A se libérer, c’était drôle à dire, de son absence

Avant d’aborder un épais livre, je fais l’hypothèse qu’un des sujets abordés sera le temps mais pas la météorologie. Je n’espère pas une nouvelle scène de bal et de remémoration, le temps retrouvé… mais une échappée aux rythmes lents ou rapides que l’autrice ou l’auteur construira par ses récits et ses silences.

Ce qui me frappe dans le roman de Ludmila Oulitskaïa c’est justement le jeu entre les temps, en particulier le temps de deux femmes, Maroussia et Nora.

La mise en scène et les références à ce que le théâtre a pu représenter pour l’une et l’autre se font écho. Le livre débute sur un bébé, « une volupté suspecte et accessoire qui n’avait rien à voir avec le but de l’opération », la découverte du contenu d’une malle d’osier, « c’était un manuscrit ou un journal intime », le monde juif des premières années du XXe siècle à Kiev, les livres et leur lecture…

Des vies, des rencontres et des séparations, le monde soviétique des relégations, et de la criminalisation des opinions, les lectures et les connaissances, l’implication scientifique, le théâtre, les fils et les pères, les voyages, les effets stéréoscopiques, la féérie du monde, les maris et les amants, la correspondance amoureuse, les sauts au delà de l’atlantique, Jacob et Tenguiz, les générations et l’histoire de femmes…

Il convient donc de monter sans prudence sur cette échelle de Jacob. Un immense roman, et cela ne saurait se résumer au nombre de pages…

Ludmila Oulitskaïa : L’échelle de Jacob

Traduit du russe par Sophie Benech

Du monde entier – Gallimard, Paris 2018, 622 pages, 26 euros

Didier Epsztajn

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.