Journal des Editions Syllepse : N°76 – 20 novembre 2019

JUSTICE ET RESPECT

Le soulèvement des Gilets jaunes

Dans la tradition de la photographie sociale et de l’enquête sociologique, ce livre revient sur ce soulèvement avec deux objectifs. Celui de faire comprendre par l’image les multiples facettes d’une révolte inédite dans l’histoire des luttes sociales en France. Celui aussi de donner la parole à ses protagonistes afin qu’ils évoquent leur engagement.

180 photos pour saisir la force de ce mouvement.

C’est au moyen de la puissance des images que les auteurs nous invitent à une compréhension de cette révolte, en documentant visuellement toutes les dimensions de l’organisation et de la vie des Gilets jaunes.

Le noir et blanc de la photographie restitue la force du combat collectif, tandis que le texte permet de comprendre la durée et l’ampleur de la révolte : le rôle déterminant des femmes, la façon dont les groupes tentent de neutraliser leurs divisions, les attitudes face à la répression policière, ou encore les manières d’entretenir la fraternité et la croyance en « un autre monde possible ».

Histoire visuelle d’un soulèvement, ce livre est aussi l’histoire de Sassia, Patrick, Anne-Marie, Manu, et de tant d’autres anonymes qui ont grandi, travaillé et élevé leurs enfants dans des espaces qui subissent de plein fouet les effets du capitalisme néolibéral.

En suivant plusieurs Gilets jaunes dans leur vie quotidienne, en se faisant les témoins de leurs galères, leurs doutes, leurs espoirs, les auteur·es se font aussi les passeur·euses de la parole de ces hommes et ces femmes entré·es en révolte.

Les courts portraits sociologiques qui jalonnent le livre, souvent complétés par des prises de vues au domicile ou avec les familles des Gilets jaunes, permettent ainsi d’incarner ce mouvement, d’en montrer la diversité et surtout de le rendre sensible à un large lectorat.

https://www.syllepse.net/justice-et-respect-_r_22_i_788.html

*****

CELLE QUI N’ÉTAIT PAS SAGE

Geneviève Legay

Le 23 mars 2019, la France découvre Geneviève Legay, âgée de 73 ans, renversée par une charge de police et retrouvée au sol dans une mare de sang, place Garibaldi à Nice.

Son nom traverse les frontières. Elle devient un des symboles du mouvement des Gilets jaunes et de la répression policière tant dénoncée.

Dans cet ouvrage, Geneviève Legay évoque, à travers un long entretien, son parcours de vie et tous ses combats. Porte-parole départementale d’Attac, syndicaliste, altermondialiste, féministe et écologiste, elle est partie prenante du mouvement des Gilets jaunes.

Au fil des pages vous découvrirez l’étonnante énergie et la réelle sagesse dont elle fait preuve, fidèle à ses nombreux engagements.

Un témoignage émouvant et fort.

Une parole vraie et pleine d’humanité.

https://www.syllepse.net/celle-qui-n-etait-pas-sage-_r_21_i_793.html

*****

ACCUEILLIR LES MIGRANTS

Rien n’est facile mais tout est possible

Stéphanie Bossard

« En novembre 2016, j’apprends qu’un Centre d’accueil et d’orientation s’ouvrait dans ma commune. Je participe alors à la création d’un collectif d’habitants qui veulent témoigner de leur volonté d’accueillir les migrants. Militante au sein du Réseau éducation sans frontières (RESF 37), il va me falloir apprendre et comprendre le labyrinthe administratif que la France propose à tous ces étrangers, ces sans-papiers, ces demandeurs d’asile.

Nos chemins se croisent à l’occasion d’un parrainage. Tu as fui le Soudan et gardes les stigmates de cette violence qui a fait basculer ta vie. Côte à côte, nous allons avancer dans cette aventure où le désir de vivre et d’apprendre dialogue avec nos émotions.

Un soir de juillet 2018, cette écriture s’est imposée comme une nécessité. »

Stéphanie Bossard est formatrice en travail social. Son témoignage est emblématique du phénomène qu’analyse Michel Agier dans son livre L’étranger qui vient – Repenser l’hospitalité : « L’État-nation a intégré l’asile, mais il a intégré ce droit d’asile dans les politiques de contrôle des frontières, des territoires et des circulations. […] Que fait-on aujourd’hui au nom de l’hospitalité ? »

À Tours, une vague d’indignation porte depuis plusieurs années les militants et les bénévoles de nombreuses associations engagées dans l’aide aux migrants. Leurs objectifs se rejoignent : interpeller l’État, qui refuse d’appliquer – ou applique de manière restrictive – les directives nationales et européennes, au mépris du droit international et des conventions signées par la France.

https://www.syllepse.net/accueillir-les-migrants-_r_21_i_800.html

*****

À LA PROCHAINE

De Mai 68 aux Gilets jaunes

Pierre Cours-Salies

Que peut-il bien y avoir de commun entre Mai 68 et le mouvement des Gilets jaunes ?

Cinquante ans après, les objectifs mis en avant par les mouvements de contestation trouvent un écho dans le soulèvement des Gilets jaunes.

Le mouvement des Gilets jaunes s’inscrit dans la chaîne de mouvements populaires porteurs d’aspirations démocratiques radicales.

De longue date, la protestation sociale est porteuse de préoccupations écologiques, de la demande de transformation radicale du travail, d’une volonté d’organisation collective des entreprises, des services publics et de la société, une autogestion généralisée, une démocratie démocratisée.

Les mouvements populaires et les contestations radicales composent une sorte de projet, un espoir autant qu’un programme qui reste à écrire : Mai 68 est un arbre de la liberté comme le furent ceux plantés en 1793 en France.

Un livre qui permet de comprendre comment nous en sommes arrivés à la situation actuelle : un espoir est à reconstruire en confrontant ces réflexions aux questions posées par les Gilets jaunes.

https://www.syllepse.net/A-la-prochaine-_r_21_i_781.html

*****

MÉTROPOLISATION, VILLES ET TERRITOIRES

ContreTemps 

Aujourd’hui l’humanité est majoritairement urbaine, et « la ville est partout ».

500 villes dans le monde comptent plus d’un million d’habitants, et pour 30 d’entre elles la barre des 15 millions est franchie !

Au long de l’histoire, la ville est apparue comme berceau et symbole de la civilisation. Pourtant comment lire la réalité urbaine contemporaine comme un triomphe civilisationnel ? Alors que se répand et s’aggrave le mal-être urbain, que trop de misères côtoient une richesse insultante, qu’à la désertification des territoires et à l’abandon de leurs habitants se juxtapose la concentration des populations et des activités, avec les problèmes afférents de logement, de pollutions, de transports…

Que vaut une dynamique de « métropolisation » présentée comme un impératif catégorique ?

Comment relever les défis sociaux, écologiques et démocratiques dont cette restructuration globale des espaces et des sociétés est porteuse, sinon en réinventant nos modes de penser, fabriquer, gouverner nos territoires ? Une altermétropolisation est-elle possible ? Le dossier de la revue ouvre ce chantier, avec de nombreux spécialistes de la question, architectes, urbanistes, sociologues. Il appelle au débat.

Dans ce même numéro, une réflexion poursuivie sur les questions nationales. Ainsi qu’une place donnée à des livres et aux arts…

https://www.syllepse.net/metropolisation-villes-et-territoires-_r_94_i_797.html

*****

*****

Préface d’Annie Thébaud-Mony : preface-dannie-thebaud-mony-a-louvrage-azf-total-responsable-et-coupable/

Note de lecture : crimes-industriels-et-refus-de-limpunite-des-responsables-donneurs-dordre/

*****

Bonne lecture après un détour chez votre libraire habituel

Editions Syllepse

69, rue des Rigoles – 75020 Paris


O1 44 62 08 89


Diffusion : Sofédis / Distribution : Sodis

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.