Celle qui est morte

Celle qui est morte

Celle qui cache les bleus sous son fond de teint,

Celle qui n’ose plus sortir,

Celle qui se tait à chaque colère,

Celle qui fait la guerrière et qui tremble,

Celle qui ne partira pas tant que les enfants ne seront pas majeurs,

Celle que sa famille a déplacée,

Celle dont on a acheté le silence,

Celle à qui on a déconseillé de porter plainte,

Celle que l’on accuse de mentir,

Celle dont on met la fidélité en doute,

Celle dont on dit qu’avec la vie qu’elle a elle a bien cherché,

Celle qui s’enfuit sans rien,

Celle qui n’est pas écoutée,

Celle que les flics ont humiliée,

Celle à qui on a demandé « tu es sûre ? »,

Celle que les proches ne savent pas comment aider,

Celle qui ne dort plus, 

Celle qui a été battue enceinte,

Celle qui n’a pas de travail,

Celle qui ne parle pas la langue et ne sait comment demander de l’aide,

Celle dont la mère lui a dit « moi aussi »,

Celle dont les amis ont disparu,

Celle qui ne pleure même plus sous les coups,

Celle qui tient tant qu’il ne touche pas aux enfants,

Celle qui gruge 5 minutes de liberté,

Celle qui a retourné le fusil et se retrouve accusée d’homicide,

Celle qui demande l’autorisation pour tout,

Celle qui reconnaît les signes et l’humeur avant les mains qui frappent,

Celle qui accepte les excuses pour la centième fois,

Celle qui se dit que c’était moins violent que la dernière fois,

Celle qui n’a jamais vécu la violence et la découvre sidérée,

Celle qui n’a jamais connu que la violence et s’y est habituée,

Celle qui a honte,

Celle qui culpabilise,

Celle qui est médiatisée car c’était une star mais n’en a pas été davantage protégée,

Celle dont on ne découvre le corps que plusieurs jours plus tard,

Celle qui apprend à sa fille à se battre,

Celle dont le fils s’est retourné contre le père,

Celle qui s’en est sortie mais ne met plus un pied dehors,

Celle qui sourit tout le temps pour tromper son monde,

Celle qui se noie dans l’alcool,

Celle à qui on a dit que « les hommes sont comme ça »,

Celle qui sursaute à chaque bruit,

Celle qui dort avec une arme sous l’oreiller,

Celle qui n’a pas eu de place en foyer d’urgence,

Celle qui a l’obligation de présenter les enfants,

Celle dont personne ne comprend pourquoi elle y retourne,

Celle à qui on a enlevé ses enfants,

Celle qui voulait une belle histoire,

Celle qui se laisse mourir,

Celle qui n’a rien vu venir,

Celle qui était trop belle,

Celle à qui ça ne pouvait pas arriver,

Celle qui a signé pour le meilleur mais surtout pour le pire,

Celle dont la plainte a été classée sans suite, 

 

Celles-ci et encore, et encore, et encore…

Litanie de sévices,

D’une société qui les a abandonnées.

Marie Gloris Bardiaux-Vaïente

https://mgbvfeminisme.tumblr.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.