sur les lieux et de ne sortir panneaux, drapeaux et banderoles que quand un nombre important de manifestantEs seront réuniEs.

    Des numéros d’avocats seront communiqués.

    Aux côtés des collectifs des Sans-Papiers et de MigrantEs, notre force c’est notre nombre et notre détermination. Le monde d’après, c’est maintenant !

    Répartition des accès par organisations :

    14H30 – Place de la Madeleine

    Collectifs locaux de soutien aux migrantEs
    Collectifs contre les Centres de rétention
    Associations de solidarité avec les migrantEs
    Associations antiracistes
    Associations de l’immigration
    Comités de familles de victimes des violences policières
    Associations féministes
    Associations environnement
    Associations altermondialistes et solidarité internationale
    Associations de défense des libertés
    Partis politiques

    14H30 – Place de l’Opéra

    Collectifs de Sans-Papiers et MigrantEs
    Collectifs des foyers de travailleurs immigrés
    Collectif pour l’avenir des foyers
    Associations pour le droit au logement
    Collectifs Interpro
    Gilets Jaunes
    Syndicats

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.