Nouvelles parutions aux Editions du remue-ménage (avril 2019)

Ma-Nee Chacaby

En collaboration avec Mary Louisa Plummer

UN PARCOURS BISPIRITUEL

Récit d’une aînée obijwé-crie lesbienne

Une traduction de Sophie M. Lavoie

« Quand tu seras grande, tu seras une éducatrice pour notre peuple. Tu aideras les autres. Tu seras une guérisseuse. » L’extraordinaire histoire de Ma-Nee Chacaby en est une de courage, de souffrance et d’amour. En prononçant ces paroles prophétiques, sa grand-mère n’aurait pu viser plus juste. C’est elle qui a vu chez la petite Ma-Nee les deux esprits, le masculin et le féminin. Chance ou malédiction ? Pour une enfant bispirituelle dans les années 1950, à Ombabika, une communauté ojibwé-crie du nord de l’Ontario, la liberté est infinie. Elle apprend à trapper, à chasser et à survivre en forêt; elle sculpte le bois, fait de la couture, tanne le cuir et s’occupe des enfants et des aînés. Mais sa grand-mère, sa bien-aimée kokum, sait que la suite sera très dure.

Après une jeunesse bouleversée par les tragédies, les abus, un mariage forcé et l’alcoolisme, elle s’enfuit à vingt ans avec ses enfants à Thunder Bay. Là-bas, elle n’échappe pas aux violences racistes, mais réussit à atteindre la sobriété. Une vie de militantisme commence. Elle devient intervenante auprès de toxicomanes, de sans-abri et de mères en difficulté, reçoit des dizaines d’enfants en famille d’accueil et, lorsqu’elle découvre qu’elle aime les femmes, ne tarde pas à s’impliquer dans le mouvement LGBTQ2S. Comme lesbienne, guide spirituelle autochtone et handicapée visuelle, Ma-Nee Chacaby fait aujourd’hui figure d’inspiration. Sa vie est une courtepointe faite des morceaux de l’histoire brisée des Premières Nations, où s’entrelacent les fils de la résistance et de la guérison.

Ma-Nee Chacaby vit à Thunder Bay au nord de l’Ontario. Elle est guide spirituelle et intervenante auprès de personnes en situation de dépendance. Mary Louisa Plummer est une chercheuse établie en Tanzanie, spécialiste des questions de santé publique et amie de longue date de Ma-Nee Chacaby.

ISBN 978-2-89091-629-6 • 15 x 23 cm

288 pages • 22,95$ • Également en ePub et PDF

****************

Andrea Dworkin

COÏTS

Traduction française de Intercourse

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Martin Dufresne

Paru en 1987, l’essai hautement controversé Intercourse, enfin traduit en français, est un incontournable du féminisme radical de la deuxième vague. Andrea Dworkin y analyse les relations hétérosexuelles dans un univers contrôlé par les hommes, où le sexe devient outil et matière de la domination, et où les femmes sont le plus souvent anéanties dans le désir des autres.

Coïts est un livre incisif, bouleversant et sans compromis qui explore tout ce que le sexe peut contenir de violence, en disséquant la symbolique à l’œuvre chez des auteurs tels que James Baldwin, Gustave Flaubert, Léon Tolstoï ou encore Bram Stoker. Peu de féministes se sont depuis aventurées sur ce terrain aussi loin et aussi honnêtement qu’elle, prenant à partie le non-dit dans la culture. Son travail nous entraîne dans les profondeurs de l’assujettissement des femmes, aussi étrange, amère ou salissante que soit la plongée, nous prévient Dworkin.

Andrea Dworkin (1946-2005) est une écrivaine féministe radicale américaine qui s’est fait connaître durant les années 1980 en tant que porte-parole du mouvement antipornographie. Elle a publié une quinzaine de livres traduits dans de nombreuses langues, dont Les femmes de droite (Remue-ménage) et Souvenez-vous, résistez, ne cédez pas (Syllepse/Remue-ménage).

ISBN 978-2-89091-669-2 • 15 x 23 cm

248 pages • 23,95$ • Également en ePub et PDF

Une coédition avec les Editions Syllepse (Paris)

D’abord édité aux États-Unis, en même temps que mon roman Ice and Fire, en 1987, Intercourse continue à être traîné dans la boue par des gens qui ne l’ont pas lu, réduit à quelques slogans par des journalistes se posant en critiques, en sages ou en grands penseurs, traité comme un écrit odieux et haineux par tous les crétins qui s’imaginent que l’apaisement de notre monde violent viendra d’encore plus de respect envers des hommes blancs et décédés. […]

Intercourse est un livre qui explore le monde sexué de la domination et de la soumission. Il procède en cercles descendants plutôt qu’en ligne droite. Comme dans un tourbillon, chaque spire plonge plus profondément dans ce monde. Son modèle formel est l’Enfer de Dante; sa dette lyrique va à Rimbaud; l’égalité qu’il entrevoit est ancrée dans les rêves des femmes – générations silencieuses, voix pionnières, rebelles isolées et multitudes – qui ont protesté, réclamé, hurlé, transgressé des lois, voire supplié. Ces supplications étaient un palliatif à des représailles violentes et à des ripostes physiques contre ceux qui nous exploitent et qui nous blessent. Je veux que les femmes en finissent avec les supplications.

Andrea Dworkin, extrait de l’avant-propos

Lire l’avant-propos : avant-propos-dandrea-dworkin-a-son-livre-coits/

Note de lecture : Pour défendre sa dignité, il faut d’abord en avoir une : pour-defendre-sa-dignite-il-faut-dabord-en-avoir-une/

********************

Engagées, critiques et libres, les Éditions du remue-ménage publient depuis 1976 des livres féministes.

Distribution et diffusion en librairie

Au Québec et au Canada: Diffusion Dimedia

En Europe : Hobo Diffusion

info@editions-rm.ca

www.editions-rm.ca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.