Simone de Beauvoir avait raison

J’ai lu une blague sur Internet qui parlait des fuseaux horaires. Un drôle de phénomène que ces fuseaux horaires : en Australie, on est déjà demain, au Canada, on est aujourd’hui et aux États-Unis, on est encore en 1940 et les droits des femmes sont sauvagement attaqués. Ce n’est pas parce qu’on rit que c’est drôle.

Simone de Beauvoir affirmait : « Rien n’est jamais définitivement acquis. Il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Votre vie durant, vous devrez rester vigilantes ». J’aurais aimé qu’elle se trompe. Malheureusement, la législature de l’état de l’Alabama lui aura donné raison en adoptant une loi anti-avortement digne du livre dystopique de Margaret Atwood, La servante écarlate

Les 25 sénateurs républicains de l’Alabama  sur un total de 35, tous des hommes je tiens à le souligner, ont adopté une loi rendant l’avortement criminel en toute circonstance, à l’exception d’une menace sérieuse pour la santé de la femme enceinte.

Même les victimes de viol et d’inceste n’échapperont pas à cette loi d’une violence inouïe. Les médecins pratiquant l’avortement pourraient être passibles de peines de prison de 10 à 99 ans.

Une longue bataille contre l’avortement

Cela peut nous sembler étrange du Québec, mais les militantes et militants anti-avortements américains sont sur le pied de guerre depuis longtemps déjà pour faire renverser la décision de la Cour suprême des États-Unis dans le cas Roe v. Wade qui consacrait le droit à l’avortement des femmes américaines.

Son gouvernement n’a de cesse, par ailleurs, de menacer de cesser le financement d’ONG internationales s’occupant de la santé des femmes, qui conseilleraient ou discuteraient d’avortement.

L’élection de Donald Trump à la présidence a galvanisé les troupes anti-avortements. Le président est ouvertement contre l’avortement et a fait du renversement de Roe v. Wade une promesse phare de sa campagne électorale. Depuis son élection, la Cour suprême est maintenant dominée par des juges conservateurs.

De l’aveu même des sénateurs de l’Alabama, leur but est de se retrouver rapidement devant la Cour suprême pour les convaincre de renverser leur décision de 1973 et être en mesure de limiter le droit à l’avortement partout au pays.

Le Missouri a emboîté le pas de l’Alabama et a adopté également une législation anti avortement très sévère, rendant criminels les avortements après seulement 8 semaines de grossesse !

La résistance est déjà bien en marche

Heureusement, le mouvement féministe américain est bien vivant, on peut même dire qu’il a eu un regain d’énergie avec l’élection de Trump. La National Organization for Women (NOW) a dénoncé vivement cette « loi inconstitutionnelle qui renvoie les femmes à un passé sombre où les législateurs contrôlent leur corps, leur santé et leur vie ».

Les organisations de défense des droits des femmes de l’Alabama et les défenseurs du droit à l’avortement sont déjà à pied d’œuvre pour défendre les cliniques d’avortement et rappellent à la population que l’avortement est encore légal, sécuritaire et disponible en Alabama et qu’ils se battront coûte que coûte pour que cela continue.

Appuyons ces femmes courageuses dans leur combat pour faire reconnaître leurs droits. Une attaque contre certaines d’entre nous est une attaque contre nous toutes. Soyons vigilantes !

Sonia Éthier

https://www.pressegauche.org/Simone-de-Beauvoir-avait-raison


En complément possible

Geneviève Fraisse : Le Privilège de Simone de Beauvoirune-historicite-susceptible-douvrir-le-chemin-de-la-liberation/

Margaret Atwood : La servante écarlateje-suis-pour-elle-un-reproche-et-une-necessite/

Etat des lieux de l’avortement en Europeetat-des-lieux-de-lavortement-en-europe/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.