Syllepse : Septembre 2019. Les nouveautés de la rentrée des classes

Fania Noël-Thomassaint : AFRO-COMMUNAUTAIRE. Appartenir à nous-mêmes

Le cœur de ce manifeste est le suivant : « Être Noir·e et vouloir appartenir à une communauté et à un projet politique révolutionnaire de libération qui s’inscrivent dans une pensée panafricaniste, anticapitaliste et radicalement afroféministe. »

Dans une langue vive, ce manifeste veut éclairer les objectifs et les modalités d’une telle entreprise dans un pays où le mot « race » provoque passions et fantasmes.

Partir de l’expérience spécifique des Noir·es en France, mais aussi des rapports entretenus par la France avec les Noir·es permet de comprendre le défi que représente un tel projet.

Dans un pays obsédé par le spectre du « communautarisme », l’autrice propose de faire de la notion de « communauté » une arme contre le projet néolibéral et individualiste de dépolitisation des luttes de libération noire.

Afroféministe, ce manifeste s’inscrit dans une lecture politique du monde qui voit la nécessité pour tout projet de libération d’en finir avec les structures d’exploitation économique, sociale et politique que sont le racisme, le patriarcat et le capitalisme.

https://www.syllepse.net/afro-communautaire-_r_37_i_786.html


Alternatives Sud : LES NOUVEAUX TERRITOIRES DE L’AGROBUSINESS

Une nouvelle et terrible « révolution verte » gagne le monde, l’agrobusiness. Dopée par une demande alimentaire croissante, elle gagne du terrain au Sud et dévaste tout sur son passage. Son modèle commercial et productiviste colonise de nouveaux territoires, du bassin amazonien aux confins de la Papouasie-Occidentale en passant par le continent africain, l’ « ultime frontière ».

Avec l’appui de gouvernements, d’institutions internationales, d’agences de coopération et d’une poignée de fondations philanthropiques, ce nouveau mode de production et de commercialisation agricole s’impose peu à peu sur la planète.

Pointées du doigt pour leur responsabilité dans la crise alimentaire de 2008 et dans le mouvement d’accaparement des terres qui a suivi, les grandes firmes de ce secteur ont renouvelé leur discours et remodelé leurs stratégies. Comble ! Elles se veulent désormais actrices « incontournables » de la lutte contre la faim. Épousant le langage onusien de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, elles se positionnent comme les garantes d’une transition durable et inclusive, axée sur la modernisation des agricultures familiales.

Séduits par leurs promesses financières et techno-logiques, les pays en développement leur déroulent le tapis rouge et scellent avec elles des alliances décisives. Tandis que les organisations paysannes dénoncent l’imposture, les recettes proposées, prétendument « gagnant-gagnant » risquent d’aggraver le morcellement des communautés rurales, d’accentuer la dépendance des petits producteurs et d’accélérer le processus de privatisation des ressources au profit des acteurs dominants.

Fort de la contribution de plusieurs spécialistes de différents pays du Sud, l’ouvrage offre toutes les données factuelles et éclaircit les enjeux actuels et futurs de cette folie agricole et écologique.

https://www.syllepse.net/les-nouveaux-territoires-de-l-agrobusiness-_r_37_i_777.html


bell hooks : APPRENDRE À TRANSGRESSER. L’éducation comme pratique de la liberté

« Pour les Afro-Américain·es enseigner – éduquer – était fondamentalement politique, parce qu’ancré dans la lutte antiraciste. Ainsi, les écoles élémentaires que je fréquentais, réservées aux Noir·es, devinrent les lieux où je découvrais l’apprentissage comme une révolution. Bien qu’elles n’aient jamais défini ou énoncé ces pratiques en termes théoriques, nos enseignant·es pratiquaient une pédagogie révolutionnaire de résistance, profondément anticoloniale. »

C’est par ces lignes que s’ouvre ce livre, dont l’écriture à la fois intime et politique de bell hooks court de la première à la dernière page.

Recueil de textes incisifs à la croisée de la pensée de Paulo Freire, le racisme, le sexisme et le rôle du système éducatif dans la reproduction de l’ordre dominant, ce livre est une introduction à la pédagogie de l’émancipation défendue par l’une des grandes voix du féminisme afro-américain.

https://www.syllepse.net/apprendre-a-transgresser-_r_37_i_776.html


A La fin de l’année 2019 et

au début de l’année 2020

A télécharger au format PDF : Argu. genevieve legay


A télécharger au format PDF : Argu. virer les actionnaires


A télécharger au format PDF : fiche frontières de fer


A télécharger au format PDF : Argu Asie, des pouvoirs


A télécharger au format PDF : Argu crise mondiale et reproduction du capital

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.