Newsletter n°2 « On Arrête toutes »


Le 8 mars approche à grands pas

Beaucoup de femmes, salariées, chômeuses , précaires, retraitées… participent activement à la mobilisation contre la contre réforme des retraites.

Dans de nombreuses villes, on voit des cortèges féministes à chaque manifestation. La chorégraphie/flash mob #acausedemacron à l’initiative d’Attac rencontre un véritable succès. Dans les cortèges, de nombreuses pancartes alertent sur les conséquences de cette contre réforme sur les femmes et mettent en avant les inégalités salariales et professionnelles.

La mobilisation continue avec une multiplication d’actions un peu partout, dans les rectorats, dans les hôpitaux, dans les tribunaux, à l’inspection du travail, dans les collectivités territoriales, dans les raffineries, dans la culture, les lycées et les universités… La journée du 24 janvier a montré la détermination des salarié-es à lutter contre la retraite par points.

Dans les réunions et initiatives interprofessionnelles locales, de plus en plus de femmes interviennent et parlent de la grève féministe du 8 mars.

2020 c’est aussi la réforme de l’assurance chômage qui va commencer à s’appliquer et va précariser de plus en plus de femmes. 

L’accès aux droits à la santé, l’éducation, la culture… se restreignent de plus en plus avec les restructurations et les contre réformes dans l’ensemble de la fonction publique. Les femmes participent activement aux mobilisations dans ces secteurs.

Les mesures gouvernementales contre les violences annoncées par le gouvernement suite au succès des manifestations contre les violences organisées notamment par Nous Toutes le 23 novembre ne sont vraiment pas à la hauteur.

Les femmes Gilets Jaunes continuent à se mobiliser contre la précarité. A Paris, les employées de l’hôtel Ibis Batignolle qui cumulent racisme, discrimination, sexisme et surexploitation, en grève depuis 6 mois, viennent enfin d’obliger le groupe ACCOR à les recevoir avec le sous-traitant qui les emploient. 

Impliquée dans le mouvement actuel, le collectif « On Arrête Toutes » prépare la grève féministe du 8 mars 2020, journée internationale pour les droits ds femmes. 

Le 8 mars organisons nous partout, dans les quartiers, sur les lieux de travail, dans l’espace public. Pour en finir avec la domination masculine et la loi du profit qui détruit nos vies et la planète ! Soyons nombreuses le 8 mars à participer à la grève féministe de zéro heure à minuit. Investissons l’espace public. Le 8 mars 2020 On Arrête Toutes!

Pour organiser la grève, il est possible de joindre les associations féministes, les syndicats, dans toutes les régions.

Comment joindre « On Arrête Toutes » ?

Par mail : onarretetoutes@gmail.com

Sur facebook : https://www.facebook.com/OnArreteToutes/

Sur tweeter : @Otoutes

Sur instagram : onarretetoutes

Sur le site : onarretetoutes.org


Rappel

Qu’est ce qu’une grève féministe ?

Celle ci a commencé en Pologne en 2016 pour lutter contre une loi encore plus restrictive sur l’avortement. Les Argentines ont emboîté le pas en 2017 contre les violences et ont lancé un mot d’ordre de grève international pour le 8 mars, tout comme les Espagnoles qui depuis 2 ans ont rassemblé plus de 5 millions de femmes dans les rues. Le mot d’ordre a été repris notamment en Italie, Belgique et en Suisse qui a fait très massivement grève le 14 juin dernier, jour anniversaire de l’introduction de l’égalité femmes/hommes dans la constitution.

La grève féministe est faite pour montrer que si les femmes s’arrêtent, tout s’arrête. Partout. Dans le travail rémunéré mais aussi le travail domestique, l’éducation des enfants, le soin apporté aux plus jeunes comme aux plus âgé.e.s, les études, la consommation etc.

C’est évidemment pour cela que nous nous appelons « On arrête toutes ».

Que va t-on arrêter le 8 mars car c’est un dimanche ? 

Il y a des secteurs entiers qui travaillent le dimanche : dans la culture, les transports, les hôpitaux, le commerce. Ce sont souvent des services publics mais dans le commerce par exemple, beaucoup de femmes précaires travaillent. Et puis le travail du dimanche n’est pas forcément indispensable. C’est Macron qui a ouvert la porte à sa généralisation quand il était ministre de l’économie. Certains patrons d’hypermarchés mènent d’ailleurs une véritable guérilla avec l’Inspection du Travail pour cette ouverture du dimanche. 

Les femmes consacrent aussi une partie du dimanche ou sa totalité au travail domestique. Rappelons que selon l’INSEE, les femmes prennent en charge 2/3 du travail domestique et que quand le nombre d’enfants s’accroît, le temps domestique des hommes diminue et celui des femmes augmente. Et bien le 8 mars, on s’arrête de briquer, d’astiquer, de passer l’aspirateur, de faire la cuisine, la vaisselle…. 

Et on s’arrête aussi de faire les courses, le marché, etc. On fait grève de la consommation. On ne va pas dans ces magasins qui devraient être fermés acheter des produits bien souvent inutiles qui coûtent cher et saccagent la planète. La publicité sexiste nous incite à les consommer et ils sont bien souvent produits dans des conditions d’exploitation extrême des femmes dans les pays du Sud. 

Ce dimanche là, on s’abstiendra aussi de regarder en catastrophe si les petits ont bien fait leurs devoirs.

On s’abstiendra aussi d’organiser toute la semaine, on se libère de cette charge mentale. 

Toutes ces tâches doivent être partagées. 

Ce dimanche, évidement les lycées et universités seront fermés. Mais on n’oubliera pas le sexisme qui peut régner dans ces lieux, les violences qui peuvent s’y dérouler. Nous n’oublierons pas non plus les manuels scolaires sexistes comme l’orientation genrée. 

Ce dimanche 8 mars ON S’ARRETE ! Et on montre ainsi le rôle fondamental que les femmes jouent dans la société. On s’arrête pour avancer nos revendications d’égalité partout, nos luttes incessantes contre les violences que nous subissons et pour défendre notre droit à l’avortement. 

ON S’ARRÊTE TOUTES ET ON PREND LA RUE.

ON MANIFESTE ET ON FAIT LA FÊTE !!!!!!!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.